Social

Grève dans les trois centres pénitentiaires de l'île

Les employés des centres pénitentiaires de Saint-Pierre, du Port et de Domenjod suivent la grève nationale aujourd'hui. Selon les syndicats, les réformes de la RPE (Règles Pénitentiaires Européennes) ne sont pas applicables étant donné le manque de place et de moyens humains.


"Le dialogue social avec l'administration n'existe pas" regrette Eddy Antier, secrétaire local de l'UFAP. "On ne nous prend pas au sérieux. Il y a une surpopulation carcérale impressionnante, surtout à Saint-Pierre, ce qui rend impossible l'individualisation des cellules, comme le veulent les nouvelles règles pénitentiaires européennes".

Les surveillants, représentés par l'UFAP, FO et la CGT, sont une soixantaine à grever aujourd'hui au centre de Domenjod, une quarantaine devant le centre du Port et un peu plus d'une vingtaine à Saint-Pierre. Les grévistes ont bloqué l'entrée du centre de Domenjod ce matin. Ils attendent d'être reçu par le Conseil d'administration pour dénoncer un manque d'écoute et de considération du personnel pénitentiaire. "Les mesures de sanctions disciplinaires sont abusives" déplore Rosaire Juppin, adjoint départemental à FO et surveillant brigadier au centre de Domenjod. "L'administration n'hésite pas à supprimer les primes. Ils n'ont aucune confiance en leur personnel. Lorsque nous sommes en arrêt maladie, ils viennent vérifier chez nous pour voir si nous sommes vraiment malade".

Actuellement, les secrétaires syndicaux nationaux doivent rencontrer la ministre de la Défense, Rachida Dati. Une rencontre entre les porte-paroles des syndicats et le Conseil d'administration est prévue mercredi. Les employés maintiendront leur grève jusqu'à jeudi, puis la reconduiront si aucune conciliation n'est trouvée. "Si l'administration continue à faire la sourde oreille, nous bloqueront complètement tous les mouvements des centres pénitentiaires".
Lundi 4 Mai 2009 - 13:27
Karine Maillot
Lu 808 fois




1.Posté par Laurent le 04/05/2009 20:22
]qt Actuellement, les secrétaires syndicaux nationaux doivent rencontrer la ministre de la Défense, Rachida Dati.qt[
Une erreur s'est glissée concernant Mme Rachida Dati, qui est toujours Garde des sceaux et Ministre de la Justice.

2.Posté par GRENADE974 le 05/05/2009 07:20
Une vingtaine de grévistes à ST PIERRE où la surpopulation carcérale est de loin la plus importante et une soixantaine à DOMENJOD, où il ne doit pas encore exister de problèmes de surpopulation....Bizarre !!! Je pense que ce sont surtout des revendications salariales.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales