Société

Grève des avocats : "Pour que les démunis puissent être défendus !"


Grève des avocats : "Pour que les démunis puissent être défendus !"
Il est rare que le barreau de France se mette en grève. Ce fut pourtant le cas ce matin, tous les défenseurs de la rhétorique hexagonale et ultramarine levant le pied à l’unisson pour protester contre les projets gouvernementaux visant à taxer un peu plus les "robes noires" et à supprimer à court terme l’aide juridictionnelle gratuite pour les plus démunis.
 
Les prévenus courtoisement "invités" à se présenter à l’audience du jour n’ont pas élevé la voix en apprenant que leur affaire était reportée sine die. "Si c’est pour être bien défendu…", a même commenté un jeune.
 
De quoi s’agit-il ? Il est revenu au bâtonnier Thierry Gangate de nous détailler par le menu les réels dangers planant sur la défense.
 
"Lors des derniers arbitrages budgétaires, Bercy (ndlr : ministère du budget) a refusé d’augmenter les crédits alloués à l’aide juridictionnelle". Celle-ci est plus connue du public sous le terme "d’avocat commis d’office". Une espèce en voie de disparition. Contrairement à l’opinion trop répandue, il ne s’agit pas "d’une défense au rabais", "d’un dumping juridique". Nous avons assisté à des plaidoiries au cours desquelles les avocats concernés se sont livrés à de véritables batailles oratoires saluées par leurs confrères.
 
Cette aide gratuite a cependant un prix : travail fourni et temps passé à étudier les dossiers.
 
"Ce sont souvent de jeunes avocats qui se chargent de l’assistance gratuite. Si l’on veut que cette assistance reste de qualité, il faut aussi qu’elle soit rémunérée à sa juste valeur ; ce qui est loin d’être le cas, poursuit le bâtonnier. La faible rémunération fait que nos confrères ne rentrent pas dans leurs frais. Si Bercy persiste dans son refus, l’assistance gratuite va disparaître !"
 
Et de poser une grave question : "Les gens les plus pauvres n’ont donc plus droit à une défense digne de ce nom ? Faudra-t-il qu’ils se défendent eux-mêmes ?"
 
Un autre danger majeur plane : le gouvernement, dans sa recherche de crédits, va taxer les cabinets d’avocats sur les "actes juridictionnels", les documents dressés lors des affaires de divorces, successions, etc. "Déjà que nous assumons à perte la défense des plus pauvres ! Faut-il que nous nous enfoncions dans la perte, le déficit ?", s'interroge Thierry Gangate.
 
L’homme de robe n’élève pas la voix mais le ton reste ferme et la conviction inébranlable. On sent qu’il y a, en toile de fond, tout le barreau de France qui appuie, comme une vaste mêlée où la force est dans le verbe.
 
Devant la Cour, le Parquet et le public, son collègue Chane Teng a usé de la même modération du verbe, mais sans faiblesse : "Nous nous excusons de la gêne causée aux justiciables par le report de l’audience de ce jour mais ça suffit ! Nous assurons à peu de frais la défense des plus démunis. Nous tenons des séances de consultations gratuites chaque semaine à travers l’île. Nous sommes joignables 24 heures sur 24. Nous n’avons pas besoin de taxes supplémentaires", martèle Me Chane Teng.
 
Et de citer la promesse d’une ministre de la Justice (sans la nommer) qui promettait, l’an dernier, d’examiner d’autres pistes, notamment celles proposées par le barreau lui-même.
 
Au nom de tout le Parquet, le procureur Thévenot a soutenu l’action des avocats… en regrettant juste que ces derniers, lors de la manifestation des greffiers, n’aient pas montré la même solidarité.
Jeudi 5 Juin 2014 - 12:25
Jules Bénard
Lu 593 fois




1.Posté par rmistes, classes moyennes... et accès à la justice le 05/06/2014 13:50
les avocats ont deux types de client, globalement : des gens relativement aisés d'une part et des rmistes qui ne paient rien, d'autre part. Le rmiste fait plus de procès que l'ouvrier qui travaille ou l'employé de base car les classes "moyennes" elles n'ont droit à rien ou quasi rien et doivent faire l'avance des frais d'expertise et autres, tandis que M. le rmiste ne paie rien : out est pris en charge par la collectivité que ce soit pour ses frais de justice ou autres : ne paie pas les transports en commun, pas les vacances de ses gosses, a une meilleure mutuelle (cmu) que ceux qui bossent etc etc

Le problème est que l'accès au tribunal est de fait interdit aux classes laborieuses, aux classes moyennes. Voilà la honte de notre système, un système qui favorise les improductifs au détriment de ceux qui travaillent. un système où il vaut mieux rester à la maison que de bosser pour un misérable smic...

2.Posté par zariko le 05/06/2014 14:24
Pouvoir se défendre soi-même......En voilà une idée qu'elle est bonne !!

3.Posté par Jules Bénard le 05/06/2014 16:15
à posté 1 : monsieur, vous avez une idée bien arrêtée sur le fonctionnement de la justice et des tribunaux. Etant donné votre façon d'en parler, on voit bien que vous n'avez jamais assisté à une audience correctionnelle.
Je vous invite à venir un de ces quatre. Vous verrez que personne, ni la Cour, ni le Parquet, ni le barreau,personne ne joue un rôle !
Ils sont tous à la recherche de la VERITE !

4.Posté par quisyfrottesypique le 05/06/2014 17:42
Ne pas oublier que ce sont des avocats. Ces requins "pseudo bons samaritains" pour tromper son monde n'avouent pas que ce combat de façade a pour seul et unique but de valider les tarifs abusifs que certains appliquent en toute impunité (au moins 2 fois plus cher que certains confrères pour une même affaire).
Ce n'est qu'une diversion pour les non-avertis.

Ouvrez donc l'œil et le bon! ( ce que l'avocat donne de la main droite, il le reprend au centuple de la main gauche)

5.Posté par rnouf le 05/06/2014 18:42
Sont-ils à la recherche de LA vérité ou d'UNE vérité ...

6.Posté par Jules Bénard le 05/06/2014 20:27
à posté 4 : comme à posté 1, quand on n'a rien à dire, on ferme sa gu... !

7.Posté par noe le 05/06/2014 21:30
Ces clowns en noir ne pensent qu'à vous pomper du fric et encore du fric !
Ils ne connaissent rien du code de procédure pénal , ni ses articles ...
Habillés de noir ils vous sautent dessus comme des corbeaux de Satan !

Leur pièce minable de théâtre à 2 balles ne font rire que des brebis galeuses !

8.Posté par noesuite le 05/06/2014 21:32
Le sieur "Jules Bénard" semble connaître les rouages de la justice spectacle pour machos endiablés ...
Minable pseudo connaisseur du système =chercheur de la vérité ... mon œil !

9.Posté par Madi ousseni le 27/06/2014 14:24 (depuis mobile)
Abel m'aime ou bien il c fou de moi ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales