Faits-divers

Grève à la Cirest: Une employée sanctionnée pour avoir dénoncé des agressions sexuelles?


Grève à la Cirest: Une employée sanctionnée pour avoir dénoncé des agressions sexuelles?
Ce matin, à Saint-Benoît, une partie des agents de la Cirest est en grève illimitée à l'appel du syndicat SDUCLIAS (Syndicat départemental unitaire des agents des collectivités locales, du ministère de l'intérieur et du ministère des affaires sociales de la Réunion). Ce dernier dénonce les pressions exercées par la direction de la Cirest sur leur déléguée syndicale, à la suite d'une aide apportée à une employée dans le cadre d'une affaire d'agression sexuelle.

Tout a commencé en octobre dernier quand une employée contractuelle de la Cirest a suivi une formation sur le harcèlement organisée par la FSU. "On avait organisé une formation pour nos adhérents. A la suite de ça, l'employée est allée voir la déléguée syndicale (ndlr: également contractuelle) du SDUCLIAS pour lui raconter son problème. Elle se disait victime de harcèlement de la part d'un de ses collègues de bureau. On a aussitôt demandé une protection juridique à la Cirest et l'employée est allée porter plainte à la gendarmerie de Sainte-Anne", explique Stephan Carpaye-Tailamée, secrétaire départemental du SDUCLIAS.

Après cette épisode, le syndicat décide de médiatiser l'affaire suite aux "pressions subies" par l'employée et la déléguée syndicale de la part de la direction de la Cirest (voir l'article ici : Agression sexuelle à la Cirest: "Mon collègue me montrait son sexe" ). "Les mesures prises par la Cirest n'ont pas été suffisantes et l'employée se retrouvait toujours dans le même service que son agresseur. Résultat, elle s'est mise en arrêt maladie", souligne le secrétaire départemental. Pis, à la suite de cette affaire, les deux employées se sont vues proposer le renouvellement de leur contrat pour une durée de trois mois uniquement, selon le SDUCLIAS. "Ça fait 7 ans que je travaille au sein de la Cirest. Dans un premier temps j'étais en CAE, puis on m'a passé en contrat public. Quand je renouvelais mon contrat c'était toujours pour un an sauf que là on m'a proposé trois mois que j'ai dû accepter", explique Marie-Yannick Nagou, déléguée syndicale SDUCLIAS.

"Elle n'a pas eu le choix. On est en période de fête et elle est mère. On lui a envoyé un recommandé pour qu'elle vienne signer son nouveau contrat", précise Stephan Carpaye-Tailamée. Mais ce dernier relève une faute dans le renouvellement du contrat. "Le préavis de un mois pour le renouvellement de son contrat n'a pas été respecté", souligne-t-il. SDUCLIAS n'écarte pas la possibilité d'un recours devant le tribunal administratif.

Mais au-delà du problème de contrat, c'est bien le manque de dialogue avec la direction qui est reprochée par le SDUCLIAS. "C'est le silence radio du côté de la direction. On a même écrit à Huguette Bello (ndlr: présidente de l'Union des femmes réunionnaises) pour dénoncer ce problème. On a jamais eu de réponse. Peut-être parce que le président de la Cirest (ndlr : Eric Fruteau) est dans le même parti que la députée-maire de Saint-Paul", lâche Stephan Carpaye-Tailamée.

Le SDUCLIAS entend maintenir la pression le temps que la direction revoie sa copie sur la prolongation des contrats. "Une sanction déguisée pour avoir dénoncer des faits graves", conclut-il.
Lundi 17 Décembre 2012 - 12:02
Lu 2662 fois




1.Posté par MidO le 17/12/2012 11:13
Super touts les gratteurs d'ki en grève !

2.Posté par Encore des patrons-voyous le 17/12/2012 11:14
Il faut des condamnations exemplaires, très lourdes, contre ces voyous minables.

3.Posté par noe le 17/12/2012 11:20
Bizarre cette affaire !
Pas la peine d'en faire toute une histoire pour si peu à la vaille des fêtes de Fin d'année ... Il suffisait que la dame se mettait à rire et à moucater ce "cochon" en lui disant "C'est tout que ou nana ? Ce ti baton mouroug ? alé casiette donc ..." et elle aurait pris une photo de la "chose" et placardé partout dans cette Cirest ... Le "couillon" aurait couru culotte dans la main ...
En général les "pervers" sont des imbéciles qui n'ont que des "bouts de chair" sans importance ... et de plus une bonne raclée ...on en parlerait plus ! Pas la peine de cesser de bosser pour si peu !

"Quand l'eau courbe un bâton, ma raison le redresse." Jean de La Fontaine

4.Posté par Goyaves de France le 17/12/2012 14:49
Question à M. Delarue
Combien d'agent cirest (sic) y avait il honnêtement en grève ce matin?
Je vais vous répondre 4,5 pers sur plus de 150 agents soit environ 1%.

Pourquoi la majoritée du personnel (titulaire et précaire ) ne se sont-ils pas joints à cette manifestation.
Tout simplement par ce que ces apprentis syndicalistes se croient tous permis.
Comment peuvent-ils porter des accusations aussi sur leur collègue.




5.Posté par Copine copain : camarron le 17/12/2012 14:55
Pour une fois la direction de la Cirest la prend la bonne décision.
Quand ou n'a tomate pourri et bien pourri encore Dan out panier y fo jeter.

6.Posté par web le 17/12/2012 15:10
Beaucoup de silence que se soient des politiques qui plus est quand il sont du même bord comme dit le proverbe "qui dit rien consent" Ils sont aussi responsable et de tout ceux qui savent et qui la ferment Malheureusement il y a plein de situations comme celle ci ainsi que du harcèlement morale elles sont protégées par le silence des collègues et puis quand cela arrive a l'autre au moins moi je suis tranquille. Donc des personne qui se retrouve en grande souffrance sous l’indifférence de tous. C'est comme les violences familiales il n'y a plus qu'avant maintenant nous en parlons. C'est déjà une étape il faut aller plus loin. Le proverbe le silence est d'or actuellement il tue. Comme dirait cette citation ré magnée "caché cette réalité que je ne saurais voir".

7.Posté par lucide le 17/12/2012 21:39
3 agents de la CIREST en greve
un syndicat crée pour l'ocasion!
quel est le vrais combat le CONTRAT ou l'arcelement
des agents pertubateurs hors syndic????? peut etre!!

8.Posté par barracuda le 17/12/2012 22:48
au post 4 et 7 :
pour votre gouverne, mes collègues de la CIREST ayant eu le courage de faire grève étaient au nombre de 5, soutenu par d'autres agents territoriaux...
Heureusement que ce syndicat qui existe depuis plusieurs années dans diverses collectivités (st benoit, st andré, ste suzanne, cirest, cinor, st denis, région, département,......) a eu le courage de faire ce que vous n'oserez jamais faire dans votre vie...aidez votre prochain au vu de la teneur de vos propos.
Les autres agents en cette période de crise et par peur des représailles (qui existent réellement des les collectivités) n'ont pas eu le courage de soutenir les collègues ; même si eux aussi vivent les mêmes choses...

9.Posté par PACO le 18/12/2012 06:27
bravo à ce syndicat

10.Posté par goyaves de france le 18/12/2012 06:42
Je tenais à dire que j'ai eu les explications concernant cette grève, ils ont raison de protéger ces femmes.
Bravo pour leur courage et eux au moins sont des vrais syndicalistes.

11.Posté par Fred le 18/12/2012 08:28
C'est quoi cette bande de tarés ? Si cette personne n'a été renouvelé que pour 3 mois, c'est qu'elle ne doit pas être exemplaire. Effectivement, une grève suivie par 1% du personnel ne peut que discréditer leurs instigateurs.

12.Posté par barracuda le 18/12/2012 11:08
au post 10.

Pourquoi un jour vous dites que ces syndicalistes sont des apprentis et le lendemain vous dites exactement le contraire...qu'ils sont de vrais syndicalistes ?

13.Posté par barracuda le 18/12/2012 11:14
au post 11 :

Qui êtes vous pour traiter nos collègues de la territoriale de tarés ?
pourquoi n'abordez vous pas le question du respect de la loi et la lutte contre la précarité ? parce que vous êtes confortablement assis dans un bureau climatisé ?
A vos yeux, ce n'est pas le pourcentage de courageux qui compte ; mais le pourcentage de ceux qui préfère subir sans rien dire...affligeant !!!
Exemplaire pour vous c'est je pense au vu de vos propos, ne rien dire sur le harcèlement des femmes au travail ?
Je souhaite bon courage à votre épouse...si vous en aviez.

14.Posté par goyaves de france le 18/12/2012 16:48
au post 11, 7 , 4 ,1
Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants étaient peu nombreux !!!
Par contre les collabos étaient très représentatifs de la déchéance humaine !!!

15.Posté par king of snoopy dog le 18/12/2012 19:32
pour post 14: heureusement que la connerie ne tue pas encore

16.Posté par lucide le 19/12/2012 22:08
j'ai entendu que du bien de ce syndicat car il a défendu des causes nobles
je crois que certains agents ce sert d'eux pour arriver à des fins personnels
pour quoi que 3 agents de la CIREST sont présents et que les autre ne ce sente pas concerner ;est ce pour l'action ou pour les grévistes??
qu'est ce-qui est défendu,un contrat ou une agression?
pour l’agression la justice ferra son travail suite a l’enquête.
pour le contrat si la date de fin est arrivée ,cette personne est au courante des conditions car elle a signé ce lui ci.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales