Social

Grève chez Dislogique : "On nous manque de respect"

Lundi 26 Octobre 2015 - 11:58

Une dizaine de salariés de la société Dislogique dans la zone industrielle 3 du Port sont mobilisés pour demander la levée d’une sanction disciplinaire et le rétablissement du dialogue social.


Les salariés incriminent la nouvelle direction
Les salariés incriminent la nouvelle direction
Un gros clash. Voilà l’origine de la grève qui mobilise ce lundi une dizaine de salariés de Dislogique, société de ravitaillement pour les magasins Ravate, S’center et diverses quincailleries. « Lors d’une réunion des délégués du personnel, l’employeur a dénigré les employés. Le ton est monté et un travailleur a finalement été mis à pied », rapporte Yannis Anamatou, le délégué syndical CFDT concerné par la mesure.

Leurs revendications : la levée de cette sanction disciplinaire jugée injuste, mais aussi le rétablissement d’un dialogue social, totalement rompu, selon eux. « Depuis l’arrivée du nouveau patron, il y a un mois, on nous manque totalement de respect », se scandalise le syndicaliste. Pour l’heure, les grévistes attendent d’être reçus par la direction.
 
M.A.
Lu 1524 fois



1.Posté par Mwa la pa di le 26/10/2015 13:41

Le respect cela se mérite aussi....

2.Posté par RENE le 26/10/2015 15:47

travail la pu arrete fé lo couillon dont . met zot orgueil malssain de coté ou do lo dans zot vin comme i dit . d'apres satte mi coné zot lé pas in ti bonbon aussi .

3.Posté par étrange le 26/10/2015 15:56

pauvres choux, ils font pitiés ! voilà la Réunion aujourd’hui ? dans les mains d'un syndicat pourri, rien de mieux pour bousiller un outil de travail !

4.Posté par Talion le 26/10/2015 17:44

Ils ont même recruté un mec qui faisait son footing pour alimenter le piquet de greve...

5.Posté par Julien le 26/10/2015 19:34

Tous les salariés ont des raisons de se battre aujourd'hui. Ce qi me gène, c'est la CFDT qui signe tout au niveau national dès qu'il s'agit de diminuer les droits et garanties des salariés au prétexte du moins pire.
A force de ça, les salariés vont être dégoûtés et finiront par avoir le pire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 13:04 L'audiovisuel public en grève ce mardi

Lundi 16 Octobre 2017 - 09:37 La recette du succès de l'UR 974