Economie

Grève au Port: "Nous sommes la risée de l'océan Indien"


Instaurer une "continuité de service" permettrait au port de ne pas être bloqué par une poignée de grévistes
Instaurer une "continuité de service" permettrait au port de ne pas être bloqué par une poignée de grévistes
Après 12 jours de grève sur les quais du Port Est, les transitaires forcent le ton. Des centaines de containers, parmi lesquels des containers frigorifiques restent en plan sur le quai. D'autres, moins chanceux ont été déchargés à Port-Louis et à Tamatave, entraînant un surcoût d'au moins 300 euros par container qui devra être rapatrié.

Cette situation ubuesque ne peut plus durer, juge Hervé Marodon, président de Transport Logistique de France (TLF). Le constat fait vite place à une suite de propositions pour coller à l'image de "Grand Port Maritime" tant voulue par la dernière réforme portuaire, finalement appliquée au 1er janvier 2013 à La Réunion.

"Comme cela s'est fait il y a quelques années en métropole pour la SNCF ou EDF, les autorités devront réfléchir à instaurer une continuité de service", propose le transitaire. Ce procédé, à l'image du service minimum déployé dans le service public, obligerait chaque gréviste en puissance de s'afficher comme tel au moins 8 jours avant le premier jour de grève. Laissant le temps aux autorités concernées d'assurer la délivrance à minima, des marchandises. Autre angle du concept : ce n'est plus le syndicat qui porterait le préavis de grève à la connaissance des employeurs mais chaque salarié, à titre individuel.

La récente transition entre la gestion façon CCIR du Port vers la réforme des Grands Ports Maritimes ne colle pas à la réalité insulaire selon Hervé Marodon. "La loi française n'est pas adaptée à notre territoire. Nous n'avons qu'un seul port. Si le port du Havre est en grève dans l'Hexagone, les marchandises peuvent être déchargées sur un autre port du territoire, mais à La Réunion, vous ne le pouvez pas", ajoute-t-il.

Des grèves tous les 3 ou 4 mois

L'Etat, via la Préfecture, se rend également coupable de cette situation de pourrissement, selon le directeur général de Transit Transports Routiers, Aériens et Maritimes. "On aurait pu s'attendre à ce que le préfet prenne ce conflit de façon beaucoup plus énergétique", affirme-t-il avant d'armer une nouvelle frappe à l'adresse du directoire de GPMR, qui n'a toujours pas constitué son conseil de développement.

Outre les marchandises qu'attendent les commerçants de l'île, des usines arriveront prochainement à cours de matières premières, répète Hervé Marodon. Avec des mouvements sociaux tous les 3 ou 4 mois, "le Port Réunion est devenu la risée de l'océan Indien", avance-t-il. Depuis le 3 mai, date du début de la grève "Sermat", 6 navires marchands ont dû être déroutés vers Madagascar et Maurice. La nature des deux seuls bateaux qui ont pu décharger ce week end prêterait à sourire. Un navire de vrac de charbon et un autre de voitures neuves où les chariots cavaliers ne sont pas nécessaires...
Mardi 14 Mai 2013 - 07:00
LG
Lu 3120 fois




1.Posté par ndldlp le 14/05/2013 05:23
et pourquoi pas creer.un deuxieme port ? tant qu on est.a.evoquer des propositions stupides..

2.Posté par almuba le 14/05/2013 07:50
Pauvre Réunion!
Le laxisme des uns et le je m'en-foutiste des autres.

3.Posté par Laurent le 14/05/2013 06:07
Une telle attaque en règle du droit de grève est inadmissible. Mr Maradon oublié sans doute que si aujourd'hui, il a certains droit, ils ont été acquis grâce à une lutte de ses aïeuls. Cette grève certe dérangeante met en exergue les dérives de notre système dans lequel tout est mis en place pour le profit et les profiteurs sont peu nombreux ....

4.Posté par David Asmodee le 14/05/2013 08:27
"Comme cela s'est fait il y a quelques années en métropole pour la SNCF ou EDF, les autorités devront réfléchir à instaurer une continuité de service"


Cela permettrait aux entreprises de la Réunion de ne pas se retrouver en difficulté. Mais c'est contre la doctrine socialiste.

5.Posté par marcel le 14/05/2013 09:06
Oui, c'est de l’inconscience, en temps que Réunionnais je vois tous cela d'un mauvais œil, le port est toujours en grève, il faut arrêter et prendre conscience des conséquences, non. Si demain il y a licenciement????????

6.Posté par Lili le 14/05/2013 09:08
Jamais un prend sa retraite lui !!!

7.Posté par RIPOSTE le 14/05/2013 09:18
A la REUNION , on a les syndicalistes qu'on mérite !

8.Posté par Fab le 14/05/2013 09:34
Il a bien raison. @ post 3, oui la grève est un droit, mais en l'occurence ce droit dont les dockers font si souvent usage, s'apparente plus à des petites libertés individuelles nuisant au bon fonctionnement de toute une société. Et ça ce n'est pas acceptable, surtout dans un contexte insulaire comme celui de la Réunion. Et puis bloquer les marchandises d'un port ça n'a rien d'une grève, c'est juste un moyen de nuire pour mieux négocier. La grève c'est refuser de travailler soi même, pas empêcher aux autres de le faire. Ces méthodes sont donc lamentables...

9.Posté par Roger le 14/05/2013 10:09
Ou sont les élus de la CCIR ils n’intervienne pas pour faire débloquer cette situation.
Ils ne pensent même pas aux commerçant qui ont des marchandises bloquer au port
Eux ils veulent des réunion avec petit four et champagne + les voyages d'affaires imaginaire
Aux prochaine élection je vais leurs botter les fesses.

10.Posté par Bidule le 14/05/2013 11:56
Et le droit a la non collusion. de la famille Marodon qui nous ruine avec les pharmacies et leur prix organisé, ont nous vol sur les prix des médicaments. s'il y as des grèves c'est justement de leurs fautes et surtout a leur incompétence et arrogance, quand ont veux toujours plus????.

11.Posté par Nohant le 14/05/2013 14:30
"Cette grève certe dérangeante met en exergue les dérives de notre système dans lequel tout est mis en place pour le profit et les profiteurs sont peu nombreux ...."

À commencer par les dockers, petite minorité ultra privilégiée (salaire, astreinte, récupération, cooptation etc) qui abusent de sa position au détriment du plus grand nombre.

12.Posté par jhal le 14/05/2013 17:06
Hé ben payez vos employés comme il faut si vous voulez ne plus être la risée de l'océan indien.

13.Posté par Doker mafia ... le 14/05/2013 20:31
au sujet du deuxieme port y il a 15 ans de cela un ancien député du sud voulait en crée un a pierrefond. Tous le monde l'a traité de fou maintenant on voit le résultat finalement c'etait pas une mauvaise idée et il y aurait un peu plus d'emplois dans le sud. Bientot il faudra decharger les contenaires a mada s'ra toujours moin cher que de payer les docker reunionnais. A croire que les dockers sont nos mafieux pays le Préfet ne bouge pas et tous les trois mois ils grèvent ... ils bloquent l'activité mais c pas grave fo s'occuper des requins c plus urgent ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales