Social

Grève à la Sermat: "Le port a été sacrifié à un clan, à des familles, proches de l'UMP"


Le conflit qui oppose les manutentionnaires de la Sermat et leur direction prend un virage juridique. La CGTR, qui soutient l'action des grévistes du groupement d'intérêt économique Sermat, s'est livrée ce matin à une attaque en règle contre "le clan" qui dirige le port. Une nouvelle réunion de conciliation est prévue cet après-midi à Saint-Denis.

Danio Ricquebourg, délégué syndical CGTR Sermat, a annoncé ce midi qu'un mémoire avait été produit par son syndicat et à destination du procureur de la République. "Libre au procureur de mener l'enquête. Nous avons tous les éléments à sa disposition", lance le syndicaliste, qui attend que sa plainte produise ses effets. En attendant, c'est devant la presse que le grand déballage a lieu.

Les 43 employés de la Sermat ont de nouveau mis le doigt sur les incohérences de leur direction qui souhaite toujours céder la manutention des chariots cavaliers à la société concurrente et multinationale Kalmar.

Les ouvriers continuent de réclamer que cette tâche reste dévolue à des employés réunionnais qui "sont compétents". L'enjeu déborde, il fallait s'y attendre, sur le terrain miné de la régionalisation des emplois. "Les jeunes réunionnais sont prêts à occuper les responsabilités", clame Danio Ricquebourg, alors qu'en face, "Kalmar n'a rien. Ils arrivent ici et ils sont cadres", peste-t-il en brandissant cette lettre qui mentionne le recrutement "d'un magasinier du port du Havre en tant que cadre ici, maison de fonction et tout ce qui va avec". Mais à qui profite cette mainmise, demandent les syndicalistes. Danio Ricquebourg y va de sa lecture des événements.

En 2005, les syndicats avaient cédé, mais pas cette fois

"Le port a été sacrifié à un clan, à des familles, proches de l'UMP", et voilà les raisons pour lesquelles l'Etat ferme les yeux sur les opérations de défiscalisation opérées dans l'achat des chariots cavaliers il y a huit ans. C'est la thèse soutenue par la CGTR.

"16 cavaliers ont été achetés avec l'argent du contribuable, ils s'apprêtent maintenant à licencier 19 personnes. Voilà à quoi sert la défiscalisation... On souhaite maintenir les jeunes dans l'assistanat", s'égosille le représentant CGTR, alors même que les comptes certifiés 2011 du GIE restent positifs. "Kalmar vient à la Réunion, c'est bien qu'il y a de l'argent à gagner", argumente-t-il. Le syndicat, dans son rôle d'alerte auprès des parlementaires, a d'ailleurs profité du récent passage dans notre département d'une délégation sénatoriale sur la défiscalisation pour lui remettre un condensé du cas "Sermat". "Avec ce document, ils sauront à quoi sert la défisc'", rigole Danio Ricquebourg.

Dernier élément de poids dans le bras de fer qui oppose le personnel à sa direction : la CGTR met en cause publiquement la non récupération de salaires de personnels du GIE mis à disposition de Kalmar en 2005. Il faut savoir que huit techniciens de la Sermat avaient déjà été mis à disposition de Kalmar à l'époque. "On nous l'a imposé par la force", se rappellent les syndicalistes. Sur huit ans, la somme manquante dans les caisses du GIE atteindrait 1,4 million d'euros selon la CGTR. Le syndicat demande l'arbitrage de l'Etat pour que cesse ce qu'ils appellent "le vol organisé sur le port".

L'effet domino est à craindre : les containers restent à quai
L'effet domino est à craindre : les containers restent à quai
Mardi 7 Mai 2013 - 16:43
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2795 fois




1.Posté par haswell le 07/05/2013 16:53
ils auraient tellement préféré que ça soit qq un du parti communiste ou proche de la CGTR ... franchement le ridicule ne tue pas. Peut on juste nous rappeler combien gagne et le nombre d heure par semaine que font ces personnes ?
Peut on leur dire que leur combat est d'une indécence sans nom ?

2.Posté par Chouchou974 le 07/05/2013 17:55
Extrait, titre:
Grève à la Sermat: "Le port a été sacrifié à un clan, à des familles, proches de l'UMP"
c'est à dire? qui? des noms svp pour être crédible, merci. Le lecteur voudrait savoir, qui?

3.Posté par COMICS le 07/05/2013 18:29
Il a raison : le Port a été sacrifié a des familles ... DE DOCKERS !
Toujours les mêmes qui gagnent 5000 EUROS par mois de père en fils et qui nous bloquent à la moindre occasion. Raz le bol d'être pris en otage.

Il a saisi le procureur ? il veut de la transparence ? Alors très bien, qu'il commence par nous montrer son bulletin de paye !!!

4.Posté par math le 07/05/2013 18:59
vous voulez le soutien de la population? montrez vos salaires...

5.Posté par yeux ouvert le 07/05/2013 20:55 (depuis mobile)
4 commentaires et pas un seul solidaire des reunionnais qui se battent pour l emploi ici moi à votre place foutez le camps de la reunion se serait mieux il faut durcir le mouvement contre les profiteurs

6.Posté par David Asmodee le 07/05/2013 21:03
Pour l'instant le port et l'économie sont sacrifiés à un clan de syndicats tueurs d'emplois.

7.Posté par Réunionnais le 07/05/2013 22:50
Ils parlent de sauvegarde d'emplois, alors sue leur fichue gréve en menace beaucoup d'autres ! Cessez d'être égoïstes et pensez aux gens qui ont besoin de leurs marchandises pour survivre ! Tout le monde ne touche pas 4000 € par mois..

8.Posté par Jean Pierre ETHEVE le 08/05/2013 09:02
moi je suis micro entrepreneur et j'ai des marchandise du salon de la maison bloqués au port. les dockers vont me couler, c'est ça la defense de l'emploi reunionnais!!
montrez vos fiches de paie et je montre ma declaration bic et on verrra qui est le plus à plaindre.
arreter vous, vous aller couler la Reunion !!

9.Posté par chikun le 08/05/2013 10:06
"Le port a été sacrifié à un clan, à des familles, proches de l'UMP"

Tout à fait d'accord, le clan Vergès , ami comme cochon avec zarkosy règne sans partage sur le port.. Les cocos se goinfrent , d'ailleurs ça ne m'étonnerait pas que pour bosser sur les quais il faille avoir une carte du PCR et de la CGTR.
Les profiteurs syndiqués ont mis le port en coupe réglée .

10.Posté par grand langue le 08/05/2013 11:06
Quand on sait que ces salariés sont surpayés !!! (la plupart n'ayant eu qu'un minimum d'instruction et ayant du mal à s'exprimer en français) quand comprendront ils qu'ils sont des privilégies et qu'au nom de la solidarité par ces temps de crise ils feraient peut etre mieux de se taire

11.Posté par kersauson (de) le 08/05/2013 11:48
Le Port ??? MDR
le port et la commune sont aux mains des KOKO-R depuis si lontan ...
mais a force d atteindre l extreme, le polo et sa clique ont fini par rejoindre l Union pour MA Pomme

ptdr

allez les ploucs allez a la plaze là .. 2 jours de rougay-pinard ca vs fera du bien

12.Posté par areteksa le 08/05/2013 13:07
Il faut soutenir les emplois locaux avant tout.
Après ça ... CGTR ou UMP c'est secondaire, ça ne devrait pas être politisé car c'est ça qui détermine les préférences ou les rejets.
D'accord avec 2 c'est qui les "proches de l'UMP" du titre ?

13.Posté par Philippe CHAUSSON le 09/05/2013 18:16
La loi du marché l'emportera, et c'est une bonne chose. Si la Sermat n'est pas rentable, il est normal qu'elle licencie. sinon, les surcoût se retrouve dans le coût du fret, et ce sont les consommateurs qui paient. La concurrence doit jouer, au Port, chez le dockers, comme ailleurs.
Stop au monopole, des dockers et de tous les accapareurs !!!
Stop aux rentes de situation, des dockers comme des capitalistes !!!
Ca se dit communiste, et ils sont encore pire que ceux qu'ils disent combattre. Quelle bande d'escrocs ces dockers.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales