Société

Grand Prado : La station d'épuration entre dans sa phase finale

Selon le point d'avancement fait par la Cinor sur le site du Prado à Sainte-Marie cet après-midi, la STEP (Station d'épuration des eaux usées) sera mise en service dès avril 2013.


Grand Prado : La station d'épuration entre dans sa phase finale
"Nous sommes dans les temps !". C'est en tout cas ce que les acteurs présents au point d'étape de la STEP du Grand Prado cet après-midi à proximité du chantier ont assuré. Le point d'avancement du projet du groupement d'entreprises Grand Prado 360°dont le mandataire est Véolia Eau qui a commencé il y a presque deux ans, a réuni le président de la Cinor et maire de Sainte-Suzanne Maurice Gironcel ainsi que l'ancienne présidente aujourd'hui députée Ericka Bareigths, le maire de Saint-Denis Gilbert Annette et le maire de Sainte-Marie Jean-Louis Lagrourgue.

La station d'épuration intercommmunale pour les eaux usées de Saint-Denis et de Sainte-Marie entre dans sa phase finale. La mise en service industrielle de la STEP d'un coût de 75 millions d'euros majoritairement financée par l'Europe, l'Onema, l'Office de l'eau de la Réunion et le Conseil régional, est prévue pour avril 2013.

Ce grand projet européen qui se veut structurant se positionne sur deux axes forts, "l'objectif zéro nuisance et l'amélioration environnementale" indique la Cinor. Les travaux de second oeuvre, portant sur le bâtiment technique et ceux de la filière de traitements des eaux (bassins extérieurs d'eaux résiduels), ont été achevés à plus de 95%. Les travaux de second oeuvre de la filière boues seront bientôt achevés, tout comme la filière eaux qui sera fonctionnelle dans les six prochain mois.

Le volumme d'eau potentiellement disponible pour l'irrigation est de 10.000 mètres cube par an. 4.500 tonnes de fertilisant agricole seront produits par an. "Avec cette STEP du Grand Prado opérationnel dans quelques mois, ainsi que les mini-stations d'épuration qui seront installées à Beauséjour et dans certains quartiers, notre ville sera dans les années qui viennent une référence dans le traitement des eaux usées" assure Jean-Louis Lagourgue.
Lundi 24 Septembre 2012 - 17:02
Lu 1365 fois




1.Posté par caméléon2 le 24/09/2012 22:34
Oui c'est çà et la facture est salée.

2.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 24/09/2012 23:18
Peut-être. On verra. Ils ont juste oublié l'environnement.
A Singapour (ville magnifique) les bâtiments industriels sont en retrait par rapport aux routes. Ils y plantent des rideaux d'arbres et de la végétation pour qu'on ne les voit pas. Pourtant c'est une mégalopole où le terrain vaut de l'or (que dis-je du platine et du diamant). A la Réunion on construit des bâtiments "falaise" au bord des routes, comme cette station d'épuration, comme la sécu à Vauban, et comme partout ailleurs.

3.Posté par lulu le 25/09/2012 02:34 (depuis mobile)
voluMe..

4.Posté par Zum le 25/09/2012 03:22
Et l'eau potable c'est pour quand ?

5.Posté par noe le 25/09/2012 05:23
Que ne faut-il pas construire pour traiter nos merdes !
Espérons que les différentes odeurs seront traitées et que les automobilistes passant sur la 4 voies ne seront pas trop incommodés par ces effluves ! mais au vue de la direction des alizées , ce serait les st mariens qui seront embaumés ....

6.Posté par Eco traitement le 26/09/2012 15:33
Pour les rejets à la mer, ne serait il pas interessant de coupler ces installations à du phito traitement en tièrement naturel comme le bambou qui contribue à limiter l'érosion??
En guise de seconde filtation !
Nous sommes tous conscients des problèmes de pollutions marines dues aux eaux usées directement déversée en mer (voir Saint Leu) ! Source d'attirance des requins !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales