Social

Grève des Tos reconduite aux lycées Roches maigres et Antoine Roussin


Grève des Tos reconduite aux lycées Roches maigres et Antoine Roussin
Les lycées de Saint-Louis Roches maigres et Antoine Roussin sonnent bien creux en ce moment. Alors que les lycéens saint-lousiens manifestent contre la retraite et ont décidé de se regrouper en collectif pour poursuivre le mouvement dès demain, ils se superposent à un autre mouvement, débuté lundi : celui des Tos (lire ici).

Le SGPEN-CGTR annonce dans un communiqué que "les personnels Tos des lycées Roches maigres et Antoine Roussin ont décidé de reconduire de nouveau la grève pour demain, mercredi 27 octobre 2010, contre le manque d'effectif et contre la réforme des retraites".

Un piquet de grève sera mis en place à partir de 7h15 devant l'entrée des deux lycées saint-lousiens. "Manque d'effectifs, défense des retraites, le SGPEN CGTR appelle l'ensemble des Tos de tous les  établissements scolaires à monter au créneau sur ces revendications", annonce le syndicat.
Mardi 26 Octobre 2010 - 14:44
Lu 1797 fois




1.Posté par laluno le 26/10/2010 14:53

PTDR ...grève des lycéens ..? il faudrait l'inventer.....non .? Ne pas confondre ... Empêcher de rentrer à tous ceux les plus nombreux qu'ils veulent étudier........

2.Posté par noe974 le 26/10/2010 17:15
Super ! Félicitation et grand merci pour votre action !

Vos retenues sur salaire pour service non fait nous rendra beaucoup service : il nous faut payer les frais occasionnés par les incendies criminels du Maïdo ,et , le Sarko 1 (avion de notre bien-aimé Président de la République) .

Votre contribution sera bien vue en haut lieu !

Merci infiniment .

3.Posté par le congo chez tintin le 26/10/2010 17:40
Amis TOS révoltés, ne faites pas n'importe quoi face à la police !

La bonne méthode est décrite sur le lien suivant, mise au point par des experts en victimisation et lutte contre les forces de l'ordre.....

http://fr.novopress.info/22535/roubaix-une-manouche-frappe-les-policiers-avec-un-bebe/

4.Posté par Question_en_passant le 28/10/2010 17:05
Etonnant double communiqué en ce début de semaine de la CGT-R à propos de St-Louis.

i[""ils [les élèves] se superposent à un autre mouvement, débuté lundi : celui des Tos"]i",
y est-il écrit...

L'inverse aurait été plus élégant et plus juste .

Récupération subliminale après le relatif échec de la même centrale syndicale pendant les congés scolaires ? Peut-être, peut-être pas. Mettons cela sur l'habitude d'écriture de tels communiqués, exagéremment positifs pour convaincre, parfois destinés à faire accroire.
C'est la loi du genre, mais elle en relativisera l'importance aux yeux de qui sera en mesure d'en constater l'écart avec la réalité.

Et sur le coup, beaucoup de zyeux : le voisinage, les chauffeurs de bus, les élèves, les profs, les collègues TOS, les collègues pas TOS et enfin et ce ne sont pas les moindres, le préfet et le recteur qui auront été amenés à faire vérifier ce qu'il en était des piquets de grève.

Quels auront été les résultats de cet appel à la grève, unilatéral, de la CGT-R (pourquoi la seule CGT-R ?) ces lundi et mardi chez les "TOS" de ces deux (pourquoi seulement ces deux ?) lycées ?
Quels auront été les résultats chez les mêmes "TOS" lors de la grève, elle inter-syndicale et inter-professionnelle, qui aura suivi en milieur de semaine ?

Le préfet et le recteur, tous deux aimablement invités par voie de presse ! à faire constater le résultat du piquet de grève, ont du envoyer sbires, passer coups de fils, réclamer l'état des grévises des lundi et mardi, (c'est la loi), distinguer les grévistes d'un jour des grévistes de 59 minutes - ce qui n'a pas la même incidence sur la feuille de paye - pour établir les retenues sur salaire et les statistiques du ministre.

Cet appel à la grève et faire piquet aurait t-il fait un flop ?

L'absence d'un troisième communiqué depuis pourrait le laisser penser et si c'est bien le cas les recteur et préfet doivent se frotter les mains.

Pourquoi donc cette aventure solidaire de début de semaine ?
Pas fréquentables les collègues des autres syndicats ?
Petits calculs domestiques sans rapport avec les retraites ?
Envie de se compter ?

L'heure n'est-elle pas pourtant à l'union syndicale et, lorsque les marmailles des lycées s'essayent à devenir des citoyens - même si certains dans leurs troupes sont, eux, déjà de fins politiques au-delà de leurs slogans et pancartes -, ne serait-il pas plus utile de les encadrer sur les routes et dans les rues sans chercher à les récupérer ou se "superposer" , plutôt que de tenir des grilles de lycées qui n'en demandent pas tant ?




Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales