i-tech

Gordon


Gordon
Il s’appelle Gordon, c’est un robot contrôlé par un cerveau biologique!

Une machine possédant un cerveau biologique, provenant d'un être vivant. C'est ce que vient de réaliser une équipe de chercheurs de l'Université.

Il possède en guise de cerveau, une culture de neurones prélevés sur un fœtus de rat. Les neurones ont été préparés et déposés sur un ensemble d'une soixantaine d'électrodes. Une journée après leur préparation, les neurones ont créé des interconnexions. Après une semaine, des impulsions électriques spontanées ont été observées, semblant montrer la même activité que celle d’un cerveau ordinaire.

Le dispositif permet au "cerveau" de contrôler le robot, et de recevoir des informations sur son environnement via des capteurs. La "machine" a montré des capacités d'apprentissage impressionnantes.
Son cerveau s'est développé : Il a appris, par exemple, à contourner un obstacle plutôt que de s'y heurter.

Pour faciliter l'étude, l'équipe ne possède pas un seul cerveau, mais plusieurs, interchangeables. Chaque cerveau, constitué d'environ 50 000 à 100 000 neurones, présente des comportements spécifiques. Un va éviter l'obstacle, un autre va s'obstiner dessus, et encore un autre va préférer partir à l'aventure... On peut considérer que chaque « cerveau » possède une personnalité différente.

Imaginez les possibilités que cette découverte nous apporteraient dans le futur que ce soit dans le domaine médical ou encore informatique !

Transférer le cerveau de quelqu'un ne pouvant plus utiliser ses jambes et ses bras dans un corps robotisé qui lui permettrait de se déplacer a nouveau serait peut être possible d'ici quelque dizaines d'années.

Qu'en pensez vous ?
Lundi 15 Septembre 2008 - 06:45
Pierre Ulrich
Lu 962 fois




1.Posté par Coquesigru le 15/09/2008 07:56

Bravo. Les travaux de Kevin Warwick (ancien de british telecom') et Daniela Cerqui sur des cellules vivantes de rat sont très intéressantes et ce n'est qu'un début. La recherche sur les mémoires organics (Travaux d'UCLA avec Yang Yang sont spectaculaires). C'était déjà une piste explorée dans les années 80 (pas en France, alors qu'il y avait des scientifiques parfaitement à la hauteur, mais...).

J'ai travaillé avec Kevin sur les programmes d'intelligence artificielle (Europace), c'est un type plein d'humour.

2.Posté par Janfoutsa le 15/09/2008 08:39
C'est super. Mais il y a de quoi flipper !!! Ou s'arrête le stade de machine?
Elles n'ont pas de besoins physiologiques ! Un jour on se fera remplacer par des machines. C'est la loi du marché qui veux ça.
Toutes les avancés, et possibilités offertes d'un point de vue positif global (j'entends pour l'Homme ou l'on reste maitre à bord), génial. Mais si elles savent réfléchir, elles vont savoir parler, s'exprimer, avoir des sentiments, être probablement meilleurs que les humains, plus productifs donc plus rentables. On a bien vu que les rats ne sont que "l'espèce sas" de transition pour l'application sur l'Homme. Ou on va ???
Et je dirai que Matrix qui est sorti en 99, est la Génèse de la fin de la race humaine. C'est Apocalytique, certes, mais c'est la triste possibilité. Car à chaque médaille son revers !

3.Posté par Trouillomètre au maximum le 15/09/2008 10:40

Super !
Si on continue dans cette voie, on pourra bientôt greffer un cerveau aux hommes politiques réunionnais ou leur adjoindre une prothèse (un kit d'amélioration obligatoire pour chaque personne nouvellement élue !).
Si en plus on pouvait leur donner en toute discrétion de l'éthique, de l'honnêteté ... un truc qui annihilerait leur crapulerie ... ce serait le top !
Pour certaines personnes auxquelles je pense, il faudrait certainement faire des efforts de miniaturisation car dans les premiers temps de cette nouvelle technologie il leur faudrait une malle alors que dans le même temps pour d'autres personnes normales (c'est à dire rétives aux fonctions politiques, syndicalistes, associatives, administratives), il suffirait d'une simple puce.

4.Posté par ElGeko le 15/09/2008 10:55
Moi, je me baserai encore longtemps sur ce que disait Alain Turing (je crois que c'était lui) lorsqu'il parlait d'intelligence artificielle: il parlait en fait de "bêtise artificielle" et je trouve celà tout à fait approprié... ;)

5.Posté par djelal le 15/09/2008 11:45
Effectivement Coquesigru il y a bien longtemps que l'on connait la nature des signaux du cerveau naturel et que l'homme travaille dessus. C'est vrai qu'en France on a un peu manqué le coche malgré une population d'informaticiens très bien formés et inventif savant les productions de masse de supert-echnicien-clic-bouton-windows des années 85-90 et suivantes (le comble les pseudo-informaticiens de SUPINFO quel scandale).

L'intelligence artificielle (ou les intelligences) sont à la base de beaucoup d'attente de la part d'un système complexe. Mais comme la morale, le civisme, le calcul et quelques valeurs sur ne font plus partie de l'enseignement, de même, l'algorithmique a disparu des formations informatique. Et manque de maths dans les formations initiales nous régressons sur un usage purement merquantile de l'informatique (vive le web). si ça continue microsoft sortira une version sms du correcteur d'orthographe.

Vive demain la bio-ionique, qui permettra tant de progrès et d'espoirs pour ceux qui sont atteints d'une maladie invalidante.

6.Posté par Coquesigru le 15/09/2008 11:46
ElGeko "intelligence artificielle" n'est pas très approprié et ne définit en rien l'intelligence, c'est pour cela qu'il faut le considérer seulement comme un terme technique, d'ailleurs je ne sais pas ce que c'est que l'intelligence, à moins que ce ne soit essayer de comprendre.

Peut-on considérer les bugs comme de la bêtise artificielle?

7.Posté par djelal le 15/09/2008 12:12
Notre cerveau réputer mettant en oeuvre un processus dit "intelligent" c'est à dire ayant la capacité d'imaginer et mettre en oeuvre des démarches ou traitement pragmatique à partir d'un ensemble de données éventuellement abstraites. Une ne machine n'est pas prête de le faire sauf dans des cas très restreints d'application.

Car il y a DES intelligences artificielles, c'est à dire la capacité de répondre avec le plus de bonheur possible aux contraintes et événements qui survienne dans un processus donnée.
Un programme qui joue très bien aux echecs ne fait que ça. Et le programmateur de la machine à laver ne permettra jamais de résoudre le devoir de calcul du petit dernier.

Aujourd'hui les programmes de recherche sur l'IA" sont du niveau du programmateur évolué. Parlons plutôt de moteur d'inférences ce sera plus juste.

ElGeko : C'est "Alan" Turing inventeur de l'automate qui porte son nom la "machine de turing"

8.Posté par cindy le 15/09/2008 12:53
Je trouve ça flippant !!!!!!
Mais en tt cas l'article est très bien écrit!! Je vous felicite pr ttes ces informations!!!! Moi qui a du mal avec un téléphone portable, ça me fait encore plus peur de parler de "cerveau" robotisé !!! Bonne continuation!!!!!!!!

9.Posté par Coquesigru le 15/09/2008 13:43
Alan Turing est Monsieur Enigma (décrypteur des codes allemands pendant la 2nde guerre), je crois qu'il est mort avant le concept : Intelligence Artificielle qui doit dater des années 60..

Djelal, votre proposition est bonne, car l'IA recouvre multiples disciplines et je trouve que ce terme est utilisé abusivement, ( mais les raccourcis c'est pratique) car un être humain a encore plus de multiples disc. dans son être. Avant que l'IA remplace l'humain, il en coulera de l'eau dans les ravines, mais?.

10.Posté par ElGeko le 15/09/2008 19:05
Alan (en effet: merci Djelal) Turing est reconnu comme étant l'un des pères de l'IA, Coquesigru.
Et je regrette de dire qu'il n'existe pas d'"intelligence artificielle" où alors, il faut arrêter de parler de "bêtise humaine".
Carrément!

11.Posté par konfan le 15/09/2008 20:20
Bonsoir, quand on y réfléchie, ca pourrait représenter une solution à un futur proche. Coûte pas chère à l'entretien, obéit au doigt et à l'oeil, n'a pas de conscience. Dans un monde où on va bientôt se battre pour l'eau, ca pourrait rendre service..........?????

12.Posté par djelal le 16/09/2008 10:33
Malheureusement des dérives d'applications de la robotique perfectionnée sont déjà en place, certaines nous rassurent d'autres doivent nous inquiéter :
Les centrales nucléaires sont piloter par des hommes avec toute une batterie d'assistants informatique, dont un, très spécialisé qui s'appel : Commande COntrôle COeur, est 100% autonome et n'obéit qu'à des règles simple de repli en possition de sécurité (il empêche les catastrophe du type Tchernobile),
Les Airbus sont dotés d'un système analogue anti dérapage, looping et toute situation extrème de l'avion. C'est aussi asser rassurant.
Les trains sont protégés par des systèmes anticollisions très simples.

Là où ça blesse, c'est le pilote automatique des certains métro (ligne D LYON, ORLYVAL, VAL-Lille,...) si ils permettent un grand confort de disponibilité, de cadence, lié à une infatigabilité du pilote donc très sécuritaire en revanche (phrase issu d'un dirigeant exploitant) Ils ne font pas grève, quand il faut injecter 5 rames de plus à 10:00 du soir pour la sortie d'un match, il n'y a pas de surprime etc..
Un discours à faire mourir d'appoplexie un syndicaliste militant.

Et je suis asser d'accord. Oui à l'augmentation de la sécurité et de la qualité de notre vie et de nos productions par l'automatisation et l'informatisation, mais non à l'atteinte des postes de travail qui peuvent encore être sauvés.
Certains me diront qu'à l'heure de la mondialisation, de la délocalisation, il n'est venu le temps de faire la fine bouche pour ce qui sauvera notre économie. Ah ?? Laquelle ? Celle qui laisse des millions de résidents Français sur le carreau, qui produisent moins chère ailleurs et qui s'enrichissent encore plus au dépend du système social qui est submergé ?

Oui finalement je suis asser d'accord ne parlons pas d'intelligence artificielle mais de bétise artificielle ou humaine.

On peut dire que ce vieil Alan nous a ouvert la voie.
La machine de turing a permi tous les travaux sur les automates à état fini, réseau de pétri etc.. Toutes ces machines états/événements peuvent résoudre des problèmes de la communication à l'anticollision d'un véhicule autonome.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Septembre 2014 - 11:00 L'iPhone 6 arrive à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales