Société

Gillot: "Aucune tolérance" pour l'importation de viande des pays hors-UE


Ce dimanche, de nombreux passagers en partance vers la métropole ont été obligés de laisser sur place leurs denrées alimentaires. Une mesure de précaution prise par les compagnies aériennes en raison de la fièvre aphteuse à Maurice et à Rodrigues alors qu’aucune consigne officielle n’avait été donnée par la Préfecture de La Réunion.

Cette dernière a récemment rappelé les mesures de prévention pour limiter la propagation par les personnes, les animaux et les denrées animales "issus de pays tiers à l’Union européenne", comme dans l’île Soeur.

Pour rappel, "il n’existe aucune tolérance concernant (l'importation, ndlr) de viande, de produits à base de viande, de lait ou de produits à base de lait (fromage notamment) et les œufs", venant des pays tiers de l'UE explique la Préfecture de La Réunion.

Ces produits, pour pouvoir être importés, "doivent être accompagnés d’un certificat sanitaire", poursuit la Préfecture L'exportation de ces produits, en revanche, n'est soumise, pour le moment, à aucune restriction pour les passagers réunionnais.

Pas plus de 2 kilos pour tous les autres produits d’origine animale

Une "tolérance" est tout de même accordée pour les passagers qui souhaiteraient ramener dans leurs bagages pour leur consommation personnelle (limite de 20 kilos par voyageur) certains produits de la pêche comme les poissons en général et certains crustacés comme les crevettes, homards, moules mortes et huîtres mortes.

Les voyageurs peuvent également transporter "deux kilogrammes pour tous les autres produits d’origine animale, comme le miel ou encore les larves de guêpes par exemple", ajoute la Préfecture.

Les laits et les aliments pour nourrissons ainsi que les denrées alimentaires spéciales ou les aliments pour animaux familiers requis pour des raisons médicales peuvent également être importés, avec une limite maximale de deux kilogrammes, sans aucun document sanitaire, "à condition que ces produits ne nécessitent pas une réfrigération avant leur ouverture, qu’il s’agisse de produits conditionnés de marque déposée et destinés à la vente directe au consommateur final, que le conditionnement soit intact".
Lundi 22 Août 2016 - 10:39
SI
Lu 10000 fois




1.Posté par Boa Bill le 22/08/2016 15:26
On n'a pas idée aussi de voyager avec son complément alimentaire.... indispensable selon certains.... mais de là à tout interdire autant proposer des vols en kitounis.... cela devrait coûter 400 euros A/R... et en prime les hôtesses seront dans la même tenue que les passagers ! LOL

2.Posté par jean jouhis le 22/08/2016 22:56
20 kilos de bouff ??
c est incomprehensible votre paplart

3.Posté par sambote le 23/08/2016 04:50
Quelle idée de voyager avec de la barbaque lol!!

en plus vingt kilos? MDR!!

4.Posté par babar run le 23/08/2016 10:29
pour ça faudrait que les douaniers bossent un peu.....

5.Posté par Incompréhension le 23/08/2016 14:41
Il est dit dans l'article, je cite:
Ce dimanche, de nombreux passagers en partance vers la métropole ont été obligés de laisser sur place leurs denrées alimentaires.-
-Pour rappel, "il n’existe aucune tolérance concernant (l'importation, ndlr) de viande, de produits à base de viande, de lait ou de produits à base de lait (fromage notamment) et les œufs", venant des pays tiers de l'UE explique la Préfecture de La Réunion.

Alors on parle d'importation ou d'exportation????
Car importation c'est vers la Réunion donc au départ de la Maurice, Rodrigues et/où métropole.
Et exportation c'est envoyer de la Réunion!

Faut être plus clair dans l'article car la perso je ne comprends plus.......
Si je quitte la réunion est ce que je peux partir avec mon Rougail saucisse?
Mal de tête

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales