Social

Grève à Carrefour: Blocage des entrées... et des négociations


Grève à Carrefour: Blocage des entrées... et des négociations
Les grévistes de Carrefour Sainte-Suzanne ont entamé leur 16e jour de grève ce matin devant les deux entrées de la grande surface. Après plus de 7 heures de négociations infructueuses hier avec la direction du groupe, ils ont décidé de durcir le mouvement en bloquant, dès 4 heures ce matin, totalement l'accès au parking du centre commercial.

"Plus de livraisons et plus aucun véhicule n'entrent sur le site", explique Florence Sanassy, déléguée syndical CFDT à Carrefour Sainte-Suzanne. Ce durcissement du mouvement est une réponse à l'échec des négociations de la veille.

Depuis, plus aucun contact ni réunion n'ont été programmés pour la journée. "Nous n'avons pas eu de sollicitations de la part de la direction", confirme-t-elle. Une nouvelle journée au point mort, alors que la trentaine de grévistes entame sa troisième semaine de conflit. Enjeu de cette grève, obtenir 50 euros brut mensuel de revalorisation salariale.

Désormais, tous les esprits sont tournés vers le tribunal d'instance de Saint-Denis où, dès demain, une trentaine de salariés est assignée en référé heure par heure. Deux assignations, une de la direction du groupe et l'autre des commerçants de la galerie commerciale. La première porte sur un constat d'huissier, suite à "l'entrave" d'une livraison samedi dernier. La seconde assignation demande la levée des barrages au motif de "survie des activités commerciales". Des commerçants qui réclament 10.000 euros par enseigne au titre de dédommagement.
Mercredi 15 Mai 2013 - 16:40
Lu 1813 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/05/2013 18:26
petit rappel :
50 euros par mois soit 600 euros par an (brut).

source : http://www.adreunion.com/Cout.html
Allègement automatique et permanente de charges patronales pour tous les employés : économie de 3 800 € annuels pour un SMIC et de 5 000 € annuels pour un salaire mensuel de 1 400 € brut et au-delà. Cette mesure est applicable dès la déclaration d’embauche effectuée auprès de la Caisse Générale de Sécurité Sociale (C.G.S.S.)

croyez vous un instant que ces exonérations sont intégrées dans le prix de vente payé par le consommateur de sorte qu'il en résulte pour le consommateur final une baisse du prix de vente ??

que nenni !

2.Posté par Patronnat, Justice, huissiers, continuez comme ça... le 15/05/2013 19:58
... à pousser à bout les employés exploités en voie de paupérisation rapide, et c'est l'explosion sociale assurée.

3.Posté par Hiram le 16/05/2013 02:10 (depuis mobile)
Le printemps réunionnais approche...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales