Social

Grève à Témoignages : “Faire le journal qu’aurait fait “Loran” Vergès”

Le licenciement de l’ancien rédacteur en chef “dans des conditions inacceptables”, suivi de la désignation de son successeur, “un lamontreur refoulé qui prend journaliste pou marmaye six ans”, sont à l’origine de la première grève à Témoignages, quotidien historique du parti communiste réunionnais.


Il y a dans la voix des journalistes de Témoignages, beaucoup de déception, un peu de dépit mais aussi de la détermination.
La nomination du nouveau rédacteur en Chef et le retour à une méthode de travail où “on choisit le sujet ou la conférence de presse pour nous, puis on nous donne les questions à poser”, ont fait déborder le vase, déjà à ras bord après le licenciement de l’ancien responsable de rédaction.
Les journalistes n’avaient pas accepté cette première décision. Un préavis de grève avait même été déposé, comme Zinfos974 l'avait à l'époque révélé, mais il n’avait pas été suivi d’effet. Jean-Max Hoarau, directeur du journal, avait réussi à apaiser la colère de ses rédacteurs.
Mais depuis, cette colère est revenue. Car, les journalistes disent avoir perdu tout droit de regard sur leur travail. Le contenu a totalement changé en un mois depuis le départ de l’ancien rédacteur en Chef. “Il y a un retour de sept ans en arrière”.
Quand c’était le parti communiste qui choisissait les sujets et l’angle des articles.
“Témoignages est un quotidien communiste, c’est normal que le parti ait un droit de regard. Mais nous sommes journalistes, nous avons aussi notre mot à dire”.
“Nous avons la même ambition que “Loran” Vergès pour Témoignages. “Loran” a toujours revendiqué son appartenance au parti communiste, mais il voulait avant tout ouvrir Témoignages et donner la parole au plus grand nombre. Nous voulons faire le journal qu’aurait fait “Loran” Vergès”.
Selon les journalistes, l’ancien rédacteur en chef travaillait en ce sens. “On ne veut pas d’un retour en arrière. C’est pour cela que nous avons débuté cette grève de 24 heures, reconductible”.
Les journalistes sont prêts à aller au bout de leur mouvement. “Nous sommes prêts à partir. Nous ferons alors jouer la clause de conscience”, indiquent les cinq rédacteurs et le pigiste.
Pour ce personnel qualifié, “tous Bac + 4 et payé autour de 1 100 euros”, c’est une question de principe.
“Chaque jour dans Témoignages, nous dénonçons au nom du PCR et des syndicats, la précarité, les bas salaires, les difficiles conditions de travail, le manque de respect envers les travailleurs…”
“C’est dommage que ce ne soit pas appliqué en interne, à Témoignages, quotidien du PCR”.

Mercredi 5 Novembre 2008 - 19:12
Jismy Ramoudou
Lu 17841 fois




1.Posté par traine savate le 05/11/2008 19:34
Quel monde magnifique dans lequel nous vivons.......les travailleurs de Témoignages seraient ils exploités par d'horrible patrons communistes.......il est grand temps qu'ils ouvrent les yeux et rejoignent la réalité, même le communisme n'a plus de principe et ne vit que dans une optique de profit pour ses dirigeants qui n'aspirent qu'à leur confort et à constituer leur fortune personnelle....

2.Posté par loopin974 le 05/11/2008 20:07
demandez à Pierre, à Paul ou même à Huguette leur cousine en combien de jours ils gagnent ces 1100 euros ....... une semaine grand max

3.Posté par boyer le 05/11/2008 20:19
encore un conflit qui va se terminer par un nouveau journal en ligne?

4.Posté par David le 05/11/2008 20:25
Bac + 4 et payés 1100 euros... Et tous les jours ça dénonce les patrons exploiteurs qui sous payent leurs employés et qui ne font rien pour le pouvoir d'achat... Et ça accepte de bosser pour des clopinettes...Ils devraient demander également un salaire de 3000 euros pour être en phase avec leurs écrits. A moins qu'ils ne découvrent que Témoignages est une entreprise ? L'histoire ne dit pas si la CGTR va entrer dans la danse. En tout cas merci au site pour ces infos hilarantes.

5.Posté par Anonyme le 05/11/2008 21:09
Ca c'est ben vrai, j'ai cru qu'il s'agissait de Rivarol lol

6.Posté par Lorant le 05/11/2008 21:27
C'est dommage qu'on ne nous donne pas le nom du nouveau rédacteur en chef de Témoignages?

7.Posté par El bourracho le 05/11/2008 21:40
!!!!!!!! 1100 euros par mois avec un bac + 4, tiens tiens, les affreux exploiteurs ne seraient donc pas tous patrons du MEDEF, mince alors, encore un pan de la méthode coué qui tombe.
De toute façon, pour être encore communiste ou travailler pour des communistes relèvent du lavage de cerveau.

8.Posté par Mempavré le 05/11/2008 21:44
Comme quoi, tout change en ce bas monde. C'est le monde à l'envers. Pourtant, 1100 € net par mois, c'est sympa, s'il y a voiture de service, logement de fonction, aucun frais personnel pour le travail... Cela m'étonnerait tout de même, que ce soit le cas à Témoignage.
Engagement, foi, doctrines et endoctrinements ne nourrissent plus son homme. Le temps où il fallait travailler pour la communauté n'est plus, nous sommes arrivés à l'ère du chacun pour soi.

9.Posté par Justine le 05/11/2008 22:16
Je suis assez troublée de constater que le mouvement de ces salariés ne suscite que des commentaires sur le parti ou les conditions salariales. Il m'inspire un autre message: celui de la liberté de la presse dans un journal de luttes qui en dépit de la censure a oeuvré pour l'égalité et le progrès social. C'est cette histoire que ces salariés défendent selon moi. Il faut être ignorant sur les conditions de travail de la profession dans son ensemble à La Réunion comme au niveau national pour ne pas entendre leur appel à l'unité. On peut être un journal d'opinions et le revendiquer -quand tant d'autres qui se disent généralistes ne nous servent au final que la soupe des copains de leur patron-, on peut être une alternative à l'asservissement lobbyiste des pensées grace à des journalistes convaincus, une relève responsable qui croit en La Réunion...Yes, we can!

10.Posté par Justin le 05/11/2008 22:20
I koz pa larzan.
Tout domoun i blok si la késtion larzan. Sa lé pa dann revandikasion.

I koz pa larzan.
I koz travay pou in lidé, pou in réalité, pou in péi.

I batay pa pou larzan.
I batay pou nout tout. I ékri pou nout tout. I lév pou fé lév domoun.


11.Posté par FRANCO le 05/11/2008 22:28
Merci Pascale pour tes propos qui me donnent confiance dans mon combat de Coll'Air très isolé pour réclamer une ouverture de la part de ceux qui aujour'd'hui, au nom d'un parti communiste réunionnais devraient agir et se battre avec et pour les plus démunis de notre société, la Réunion d'en Bas, celle qui souffre, et pas pour gérer comme des notables au profit de la Réunion d'en Haut dont ils tendent de plus en plus à faire partie.
Il est un peu regrettable de constater que loin d'être ouvert à tous les débats sans tabous et avec une volonté d'ouverture sur l'avenir de la Réunion et de son peuple certains voudraient enfermer notre île dans une vision d'apparatchiks.
Ce n'est pas tant au niveau des mots, même s'ils sont nécessaires pour tout combat, qu'on juge la position réelle des hommes ( et des femmes) c'est dans leurs actes posés dans la vie au quotidien. Plus de langue de bois, ouvrons le droit à la parole et à la l'expression sur tous les sujets. Il est sûr qu'en étant journaliste avec 1100 € par mois, par conviction, on ne fait pas partie de la Réunion d'en Haut mais bien de celle pour qui chaque mois est un combat comme pour quelques centaines de milliers de Réunionnaises et Réunionnais.

12.Posté par Oméga le 05/11/2008 23:02
on est pas couillon nous. On sait pour qui on travaille, on assume parfaitement d'être dans un journal d'opinion. On assume. On est pas contre les opinions. On est contre le guidage des pensées.
On ne v eut pas que nos convictions soient bafouéees, que lesvrais valeurs que ce journal portent soient enterrées au profit de stratgégie.
On a rien contre la politique; mais si on nous baillone on baillone la réunion. On ne veut pas un journal de propagande; si on le dit maintenant c'est que l'urgence c'est maintenant. plutot que de nous considérés comme des abrutis considérez nous comme des gens qui osent dire pour être accompagné. C'est nous les faiseurs de témoignages, si nous n'écrivions pas avec notre plume, avec notre liberté il n'y aurait personne pour le faire vivre.
Le respect qu'on demande on le demande pour LA Réunion elle meme qui a besoin de ne pas être privée de débat et qui a besoin d'une alternative médiatique, d'une alternative au média de masse et nous sommes une alternative aux médias de masse.
La question de la liberté des rédacteurs dans une rédaction ne se pose pas que dans Témoignages... Journalistes unissez-vous, faites votre travail pour l'information de la population, ne succombez pas aux petits fours, posez-vous des questions, apportons les vraies réponses.

13.Posté par fabienne couapel sauret le 05/11/2008 23:43
parti communiste compatible avec la liberté de la presse ? mais bien sûr.....de qui se moque t-on ?

14.Posté par boyer le 06/11/2008 06:05
heu les gars chai pas si vous savez , mais 3000 euros c'est la salaire d'un fonctionnaire bac+4 indexé vie chère et beaucoup plus qu'un retraité touchant l'ITR. zavez pas l'impression de manquer de coherence?

15.Posté par David le 06/11/2008 06:07
I koz pa larzan
Quand c'est Témoignages le patron

I koz pa larzan
I koz la censure dans un journal i fait la morale do moune
Mais li sava rode rédacteur en chef pou mette salariés au pas

Par contre i koz larzan tous les jours, toutes les heures
Quand c'est un lentreprise privée le patron

En tout cas mi espère la grève là va dure un peu. Comme ça si Témoignages i commence parle de difficultés économiques à koz la grève, toute de moune va gagne crie en coeur, la bouche en cul de poule : " Pas posssiiibbbbllle !!!!"


16.Posté par Patrick FLOC'H le 06/11/2008 07:01
encenser un "yes we can" qui me pourrait le faire un "ensemble tout est possible" si glosé depuis.
laisser moi tranquille...


http://cyrille.lips.club.fr/TalkingCure.htm

No comment


17.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 06/11/2008 07:02
J'adore... " Des méthodes qui nous ramènent 7 ans en arrière" , "des conférences de presse choisies par le parti et dont les questions nous étaient données à l'avance"... Je veux pas être méchant mais pas besoin de chercher 7 ans en arrière pour ça, j'ai des exemples concrets à fournir qui datent d'il y a nettement moins... Qu'ils nous disent plutôt qu'ils ne s'entendent pas avec leur nouveau rédac chef mais qu'ils n'invoquent pas la liberté de la presse dont Témoignages n'a jamais été un des principaux garants, bien au contraire.

18.Posté par Kaslekui le 06/11/2008 07:28
oté justine, "On peut être un journal d'opinions et le revendiquer -quand tant d'autres qui se disent généralistes ne nous servent au final que la soupe des copains de leur patron-, "
qui c'est votre patron ? Y-a-t-il des patrons à Témoignages, ou alors le copain-patron n'est plus sympa ? é pi domann Justin !

19.Posté par L'INSOUMIS le 06/11/2008 07:29
Commencer par dénoncer le patrimoine et les salaires de Pol "pot" verges and co (Sans parler du Nepotisme de rigueur), apres nous croirons vraiment en votre volonté d'indépendance...Car la question ne date pas d'hier.
Quand on veut de la liberte d'expression on ne choisi pas un journal aussi orienté que "Temoignage" et le "PCR Circus", son tuteur.
Vous avez choisi, vous assumez...

20.Posté par momon papa l�l� le 06/11/2008 08:25
tiens bon ! on est avec vous même si on n'est pas du PC...ça veut dire quoi d'ailleurs ? On se demande ! allez, barrez vous d'là !!!! Courage !

21.Posté par gigie le 06/11/2008 09:24

De quel choix parlez-vous, l'Insoumis, pour des jeunes (journalistes) comme nous qui commencent à peine à travailler, et qui ne bénéficient pas du piston, si courant à la Réunion?! Dans une société gangrénée par le chômage, c'est soit le RMI (être petit fonctionnaire de l'Etat) soit accepter le travail que l'on trouve quitte à prendre son mal en patience jusqu'à trouver mieux ailleurs. Alors, avant de jugez, réfléchissez!

22.Posté par OLIVIER le 06/11/2008 09:56
Ce n'est pas Ti Pierre qui touche 1100 € ; lui il gagne 10 fois ça à la SR 21 ...Eh oui! Bienvenu au paradis des cocos ; Témoignages montre que le pouvoir d'achat ne concerne que les autres pas soi même...C'est la même chose pour les futurs diplômés de l'ILOI qui devront apprendre à être payés comme en Chine...

23.Posté par JPC le 06/11/2008 10:33
Pour Loopin 974. Ce que représente 1100€/mois.
Huguette en tant que député doit fleurter avec les 10 fois plus.
Beaucoup plus pour Pierre et Paul qui sont des cumulards professionnels à la santé du contribuable.

24.Posté par danton974 le 06/11/2008 10:39
Je comprend leur déception ils se sont apperçus le même jour :
- qu'ils auraient pu être des journalistes,
- qu'ils sont communistes (si, si, y'en a encore mais à la pyramide inversée là y'en a plus)

et en tant que communistes ils se sentent vraiment seul.

Alé fé pa zot tét là
mi chant a ou la chanson de madame Hoareau, d'origine Picarde (qui était ch'ti) dans son créol à elle, qu'elle a apporté à La Réunion:
Dors mon p'tit quinquin, Min p'tit pouchin, min gros rojin Te m'fras du chagrin, Si te n'dors point ch'qu'à d'main


lol

25.Posté par L'INSOUMIS le 06/11/2008 11:36
Gigie, je ne vous juge pas...
Simplement vous deviez vous douter qu'en entrant dans ce "canard", il y aurait
"Une museliere en échange d'un "bulletin de salaire"".
Certains d'entre vous (les jeunes) ont du talent, developper le et prenez de l'experience...
Puis ensuite allez voir ailleurs comme vous l'ecrivez...Mais en attendant ne vous plaignez pas de votre manque de liberté d'expression et cessez de prendre les vergés (mort ou vifs) comme référence, vous y gagnerez en credibilité...

Cordialement

26.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/11/2008 11:47
combien proposent les autres journaux de la place pour leur pigiste ou journaliste ?

27.Posté par JeanPhi le 06/11/2008 12:09
Bonjour,
Je signale, à toute fin documentaire utile, que les salariés de Témoignages ne sont pas les seuls à toucher 1100 euros nets par mois. C'est même souvent le premier salaire proposé aux jeunes journalistes dans l'île.
Maintenant, si la commission paritaire des publications de presse a accueilli Témoignages dans ses rangs, ses rédacteurs doivent être considérés comme des journalistes, point barre.
Pour le reste: il en va de Témoignages comme des autres journaux dont on aime ici dire qu'ils sont pitoyables: personne n'est obligé de les lire.
Enfin, il serait temps de considérer qu'un journal papier quotidien est autre chose qu'une somme d'écrits qui ne satisfont pas les petits commentateurs locaux.
Entre 8 heures du matin et 5 heures du matin le lendemain, il se passe beaucoup, beaucoup, d'heures de travail pour beaucoup, beaucoup de corps de métiers.
Et quand c'est fini, ça recommence. Tous les jours de l'année ou presque.
C'est, en terme d'investissement humain et financier un peu plus conséquent que ce que semblent penser (le terme est un peu fort mais...) le café du commerce.
Il y a certainement matière à respect, devant une aventure intellectuelle et industrielle quotidienne de cette ampleur.
Non?

28.Posté par boyer le 06/11/2008 16:17
il y a quelques mois on s'est fait remballer par une journaliste de Temoignages a qui nous avions posé qq questions par email sur sa déontologie et la censure à Temoignages. La tantine avait fait une réponse en graine. Je viens de la relire. Hélas pour elle, nous avions raison. il n'y a pas de quoi s'en rejouir car aujourd'hui le constat est le suivant:

En 2008, sauf pour les salariés agents de l'etat, les reunionnais sont obligés de baisser la tete s'il veulent simplement gagner leur vie. Region, Departement, Mairies, entreprises Rieffel, il faut baisser la tete comme dans le temps longtemps. Meme gelita Hoarau a du manger son chapeau....

29.Posté par cimendef le 06/11/2008 18:34
Aucun de mes post critiques à l'encontre de Vergès et Famille n'a jamais été publié sur le journal Témoignages en ligne et ce tout récemment encore. Il n'y a jamais eu de journalistes au sein de Témoignages mais uniquement des scribes chargés de retranscrire mot à mot les paroles du gourou, de sa famille et des courtisans de la pyramide. la langue de bois et la mauvaise foi qui caractérisent ce journal me conduisent à le lire tous les jours car c'est un pure moment de bonheur de constater à quel point la langue de bois ( ou de tamarins) atteint des sommets dans le ridicule, le grotesque et finalement le comique pour célébrer Paul pot et sa cour décadente. Messieurs, si vous êtes de vrais journalistes vous devez vous dire "courage, fuyons".

30.Posté par JeanPhi le 06/11/2008 19:29
Bonsoir,
Pendant quelques années, ce sont des journalistes engagés, qui servaient des soupes et n'écrivaient que pour défendre leurs idées, qui ont aidé à garder une certaine idée de la presse en France. Après la libération, des titres ont disparus et d'autres ont gagné leurs lettres de noblesse. Ils devait y avoir autant de lecteurs d'élite à ce moment-là que maintenant. Certains préféraient "Je suis Partout", la notion de terrorisme était assez floue, selon l'angle d'où on la considérait. Qui avait raison alors?
Ce n'est pas parce que cette cause-là ne vous plaît pas que les cartes de presse sont moins bonnes à Témoignage que celles qui vous plaisent.
Je n'ai aucune symptahie pour Témoignages en particulier, mais j'ai passé quelques bons moment avec des journalistes, notamment, de l'Humanité, en Israël, au Liban ou en Syrie et si notre rendu n'était pas le même, la conviction qu'ils mettaient dans leur métier et les risques qu'ils prenaient étaient nobles.
Quand les journalistes de Témoignages ne pourront plus travailler, on ne les plaindra pas: nous n'étions pas communistes (ni jeune, ni idélaiste, ni en danger, ni prêt à nous y mettre). Puis ça sera les "méchants poubelleux" du Journal qui n'auront plus droit de cité mais bon, hein, qui s'en plaindra?
Puis ceux du Quotidien, enfin seuls, pourront étaler leur science mais vous plaîra-t-elle? Non? Eh bien laissont-les disparaître aussi... Le plus important, finalement, n'est-il pas qu'il existe des écrans sur lesquels vous puissiez lire la seule prose importante: la vôtre?

31.Posté par Kaslekui le 06/11/2008 20:10
C'est bon, casse pu la tête, Huguette l'a parti voir Jego (pas Zeco) elle la gane un bon peu contrat, zot i peut aller travail dans un autre journal… Elle va embauche une nouvelle équipe, rien que des femmes, maintenant elle i connait comment faire pour vire un peu pour reprendre d'autres, elle i travail la mairie commela !

32.Posté par Pwet le 06/11/2008 21:15
Des journalistes qui se battent pour récupérer leur ligne éditoriale, qui sont prêt à partir si ils ne la récupèrent pas, moi je dis bravo.
Le débat n'est pas de savoir si Témoignages paye mal ses journalistes, ou si c'est une manifestation communo-communiste ... c'est la question de la position du journaliste dans notre société qui est posée. Et je trouve cela admirable que cette question soit posée avec autant de vigueur et de détermination. J'ai limite envie de dire qu'ils ne se battent pas que pour eux, l'imposition d'une ligne éditoriale si écrasante est sans doute déjà le cas ailleurs, et si ce n'est pas le cas cela arrivera. J'espère que les journalistes du JIR, du Quotidien et d'ailleurs les soutiennent ne serait-ce que personnellement.
En tout cas si ils n'ont pas gain de cause, ce sera une sérieuse tâche d'encre pour Témoignages, et là le symbole sera encore plus grand.

33.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 07/11/2008 07:01
Mais on leur reproche pas d'avoir une ligne éditoriale communiste, attention! On leur reproche de n'avoir pour seule ligne éditoriale que celle que le Parti leur donne, d'être une nouvelle version de la Pravda. L'Humanité, j'ai jamais lu (dommage d'ailleurs, un retard à combler) mais même un journal comme le Figaro parvient à critiquer les politiques affiliés (en l'occurence le gouvernement) , à avoir le recul et l'indépendance d'esprit nécessaire. Recul et indépendance d'esprit pour critiquer son propre camp à Témoignages? On cherche, on cherche. On ne va pas pleurer sur des gens qui nous disent qu'on porte atteinte à leur liberté éditoriale quand ils n'en ont jamais eu et ne s'en sont jamais plaints...

34.Posté par Cimendef le 10/11/2008 10:25
Voici plus de six mois, j'avais arrêté mon abonnement à Témoignages. Mes parents étaient abonnés, j'avais repris la suite mais là j'ai dit stop.
Je refusais de payer pour acheter un journal qui remplissait ses pages d'articles de l'Humanité, ou de Marianne. J'ai déjà internet à la maison, alors cela faisait un peu double emploi.

Jeudi et hier, j'ai reçu ce journal dans ma boite et j'ai été agréablement surpris par la nouvelle présentation. J'y trouve des informations que les deux autres quotidiens de la place ne donnent pas, comme dans Zinfos, mais dans un autre style. Cela ajoute à une presse déjà très riche d'idées à La Réunion.

Bravo aux journalistes qui réussissent à sortir ce nouveau journal. J'en parle autour de moi, et je ne suis pas seul à le penser.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales