Social

Grève à Citroën : Les dockers pourraient entrer dans le conflit


Grève à Citroën : Les dockers pourraient entrer dans le conflit
Alors que le juge des référés a ordonné aux grévistes de libérer l'accès des bâtiments de CFAO Motors et de CMM Automobiles, les grévistes ont choisi de maintenir les piquets de grève devant le siège de l'employeur, chemin Grand Canal, à Sainte-Clotilde.

"Quand une décision de justice tombe, libre à nous de l'exécuter ou non", explique Sébastien Faconnier, délégué syndical de CGTR Citroën, qui considère comme "injuste" la décision du tribunal de Saint-Denis. "Depuis le départ, l'accès n'est pas bloqué", souligne-t-il. "Ce n'est pas une décision de justice injuste qui va nous faire changer de cap".

Un coup de pouce de la CGTR Port et Docks ?

Le cap, les 35 grévistes de Citroën veulent le maintenir et même le durcir. "Le mouvement va se durcir et s'amplifier davantage", confirme Sébastien Faconnier. Danio Ricquebourg, le représentant de la CGTR Port et Docks, est venu apporter son soutien aux grévistes en milieu de semaine, avec la promesse d'apporter une aide si le dialogue de sourd continuait entre la direction et les grévistes. La CGTR Port et Docks pourrait, d'après nos informations, bloquer l'accès du site de Citroën au Port dès lundi prochain.

D'ici là, les grévistes organisent un grand kabar samedi après-midi, de 13h30 à 17h00, où ils espèrent obtenir le soutien de quelques élus. Ils doivent également se réunir ce week-end pour établir quelle forme donnée à la mobilisation.

La CGTR Sud, qui soutient les grévistes, s'est quant à elle étonnée dans un communiqué "du silence de la direction du travail et de la direction de  la CFAO, suite à sa demande faite en début d'après-midi de réunion d'urgence d'une  nouvelle table de négociations. La direction de la CFAO aurait elle pris la décision de refuser toute négociation ?", se demande-t-elle.

"Notre objectif est que chaque salarié retrouve son droit à travailler dans des conditions normales"

Quant à la direction de CFAO Motors, elle a "pris acte", dans un communiqué de la décision de justice. "Aujourd'hui, ce mouvement ne mobilise qu'une partie de nos effectifs. Notre objectif est que chaque salarié retrouve son droit à travailler dans des conditions normales. Nous devons pouvoir également répondre à nos engagements vis-à-vis de nos clients et les accueillir en toute quiétude sur nos sites", indique le directeur général de CFAO Motors, Eric Benavante. 

Dans ce communiqué, la direction rappelle qu'elle a proposé de mandater "un Cabinet d'études indpendant afin de mener un audit interne du climat social et des risques psychosociaux dans l'entreprise. Aujourd'hui, elle souhaite que cette démarche aboutisse rapidement".
Vendredi 13 Décembre 2013 - 18:00
Lu 1977 fois




1.Posté par David Asmodee le 13/12/2013 18:45
Tout prétexte est bon pour que les Bolchéviques sabotent l'économie. La grève sur les docs est traditionnelle avant Noël.

Il y a bien longtemps que la CGTR a privatisé le Port. Port financé par nos impôts. Avec le regard bienveillant de l'Etat.

Un jour, il y aura un incident très sérieux sur ces barrages. (et le champagne coulera à flots)

2.Posté par Collectif Eveil citoyen 974 le 13/12/2013 21:29
"Ce n'est pas une décision de justice injuste qui va nous faire changer de cap".

tenez bon c 'est la voix du peuple qui gouverne pour c'est droits point barre

3.Posté par CRÉOLE le 13/12/2013 21:52
Il y en a plein le dos de ces bons à rien de salariés qui ne veulent rien faire et qui nous emm.... Si les conditions de travail ne œuf conviennent pas, il faut qu'il aient le courage de démissionner et d'aller chercher du travail ailleurs oh mieux encore ils montent leur boîte et travaillent.
Mais cela ils be savent pas ce que cela veut dire. Travailler c'est trop dur je veu gagner de l'argent à ne rien faire.
Pour eux le patron est un esclavagiste qui doit payer, un point c'est tout. Ils ne cherchent pas à savoir d'où vient l'argent et comment on le gagne.
Il ne faut pas que CFAO baisse les bras.

4.Posté par Collectif Eveil citoyen 974 le 13/12/2013 22:03
L’Etat français assigné
13 décembre 2013 : Eveil citoyen 974 soutient et adhère aux actions de l’Association "Au Nom du Peuple" basée à Lyon. Plusieurs membres du collectif sont d’ailleurs partie prenante dans la procédure contre l’État, en...Afficher la suite

5.Posté par loyada le 14/12/2013 00:32
Et aprés vous allez pleurer auprés du gouvernement parce que les chefs d entreprises délocalisent, mais c est vous ouvriers incompétents qui mettent la zizanie, ce que vous méritez c est le le proprietaire vendent son entreprise ou arrete son activité,

6.Posté par vanille le 14/12/2013 07:31
Post 1
David, les ouvriers du port peuvent paralyser l'économie réunionnaise quand ils le veulent c'est vrai.
Mais que fait la CFAO en refusant toutes négociations ?

Post 3
Pas de salariés, pas de patrons, c'est comme ça. Ceux qui veulent gagner de l'argent à ne rien faire, ce sont les profiteurs du système social en France pas ceux qui vont au travail.

Post 5
Pourquoi ouvriers incompétents ? Ce sont des ouvriers et ils ont droit au respect d'une part et aux revendications d'autre part. C'est quoi ce raisonnement primaire qui consiste à dire que l'ouvrier sème la zizanie parce qu'il revendique son droit à des négociations salariales ?
Oui il y a des patrons voyous. Oui il y a des abus de pouvoir de certaines directions, en particulier celles des grands groupes qui refusent d'écouter ou d'entendre le personnel.
Si les "propriétaires" comme vous le dites vendent leur entreprise ou arrêtent leur activité, ils vont se retrouver ouvrier à leur tour ?!! C'est l'histoire de l'arroseur arrosé ça non ?

7.Posté par David Asmodee le 14/12/2013 08:45
David, les ouvriers du port peuvent paralyser l'économie réunionnaise quand ils le veulent c'est vrai.
Mais que fait la CFAO en refusant toutes négociations ?


C'est alors la CFAO qu'il faut aller voir. Ou bloquer illégallement, comme des kaniars, la sortie de ses voitures du Port. Les autres entreprises ne sont pas responsables.

La responsabilité collective est un concept qui n'existe que dans les pires dictatures. Mais les kaniars du Port, donneurs de leçons aux autres, ne sont pas sensibles à de tels détails de l'histoire.

8.Posté par syndicat = desordre le 14/12/2013 09:00
Pas au fait des revendications de ces employés je me garderais de tt commentaire..
Je reste néammoins persuadée que l'arrivée de la cgtr dans le conflit n'a fait que mettre une belle zizanie la au millieu.... embobinant qqs salaries naifs qui vont finalement perdre gros !!!

9.Posté par Grève sans issu le 14/12/2013 09:05
Quel soutient? Depuis quand Michel Séraphin secrétaire général de la Fédération Port et Dock soutient salarié? C'est son ti Boy (Ricquebourt) qui vient. De plus, ses salariés grévistes ne sont pas en majorité. Donc, la méthode de pression; blocage avec les dockers,est du pipot de la dernier classe.

10.Posté par DADI le 14/12/2013 10:07
La CGTR se place au dessus des lois: "libre à nous d'exécuter ou pas les décisions de justice" ou encore à la TV hier "ce n'est pas un juge qui va dicter notre conduite" !
Il y a vraiment des coups de pied au cul qui se perdent ! et les perdants ce sont les grévistes qui suivent ces fous de leaders syndicaux qui ne cherchent pas une solution profitable et pour les salariés et pour l'entreprise. Ils sont uniquement à la recherche d'un rapport de force qui leur permettent de continuer à bénéficier du statut d'élu permanent, de ne pas travailler donc, quitte à ce les entreprises ferment, ce n'est pas leur problème. Je plains les quelques salariés de Citroen qui pensent que ces meneurs syndicaux sont là pour les aider. Très bientôt on pourra dire "les baisés, comptez vous" !

11.Posté par vrai le 14/12/2013 13:42 (depuis mobile)
Dadi, je trouve ton analyse bien déluré et misérable quant ont n''a même pas pris la peine de venir discuter avec ces grévistes et non plus c dirigeants syndicaux, je vous invite monsieur a venir leur donner un coup pied au coup eux ces vrais défenseu

12.Posté par pozez vous la question le 14/12/2013 17:26
comme d'habitude ces dockers veulent nous menez en bateau ,à quand un gouvernement qui oserait les foutres à l'eau et les noyer ,

13.Posté par ? le 15/12/2013 01:12
Le groupe du PCR est de sorti part l'intermédiaire des Dockers pour foutre encore la merde
Ils attendent plus que le retour de leur camarade Yvan HOARAU, parti sois disant défendre les salariées de la SIB
Pauvres communistes toujours entrain de pleurer la bouche pleine
CGTR = Zizanie = Fouteur de Merde

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales