Social

Grève des administratifs du Rectorat


Plusieurs dizaines de manifestants composé essentiellement du personnel administratif du rectorat et des collèges et des lycées du Nord et du Sud, sont mobilisés devant le rectorat à Moufia depuis ce matin à l'appel de la Sgepen-Cgtr. Sur le millier d'employés administratifs, la moitié serait en grève selon le syndicat majoritaire, soutenus par la FSU et la Saiper présents également.

Ils manifestent contre la suppression des postes à moyen constant et contre la politique de redéploiement. "On va déshabiller des établissements scolaires de certains emplois pour les mettre dans des établissements qui viennent de s'ouvrir" indique Patrick Corré de la Sgepen-Cgtr.

La Sgepen-Cgtr demande au Recteur un moratoire

Une délégation de cinq personnes, soit Patrick Corré, un représentant de la FSU et deux représentants du personnel est actuellement reçue par Eugène Krantz, secrétaire général adjoint de l'académie de la Réunion. Étant donné que la Réunion est la seule académie qui ouvre de nouveaux établissements scolaires, la Sgepen-Cgtr demande au Recteur un moratoire afin de geler les suppression de postes sur l'île. Le syndicat demande également "une remise à niveau des emplois administratifs, car il en manque 90 dans notre académie" indique Patrick Corré.

"C'est un mouvement historique" indique par ailleurs le syndicaliste. En effet c'est la première fois que le personnel de l'académie de la Réunion manifeste seul, sans accompagner une manifestation d'enseignants.
Mardi 6 Avril 2010 - 12:01
Karine Maillot
Lu 1468 fois




1.Posté par Fabien le 06/04/2010 15:00
Intoxication!!!! Moins de 10% de grévistes dans les établissements scolaires, une fois de plus P Corré croit qu'en faisant aboyer une vingtaine de molosses, on fait la révolution, usurpation, mensonge et clientélisme voici les 3 mamelles de son discours!!!!!

2.Posté par maurice le 06/04/2010 16:43
10% d'où tirez vous ce chiffre?
et même si ce chiffre était le bon
le plus important il me semble c'est la raison du mouvement: s'opposer au démantèlement du service public, demander la pérennisation des emplois de contractuels...
c'est vrai que d'autres choisissent de négocier des suppressions de poste en contre partie de primes
la cgt n'est pas dans cette logique et fait le choix de l'action

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales