Social

Giordano: Une vingtaine de salariés en grève pour dire stop aux licenciements


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Ils sont une vingtaine d'employés de Giordano, fabriquant de chauffe-eau solaire, a faire grève devant les grilles de leur entreprise au Port. Emmenés par la CFDT, les salariés réclament l'annulation du licenciement de six salariés de leur société, mais également de salariés d'une filiale de Giordano, Solectech.

Ces licenciements, sous un prétexte économique, ne seraient pas justifiés selon le syndicat. La direction de Giordano chercherait à délocaliser la production de chauffe-eau solaire en dehors de la Réunion pour une question de coût, toujours selon la CFDT.

Une première rencontre avec la direction n'a rien donné en fin de semaine dernière. Hier, les salariés gréviste ont reçu de nombreuses visites de soutien comme le maire du Port, Olivier Hoarau, ou encore la députée Huguette Bello.

En grève illimitée, les salariés grévistes seront de nouveau les grilles de l'entreprise ce matin.
Mercredi 11 Juin 2014 - 07:37
Lu 802 fois




1.Posté par chef d entreprise le 11/06/2014 10:15
avec la CFDT en soupape c'est un combat gagné d'avance!!!

2.Posté par David Asmodee le 11/06/2014 20:10
La direction de Giordano chercherait à délocaliser la production de chauffe-eau solaire en dehors de la Réunion pour une question de coût, toujours selon la CFDT.


Logique. Quel est le problème ?Pourquoi délocaliser si ce n'est pas pour des questions de coût ?
Un syndicaliste, c'est forcément débile mental ?

C'est à la France de faire en sorte que les entreprises restent et que d'autres viennent s'installer. Les conditions ne sont pas bonnes, les entrepreneurs se cassent. C'est normal.

3.Posté par KLOD le 11/06/2014 21:22
Et que des entreprise reçoivent des subventions publiques , cad nos impôts, et qu'elles délocalisent ensuite, c'est normal ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales