Social

Gilles Lerpelier : “Le Cospar appartient à La Réunion”

C’est entouré des responsables syndicaux et des associations qui luttent contre la vie chère, et de représentants politiques, que Gilles Leperlier, président de l’Union nationale des étudiants français, s’est exprimé devant des milliers de personnes. L’étudiant n’a pas raté son rendez-vous.


Ils étaient déjà des milliers de manifestants devant le podium dressé sur le parking du Barachois vers midi, alors que le gros du défilé était encore à l’angle des rues Maréchal Leclerc et d’autres rentraient chez eux.
Les membres du Collectif étaient déjà sur le podium alors que Gilles Leperlier, l’orateur choisi par le Cospar, était retenu sous le kiosque à musique par le cordon de sécurité. “Laissez-le passer c’est lui qui va parler”, a dit Yvan Hoarau, secrétaire général de la CGTR.
L’étudiant quelque peu stressé quelques minutes auparavant et sans doute impressionné par l’événement, est rentré dans le costume taillé sur mesure par le Collectif. C’est un jeune désormais engagé dans l’action syndicale et politique qui s’est exprimé devant une foule conciliante.
Sur la vidéo, Gilles Leperlier parle du Cospar, de la mobilisation et de la paix sociale.
Jeudi 5 Mars 2009 - 14:41
Jismy Ramoudou
Lu 1835 fois




1.Posté par darkalliance le 05/03/2009 15:15
Qu'est-elle devenue ? (Monica) On ne l'a voit plus depuis qu'elle cumule les mandats !

2.Posté par El bourracho le 05/03/2009 15:20
Il terminera comme Monica Govindin, conseiller régional sous la bannière communiste.

3.Posté par reunionnaise le 05/03/2009 15:32
Voilà comment on respecte les gens : On prend quelques anciens hommes politiques sur la pente descendante, un jeune étudiant ayant de l'ambition politique, on rajoute un parti politique manipulateur, une petite manifestation, un micro pour bien toucher l'égo, Et on obtient un jeune totalement dévoué a sa cause pour ramener des jeunes voix au prochaines élections. Que ne faut il pas faire quant on a plus d'idées et qu'on est critiqué pour des projets couteux?

4.Posté par Myriam97450 le 05/03/2009 16:10
C'est du grand n'importe quoi... Alors que le PCR ruminait ses vieux os, voici que son porte étendard "jeunesse" vient au secours.
Que les Réunionnais ne se laissent pas berner par ces balivernes : le COSPAR n'est autre qu'une machine politique dans laquelle le PCR veut tirer un intérêt et un seul : profiter de la situation pour mieux se relancer.
Preuve à l'appui : Gilles LEPERLIER, est déjà bien parti pour mener la liste PCR aux municipales à l'Etang Salé. Pendant ce temps là Fabrice HOARAU briguera la nouvelle mairie de la Rivière et son "papa" essaiera de conserver son siège à Saint-Louis. Le noyautage du Sud est en préparation...
Belle leçon de stratégie politique...dommage que ce soit sur des problèmes aussi graves et que celà se fasse sur le dos des Réunionnais. Vraiment lamentable...

5.Posté par Yvanfac le 05/03/2009 16:17
Il devrait siéger aux conseils de l'Université plus souvent...J'aurais aimé l'entendre parler comme ça plus souvent, moi qui a été élu avec lui...
Malheureusement, il est comme les étudiants grévistes qui ne sont jamais en cours : totalement absent.
Ce qui l'intéresse ici ce sont les caméras et les objectifs.
Définitivement je passe mon chemin à coté de ce mouvement ! Je suis d'accord c'est lamentable...

6.Posté par Volatile le 05/03/2009 16:24
Moi je trouve ça assez cocasse, de crystaliser la rancoeur des gens contre les "monopoles économiques coloniaux" et de s'en servir pour pérenniser des dynasties politiques issues du même moule colonial et post-colonial. On commence à y voir clair ? c'est bien !

7.Posté par Cher Leperlier le 05/03/2009 18:27
Trés cher citoyen Leperlier,je cède ma part de cospar à qui en veut. J'ai été dans la manif de st-denis, j'ai rejoins le meilleur du défilé, c'est à dire les étudiants, force d'avenir. En déclarant et en te mélant au cospar, tu perds ton âme. Réfléchis et marche la tête haute, marche fièrement. Debout Leperlier, et avance . Bonne route

8.Posté par cimendef le 05/03/2009 18:45
La brave Monica a pourtant fait du chemin puisqu'elle a été prise la main dans le sac et condamnée par la zistis macro (dixit notre Paul pot). A voir leurs tronches à la tribune, on dirait le politburo de feue l'union soviétique. Ce petit jeune a déjà la maitrise de la langue de bois (ou de tamarin). Si le COSPAR appartient à la Réunion, qu'il sache, l'étudiant attardé, que la réunion n'appartient pas au COSPAR donc à ceux qui tirent les ficelles à la pyramide ou règne son maitre Paul pot.

9.Posté par sat marron le 05/03/2009 21:04
S'il quitte l'université et arrête, de fait, de tirer l'université vers la bas par ses compromissions avec l'actuel Président et l'ancien Président de l'uNiversité. C'est un bonne nouvelle.

Son bilan est assez instructif. Si on cumule tous les blocages de campus (nord et Sud), les étudiants ont perdu plus d'un trimestre de cours à cause de lui. Et, ils n'ont rien gagné.

Il est en vedette aujourd'hui parce qu'il a lâché les étudiants de l'IUFM, et qu'il s'est plus battu pour ses amis des syndicats des enseignants que pour les étudiants.

PS: la réflexion de VOLATILE doit nous faire réfléchir.....


10.Posté par raslebol le 05/03/2009 22:20
La paix sociale !!!!

Mais quelle paix sociale. Il devrait laisser les étudiants entrer en paix dans la fac. Il ferait mieux aussi de retourner aussi à sa Licence de Science de l'Education, mais il n'en aura pas besoin. Son avenir est déjà assuré, le mien et celui de mes "camarades de classe" non. On se reverra aux élections mon petit gars.
RAS LE BOL DE LA FAC FERMEE !!!

11.Posté par Que font président et recteur ? le 05/03/2009 22:50
Pourquoi le président de l'Université s'obstine t-il à soutenir cette grève menée par 15 marmailles, dont notre cher LEPERLIER ?
J'ai une proposition : que le CROUS et le Recteur contrôle enfin la présence des élèves en cours et qu'on coupe la bourse des agitateurs : s'ils tiennent vraiment à leurs idées (et pas aux "caméras et objectifs") ils continueront leur mouvement. Mais l'on sait très bien qui est le VP CROUS, encore notre LEPERLIER national : l'ami du président et du recteur...
Le préfet doit prendre la main sur le blocage de la fac, le président actuel n'a aucun respect pour les étudiants qui doivent préparer les concours (notamment médicaux) et le recteur n'a pas le courage de faire intervenir les CRS. Il est temps pourtant...

12.Posté par Yo le 05/03/2009 23:13
Koko sa ti gars la ?? vien pas mayé prochain zélection tansalé. avec tout out ban manda actuel moin jamais croise à ou en ville !! vien pas dire domin que ou sa bataille po nou, nou veu pas des gars envoyé, même si c'est un jeune comme nous.
sa un ti gars l'Etang salé sa !!!

13.Posté par Une histoire de famille le 05/03/2009 23:54
On parle svt de GILLES LEPERLIER, mais il ne faut pas oublier la soeur Béatrice, meneuse du mouvement dans le Sud. Dans cette famille on a vite avancé à la sauce PCR (Paul, Claude et tout récemment Maurice ont mis en avant leurs enfants pour leur succession).
Je suis scandalisé d'entendre parler de génération sacrifiée, de liberté, etc. etc. Surtout quand on se promène avec un commando d'étudiants du staps pour semer la terreur sur le campus du Tampon avec la complicité du personnel administratif, qui ne veut que paresser.

Voilà la vrai révolution historique dont parle Leperlier dans son allocution (il ne l'a même pas écrit j'en suis sûr) : avant on s'empiffrer de génération en génération, maintenant on va s'empiffrer complètement sur toute une génération avec les frères, les soeurs, et les amis.
A peine commencer, moi je dis déjà : aret ek sa.

Les mecs du COSPAR devraient comprendre que ce gars là l'es pas crédible té ! Faites revenir Monica Govindin, au moins là on y croyait.

14.Posté par Yunie le 06/03/2009 00:47
Je suis complètement d'accord avec tous ces commentaires...que Gilles LEPERLIER arrête de nous casser les pieds avec ces foutus blocages de fac!!!
Mr Leperlier ne pense peut être pas à son avenir...mais moi ainsi que mes amis étudiants, OUI !!! C'est scandaleux la manière dont nous sommes pris en otage, nous, pauvres étudiants non grévistes... Gilles Leperlier n'est pas le messie et ce n'est pas lui qui m'insuflera les bonnes idées le jour de mon concours!!! A cause de cet énergumène et de son groupe de "fous furieux", mon avenir est mis en péril...ainsi que ceux de nombreux étudiants comme moi...alors que le sien est déjà tout tracé...Mr est déjà sous les feux des projecteurs...Et bien, profitez en bien, Mr LEPERLIER, mais sachez une chose, arretez de nous faire croire que vous vous battez pour notre cause...et enlevez vos lunettes quand vous vous adressez à la télé...vous n'etes pas encore la star du PCR...papa Vergès est encore là ...

15.Posté par ATERdelafac le 06/03/2009 10:43
Comment ce pseudo-étudiant vaniteux peut-il se vanter de représenter la jeunesse ?
J'ai pu lire dans le JIR de ce matin un éloge à sa personne. Que fait le JIR ? Zot zyeux les bouchés !
Gilles Leperlier c'est le nouveau chantre du clientélisme made in Réunion. Regardez qui trust les places à la LMDE pendant les inscriptions : tous ses petits copains pistonnés de l'UNEF.
Avec ces compères ils soutiennent ouvertement le nouveau président. On a critiqué SviZERO on nous a refourgué ROCHDI. Entre temps nous sommes passé de l'Université à Nuliversité. Gilles Leperlier devrait méditer...notamment sur les recrutements et les promotions à Nuliversité.
Hé oui, j'ai vu aussi la vidéo avec les lunettes : en effet, il devrait les enlever, ça ne lui va pas du tout.

16.Posté par nelly le 06/03/2009 16:44
ENFIN et merci , la jeunesse réunionaise se réveille sur ce site! vous voyez clair sur les manipulations de certains partis politiques , je vous tire ma révérence, j'ai cru un moment que vous dormiez ! merci de me montrer le contraire!!!
Voilà nous allons donc dans le même sens . Pour ma part, je pense que gilles leperlier est un réel danger pour la vie étudiante elle même . Il est dangereux pour plusieurs raisons.
d'abord, il est très imbu de sa personne et croit qu'avec la petite équipe d'étudiant qui le soutient il pourra renverser l'ile et mettre tout le monde à ses pieds . Etre un petit vantard est une chose mais si le petit vantard est soutenu par un gros parti politique il peut devenir dangereux pour le pays De façon générale lorsqu'on défend réellement la population on n'a pas la tête qui grossit autant.
il devrait être traduit en justice car il oublie , néglige et détruit par son ignorance et son manque de civisme une liberté fondamentale reconnue par notre constitution de 1958 qui est celle d'aller et venir.
Nous avons donc tous et toutes le droit d'aller et venir dans les lieux publics et ce droit serait garanti par le texte hiérarchiquement le plus haut de notre pays? alors comment se fait il qu'un jeune étudiant puisse barrer l'université, organisme d'éducation public , et ainsi s'opposer à la liberté d'aller et venir d'autres étudiants et personnes ?
la constitution de 1958 fait aussi référence au préambule du texte constitutionnel de 1946 concernant le droit de grève .
il y aurait donc deux libertés fondamentales qui se heurtent d'une part le droit de grève d'autre part le droit d'aller et venir .
la question serait alors : y a t il une hiérarchie dans les droits et libertés reconnues par la constitution? jusqu'à preuve du contraire : NON!
les droits que nous garantissent la constitution le sont sans hiérarchie! L'un doit respecter l'autre . Alors mes amis un combat est à mener afin de montrer à ce petit prétentieux que s'il a le droit de gréver, qu'il se tienne avec ses sbirs et ses pancartes devant l'université ou les mairies qu'il veut mais que notre droit français et européen ne lui confère aucunement le droit de faire opposition à un autre droit reconnu par ce même texte.
Cette situation met en évidence selon moi un problème important , celui de la protection de nos droits par la force publique .
Où se trouve l'Etat lorsque nos droits sont bafoués par une minorité? Ne serait ce pas au préfet d'intervenir et de d'agir. Car oui on ne peut les empêcher de gréver , mais ils peuvent le faire sans entraver la liberté des autres. j'adore l'adage selon lequel : notre liberté s'arrête où commence celle des autres".
il faudrait donc que certains se mouillent un peu plus et qu'on arrête d'être intimidés par des jean jacques ou pierre car n'oublions jamais que l'Etat c'est NOUS! Et nous ce n'est pas gilles leperlier, c'est le peuple français!
si un pauvre malheureux volait un morceau de pain parce qu'il a faim il serait menotté et jugé pour vol. pourtant il avait faim !
Ici nous avons un pantin dont un gros parti politique tire les ficèles et presque un mois de perdu pour des étudiants qui doivent préparer les partiels. lui gilles il s'en sortira , sa moyenne il l'aura soyez en certain mais ceux qui ont été privés de leur droit d'aller et venir n'ont pas pu aller à la fac et seront pénalisés.
il y a un autre point important que je dois vous rappeler, si ses partisans refusent la privatisation des université, la peur vient surtout d'en haut , je m'explique:
en rendant autonome les université, la concurrence se fera. d'autres universités verront le jour, ici aussi c 'est certain. alors pour les profs qui se prennent pour des rois assis sur leur fauteuils en se foutant parfois des jeunes et lisant leurs cours comme ils veulent , la concurrence leur fait peur. Qui dit ouverture dira aussi qualité, nos enfants auront le choix!!!
Si dans l'une on leur montre qu'ils sont des ratés il auront le choix d'aller voir ailleurs en restant dans leur ile ! on ne pourra jamais ici faire des universités de riches et de pauvres car il y n'y a pas assez de riches pour en faire une (lol).
Ne vous laissez donc pas détourner du réel danger, se sont des gens comme celui là dont il faut se méfier et myriam a raison entièrement dans ce qu'elle dit bravo de cette perspicacité ! ils sont en campagne au nez et à la barbe de tous !
je nous souhaite bon courage , une famille vieillit , la relève est là ! soyons vigilants!

17.Posté par mobilsez vous le 08/03/2009 21:50
Pour répondre à sat marron, et aux autres crtiques d'ailleurs, je dirais qu'il faut arreter de parler sur le dos des gens, et de voir les choses en face, les étudiants grévistes n'ont jamais obligé personne à rater leur cours, et jamais non plus instauré le blocage total du campus du Moufia, (les jours de fermeture ayant été décidés par le présidant Rochdi).
Aussi, nous voyons que cette mobilasation a entrainé des avancées jamais obtenues auparavant à l'université,. Je ne parle meme pas du fait que depuis que la jeunesse est représentée dans le COSPAR, il y a des choses que les étudiants n'auraient jamais espéré obtenir (entre autre la généralisation du demi tarif étudiant, la hausse de 200 euros de la bourses et j'en passe...).
Alors arretons de critiquer les seules personnes qui ont le cran de représenter la jeunesse qui est tout de même porteuse d'avenir, et faisons avancer la machine en les aidant pour que ca aille plus vite car nous avons tous à gagner !

18.Posté par sat marron le 09/03/2009 07:50
Réponse à mobilisez vous.
lorsque M LEPERLIER bloque l'entrée de l'université, il n'empêche pas les étudiants à aller en cours...... Lorsque sa soeur bloque le campus sud, il n'empêche pas les étudiants d'aller en cours.

M LEPERLEIR n'a pas le monopole de la lutte pour la jeunesse. S'il aujourd'hui, il est au devant de la scène c'est parce qu'au travers lui le PCR veut manipuler les étudiants. C'est sa docilité, sa capacité à dire oui à ses patrons du PCR qui lui vaut son succès. Et lorsqu'on sait comment cela fonctionne au PCR, ce n'est pas réjouissant.

19.Posté par Gérard Maillot le 09/03/2009 08:45
16. Posté par nelly le 06/03/2009 16:44
"Pour ma part, je pense que gilles leperlier est un réel danger pour la vie étudiante elle même . Il est dangereux pour plusieurs raisons."

Je suis bien d'accord avec toi! Qui vivra , verra...

20.Posté par Anonyme le 09/03/2009 14:53
Alala ! que de propos négatifs sur le jeune M. Leperlier, si je partage l'avis général exprimé ici, car je peux dire que je le connais bien pour avoir été l'un de ses principaux opposants, je ne pense pas que c'est une bonne choses, chers compères commentateurs, d'alimenter son intervention voire son action.

En effet, à trop parler de quelqu'un, même en mal, vous le renforcez, et vous lui donnerez une stature. En ce qui me concerne, son intervention devant les soit distants 25.000 personnes grévistes est un non-évènement. Je donne raison aussi au fait que son discours n'est pas de lui, car pour avoir beaucoup échangé avec lui, par le passé, je vois tout de suite que ce ne sont pas son vocabulaire quotidien et que c'est sans doute la machine CGTR qui lui file un coup de pouce en la matière.

Je m'arrêterais là car franchement faire du neuf avec du vieux, c'est bien connu des conglomérats des syndicats français qui ne défendent pas, hélas, l'intérêt de la population, mais leur corportation voire leur avenir : avoir un siège d'élu lors des prochaines échéances. Si les étudiants réunionnais veulent cautionner cette grosse arnaque, cette énorme manipulation, "Grâce" leur en soit donné (je suis ironique je précise), et franchement c'est que la Réunion est définitivement perdue entre les politiques du conseil général, de la Région, des mairies et de ses élus étudiants, comme le dit très justement, Yvanfac, qui passent à accomplir leur mandat dans la rue au lieu de prendre part aux importantes délibérations de la "Nuliversité" dixit. Aterfac (lol).

Mais le plus triste, c'est le positionnement du Président de l'Université, qui oublie qu'il n'est pas le président des syndicats de gauche, mais de toute l'université, et que son but et de permettre à la "nuliveristé" de sortir par le haut après la galère Svizerienne !!

21.Posté par Anonyme le 10/03/2009 19:30
Je vois un étudiant mauricien de l'UNEF, vice président étudiant de l'Université, qui vient manifester en France, alors qu'il n'aurait certainement pas fait la même chose chez lui !!

C'est grâce à qui s'il peut étudier en France ? grâce à l'Etat français qui lui donne un titre de séjour.... le préfet devrait envisager une réévaluation de son statut ^^ et lui dire gentiment d'aller faire des grèves ds son pays :(

22.Posté par William le 10/03/2009 20:49
D'accord avec le poste 20...
"Parlez de moi, en bien ou en mal, mais parlez de moi !"

C'est pas une devise de Vergès ?

23.Posté par Anonyme le 11/03/2009 02:27
Je voudrais savoir ce que l'Unef propose dans les conseils d'université, on les voit battre le pavé, mais après, dans les conseils où ils sont soit disant majoritaire, quel est leur apport ?

Que pensent-ils des diplômes comme ceux de la faculté des lettres qui ne débouche à 90% sur un emploi public ? pensent ils que c'est vraiment l'Avenir des jeunes de devenir fonctionnaires ? Ne serait-il pas plus judicieux de mettre des moyens dans les diplômes porteurs comme ceux de l'IAE (Institut d'Aministration des Entreprises) ou encore dans les filières type écoles d'ingénieurs ?

Evidemment, ils sont contre ses filières car les étudiants qui réussissent dans ses filières sont des futurs chefs d'entreprises, et que même étudiant, ils ne sont pas sensibles aux arguments défendues par l'UNEF qui n'a qu'un seul but : garder leur main mise sur l'éducation national.

Le plus gros souci de la France, ce n'est pas le pouvoir d'achat, qui n'est que la conséquence des politiques de ses 20 dernières années, celles qui a fait chuter notre budget dans le rouge, comme des mesures de hausse des personnels de la fonction publique, enseignants et tutti quanti....

Aussi, tant qu'on ne REFORMERA pas en profondeur la structure de notre système éducatif, nous seront condamné à avoir des crises sociales, ou plutôt des crises syndicales ! car pour une fois, un gouvernement essaye, tant bien que mal, même si ce sont des réformettes, à rétablir l'égalité et mettre fin aux injustices que connaissent les plus faibles et dont les principaux privilégiés sont les fonctionnaires.

Mettre fin à la prime de vie chère pour eux, ce serait certes un nivellement par le bas, mais en raison de la crise actuelle, et du budget d'un Etat en faillite, on ne peut pas généraliser une telle mesure, ce serait irresponsable de le proposer, et ce serait une erreur grave de le réclamer. Aussi oui, au nivellement par la bas, et mettons fin aux privilégiés de troisième millénaire ! ainsi, bcp de jeunes, rmiste, smicard, diront enfin que le gouvernement rétablit l'égalité !! si un RMISTE qui vit avec 394 euros par mois ne peut pas bénéficier de la prime de vie chère, il doit en être aussi pour le fonctionnaire qui perçoit 2000 euro chez nous (en métropole, bcp moins).

Arrêtons les discours démagogiques des élus de gauche, arrêtons les discours bien pensant des élus de droite, disons la vérité aux réunionnais, ce serait fait preuve de respect !! mais il est vrai que nos élus manquent cruellement de bon sens, et que ce sont, pour la plupart, des arrivistes !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales