Social

Grève à la Poste : Les négociations annulées car la délégation de grévistes est trop nombreuse

Alors qu'une délégation de six représentants des facteurs grévistes du centre de distribution de Saint-Denis devait être reçue par la direction, aujourd'hui à 14h30, elle a dû faire demi-tour car cette dernière ne veut recevoir qu'une délégation de quatre personnes. Une divergence qui avait déjà fait capoter une réunion prévue hier, en fin de journée.


Grève à la Poste : Les négociations annulées car la délégation de grévistes est trop nombreuse
"Ils veulent pourrir la situation", s'insurge le Secrétaire fédéral départemental adjoint FO-PTT Daniel Carron. Après trois jours de grève, d'au moins 80% des facteurs du centre de distribution de Saint-Denis selon les syndicats, la table des négociations n'est toujours pas ouverte.

La direction ne veut recevoir que deux représentants syndicaux par syndicat, mais les représentants FO et ceux de Sud Réunion sont accompagnés chacun d'un expert. Thierry Agabalé, directeur des activités courrier et colis, assure que l'intervention des experts n'est légale que dans le cadre d'une commission consultative mais pas dans le cas d'un préavis de grève.

La situation est donc bloquée car autant la direction que les représentants syndicaux campent sur leur position. "Nous avons déjà été reçus à plus d'une vingtaine lors d'autres rencontres" indique Michel Johnny, facteur au centre de courrier de Saint-Denis.

Rappelons que les facteurs refusent le projet "Facteur d'avenir", qui prévoit deux jours de repos toutes les huit semaines, au lieu d'une semaine de repos toutes les six semaines. "Tous les lundis, il y aura deux agents qui seront en repos, et les quatre autres agents du groupe feront le boulot à leur place ce qui constitue un frein à l'embauche" indique Christian Imary, secrétaire fédéral départemental FO-PTT.
Jeudi 29 Octobre 2009 - 15:54
Karine Maillot
Lu 824 fois




1.Posté par larach le 29/10/2009 18:13
continuez! faut résister au démantèlement du service public! courage

2.Posté par NPAR le 29/10/2009 21:52
Le NPAR soutient le mouvement de grève déclenché par les postiers de Saint-Denis pour la défense de leurs conditions de travail et du service public de la Poste.
Le NPAR constate que la direction de la Poste refuse d’engager le dialogue avec les organisations syndicales des personnels pour des motifs fallacieux. Cette direction porte ainsi la responsabilité des difficultés de l’acheminement du courrier.
Les revendications des postiers sont légitimes : face aux menaces de privatisation de la Poste et aux attaques contre les statuts des personnels, il ne reste que la mobilisation.
Le NPAR appelle l’ensemble des personnels de la poste à amplifier cette mobilisation en la développant dans tous les bureaux de poste.

Saint-Denis, le 27 Octobre 2009
Pour le NPAR,
Philippe Azéma
Nathalie Dompy

3.Posté par jolaracaille le 29/10/2009 22:06
Tiembo ensemb..! Non a la casse du service public ! non à la mise en place des nouveaux serfs !....

4.Posté par Garou le 30/10/2009 00:34
Au boulot, fénéants ! .oD

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales