Social

Grève des crèches devant le Département pour le retrait du "chèque marmaille"


"Sans subventions, pas de solutions ! Sans indemnités, c'est la calamité !" Tel est le type de messages que l'on peut voir sur les banderoles des grévistes ce matin devant le Conseil général. Le personnel des crèches associatives, soit environ 200 manifestants, s'est mobilisé, à l'appel de la FDPE (Fédération départementale de la petite enfance).

Le chèque marmaille, "de la poudre aux yeux"

La FDPE demande la mise en place d'une table ronde avec le Conseil général qui délègue, dès lors, la gestion d'une partie de ses subventions à destination des crèches associatives, aux municipalités : "Tous les gestionnaires appréhendent ce transfert de compétences. Nous dénonçons également le "chèque marmaille" qui n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux. Le Conseil général a transformé les indemnités journalières du personnel en chèque marmaille pour les familles à bas revenus. Du coup, le personnel en crèche touche, cette année, 70 euros d'indemnités au lieu de 240 euros. Les parents ont l'impression de toucher de l'argent, mais ce n'est qu'un choix de politique familiale au détriment du personnel en crèche", regrette Maud Danube, responsable d'une crèche de l'association Babyland et éducatrice de jeunes enfants.

La Fédération souhaite que les chèques marmailles soient "immédiatement reversés aux crèches associatives, ainsi que l'aide transitoire due au titre de l'année 2012". Elle demande également que soit remise en place l'aide au surcoût du personnel qualifié et l'aide à l'équipement, "qui sont des investissements qui ont disparu en 2012".

Les grévistes, accompagnés et soutenus par des parents et leurs enfants en bas âge, réclament la présence de la présidente du Département, Nassimah Dindar, qui préside dans le même temps la séance plénière de vote du budget primitif 2013 dans l'hémicycle.

Pendant la séance, elle a donné sa position sur cette grève qui met dans l'embarras les parents pour faire garder leurs enfants.
Mercredi 12 Décembre 2012 - 11:54
Lu 1426 fois




1.Posté par Chouchou974 le 12/12/2012 11:35
Y a plus de subventions, nous les CONtribuables on est à sec de chez sec ! supprimer les crèches et revenir à la bonne nenenne toute douce à domicile.

2.Posté par blacko le 12/12/2012 12:06
c'est vrai qu'à un mois de 2013, on ne peut pas changer les règles sans concertation.

Regardez par contre la situation de la crèche du département : environ 60 enfants pour environ 42 emplois...beaucoup trop ! Et la présidente dit que les caisses sont vides. Faut dégraisser !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales