Social

Grève à la Séchilienne SIDEC : Point de situation à 18h


Grève à la Séchilienne SIDEC : Point de situation à 18h

Communiqué de la Préfecture :


La cellule de crise reste activée en préfecture et un point de situation a été fait à 17h.

Les réquisitions entamées vendredi soir se poursuivent. A l’heure actuelle une trentaine de salariés ont été réquisitionnés. Grâce à ces réquisitions et à la mobilisation des cadres non grévistes, la production a repris en partie depuis 13h aujourd’hui. Une tranche de l’usine du GOL (50 MW) a pu être remise en production et une tranche de l’usine de Bois-Rouge devrait l’être dans la soirée pour une production d’environ 30 MW.

Malgré cette amélioration, environ 40 000 foyers pourraient subir des coupures de l’ordre de 2h dès ce soir et demain toute la journée surtout dans le sud de l’île.

Concernant le volet santé, il est a noter que 3 personnes hospitalisées à domicile ont dû être prises en charge cette nuit et ont été conduites à l’hôpital. De son côté l’agence régionale de santé (ARS) a recensé une vingtaine d’appels de patients qui ont demandé à être réapprovisionnés en oxygène.

Les coupures d’eau ont été moins nombreuses aujourd’hui mais peuvent de nouveau intervenir. Aucune fermeture d’école n’a été décidée. La fermeture des établissements scolaires est laissée à l’appréciation des maires et des chefs d’établissements. Des réserves de bouteilles d’eau seront constituées dans les écoles et par précaution le préfet invite les familles à fournir aux enfants une bouteille d’eau pour se rendre à l’école demain.

Les filières agricoles et agro-alimentaires sont bien entendu prises en compte et des mesures sont mises en place pour limiter l’impact des délestages, notamment sur le traitement du lait collecté auprès des producteurs.

A noter qu’hier, ce sont près de 12 tonnes de yaourts qui ont dû être jetées car ils n’avaient pas pu être refroidis.

Rappelons que vendredi 25 mars à 22 h, les deux usines des centrales thermiques du GOL et de BOIS ROUGE avaient cessé de produire de l'électricité en raison d'un mouvement de grève des salariés de la Séchilienne-SIDEC. La production n’a pu reprendre que partiellement grâce aux réquisitions des salariés, sachant qu’une bonne partie des grévistes continue de se soustraire sciemment à la notification en organisant leur absence de leur domicile.

Hier, samedi 26 mars, jusqu’à 120 000 clients avaient été simultanément privés d’électricité en fin de journée, au moment du pic de consommation.

La cellule de crise reste activée en préfecture.
Dimanche 27 Mars 2011 - 19:14
Lu 2356 fois




1.Posté par citoyen le 27/03/2011 20:57
12 tonnes de yaourt jetés, c'est rien à coté des pertes subies par les professionnels, et les personnes agées seules dans les immeubles aux ventilateurs qui ont arrété de tourner...
Pour une rare fois de ma carrière , j'ai pensé tout haut : honte à ces syndicalistes sans coeur...sauvage
lache... fuyant... et surtout on a l impression qu ils ont peur de perdre la face devant leurs adhérents si jamais le conseil d'état ne leur donne pas raison... Je pense personnellemùent que c'est la vraie raison: des manipulateurs qui n'assument pas leur choix..car sinon ils auraient prouvé par la justice l'existence de leur droit, ils sont nombreux les personnes qui ont obtenu gain de cause grace à la justice (dernier exemple les papiers retenus illégallement par le prefet..) mais pourquoi ces nantis n'ont pas la patience d 'attendre un jugement?
Leur adhérent sont donc ou aveugle ou sourd ou bien sans capacité de raisonnement.

2.Posté par Nohant le 27/03/2011 21:00
Comment se fait-il qu'un syndicat qui fait une grève sauvage (pas de préavis) et des salariés qui se soustraient à une réquisition du préfet ne soient pas poursuivis en justice ?

Je ne crois guère que la population réunionnaise descendra dans la rue pour soutenir des gens qui ont si peu de respect pour leur concitoyen en les privant d'une ressource de base. Donc M. le Préfet ou M. le Procureur ...

Le droit de grève oui mais il n'autorise pas tout et n'importe quoi.

3.Posté par caïmanbleu le 27/03/2011 21:27
Belle manœuvre politique! les moutons se cachent au milieu du troupeau la tête dans le sable! C'est triste qu'un syndicat pour des raison purement politiques mette en danger toute une économie déjà vacillante depuis la "crise"! Nous avons affaire à des irresponsables!

4.Posté par Ecoeuré le 27/03/2011 22:16
Syndicaliste = feignant .... Voilà pourquoi ils prennent la population en otage ! Gagner plus sans en ramer davantage !

Je leur ferais payer les 12 T de yaourts et tout le reste, quand on sait qu'il y a des enfants qui meurent de faim !

INADMISSIBLE !

5.Posté par encore le 27/03/2011 22:19
La CGTR a un mort sur la conscience Hier a ST PIERRE la coupure d'électricité a été mortel, pour une
personne en assistance respiratoire, vérifié cette infos auprès de Radio Free Dom, de terroriste ils
ont passé a criminel, seront-il punit?

6.Posté par Nico le 27/03/2011 22:23
Cher Citoyen, j'adhère complètement à ton commentaire, et n'ajouterai rien de plus si ce n'est souligner, leur manque de discernement quant à la situation dangereuse dans laquelle ils positionnent certains malades. Cela a un nom: LA MISE EN DANGER D'AUTRUI!!!
Il me paraît aussi inacceptable que beaucoup de commerces soit pris en otage et qui puissent être susceptible de mettre la clef sous la porte . L'économie de notre île n'est pas au mieux, et par ces actions elle est considérablement mise en péril. Des personnes sur La Réunion sont dans le besoin, et n'ont pas besoin non plus que leurs denrées alimentaires périssent, à côté de ça des débiles demandent une augmentation de 53%!!! Chapeau!!! Mais où va t on??? Il serait de bon ton de former des gens (au chômage et désireux de retrouver un emploi) à leur fonction, et de pouvoir remplacer ces grévistes.

7.Posté par Benvoyons ! le 28/03/2011 00:09
Grec avec les grecs, barbare avec les barbares

Ce soir aux actualités est apparue une dame sudiste qui a eu le courage de mobiliser un certain nombre de personnes pour dénoncer les abus des grévistes de l’électricité.

Faut il rappeler que, comme l’a si bien dit Pierrot, tant que le Conseil d’État, qui a été saisi, ne statue pas sur la question, aucune grève ne peut être justifiée concernant la question à trancher par l’instance judiciaire.

La grève est donc illogique voire illégale.

En tant que consommateurs, l’État nous fait obligation d’acheter l’électricité à EDF. En retour ce dernier à une obligation de livrer le produit. Le préfet s’est mobilisée, un peu tardivement à mes yeux, car il aurait été utile qu’il rappelle à EDF son obligation et surtout souligne le motif abusif de ladite grève.

Je suggère la chose suivante:

Mettre à pied le meneur syndicaliste. Entamer une procédure de licenciement contre lui.

La DDTE sera consultée. Elle va refuser le licenciement. Faire un recours hiérarchique. Donc le dossier monte à Paris. Là les choses vont bouger.

Sarko est actuellement en telle perte de vitesse, qu’il n’hésite pas à aller bombarder Kadhafi histoire de tenter de redorer son blason. Jugez s’il s’agit de régler son compte à un abruti qui prend en otage toute la population de La Réunion ?

Le calcul est vite fait. A peu de frais, Sarko refait en partie son image de président proche des préoccupations des français de la Réunion.

Le temps que le syndicaliste aille saisir la justice pour contester son licenciement, beaucoup d’eau se sera écoulé sous les ponts. Il en aura pour de nombreuses années. Ça lui fera de l’occupation.

Les autres n’auront plus envie de faire leur grève capricieuse.

Ne voulant pas faire long, je me permets de m’adresser à la dame du sud. Votre projet de discuter avec les grévistes demain, me semble louable sur le plan humain. Mais de grâce madame, ne vous embarquez pas dans une telle galère, ce serait peine perdue et peut être même dangereux. En effet ils pourraient vous prendre pour la représentante des mécontents de l’île. Et gare à la manipulation et au noyautage de votre mouvement spontané !

De plus on ne discute pas avec les cons, car ça les rend intelligents.

Des gens qui bafouent les règles élémentaires du droit, ne méritent pas qu’on s’y attarde.

Si EDF a peur de ses grévistes, j’ai idée que du nettoyage se prépare à la tête de la direction réunionnaise.

8.Posté par Anti cons le 28/03/2011 00:26
Qu'on les colle au chômage ces cons là !!! On verra si ils feront grève pour une augmentation de 53% de leurs allocations.
Qu'on les poursuive eux et la CGTR : civilement pour rembourser les dégâts (qu'on vende leurs biens) ; et pénalement pour qu'ils payent pour le(s) mort(s) et les désagréments qu'ils ont causés.
Ce sont des irresponsables, des égoïstes, des gens malhonnêtes. Ils ne cherchent qu'à obtenir des privilèges. Sachez que les privilèges s'acquièrent toujours au détriment de quelqu'un d'autre ...

9.Posté par rene le 28/03/2011 02:02
la rénion lé pas solidaire toute greve i enmerde a zot di demin si i sa tire 53 pourcent si zot rmi la va cour carté dand chemin parceque pil-plate nora pi

10.Posté par vipère le 28/03/2011 06:26
grand moment d'hilarité que le message de Benvoyons !
Il le fait exprès on ne pet pas être aussi stupide
Anti cons , beau ravi de la crèche lui aussi
allez ça y est, c'est fini la grève vous pouvez vous calmer,mais vous n'avez pas tout compris,un peu trop compliqué pour vous ces manœuvres politiques

11.Posté par Pour une Réunion plus juste ... le 28/03/2011 09:47
1811 : Révolte dans l'Ouest40 personnes en situation d'esclavage soulèvent une révolte, pour que l'ont reconnaissent leur droit d'être humains, ils voulaient donner l'exemple à tous leurs frères et soeures dans la même ituation, les invitants à les rejoindre ... mais...vendu par Figaro un de leur confrère( pour un terrain a Cilaos), capturés, ils firent décapités par le système publique en place....

2011 : Grêve Energie
40 personnes en situation salariale soulèvent une grêve, pour qu'on reconnaissent leurs droits en qualité de salarié, ... ils voulaient donner l'exemple à tous les corps de métiers, voir à toute la population réunionnaise qui vivaient l'injustice des 53%.....mais... cette fois ci, le pouvoir en place (qui profite bien des 53 voir des 76 % de vie chere) manipula la population afin que ce soit ellle qui coupe la tete de ces grevistes...

Les méthodes restent les même ,seuls les moyens changent... et c toujours le Kréol qui ne s'est pas affranchis ( blanchis comme on dis chez nous) qui se fait avoir et ki trinque .... Sur le calendrier la date c'est bien 2011, mais dans les esprits on est toujours en 1811....


53 % pour tout le monde à la Réunion. Ceux qui vous monte la tête pour être contre cette greve... ne veulent pas que tout le monde touche ces 53% carils veulent garder une domination sur le Kréol, ils ne veulent pas que vous soyer a leur égale, et croyais moi cela ne concerne pas uniquement des métros à l'esprit colonial...

Pour une Réunion plus juste ! Kréol un jour, Kréol toujours

12.Posté par jeff le 28/03/2011 12:12
Tout à fait d'accord avec toi "Pour une réunion plus juste. ceux qui gueulent le plus ça doit être ces quelques zoreilles qui peuvent pas vivre sans clim...

13.Posté par Nohant le 28/03/2011 18:04
@Pour une Réunion plus juste ...

Gros malin le jour où vous comprendrez que la solution n'est pas d'augmenter tout le monde de 53% (financé comment ? Papa Noël ? La planche à billet ? Et pourquoi pas +53% en métropole ? dans le monde ?) mais au contraire de faire disparaître les surrémunérations, aujourd'hui injustifiées et qui sont à l'origine du coût élevé de la vie à la Réunion tu seras sur la bonne voie ... S'il n'y avait une classe bénéficiant d'un pouvoir d'achat plus bcp élevé que les autres et créant ainsi une distorsion le coût de la vie serait beaucoup moins élevés

Les surrémunérations ont été instituées à une époque où être muté dans les DOM comportait un certain nombre d'inconvénients au quotidien (peu d'infrastructures etc). Aujourd'hui être affecté à la Réunion c'est le jackpot sur tout les plans (confort de vie, salaire ...) ... pour ceux qui bénéficient de cette surrémunération. (Au passage ça ne vous viens pas à l'esprit que ces +53% signifie aussi moins d'argent pour le reste de la collectivité ?)

Les comparaisons grandiloquentes c'est assez pitoyable, comparer les luttes des esclaves pour leur liberté avec les revendications des salariés de la Séchilienne qui st déjà loin d'être mal lotis c'est vraiment avoir peu de respect pour l'histoire ...

Le Conseil d'État a été saisi de la question de savoir si le texte s'appliquait ou non à ces salariés, s'il décide que oui (tant mieux alors pour les dits salariés) il sera applicable rétroactivement donc la grève n'a aucune justification (c'est un caprice de privilégiés ou alors d'idiots qui croient que vu les enjeux la direction va céder sans attendre la décision du Conseil d'État ou alors carrément ils rêvent de faire pression sur le Conseil d'Etat ?)). S'il tranche que non ... Respecter les procédures démocratiques c'est trop demander à un syndicat ?

Sinon le gros argument de la domination du créole par le métro c'est un peu facile, qui sont les responsables politiques à la tête de toutes les collectivités ? Qui sont les gros acteurs économiques de l'île (supermarchés etc) ?

@Benvoyons !
Comment voulez vous que EDF pallie l'absence de 40% de la production d'électricité quand les salariés de la Séchilienne font grève ? Peut être que à la base il faudrait renationaliser la production d'énergie ...

L'électricité et l'eau sont des éléments de base du quotidien, prendre en otage les usages/clients/consommateurs est tout simplement condamnable. Il s'agit de service publics ou de délégation de services cela implique un certain nombre d'obligations.

================================================================

Sinon on aurait aimé que les syndicats soient aussi efficaces pour soutenir et protéger les salariés de l'ARAST qui pour le coup eux ont été réellement des victimes mais là bizarrement ... (ah la Réunion et ses multiples connexions entre syndicalistes et politiques ...)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales