Société

Grève à la Poste ce lundi


Afin de dénoncer la politique de l'entreprise et le manque d'effectif "criant" des centres de courriers de l'île, le syndicat SUD PTT appelle à la grève les employés de la Poste. L'entreprise a récemment évoqué la mise en place de différents projets de réaménagement et d'innovation dans le cadre d'un plan stratégique pour 2020, mais le syndicat y voit une diminution de la force de travail. 

 

Le président de la Poste, Philippe Wahl, aurait promis "15.000 nouveaux emplois au niveau national", mais SUD PTT se demande "combien sont prévus pour La Réunion ?". Lors d'une rencontre avec le directeur des ressources de la Poste, ils ont abordé l'application de contrats généraux et la demande de transfert de CDD, mais pour eux, "le bilan est négatif". Johnny Michel délégué SUD PTT, lui, parle d'un véritable "black out" concernant le dialogue social.

 

Aujourd'hui "le compte n'y est pas" et le syndicat cherche à savoir à quoi a servi la contribution du CICE de 300 millions d'euros, dont la Poste a bénéficié en 2013. Cette contribution engageait une contrepartie de 5000 nouvelles embauches de la part de la société sauf que dans le même temps, "4473 postes ont été supprimés" affirme Johnny Michel. 

 

Selon lui, "les responsables disent que le trafic de courrier a chuté", mais le syndicat n'en est pas convaincu et par soucis de transparence, il réclame les chiffres exacts."Ici, il n'en est rien" assure SUD PTT au sujet de cette diminution, d'autant plus que "le chiffre d'affaire du courrier a augmenté de 11,5% au niveau national, en un an il est passé de 10 millions 200.000 euros à 114 millions 410 euros".

"Encore une fois, on ne sait rien à l'échelle locale, seulement que l'effectif a chuté de 24% et que La Réunion est passé en dessous de la barre des 2000 postiers, alors que la rentabilité a elle augmenté de 35% par agent. La poste de La Réunion représente près de 50% du chiffre d'affaire des DOM et ce, à moindre effectif que ceux des DOM les moins peuplés" déplore Johnny Michel.
 

Autre projet qui fait grincer les dents du syndicat, le regroupement des centres de La Poste de l'île en huit plaques contre 11 bureaux à l'origine. "Le but de la direction est de faire des économies sur les loyers ou sur le reclassement des encadrants par exemple" explique SUD PTT.

 

La création de la bourse de l'emploi aussi fait parler d'elle. Selon le syndicat, elle risque de "nuire à l'embauche locale" car elle ouvre les postes à n'importe quel employé de l'entreprise au niveau national. Pour le syndicat il faut que "la Poste respecte le tableau de mutation et l'emploi local comme ce qui est prévu par des accords. A La Réunion il existe les compétences, mais il faut aussi aider les jeunes, maintenir les emplois seniors et établir des plans de formation". 

 

"La Poste est censée être un modèle social mais tous les mois une dizaine de salariés arrivent sans aucune attache avec l'île. Même si l'on ne peut pas employer uniquement des Réunionnais, il faut faire la part des choses" soutient le délégué.

 

La grève aura lieu le lundi 22 septembre et durera trente heures. Johnny Michel regrette cependant le manque de mobilisation des autres organisations syndicales. D'après lui, "seuls FO et SUD PTT, dans le cadre de Solidaires Réunion, se préoccupent de la question, en sachant que d'ici 2015, 450 départs à la retraite sont à prévoir, allez savoir s'ils seront remplacés".

Vendredi 19 Septembre 2014 - 16:46
Lu 1380 fois




1.Posté par KLD le 19/09/2014 19:54
Besancenot , lé toujours là !!

2.Posté par marcel le 19/09/2014 21:48
Désolé mais nous formons une seule nation;en conséquence,il y a des zoreils à la poste à la Réunion et des Réunionnais en métropole et demain ,il y aura peut-être des Allemands ou des Espagnols.

3.Posté par vanille le 20/09/2014 06:38
Toujours la même rengaine, pas de fonx zoreys à la Run. Mais je n'ai jamais entendu ce genre de pleureuses qu'est cette Maelys P dire que l'argent zoreys n'a pas d'odeur. Encore une raciste qui se manifeste mais qui n'a pas le courage de militer pour l'indépendance du département.

4.Posté par noe le 20/09/2014 07:35
Une grève vraiment inutile !
Il suffit de voir les 2 têtes sur la photo ...

5.Posté par alékons le 20/09/2014 09:22
KREOL lé kouyon mém ! En ces temps de disette (sic) budgétaire, prétendre à de nouveaux postes de Ptit Travayer Tranquil en se réclamant d'un modèle social... On aura tout vu ! AAHLESKONS !

6.Posté par jean-jacques le 20/09/2014 09:35
Encore une corporation de feignasses qui passent leur vie à pleurer , heureusement avec le courrier
électronique on peut se passer d'eux de plus en plus , et du coup on comprend mal comment ils font
pour se trouver en sous-effectifs alors que leur activité est en chute libre....
Par contre pour ce qui est de la venue de zoreys ils n'ont pas tort , avec le taux de chômage qu'on a
ici , c'est quand même anormal. Il faudrait un texte qui dise que quand le taux de chômage dépasse
15% dans un département les emplois publics soient réservés aux demandeurs d'emploi résidents.

7.Posté par J. Claude Barret MAR/LPLP le 20/09/2014 09:59
Post 2 - c'est çà la domination coloniale. La révolte gronde chez les chômeurs. Kosa ou antan par zorèy, konm si zaleman ou zespagnol lé pa lo minm zu. Ils sont tous européens pour la colonisation de ce territoire de l'O.Indien - loin de la Nasiyon Réniyonèz

8.Posté par vanille le 20/09/2014 10:10
Post 6

Et ben avec un raisonnement comme le vôtre, je plains les commerçants , entrepreneurs, artisans, écoles du 93 qui devront embaucher les jeunes du 93.
Le chômage est élevé à la Réunion mais le RSA est le seul, je dis bien le seul, responsable.
A quoi bon travailler quand on gagne plus à glandouiller toute la journée ?
Tant que la Reunion sera un département français et qu'il n'y aura pas de contrôles sévères sur les assistés volontaires, pas de priorité à l'embauche pour les reunionnais.
Il est intéressant de lire que l'université reunionnaise se classe 74 e sur 77, loin derrière les autres DOM. Les prétendus diplômés reunionnais.... nous en reparlerons donc plus tard.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales