Social

Grève à la Séchilienne : Le point de la Préfecture ce lundi matin

Communiqué de la Préfecture :


Grève à la Séchilienne : Le point de la Préfecture ce lundi matin

La cellule de crise reste activée en préfecture et un point de situation a été fait à 9h.

Grâce aux efforts et à la mobilisation des agents d'EDF et d'une partie des salariés de la Séchilienne, deux tranches de productions d'électricité ont pu être remises en service dans les centrales de la Séchilienne-Sidec (l'une de 53 MW au Gol, l'autre de 25 MW à Bois-Rouge). Néanmoins, des délestages devront encore être pratiqués ce lundi. Ils devraient toucher 20.000 abonnés en journée et sans doute jusqu’à 40.000 ce soir, au moment du pic de consommation constaté entre 18h et 22h. Le Sud de l'île devrait être une nouvelle fois le plus affecté.

Tous les services sont mobilisés pour parvenir à augmenter le niveau de la production d'électricité.

Plusieurs dizaine de salariés de la Séchilienne-Sidec, avec dans un certain nombre de cas la complicité active de leur famille, continuent à se soustraire à la notification des réquisitions.

Les services d'urgence, hôpitaux et services publics essentiels sont préservés des mesures de délestage.
A cette heure, aucun incident concernant les personnes hospitalisés à domicile n’a été signalé.

Ce matin, les établissement scolaires ont pu accueillir les élèves sans difficulté.

En outre, la mobilisation des organisations professionnelles agricoles, d'EDF, des services de la direction de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt et des distributeurs d'eau des différentes filières agricoles et agro-alimentaires ont vu leurs intérêt pris en compte. Ainsi, les collectes de lait ont pu être réalisées et leurs produits transformés. Des mesures sont également prises pour sauvegarder l'activité des abattoirs.

Le préfet, pleinement conscient des désagréments insupportables provoqués par ce conflit social aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises, a demandé que soit organisé en préfecture mardi 29 mars une rencontre entre EDF et les assureurs, pour évoquer et rappeler les conditions dans lesquelles les particuliers et les professionnels peuvent prétendre à une éventuelle indemnisation des préjudices subis.

Enfin, la DIECCTE ( direction des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) a ouvert un espace d'accueil dédié pour les entreprises qui pourraient être amenées à placer leurs salariés en chômage partiel.
Lundi 28 Mars 2011 - 11:01
Lu 1738 fois




1.Posté par le taz le 28/03/2011 12:25
y'a pas un moyen d'attaquer en justice ces guignols et les faire condamner pour atteinte à la bonne marche de la vie publique ?
je ne suis pas homme de loi, je considère le droit de grève comme un moyen légitime de contestation, mais dans la limite de ne pas mettre en danger le fonctionnement de la société civile.
Or couper le courant peut s'avérer dangereux (hôpitaux, commerce, etc) et n'y a-t-il pas moyen de faire condamner ces irresponsables sur cette base ?
portez tous plainte contre ce syndicat, dont on voie au grand jour le comportement irresponsable, égoïste et grotesque et peut-être seront-ils condamnés ?
il faudra enfin en finir avec ces gens là, qui l'histoire vous le montrera, détruise l'emploi, la vie économique plutôt que les inepties qu'ils profèrent depuis 1917 pour le bien des travailleurs.
le port de marseille (un exemple parmi tant d'autres) a vu ces dernières années son activité saccagé et détruit par la cgt. d'ailleurs d'anciens de la cgt, au chômage aujourd'hui, ont écrit un bouquin ou ils décrivaient la manière jusqu'au boutiste de faire leur chantage, quitte à tout perdre... et ils ont tout perdu, l'activité économique du port aussi. Les clients préfèrent l'italie ou l'espagne aujourd'hui.
Quand ces guignols comprendront-ils qu'on ne peut réclamer du progrès social au delà d'une certaine limite ? quand on tire trop sur la corde, elle casse. et les exemples sont nombreux.

2.Posté par vihache le 28/03/2011 12:32
Ça serait marrant que le Préfet, une fois cette grève finie, porte plainte devant la justice contre les grévistes qui ne se sont pas soumis aux réquisitions !

C'est bien beau d'avoir des droits et de demander que l'état, les sociétés, la justice, etc. les appliquent, mais il faut aussi se plier aux devoirs que tout un chacun doit exécuter et ceci même quand on proteste via une grève.
Parce que le niveau crédibilité des grévistes de la Séchilienne est tombée à 0 au-près d'une partie de la population locale et de beaucoup de monde vivant à la Réunion.

3.Posté par UKnowWho le 28/03/2011 12:36
Oui ok et sinon, ça s'arrête quand ?

4.Posté par Benvoyons ! le 28/03/2011 13:50
Ceci est la réponse à un post de l'article précédent traitant ces problèmes de grève de l'électricité.

Vipère and Co : C’est évident que vous faites partie des grévistes et que vous tentez par vos incantations (que dis-je ? insultes) à vous persuader que ce que j’ai écrit relève de la stupidité hilarante.

Procurez vous un dictionnaire et regardez la signification du mot « FORFAITURE ».

Votre syndicaliste, comptant sur la protection de son camarade de la DDTE, aurait il tout d’un coup des sueurs froides ?

Car il découvre qu’un recours hiérarchique, à un refus de licenciement obtenu du camarade R. de la DDTE, est possible et plausible ?

Je ne vois pas Sarko refuser à 800 000 réunionnais la mise à l’écart d’un preneur d’otages.

Comme le preneur d’otages ne sera pas content, il n’aura plus qu’à entamer des procédures pour faire valoir son bon droit. Mais durant la période longue que dureront ces différentes procédures, qu’est ce qu’il dira à ses proches, enfants compris ?

« Papa a été abusivement congédié ? »

Mais ça ne fera pas autant bouillir la marmite, ni encore moins aider à financer les éventuelles études des enfants.

S’il obtient gain de causes au bout de 10 à 12 ans, quel gamin va entamer des études à 32 ans, par exemple ?

La forfaiture commet des dégâts irréparables.

Le tout c’est de faire son job de syndicaliste correctement et non pas comme un stupide qui pose une question au Conseil d’État (CE) et avant même que ce dernier répond, braque 800 000 personnes histoire de gonfler les biceps devant les juges du CE.

Cet imbécile voudrait indisposer les juges qu’il ne pourrait pas mieux s’y prendre.

Il n’y a que les imbéciles pour s’imaginer que la loi les protège à 100 %.

Donc Vipère apprenez ce qu’est une forfaiture et tâchez de me persuader que Sarko dans l’état où il est, s’enfiche des 800 000 réunionnais.

A bon entendeur, Salut !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales