Social

Gilles Leperlier... en toute confidence

Médiatisé et sur tous les fronts pour la cause étudiante, Gilles Leperlier, le président du syndicat étudiant, l’Unef Réunion, essuie parfois les critiques… sur son mouvement mais aussi sur l’impact de ses affinités politiques dans son combat étudiant.


Dans un précédent article, l’Uni, l’un des cinq syndicats étudiant dénonçait les revendications et le mouvement mené par l’Unef actuellement sur le campus. Leur message est clair: "faites grève si cela vous plait, mais laissez ceux qui le souhaitent aller en cours", exprimait Anthony Lan Yan Shun, le responsable local de l’Uni.
Parmi les 8.000 étudiants de l’Université de la Réunion, certains étudiants sont donc contre cette grève et ne seront certainement pas ce matin devant le Jardin de l’Etat pour venir faire entendre leurs revendications.

Pour d’autres, ce sont d’avantage les affinités politiques du président de l’Unef, Gilles Leperlier, qui dérangent. Plusieurs commentaires apparus sur ZInfos974 font état de "la gestion d'une collectivité ou d'un parti qui est souvent une affaire de famille à La Réunion", ajoutant que "cette pratique n’avait pas encore touché les syndicats". Le président de l'Unef-Réunion est "un certain Gilles Leperlier, étudiant au campus du Moufia. Devinez qui est le porte-parole de ce syndicat sur le campus sud? Mlle Leperlier! La sœur de notre jeune président. Notez également toute la finesse tactique de cette fratrie qui habite à l'Etang-Salé, fervents supporters de Fabrice Hoareau, le fils de Claude, le neveu de Roger".

Un autre écrivait cette semaine: "ils concocteront ce que les dirigeants de l'alliance auront décidé avec la complicité du président de l'université. Rien de moins. La famille Leperlier (Gilles à Saint-Denis, Béatrice, sa soeur, au Tampon) sont aux ordres de la famille Hoareau du PCR".

Nous avons proposé un droit de réponse à Gilles Leperlier qui s’exprime en vidéo, et dit se souvenir de ce type d’attaques gratuites lorsqu’il se trouvait au premier plan en 2006 lors des grèves contre le CPE.

Enfin, au sujet de son avenir, Gilles Leperlier reste énigmatique. Encore incertain ou veut-il préserver son secret? "J’ai des pistes, mais ne suis sûr de rien", a-t-il répondu. Et pourquoi ne pas le retrouver un jour sur le devant de la scène politique locale?
Jeudi 19 Février 2009 - 08:13
Melanie Roddier
Lu 3188 fois




1.Posté par William le 19/02/2009 09:17
Il étudie quoi Gilles Leperlier au Moufia ?
Je suis curieux de savoir quelle est la voie qu'il à choisie et quelle matière ce sans culotte (courte) vindicatif étudie ... Est-ce qu'une place toute cuite lui est déjà réservée sur une liste lors des prochaines régionales ? Est-ce pour les une cantonales partielles ?

Chère jeunesse et chers étudiants sincères ne perdez pas de temps en jouant les moutons derrière un berger qui vous laissera à la merci des loups quand ses objectifs personnels seront atteints.

2.Posté par Joel le 19/02/2009 11:19
Seule les personnes qui ne font rien ne se font pas critiquer. La critique est aisée, l'art plus compliqué... On est d'accord ou pas l'investissement d'un individu passe par son implication dans la société, qui dit société dit POLITIQUE, partisane ou pas. Maintenant c'est vrai que certains réussissent parce que "papa monmon lé la" (s'en vouloir offusqué M. SAVATIER). Pour des jeunes qui s'investissent Droite ou Gauche je trouve cela intéressant.

3.Posté par famille quand tu nous tiens! le 19/02/2009 12:32
le papa était déjà le créateur de l'idée lumineuse de rouler les phares allumés de plein jour pour manifester ! La fibre paternelle? Est-ce la soeur qui porte l'étendard au Tampon ?

4.Posté par BOUCAN le 19/02/2009 14:06
William, Mr Leperlier fait depuis plusieurs années la tournée des facutés ,non pas,dans ce cas précis, pour la "mobilisation " mais pour ses"études" . Il s'inscrit donc chaque année dans une faculté et un diplome différent .
C'est donc un "étudiant permanent" ,comme nous avons été plusieurs à le signaler,lors des dernières élections.
La mission de Mr Leperlier 'est de drainer vers l'Alliance les étudiants et notamment pour les échéances régionales prochaines.C'est de bonne guerre me direz-vous mais là où celà se complique c'est dans la défense des dossiers universitaires dont il se dit le champion.Ses prises de position et ses votes(les siens et ceux de ses camarades) ne sont nullement pour défendre, nous les étudiants et l'Université ,mais pour négocier , EN PERMANENCE ,avec le président ROCHDI leurs petites affaires domestiques . Une conduite qui n'est bien sur pas contradictoire de la mission qui lui est confiée par l'Alliance et qui arrange aussi le Président dans ses propres objectifs.Quelques élèments à méditer:
-Comment par exemple l'UNEF ,lorsdes dernières élections a-t-elle pu etre en possession du fichier central des étudiants pour sa campagne électorale?
-le 29 janvier les élus étudiants de leur bord votent , au CA,à la demande du président ROCDHI la restitution des 5 postes au ministère.Mis en difficulté par ses propres partisans, le président ROCHDI s'engage 'accepter au CA suivant une motion qui doit demander le retour des postes rendus au ministère. C'est à partir de là curieusement que l'UNEF donne de la voix avec la rentrée en scène des LEPERLIER ,à Saint-Denis et au Tampon.Il s'agit de créer "un peu d'animation" avec un double objectif .:
1- Passer sous -silence le camoufflet imposé au Président ROCDHI Il est obligé le 12 février de subir un vote de désaveu . Le CA déclare maintenant s'opposer à la restitution des postes.(ne discutons pas de la cohérence de ce Ca d'un vote sur l'autre)
2-Sauver la face du président au pres du ministère .Le 29 janvier au soir il transmet au ministère l'accord du CA pour la restitution des postes.Le 12 février au soir il est obligé de transmettre un nouvel avis opposé .Bonjour la crédibilité!
-gageons que demain (vendredi 20) cette curieuse semaine ,qui a vu ,bien évidemment le Président ROCHDI écrire une lettre aux enseignants afin de les inviter à etre cléments dans leur notation des étudiants grévistes,va connaitre un pic .Car c'est ce jour là que le Président est reçu par la direction du ministère sur les emplois de l'Etablissement.
Mr Leperlier roule donc pour l'Alliance,pour le Président et pour lui.Il peut enfin se retirer l'an prochain sa succession est assurée Son avenir également L'alliance y veuille et le président également.Béatrice Leperlier prendra le relais à la tete de l'UNEF.
CQFD. Vive la jeunesse!Vive les femmes ! Vive luniversité!vive son autonomie! vive la Reunion

5.Posté par JPC le 19/02/2009 15:12
Leperlier est un faux étudiant comme Besancenot est un faux facteur ou petit Pierre un faux intellectuel. Tout ces gens, fils ou gendre de... nous concoctent une future république héréditaire du modèle Corée du nord qui leur sied tant.
Il faut dire qu'on donne les verges (c'est le mot adéquat) pour se faire battre tant on encense dans le show bizz tous ces rejetons venus à la soupe dans la foulée de papa ou maman.

6.Posté par Pierre Dupuy Junior le 19/02/2009 16:31
Y a un truc qui m'échappe dans le post 5: Besancenot est le fils/ gendre de qui pour mériter sa place dans cette liste?

7.Posté par BOUCAN le 19/02/2009 17:50
pas d'accord Joel il n'est absolument pas repproché à G Leperlier son implication, ni d'etre à l'UNEF.
La proximité de l'UNEF avec le Ps en France est connu de tous,tout au plus, relevons qu'ici l'UNEF 'est en lien direct avec l'Alliance ,lien jusqu'alors camoufflé mais révélé grace à Zinfos.
Aussi que l'UNEF conteste la politique du gouvernement c'est donc de bonne guerre et que l'UNI croise le fer avec l'UNEF chacun est dans son role.

Mais ce que l'on peut et doit repprocher aux Leperlier c'est autre chose de bien plus grave:
-d'avoir introduit dans le syndicalisme des pratiques qui étaient jusqu'ici l'apanage de certains partis politiques à la Réunion.
- surtout d' avoir introduit à l'université des moeurs politiciennes dignes de certaines collectivités locales !
Ces faits sont donc vérifiables de tous et les qualifier d"attaques gratuites" c'est tout simplement botter en touche !!

8.Posté par GMaillot le 19/02/2009 20:17
Pauvre petit...Il sera fonctionnaire un jour!
Je souhaite qu'il soit de gauche ce petit!
Vous faites quoi demain?

9.Posté par sat marron le 19/02/2009 20:35
Beaucoup de gens, comme moi, aime dire que l'UNI et l'UNEF sont identiques. Mais sur un point il y a une différence importante.

Les UNIs sont capable de critiquer leur mouvement, de s'interroger sur leur chef, sur l'UMP. Cela ne les rend pas plus intelligent mais il a chez eux un sens critique.

L'UNEF ne doute jamais. Ils ont toujours raisons. Les amateurs éclairés de ZINFOS doivent se souvenir de Mr ARIBO et de ses interventions. Il était totalement contradictoire mais le plus important c'était de démontrer que l'UNEF avait raison. L'UNEF est aussi totalitaire, ils veulent être la seul association étudiante sur le Campus. Ils sont la conscience étudiante sur l'université. Si t'es pas avec eux t'es contre eux. C'est terrifiant. En plus, ici, ils sont tous au PCR. VERGES est le plus beau, le plus intelligent, aucune critiques, aucun questionnement sur ces prises de position. les jeunes PCR sont soumis, lorsqu'un jeune pcr se rebelle comme Francky de temoignage, il est viré.

Depuis, que l'UNEF s'est accaparé le mouvement et l'a radicalisé, il n'y a jamais autant de tension dans le monde étudiants. Ce blocage de l'université ne passe pas et le pire c'est que la majorité des étudiants ne veulent pas de la réforme. Il n'y a que 500 étudiants sur 8000. L'IUFM, c'est au moins 500 étudiants, il n'était pas là !!!!!

10.Posté par franck974 le 19/02/2009 23:25
au post 8 : en tout cas tout le monde ne passera pas l'arme à gauche !
ne vous inquiétez pas, il est unef donc socialiste...

11.Posté par Cicéron Céparré le 19/02/2009 23:34
Il est vraiment, il est vraiment ... la lala lala! Il est vraiment prêt pour la filière politique à La Réunion ce p'tit gars si les filières d'excellence lui semblent trop étroites à la rentrée prochaine! Et il est franc du collier : il dit tout haut ce que certains d'entre nous écrivent tout bas : "je ne suis pas en train comme en 2006 de rechercher quoi que ce soit, et ensuite arrivera ce qui arrivera, je n'ai aucune ambition". Pas de doute, il est vraiment prêt pour une carrière politique à La Réunion, après une longue et, enfin après une longue carrière universitaire en L. Comme quoi l'Université de La Réunion dispose bien de filières d'excellence! Et la petite soeur elle est du même calibre? Dire que d'aucuns s'inquiètent de l'avenir de La Réunion après Paul... Inquiète pu les gars!

12.Posté par MICHEL le 20/02/2009 16:00
Ce matin il n'y avait qu'une vingtaine d'étudiants devant l'université qui empêchaient toute circulation en fermant juste le portail...
Pourquoi le préfet a t il fait stationner deux camions de gendarmes mobiles devant l'usine du Gol pour un simple rassemblement d'employés inquiets (ils vont perdre peut être leur travail) et reste il muet devant quelques hippies qui ennuient ceux qui veulent bosser.
Le président de la fac est complice de ces agissements...Mais la rue Cassin est une voie publique et ne nécessite pas l'accord de M Rochdi pour être dégagée de ces élements nuisibles...

"Comment par exemple l'UNEF ,lorsdes dernières élections a-t-elle pu etre en possession du fichier central des étudiants pour sa campagne électorale? "

Cela est une rupture d'égalité avec les autres listes...En outre les "bénévoles" de l'UNEF colonisent la LMDE que les étudiants croient être une simple mutuelle étudiante qui gère aussi leur sécu...Il suffit de voir qui sont les responsables étudiants de la LMDE ...

13.Posté par sat marron le 20/02/2009 20:03
Pensez que l'équation suivante est vrai ?

UNEF+LMDE = UNEF + MNEF

14.Posté par Franck le 22/02/2009 16:35
Et bla bla bla... j'aurais aimé avoir des arguments pour défendre les réformes à marche forcée du gouvernement mais je vois que vous préférez, comme pendant le CPE, vous occupez de la vie privée des gens. tant pis ou tant mieux c'est à vous de décider. en tt cas Rochdi a obtenu 15 réhaussement de postes et 2 postes de maitre de conference vendredi dernier.... mais bon la encore vous allez préférer parler de la vie privée des gens. C'est pas grave! y a toujours ceux qui ne font que parler et ceux qui agissent !!

15.Posté par sat marron le 22/02/2009 20:47
Je m attendais à ce que quelqu'un me rappelle ce que ROCHDI a ramené.

15 promotion pour ses copains et il a sauvé 2 poste sur 5.

Ceci étant dit, le problème n'est pas résolu parce que hier l'ancien mode de calcul affirmait que l'université de la Réunion manquait de postes, aujourd'hui que l'université en a trop. Et le problème de moyen ne se pose uniquement dans cette dimension....

Ceci étant dit, demander au étudiants de bloquer pour la fac au motif que le gouvernement assassine l'université et être fière de ce résultat.... je suis dubitatif....

16.Posté par mobilsez vous le 08/03/2009 21:36
Et si vous arretiez de vous occuper de la vie privée des seules personnes qui osent porter et organiser un mouvement pour qu'au final nous gagnons tous face au gouvernement?
Je suis sure que lorsque nous obtiendrons une reponse favorable à nos revendications plus personne ne fera de commentaires déplacés sur le fait qu'ils soient (ou pas d'ailleurs) de tel ou tel parti politique !!!
Voyons au dela et mobilisons nous tous pour faire avancer la vie sociale de la Réunion, car au final, nous avons tous à y gagner, non?

17.Posté par sat marron le 09/03/2009 07:41
Avoir une carte a un parti politique ne rentre pas dans le champs de la vie privée.
Dans un an, il sera temps de faire le bilan de ce combat et de ce qui était en jeu. La désillusion sera terrible. le COPSAR ne mêne pas le combat qu'il croit ou dit mener. De ce fait, il ment au réunionnais comme VERGES...

18.Posté par Pierre Dupuy Junior le 09/03/2009 07:48
Bof. Après une petite enquête sur la réforme du gouvernement, elle n'était pas si mauvaise que ça, elle avait juste oublié un détail, mais ça devrait être corrigé. Mais en vrai, je m'en fout: ça m'amuse juste de voir la relève annoncée du PCR reprendre les méthodes des anciens.

19.Posté par "Anonyme société en danger" le 21/03/2009 06:06
beaucoup de commentaires très enrichissants ici, je n'avais pas vu ce poste snif snif ! mais il convient de préciser que si ce jeune est si critiqué c'est qu'il n'y a pas de fumée sans feu !

d'accord avec Sat Maron, si les jeunes de droite savent se mettre en question et faire leur introspection, ce n'est pas le cas de l'UNEF, car outre le fait d'être politisé (et donc de gauche voire d'extrème gauche à la Réunion, proche du PCR de Vergès), le plus critiquable est qu'ils ne respectent pas ses contradicteurs et n'acceptent pas que la majorité silencieuse puisse étudier...

l'UNEF rêve d'un mai 2009 (vu que 2008 n'a pas marché, et la crise de l'Outremer serait une chance pour ce rêve loin d'être bleu, mais rouge....

Le souci des étudiants anti-UNEF, ou plus généralement, anti-grève, c'est qu'ils n'ont pas de leader fort qui assume aller au charbon contre ses méthodes de barbares employées par l'UNEF, et le responsable local de l'UNI n'a pas l'air d'avoir cette carrure et en plus, il n'a pas de mandats représentatifs à l'université (donc pour la crédibilité, il peut repasser, car au fond, qui l'a désigné à la tête de son mouvement ?)

20.Posté par Jean le 18/08/2014 22:25
C'est absolument stupéfiant de voir l'évolution de la façon dont monsieur Leperlier s'exprime : par un mimétisme particulièrement calculé (sautillements, coups de mâchoire latérales, ... et celà est encore plus frappant dans ses interventions récentes), il va finir par devenir le clone parfait du président de région, monsieur Didier Robert.
L'ambition politique de monsieur Leperlier a toujours été évidente, alors fallait-il qu'il s'humilie au point de parodier à ce point un homme politique en place? Pauvre petit monsieur Leperlier !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales