Culture

Grand-Bassin retrouve son père Noël...

Le sentier de Grand-Bassin commençait à lui manquer. Le père Noël s'est pourtant offert une halte dans un village où tradition des hauts, charme créole et autres remparts sont au rendez-vous. Cela faisait plusieurs décennies que l'on ne l'y avait plus vu. C'est l'association La Timize qui l'avait invité.


Grand-Bassin retrouve son père Noël...
Le dénivelé ne lui fait pas peur. Malgré ses multiples tournées et une fin d'année chargée, le père Noël est arrivé par les sentiers, bertel au dos et cadeaux à la clé. C'était mardi à 17h10 à l'ancienne école primaire du village, close et vide d'élèves depuis 1995.
Cette fois-ci, ils étaient une vingtaine d'enfants à attendre l'homme à la barbe blanche dans cette école longtemps abandonnée aux côtés de leurs parents, désormais installés à Bois-Court près de quinze années après.

Grand-Bassin retrouve son père Noël...
La Timize et le père Noël veillent au grain

A l'origine de cette initiative Yvan Lauret, le président de l'association La Timize (surnom donné au Pétrel noir de Bourbon) créée en 2001 par Fadela Turpin, voulait commencer un programme ambitieux avec comme premier acte, cet arbre de Noël. Et il a vu juste en organisant une journée que les marmailles n'allaient pas oublier Une journée aussi pour les parents et habitants du village qui ont apprécié l'ambiance, les rencontres et les cadeaux.

"Pour nous il était important de rebooster le village. Cet arbre de Noël à l'école, on l'a fait pour rassembler les enfants et les petits enfants ici avec les parents et les habitants. Il était symbolique pour nous que ces marmailles reçoivent leur cadeau ici dans l'école où leur parents et grands-parents ont appris à lire et écrire. Il y avait près de 300 habitants dans les années soixante. Grand-Bassin ne doit pas être oublié. A terme ce sont plusieurs projets qui seront mises en place pour les habitants et pour Grand-Bassin" explique Yvan Lauret.

Grand-Bassin retrouve son père Noël...
Après des contes et un buffet tout en musique, le père Noël a fini par poser sa canne avant de distribuer ses cadeaux aux enfants et de renouer lui aussi avec le passé. Un passé qui pourrait bien être à nouveau d'actualité avec plusieurs projets, pour l'instant en suspend.
Et ils ne manquent pas, à l'image du projet de téléphérique. Quant au sentier souvent très escarpé, il devrait être rénové à partir du 15 janvier prochain après une dernière concertation avec les habitants.

Grand-Bassin retrouve son père Noël...
"Chacun a sa vision des choses..."

Sur ces sujets, les habitants n'hésitent pas à s'exprimer : "Chacun a sa version des choses. Pour moi le plus important, c'est le sentier. Cela fait 25 ans que je tiens ce gîte et je ne trouve pas forcément que ce village soit abandonné. Maintenant un téléphérique... je ne sais pas, il faut voir comment cela pourrait marcher..." explique Jean-Yves Séry, le propriétaire du premier gîte à l'entrée du village.

De son côté, Jean-François Nativel mise sur le sentier qu'il faut d'urgence rénover mais dans la concertation : "Souvent, les travaux interviennent pendant les vacances comme en août dernier où on a eu quasiment personne en raison de purges. Discuter et ne pas oublier les habitants, c'est par cela que les choses vont s'améliorer... " explique cet exilé, revenu au village il y a peu pour ouvrir un gîte.

Lui aussi souhaite que Grand-Bassin se développe dans la tradition et que les marmailles et les habitants soient de retour. Un retour qu'il a vécu un moment avec cet arbre de Noël en compagnie de sa famille et que le village n'avait plus revu depuis une trentaine d'années. Un arbre de Noël que tous souhaitent voir revivre et avec lui la vie de tout un village.

Grand-Bassin retrouve son père Noël...
Vendredi 25 Décembre 2009 - 10:30
Ludovic Robert
Lu 1917 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales