Société

Grève contre la vie chère à Mayotte : Les prix sont-ils vraiment plus chers qu'à la Réunion?


Grève contre la vie chère à Mayotte : Les prix sont-ils vraiment plus chers qu'à la Réunion?
Plus de deux semaines que l'île de Mayotte est paralysée par une grève contre la vie chère. Syndicats, Etat et patronat ne parviennent pas à trouver un accord de sortie crise sur 11 produits de base, jugés trop chers par les associations de consommateurs et les Mahorais. Une des demandes des manifestants est l'alignement des prix mahorais dans la grande distribution sur les prix pratiqués à la Réunion. Après un nouvel échec des négociations, une délégation mahoaraise s'est envolée vers la Réunion et est arrivée hier soir à Gillot.

Trois associations sont représentées, le Collectif des citoyens perdus, la SAEM (syndicat autonome des enseignants) et l'Ascoma (Association des consommateurs de Mayotte). Des associations venues "relever" les prix des denrées alimentaires à la Réunion, persuadées qu'elles sont moins élevées. La bouteille de gaz est plus chère à Mayotte, entre 26 et 30 euros alors qu'elle est vendue 20,53 euros à la Réunion. Mais concernant les 11 autres produits de liste de base, pas sûr que les prix pratiqués dans notre île soient plus compétitifs qu'à Mayotte.

Situation de monopole et distribution opaque

Une liste de 11 produits qui contient des ailes de poulet surgelées (26,9 euros le carton de 10 kg), des cuisses de poulet surgelées (23,9 euros le carton de 10 kg), des tomates pelées (59 centimes la boite de 400 grammes), l'huile végétale (1,80 euros le litre), le lait demi-écrémé (1 euro le litre), les sardines à l'huile (60 centimes la boite de 125 g), la farine de blé (79 centimes le kg), le riz parfumé thaïlandais (26 euros le sac de 20 kg) et la viande de boeuf surgelée (5,20 euros le kg).

Selon le Jir qui a effectué plusieurs relevé de prix dans différentes enseignes de notre île, le panier moyen se situerait aux alentours de 99 euros alors qu'à Mayotte, il se situerait à 87 euros, mais le journal précise : "attention, le conditionnement et l'origine des produits ne sont pas toujours identiques".

Mais pour les associations, les prix pratiquées à Mayotte résultent d'un manque de concurrence entre les trois enseignes de l'île : Sodifram, Somaco et Jumbo. Une situation de "monopole" combinée à un circuit de distribution "opaque" qui poussent les associations à protester et à demander plus de transparence sur la fixation des prix.

Les associations vont se rendre dans les grandes enseignes de l'île de la Réunion et faire leurs propres relevés de prix qui seront ensuite transmis à Mayotte pour affiner les futures négociations en travaillant sur de nouvelles bases.
Mardi 11 Octobre 2011 - 07:19
Lu 3347 fois




1.Posté par nrj le 11/10/2011 09:26
Finalement , c'est à la Réunion , que c'est plus cher ?
Pourquoi crie-t-on à Mayotte alors ?
On veut le beurre et l'argent du beurre ?

2.Posté par justedubonsens le 11/10/2011 10:36
Si on peut contester les moyens qui de toutes façons ne sont que le fait de bandes de voyous laissés à eux mêmes avec des parents expulsés aux Comores, on ne peut qu'encourager les associations sur la nécessité de visibilité de la définition des prix, là-bas comme ici, et ne pas se contenter d'une simple comparaison entre les 2 îles où les prix sont fixés de manière arbitraire et abusive sans prise en compte des seuls paramètres de coût d'acheminement!

3.Posté par Mwinmidike le 11/10/2011 13:02
Il est juste de se battre contre la vie chère, mais pourquoi chercher à atteindre le même niveau de prix qu'à la Réunion, alors que les Réunionnais ne payent déjà pas le juste prix ?
Les 2 îles devraient au contraire unir leur idées et mener des actions conjointes !

4.Posté par Caton2 le 11/10/2011 13:31
Prix d'un exportateur français de poulet brésilien (qui livre dans le monde entier).
- Frozen Chicken 3 joint wings, 10 kg cartons, 2100 USD Mt, Brazil – Ailes de Poulet 3 Phalanges
- Frozen Chicken leg Quarter, 10 kg cartons, 1550 USD Mt, Brazil – Cuisses de Poulet
- Frozen Whole chicken 1100/1200g, IWP, cartons, 1800 USD Mt, Brazil – Poulet Entier
- Frozen Chicken filets cartons, VP, 2950 USD Mt, Brazil – Filet de Poulet
(prix à la tonne)
Ailes de poulet entières (pas le bout de l'aile, qui est le morceau le moins cher et qui est découpé par l'importateur) : 1,54 €/kg. Ce qui met le bout de l'aile à moins d'un euro.
Poulet entier: 1,32 €/kg.
Ces chiffres se passent de commentaire.

5.Posté par David Asmodee le 11/10/2011 13:36
"Des associations venues "relever" les prix des denrées alimentaires à la Réunion, persuadées qu'elles sont moins élevées. La bouteille de gaz est plus chère à Mayotte, entre 26 et 30 euros alors qu'elle est vendue 20,53 euros à la Réunion."

Le prix est sur le site de la Préfecture de la Réunion. Mais les syndicalistes ont préféré prendre l'avion, payer l'hôtel et venir batte un ti carré à la Réunion. Tant qu'il y aura des crétins pour payer les cotisations tous les mois pour engraisser les Kamarades, la vie sera moins chère pour certains que pour d'autres.

6.Posté par elsoulsurfer.. le 11/10/2011 15:27
J'habite a Mayotte et c'est vrai que tout est cher... mais moi je ne mange pas d'ailes de poulets je n'aime pas ca...
Par contre j'aime la bière !!!
et je ne suis pas le seul sur l'ile ( effectivement Mayotte est une ile ou la population est a majorité musulmane, mais il y a aussi beaucoup de non musumlans et de gens que j'appelle les musul qui ment, consommateurs d'alcool...)
Alors exigeons aussi la baisse du prix de la bière !!!
la cirrhose pour tous !!!
Cordialement.


7.Posté par ndldlp le 11/10/2011 15:30
la nécessité de se passer des opérateurs privés d'importation, au profit d'une structure commune aux iles de l'OI, est plus que d'actualité.

la coopération inter régionale ne saurait se limiter au tourisme.

mais les politiques que nous avons, que ce soit les vieux sur le retour à deux doigts de la tombe, ou bien les jeunes loup ayant encore tout à apprendre du "monde mystérieux" de la logique économique privée, n'en sont à aucun moment capables.

La Réunion et Mayotte, s'enfoncent ainsi dans la médiocrité économique et sociale.
faut il appeler à reprendre les mouvements cospar ?

8.Posté par vive ta Yotte le 11/10/2011 15:40
A part gueuler et foutre le bordel pour demander des sous que font les Mahorais pour faire avancer le choses???

ça promet des beaux jours....


9.Posté par Charlotte le 11/10/2011 17:18
Mayotte était la verrue illégale de La Réunion... Maintenant elle est la verrue LEGALE de La France...

10.Posté par sgeg le 11/10/2011 18:28
à mayotte , il y a de moins en moins de petits agriculteurs ou de petits pêcheurs qui travaillaient pour l'essentiel pour leur propre subsistance et vendaient une petite partie de leur production. actuellement la quasi-totalité des fruits et légumes sont importés et souvent très chers car les revenus sont faibles.
la départementalisation ne fera qu'aggraver le phénomène , et fera de cette île une réserve d'assistés complets qui achèteront des produits importés avec leurs minimas sociaux. en prime , l'arrivée de fonctionnaires sur-rémunérés en plus grand nombre contribuera à faire flamber le marché de l'immobilier qui est déja en crise...on a pas fini de payer cette erreur historique que fut la départementalisation.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales