Social

Grève au Quotidien : "98% des journalistes sont en grève"


Grève au Quotidien : "98% des journalistes sont en grève"
Les grévistes sont postés ce matin à l'arrière des locaux du Quotidien. Dans une bonne humeur générale, les discussions vont bon train. Quand on leur demande ce qu'ils font pour patienter, le personnel répond : "Nous attendons tout simplement et nous papotons! Cependant, nous nous soucions surtout de savoir comment les choses vont évoluer. Nous sommes inquiets concernant notre fin de mois!".

"Nous étions prêts hier soir à sortir le journal d'aujourd'hui, dans la mesure où nous aurions eu un premier retour. Ça n'a pas été le cas et les stagiaires et les CDD n'ont pas assez d'expérience pour assurer le montage des journaux", explique une employée.

"La grève s'est étendue"


Un représentant de l'intersyndical annonce que "la grève s'est étendue. Le service des annonces classées nous a rejoint. A cette heure, 98% des journalistes sont en grève (hors CDD), et 60% du service publicité. Je note qu'en ce mois de juillet, 15% de nos effectifs sont en vacances."

Une réunion se tient actuellement entre la direction et les représentants syndicaux. Des précisions vont donc être apportées cet après-midi concernant l'évolution de la grève.
Mardi 13 Juillet 2010 - 11:53
Emilie Grondin
Lu 1802 fois




1.Posté par camille le 13/07/2010 12:03
C'est les journalistes qui décide aux quotidien
les autres c'est des moutons !!

2.Posté par Lutte des classes le 13/07/2010 13:50
Pour qui connait Alain Bailly il n'est pas surprenanr qu'une grève éclate.
Ce type est arrogant et antisocial. Il fallait bien qu'un jour les salariés se révoltent.
Bon courage à vous et ne vous laissez pas intimider

3.Posté par Claude le 13/07/2010 14:34
@ camille, post 1
Quel mépris ! Dans tout groupe, il y a des leaders et des suiveurs. Rien de honteux à ça, les uns ne sauraient exister sans les autres. Les journalistes ont peut-être plus de facilité à élever la voix. Ça ne veut pas dire que les autres ne sont pas d'accord !

4.Posté par 5èmecolonne le 13/07/2010 15:08
a bas les patrons et vive les journalistes; je travaille au jir et je soutiens mes camarades cgtr journalistes du quotidien. Nous irons jusqu'au bout car nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout.La survie de l'information objective et neutre est en jeu.
Les journalistes du quotidien on parais-t'il demander à leur patron de lire un message. Attendons donc et restons unis dans nos justes revendications.

5.Posté par ilo le 13/07/2010 17:29
Apres tout on s'en passe du Quotidien ! continuez , et on vous aura oublié ...... vous pourrez organiser la fermeture du Quotidien .

6.Posté par mathiew le 14/07/2010 13:37
Post 5 mettre la tete dans un trou n'a jamais empeche la terre de tourner

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales