Politique

Gilles Leperlier : "Le débat sur la priorité à l'embauche des Réunionnais est légitime"

L'alliance des jeunes pour la formation et l'emploi à la Réunion (AJFER) s'est réunie pour faire le point sur les annonces de Nicolas Sarkozy concernant la Réunion. Estimant que les "réponses à l'urgence sociale" n'ont pas été de mise, le porte-parole du mouvement, Gilles Leperlier indique les perspectives d'une construction de l'avenir de la Réunion restent réelles.


Gilles Leperlier : "Le débat sur la priorité à l'embauche des Réunionnais est légitime"
Après un rappel historique des mouvements sociaux qu'a connu le département depuis près d'un an, c'est un tableau des origines de l'AJFER, créé le 17 octobre dernier, qui a été dressé. Un mouvement représenté par le représentant de l'UNEF à l'échelle locale, Gilles Leperlier, et qui milite en faveur de l'avenir de la jeunesse réunionnaise.

"Le message que nous portons est clair, nous ne voulons pas d'une jeunesse réunionnaise à deux vitesses, (...), il faut que l'on arrête de parler de la jeunesse sans la jeunesse !" explique Gilles Dijoux. Le ton était donné...

La reconnaissance des limites d'un modèle inadapté à la Réunion

Fanny Douanier s'est alors exprimée sur les annonces du chef de l'Etat lors du CIOM (Conseil interministériel de l'Outre-mer) le 6 novembre. Si elle indique volontiers que Nicolas Sarkozy a reconnu "les limites d'un modèle inadapté à la Réunion" elle insiste également sur la création d'un CHU, l'amélioration des institutions en charge de la formation ou la décision de délocaliser les concours dans l'île.

De son côté, Yannick Payet n'a pas manqué de rappeler la déception du mouvement concernant l'urgence sociale : "Aucune des 137 mesures annoncées ne répond à l'urgence sociale qui frappe, on le sait, plus fortement la jeunesse" affirme t-il.

Une charte de la formation et de l'emploi aux Réunionnais

Ceci étant, Gilles Leperlier a rappelé que des perspectives d'une construction de l'avenir de la Réunion avaient été dressées par le chef de l'Etat. Des perspectives en relation avec les secteurs de la formation et de l'emploi et qu'il souhaite voir s'appliquer concrètement.

"Avec le plus fort de taux de chômage d’Europe, et plus d’un jeune sur deux sans emploi à La Réunion, la problématique de l’emploi est sans conteste la principale préoccupation des réunionnaises et des réunionnais" précise l'étudiant qui ajoute que la priorité de l'embauche des Réunionnais ne concerne pas uniquement les catégories B et C de la fonction publique mais bien l'éducation nationale.

En réponse, Gilles Leperlier exige que des "mesures soient prises pour que cette injustice, volontairement cachée aux Réunionnais et qui n'a que trop duré, cesse" dès la rentrée 2010.

Une charte de la formation et de l'emploi aux Réunionnais a été élaborée et devrait être proposée aux élus locaux. Des élus locaux qui sont également priés d'agir concrètement dans ce sens après les engagements pris.

gilles_leperlier.mp3 Gilles Leperlier.mp3  (2.72 Mo)


Dimanche 15 Novembre 2009 - 17:30
Ludovic Robert
Lu 4909 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par Pas Lol le 09/12/2009 19:00
De toute façon , le délit de faciés et de sale gueule existe depuis longtemps à la Réunion ? Aucune chance pour un Mahorais, pour un zoreil , d'accéder à un job dans des administrations locales. On préfére la paire de fesses à sa copine qu'aux compétences exgigées pour l'emploi visé . Quand au boutonneux de service, il devrait mieux retourner à ses chers études plutôt que d'espèrer une place sur la liste de Popol!

52.Posté par Bayoune le 09/12/2009 17:20

Zuste in nafèr, la Réniyon, péi réniyoné lé pti, in ti galé, poukwé sà zot toute i sorte déor i viyin sof zot blade isi anplis ek lo mépri pou lo réniyoné i di azot , zot lé rasis. Pourtant cela est une vérité écrite dans le marbre français d'un Boutefeu d'Hortefeu zot minis, ek Besson la fé la sass dan la zing de Calais, la sass domoun à kou lacrimozinn, non non, zot i pé pa war zot lé rasiss, zot i yokip la plass nout zanfan, an gro zot lé lo porte drapo du koloniyalis franSSé dan loséan indiyin, le fer de lance contre les peuples que domine la France, et vous voulez qu'on vous accueille les bras ouvert, tandis ke zot ilé, zot i vé mon fanm osi lé vré zot la finn vole détrwa. Lé évidan ke la FranSSe, comme les USA va prann zot bèzman an Afghanistan, konm an Indosine, an Alzéri, épi épi pétèt inzour lo kréole olié tire dan la pate lin élot, va mèt ansanmb - pou di azot, ICI LA RENIYON, ZOT LE CHEZ NOU, PA SE ZOT. RESPEK ANOU, NOU LE PA PLISS, NOUS LE PA MWIN, ME NOU LE DIFERAN DE ZOT ET DES VERGES qui vendent la Réunion au plus offrant, konm son papa la fé an 46. Mi yinme pa zot tout, parske zot i mépriz tro nout pèp. Plutôt, disons mieux, je vous aime exactement, comme vous nous aimez, si par malheur nous sommes contraints de nous rendre dans votre France.!!!!!!.........

51.Posté par nelson mandela le 07/12/2009 19:24
tjs le mepris comme guise de reponse , je vous le dit tout net il ny a pas de peuple plus meprisant que vous au monde croyez moi...vous vous croyez ou ici pour nous donner autant de lecon dites moi ?!

c est pas avec le deferlement actuel qu' on risque de sortir dans ce que tu dit .....

50.Posté par bertel le 07/12/2009 18:55
7.Posté par jf.seguineau le 15/11/2009 21:40
Soyons clair, je n'entre pas moi dans le débat qui est où n'est pas réunionnais, je ne sais pas ce que cela veut dire et je ne répondrais à aucun post polémique sur ce sujet

Pour enseigner, il faut utiliser des outils et qui mieux qu'une personne étant née ou ayant été élevée à la Réunion peut maîtriser la langue créole et la culture créole. Cela semble un atout important pour faire passer l'enseignement primaire du programme de l'Education Nationale.

C'est un atout que n'ont pas les enseignants recrutés en métropole, et l'acquisition des bases est essentiel pour la continuité des études et la lutte contre l'illétrisme. Il n'en est pas de même pour l'enseignement secondaire.

JF Seguineau


Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme conneries !!!

Pour enseigner, il faut être compétent ! Et la compétence d'enseignant n'est pas innée. Une formation de qualité permet à tout enseignant digne de ce nom d'enseigner.. partout dans l'espace francophone... pour ne parler que de notre pays !

Bertel de Vacoa

PS : ...les IUFM sont condamnés... la formation des enseignants avec...

49.Posté par le penseur le 07/12/2009 18:15
Dommage d'être aussi obtu à cet age
S'il faisait des études sérieuses au lieu de grenouiller il aurait toutes ses chances d'obtenir un emploi, mais cela lui semble plus facile de faire du tapage.
Il est comme la petite voleuse à l'étalage qui fait partie de la bande aux verges. Ce n'est pas avec des jeunes pareils que la réunion va sortir de la m...

48.Posté par un jeune blasé foutu....méprisé....bafoué ..mal aimé le 07/12/2009 17:10
boorstin a toute sa place de une pour dire que nous pouvons citer des references autre que metro ou francais

de 2: que les usa vous battes a plate couture sur tout et pour tout!! surtout pour ce qui est de la representation nationale

de 3:la reference sert a montrer son nivo intellectuel d ou mon but ! desole de ne pas citer jacques salomé.........




vous me faites pitie a tjs meprise sous des atours conventionnels de non colonialiste ( ce que vous etes en effet ) meme si marx n exsite plus le fond noire ( surtout pour la prime de vie chere ) existe encore bel et bien



sous des atours d hommes polis arrives ici vous ne faites que comparez comparez alors qu ici on est plus avances que bp de departement


NOUS SOMMES UN PARADIS POUR VOUS ALORS PK NE PAS EN PROFITEr n est ce pas


bottons e touche ces miserables chomeurs car nous aussi metro avons besoin de notre place au soleil loin de notre garrigues natale ou les village se meurent ou n existe pasde bibliotheque a par celle de la bibliotheque nationale de paris



tou sa pour vous dire venez venez colonisez de toutes facons mon regarde est tourneé vers l amerique et ses universite ( veritas) loin de votre mediocrite

47.Posté par un jeune blasé foutu....méprisé....bafoué ..mal aimé le 07/12/2009 17:01
.jolie manière de dire que tu as échoué parce que tu es mauvais.....et comble de l'horreur un zoreil t'aurait précédé au classement d'un concours national....ou pire encore un komore !!!

_____________

pas, la peine de prendre tes grd airs lol vu que nosu ne pouvons qu etre ediocre pour ne pas reussir n est ce pas ?! j ai eu affaire a une mafia ( celle des reseau tu cone sa non ?) je t explique, il suffit que ton directeur ne t aime pas te dise " ici on parle francais" te demande "pourquoi tu nest pas parti en france ?" ou bien si tu bosse te demande de bon matin " quest ce que tu fait la b .........................?" ou encore




" amene moi ton cv !" meme si tu a eu un concours alors reveil toi si toi tu a eu de la chance ds la vie ne meprise pas au moin ton prochain et si tu persiste ds ton delire de gros blanc je te renvoi au livre de serge bilé


...................................................................


Résumé :

Peut-on être noir et enseignant en France ? La question a de quoi surprendre. Et pourtant nombreux sont les profs antillais et africains, de la maternelle à la terminale, qui se la posent chaque matin en se rendant dans leur salle de classe. Confrontés à des élèves qui moquent leur accent ou leur couleur, des parents qui les déconsidèrent et des collègues qui doutent de leur compétence, ils doivent également surmonter bien des obstacles pour obtenir leur titularisation. Un quotidien que ces enseignants vivent particulièrement mal d'autant que l'Education nationale ne fait rien, selon eux, pour les aider. Bien au contraire ! Elle les envoie en priorité dans les banlieues chaudes à majorité black et beur. Profs noirs dévalorisés pour élèves noirs défavorisés. S'achemine-t-on vers des ghettos, comme au Canada ou en Angleterre, où existent déjà des écoles pour Noirs dans lesquelles élèves et professeurs se retrouvent entre eux ? Ce livre, véritable plongée au coeur du système scolaire, donne la parole, pour la première fois, à des hommes et des femmes qui souffrent de ne pas être reconnus à leur juste valeur dans un monde toujours persuadé que le savoir est blanc.

___________________



alors oui nous ne sommes pa parano oui nous sommes chatie meprise ds notre propre pays que cela teplaise ou non non de dieu de ................................................!!!!!!!!!!!!

46.Posté par georgio le 06/12/2009 22:24
tous les jeunes cocos qui ont essayé de montrer leurs crocs ou étendre leurs ailes, annér 80-90, ils sont où aujourd'hui ? y colle sûrement affiches à chaqe campagne électorale !!! M. Leperlier se fait manipuler on l'utilisera et après on le jettera, dommage qu'il n'a pas suffisamment de C... pour se lancer dans une structure apolitique pour l'instant, se structurer et aller chatouiller nos vieux de la politique sur leur propre terrain...

45.Posté par Méchant colonialiste le 06/12/2009 22:07
post41---- 44----
Moi je pleure de vous voir si opprimés, si bafoués, si malheureux ; vous qui êtes si bons, si mignons , si amoureux de votre prochain; rien qu' en vous lisant, on voit que vous avez bon coeur , écrasés par les méchants colonialistes !
Bonne nuit , les gentils garçons !

44.Posté par Jineli le 06/12/2009 21:00
Post 40
Vous reflettez parfaitement le defaut de la république française: discréditer les propos des gens en les traitant de racistes, ainsi vous vous éloignez de la réalité et continuez à rester dans cette hypocrise globale socio-économique qui rend confortable la vie de quelques grandes familles réunionnaises, et de mal de bourgeois occidentaux qui estiment appartenir à une classe supérieure de privilégiée.
Enumère moi les points sur lesquels je me suis trompé? et/ou le constat est complètement faux?

Post 32
Il y a eu autant de métros qui ont été expulsés à mada voire plus....et le réunionnais à mada a voulu imiter le métro(c'est le gros problème, les gens ici tentent toujours d'imiter ce qui vient de l'extérieur). Mada a bien réagit dommage que les gouvernements plus que corrompu n'ont pas assurer la suite. Et ne crois surtout pas que je soutiens les réunionnais qui ont fait les bourgeois dans la grande ile.
Mais dis moi à t'écouter il n'y pas de pb de racisme en France, l'intégration a été parfaitement réussie pour le magrébin, l'africain.....La seul chose qui attire les étrangers en France ce sont les couvertures sociales, et le rêve vendu par nos médias, alors arrête avec cette hyprocrise stp!

43.Posté par jf.seguineau le 06/12/2009 20:26
Choupette, vous avez raison, j'avais oublié de préciser le créole parlé, je ne parlais en aucun cas d'une autre forme d'outil pédagogique.

La construction artificiel d'un créole écrit, est le début de la mise à mort de cette très belle langue. C'est un rêve d'universitaires, rien d'autre.

42.Posté par un jeune atteint du syndrome de caliméro le 06/12/2009 20:19
pour ma part j ai perdu le benefice d un concours j ai ete constmment opprimes par les metros ds mes professions !!!!! aléa jacta es


€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

mon pov canard....tu fais pitié, c'est vraiment trop injuste !!!!

perdre le bénéfice d'un concours......jolie manière de dire que tu as échoué parce que tu es mauvais.....et comble de l'horreur un zoreil t'aurait précédé au classement d'un concours national....ou pire encore un komore !!!

Et comme ça tu serais constamment opprimé par de vilains métros qui ont une case à st gilles !!! ben tu sais qu'il y a des lois à ce sujet, faut porter plainte et amener des preuves...à moins que tu ne nous racontes que des foutaises !

Pour ce qui est des minarets...ça se passe en Suisse, pas en France !
je sais bien que l'essentiel est de casser du blanc, quitte à tout mélanger, mais faut pas pousser !

Arréte un coup avec ton misérabilisme....tes propos sont foireux, que ce soit de la manière dont tu te traines plus bas que terre, la lèche aux ultra beauf antillais, ou lorsque tu évoques komores et zoreils.... même le Pen est plus soft que toi...vraiment tu fais pitié, comment as tu mené ta barque pour devenir aussi naze ???


Je vois que tu te gargarises auprès de choupette d'avoir un bouquin de Boorstin, histoire de boucher la vue....la classe !!!
As tu reçu un brevet d'intelligence en achetant le bouquin ?

Qu'est ce qu'un auteur blanc américain dont le leitmotiv était la dérive de la société américaine à cause de la pub vient faire dans un débat de préférence régionale pei ???

41.Posté par un jeune blasé foutu....méprisé....bafoué ..mal aimé le 06/12/2009 18:28
arete melange toute teee esce ke leperlier a parle de comroes , ? moi oui je pense que c est un pb que des populations cherchen t la manne de france cormores ou mahorais detrusisant l equilibre precaired une petite ile ou il faisaint bon de vivre avt l invasion des villas sur les plages a st gilles

prend amoin pour le pen si ou ve"u pa la ek sa ! oui le metrop est un veritable pb pk tu l avait pas comprsi, il s agit pas d attiser la haine sur ce forum juste parler entre adulte koi, apres chacun fait sa synthese personnelt

mais dites vous bien que le reunnioanis est devenu comme l antillais parfaitment revendicateur et fier de l etre, moi je me console en me disant quil existe des peuples moisn racsites ( alors que c est le reunnioanis qu on dit racsite ici) plus ds l acceptaion des mosques par hasard


alors le francais avt de donner des lecoons ici va voir le pb des banlieurs, de la representaiton des beurs avt car le francais est racsite jjuska la moelle


pour ma part j ai perdu le benefice d un concours j ai ete constmment opprimes par les metros ds mes professions !!!!! aléa jacta es

40.Posté par thibaud le 06/12/2009 18:18
post 38----Si vous me connaissiez , vous constateriez que je ne suis pas en situation d'être personnellement "visé" par la problématique de la "préférence régionale"...
Relisez le post de JIJI.....vous verrez que son post a une autre tonalité et une autre teneur que le vôtre .....celui de Jineli, .n'en parlons même pas, c'est le Komor et le Zorey , es qualité, qui sont un problème !
Personnellement, j'en reste là, conscient que ce débat est vicié à la base.....et que j'ai donné ma position dans mon post 36

39.Posté par un jeune blasé foutu....méprisé....bafoué ..mal aimé le 06/12/2009 18:00
chouppete a moin mi baize mon creol salade melanzé ek zoreil la pa a ou de faire amoin la morale si mon ban fote ...car lo ban livre mi possede ou le loin d avoir ( daniel boorstin.......)

________________

zoreil l en train de faire tout pour justifeir leur presence ici a ne pas payer le choffage et a profiter du solein tou le temps sous des pretexte fallacieux comme koi zot le formé et c ompetent alors que en grattant un peu on voit par ex que les americians font des livres mille fois plus competent en matiere universitaire



mais attention la franc e a apporte enormement ici ( trop ???) , on est riche a cose de sa

c est j marseille qui a dit que la france a plsu perdu en colonisant que gagner......voir le syndrome hollandais......

38.Posté par zarcboutan le 06/12/2009 17:19
De la haine anti zorey dites vous?On se sent viser sans doute ou pas.Je vous laisse la responsabilité de vos propos.On peut être contre la préférence régionale.Je respecte tout à fait cette position.Au cas où cela échappe je n'ai pas pouvoir de décision et donc je donne mon point de vue comme tout un chacun et cela peut ne pas correspondre à d'autres opinions et c'est tant mieux.Mon avis est tout simple,je pense qu'à compétence égale,préférence au recrutement local,point barre.

37.Posté par JUBILATION 57 le 06/12/2009 16:34
Cela revient à dire: "La préférence à l'emploi de Français en france."
La Réunion c'est la France, n'est-ce pas Mr LEPERLIER.
Vous voulez utiliser l'abêtissement du peuple, vous êtes Communard c'est sur!

36.Posté par thibaud le 06/12/2009 15:51
JIJI--post 24----- pose le problème en des termes justes , tels que cette question serait réglée depuis pas mal de temps , tant son positionnement me parait rationnel simple et dénué de toute arrière pensée....il veut avancer et "désempoisonner" le problème !
Mais , j'ai lu bien d'autres choses sous ce forum ou de précédents forums (zarcboutan , jineli) qui montrent toute la haine anti-zorey, mais aussi anti-komor, que recèle ce débat.......J'ai même vu Jineli regretter les couples mixtes.....sous prétexte qu'ils délaissent le parler "créole".......même la vie privée des gens est passée au crible....ils ne seraient plus libres de s'aimer comme ils l'entendent !....C'est la négation même de La Réunion !......Heureusement, ils ne vous demanderont pas votre avis......et de plus, c'est totalement étranger à la problématique de l'emploi.....alors nou lé pas kouyon sur ce qui se cache derrière tout ça !
Dommage !

35.Posté par Choupette le 06/12/2009 15:30
4.Posté par jf.seguineau
"...des enseignants qui pourront adapter leur pédagogie en s'appuyant sur le créole comme outil d'enseignement"

Ben voyons. Comme ça, les bd en créole pourront (enfin) se vendre...

Quelle mentalité !
"...vous fermez ciemment les yeux ..." sciemment.
34.Posté par ziskakan ?

34.Posté par ziskakan ? le 06/12/2009 13:34
c'est n'importe quoi! la priorité est à la compétence
vs etes des racistes lepenistes
________________

c est justment a cose de ce genre de mots que nosu jeunes sont constamment boter en touche par qui vous savez ( 1000 emplois ds l education natioanle par an , 900 pour les metros a vous de jugez vous meme mais comme vous fermez ciemment les yeux la dessu ben .......cabri manz salade koi!!! vive la prime !!! et les chasseurs

33.Posté par zarcboutan le 06/12/2009 11:11
Loin de moi de croire qu'il n'y pas de la part de certains responsables politiques locaux et autres responsables des pratiques douteuses. Il n'existe rien de tel en France semble t-il et en plus on devrait être fier d'avoir des hauts responsables non locaux pour gérer les services publics etc..Connaissez vous le syndrome de la goyave de France? Et bien c'est très simple,tout ce qui est local ne peut être meilleur qu'ailleurs .Mais il y a comme un problème c'est que la goyave ne pousse pas en France.Ainsi donc,la Réunion est comparée à des pays comme Madagascar,Cuba,l'Algérie,l'Afrique(au passage l'Afrique n'est pas un pays en soi),Haïti,faisant référence du coup à la corruption,à la dictature etc...donc fonctionnant comme ces républiques "bananières".A une autre époque on nous avait traité de valseuses de la république.On n'en est plus à une insulte près.Ce genre de propos n'est donc pas nouveau.Aujourd'hui c'est zanonyme demain un autre prendra la place (souriez on nous prend en photo).

32.Posté par 5% le 06/12/2009 11:01
Bizzarement quand vous regardez chaque pays que la france a colonisé, il y a tjrs des problèmes: racisme, indifférence...ils n'ont jamais été bien accueilli, car trop d'arrogance et incapacité de comprendre une autre culture.


__________________________________________

que dire du colon Réunionnais ?

Bizarrement il y avait tellement pas de problèmes avec lui qu'il s'est fait foutre dehors de Mada à coup de pieds au cul...



Le français dénigrent trop les peuples qui sont différents d'eux. .....encore une magnifique bêtise sauce unabomber; un discours de menteur décolonisateur.....les peuples du monde entier font tout pour venir en france de nos jours...c'est pas par hasard et ils ne sont pas masochistes !





26 Votre argument m'étonne ........ Paris c'est la capitale.....donc plus ouvert ..... mais malgré tout les parisiens RALENT si les postes à responsabilités sont occupés par des Marseillais.... et cela est plus fort encor ailleurs, en pronvince surtout... là où l'identité ets plus forte !



désolé......jamais vu en métropole des natifs d'un département râler parce que des natifs d'un autre département y sont mutés......ou "responsables"...JAMAIS

ce genre de débats à la con sur le département de naissance des travailleurs n'existe que dans les DOM et en corse...



avez vous des exemples vérifiables de ce que vous avancez...ou pratiquez vous la désinformation pour justifier le racisme pei ???

31.Posté par Nawak le 06/12/2009 10:28
Il faut que Mr Leperlier arrête de se prendre pour SUPERMAN ! Il devrait commencer par critiquer les politiques locales et surtout son copain Vergès ! Il est fort pour critiquer mais a-t-il critiquer le fait que son copain Vergès recrute sa fille à la Maison des Civilisations et place son petit garçon Pierre au CTR ! Et ça il trouve normale aparament !

Alors Mr Leperlier arret fai ri à nou !

30.Posté par Titi le 06/12/2009 04:50
Ca me fait un peu rire d'entendre Mr Leperlier parlé : si les formation étaient de taille à la Réunion, les Réunionnais resteraient. Aussi, l'épanouissement personnel est tel pour ceux qui prennent la décision de partir, que leur chance d'obtenir un concours augmente lorsqu'ils le passent ! L'embauche des réunionnais : ceux qui partent pour leur études et reviennent par la suite travailler à la Réunion sont considérés comment pour vous, Mr Leperlier ?

29.Posté par Jineli le 16/11/2009 21:41
Quel est le point commun entre un zarab, un malbar, un chinois, un créol et un caf dans 95% des cas? la communication se fait naturellement, il y a une certaine façon de parler, une certaine attitude qui caractérise ces personnes, qui fait que la communication est fluide, la langue créole n'est pas dénigrée, elle est un outil et non pas un instrument politique. C'est tellement évident que ces gens ne se demandent pas qui est reunionnais, qu'est ce que créole? 974?...? et autres conneries du genre.
Quelle est le point commun entre un mahorais et un zorey dans 95% des cas? la communication ne se fait pas naturellement avec les ethnies ci desssus, parce qu'ils ne peuvent sortir de leur bulle et ne peuvent s'adapter, ou comprendre une culture différente de la leur, c'est pour cela qu'il y a autant de tensions.
Bizzarement quand vous regardez chaque pays que la france a colonisé, il y a tjrs des problèmes: racisme, indifférence...ils n'ont jamais été bien accueilli, car trop d'arrogance et incapacité de comprendre une autre culture. Le français dénigrent trop les peuples qui sont différents d'eux.
Regardez combien de zorey parlent créole à la Réunion? c'est l'inverse qui se produit, et le Réunionnais faible d'esprit comme il est croit qu'en imitant un zorey il aura les mêmes prérogatives et évoluera socialement: faux! et les exemples sont multiples, le gros problème il est là!
Le jour où le réunionnais comprendra ça, il arrêtera de s'acheter des voitures neuves, achètera le strict minimum dans les supermarchés, ne votera plus pour les blaireaux du coin, en entreprise lorsqu'il occupera un poste à responsabilité et en tant que cadre il dira que son salaire c'est pas 2000 mais 3500€ par mois minimum...et n'ora pas honte de parler sa langue maternelle naturellement avec ses semblables.

28.Posté par paille le 16/11/2009 20:23
Le débat sur la préférence régionale est un véritable leurre en effet qui est Réunionnais? Toutes personnes ayant leur lieu de naissance 974? Ceux qui incluent les enfants des métros ou autres origines installés ici !
Et les enfants des Réunionnais ayant leur lieu de naissances en métropole ? Ce problème est insurmontable et ne devrait même pas venir sur le tapis. Que fait Mr V. a la Région 974 il n'est pas Réunionnais C GAU, P BERNE ! Il faut retenir une chose les recrutements des collectivités se font localement et le résultat nous prouve que cela ne marche pas, disfonctionnement dans les services, vol, absentéisme, absence de neutralité lors des élections etc. A part les services de l'état ( préfecture , poste, éducation national, ONF, DRASS, ET autres services trouver une collectivité ou S.E.M. C.D.I.S. qui fonctionne correctement alors qu'il sont dirigés par des locaux .De part le monde entier Haïti , Algérie ,cuba , Madagascar , Comores Afrique... a chaque fois qu'un peuple a mis ces paires au pouvoir celui ci a couru a sa perte Un dernier exemple suite au transfert Etat Région des R.N. la Région a recruté des agents C sans concours bien evidament leurs camarades ,un autre pour la fin! les contras précaires de l'éducation nationales personne n'en parle ,le C.G .et le C.R.placent leurs pions sans concours dans l'indifférence total (BRAVO LA PREFERENCE REGIONALE ) IL ne faut pas oublier que la mobilité doit se faire dans tous les sens car les financements viennent d'ailleurs


27.Posté par Elie ... depuis 1811 le 16/11/2009 19:07
M jiji, Post 24 ; Mes Félicitations... votre synthèse est magnifique !!!

Vous abordez les raison de la crise et non ses conséquences ! J'adhère totalement à vos propositions ; EQUILIBRAGE !!!!!!!!! Pas plus pas moin !

Il y a un gros déséquilibre à la Réunion dans la répartition des postes à responsabiltés et clef !

Faites publiez votre article SVP !

26.Posté par Elie ... depuis 1811 le 16/11/2009 18:56
M post 14.....
Votre argument m'étonne ........ Paris c'est la capitale.....donc plus ouvert ..... mais malgré tout les parisiens RALENT si les postes à responsabilités sont occupés par des Marseillais.... et cela est plus fort encor ailleurs, en pronvince surtout... là où l'identité ets plus forte !

Donc, Vous êtes dans le faux quand vous dites que il n'y a que à la Réunion où se débat fait "rage" ! Vous savez les réunionnais connaissent de leur yeux se qu'il se passent en métropole ; le traitement alloué à tout ce qui viennent de l'extérieur .... c'est fini l'air de la naïveté.... les leçons de morale c'est bon on en a assez entendu !!!

Nous lé pu couillon pour croire tout ce que nous raconte les gens venant de l'extérieur ! Cochon y v ole, c un autre l'époque sa !

Réunionnais, on est sur la bonne voie ! (C'est pour sa qu'il y a autant de risposte sur cette question) Continuons à nous affirmer ! Nous la pas plus, nous lé pas moin ! Vive la réunion

25.Posté par tyny le 16/11/2009 17:43
Il n'y a rien de bien constructif à se lancer des fleurs et des épines comme cela.
Il est vrai qu'un réunionnais( celui qui jure spontanément après un cou 2 conye), aspire beaucoup à travailler dans son ile, il est vrai aussi que le parallèle entre le parisien et le marseillais cité plus haut est vrai aussi. Cependant, la problématique est bien réelle, autant pour la réunion que pour la martinique et la guyane,....mais ne serait-ce pas que des iles lointaines de la MaitreOpole.
Je propose de ne pas courir plusieurs lièvres à la fois et postuler sur la problématique de la continuité territoriale. Imaginons un aller-retour à 400euros toute l'année. Y aurait-il encore autant de peur d'aller travailler ailleurs? C'est à voir!!
Le problème de la préférence régionale, nous tous autant que nous sommes, rejetons la responsabilité sur les autres gros blancs, vazaas,.... La force d'un pays, d'une région est constituée par les citoyens, aujourd'hui, les citoyens que nous sommes sont des consommateurs avant tout. C'est sur ce levier que nous devons agir.
Ciblons les sociétés plus en accord avec les valeurs et les aspirations des "réunionnais",
Boycottons au maximum celles qui vont à leur encontre.
Pourquoi pas un label pour ces acteurs économiques qui gagnent de l'argent à la réunion, qui dépensent à la réunion, qui emploi des personnes qui sont acteurs de la réunion.
Demandons par la même au politique une évaluation sur les finances de la réunion, sommes-nous réellement des assistés ou participons-nous réellement au bon fonctionnement de la nation.
Pour finir, il serait intéressant de cibler les réels freins et d'agir concrètement pour les relâcher au lieu de perdre un temps fou à polémiquer et à nous plaindre des décisions qui nous semble injuste. D'ailleurs, celles-ci sont-elles vraiment injuste ou est-ce la façon que nos politique nous la vende ou pire, est-ce qu'elle sont simplement mal appliquées.......

24.Posté par jiji le 16/11/2009 16:48
La préférence régionale n'est pas un gros mot. Mais ce débat qui refait surface régulièrement suscitera toujours rancoeur et incompréhension tant que l'on n'aura pas expliqué simplement et sans passion, les raisons profondes de cette revendication.

Le problème est pourtant simple. Il ne s'agit pas d'exiger que tous les emplois créés ici soient pourvus exclusivement par des Réunionais au nom de je ne sais quel droit du sol mais seulement de corriger l'injustice dont la Réunion a été victime en raison de son histoire et d'arriver à un peu plus d'équilibre dans la répartition des postes au sein de notre société.

Il est indéniable que malgré la départementalisation, la Réunion a été quelque peu oubliée par la métropole et est resté au stade d'un pays sous développé jusque dans les années 60 . De ce fait nous avons pris un énorme retard particulièrement en matière d' enseignement et de formationprofessionnelle.

Il faut rappeler qu'à cette époque pas si lointaine, l'île ne comptait que 2 modestes lycées (un pour les filles et un pour les garçons). et que certaines communes ne disposait même pas d'un collège.

Très peu d'élèves pouvaient par conséquent accéder à l'enseignement supérieur d'autant que l'université n'existait ou n'était pas encore qu'au stade embryonnaire.

Aussi, lorsque sous l'impulsion de Michel Debré, alors député, la Réunion a commencé à sortir du "fénoir" en créant les infrastructures et services propres à son développement, le personnel de catégorie A et B faisait cruellement défaut.

C'est ainsi que l'on du faire appel aux volontaires de l'aide technique (VAT) puis aux titulaires mutés de métropole afin de pourvoir les postes créés notamment dans les collèges et lycées nouvellement construits.

Ce mouvement s'accéléra après la création de l'université et surtout lors de la décentralisation lorsque dans les années 80/90, le Département et la Région lancèrent la construction de nombreux collèges et Lycées pour rattraper notre retard.

C'est à ce moment là que des mesures exceptionnelles auraient du être mises en place pour permettre au plus grand nombre de jeunes Réunionais de se former rapidement et d'occuper une bonne partie des postes crées.
Au lieu de cela, on a vu débarquer chaque année jusqu'à 800 à 900 fonctionnaires métropolitains rien que pour l'éducation nationale, pendant que la plupart des quelques Réunionais recrutés devaient s'expatrier en métropole à cause des critères d'ancienneté.

Cette situation a entrainé un déséquilibre flagrant du taux d'occupation des postes entre métros et créoles, surtout dans le secondaire et il n'était pas rare de voir alors des établissement dont toute l'équipe administrative et de direction était composée de personnels entrants.

Aujourd'hui cette particularité commence à se corriger mais elle est encore frappante dans de nombreux secteurs. Il suffit parfois de regarder la télévision et de lire la bande qui défile pour comprendre que des réunionais directeur de quelque chose, ça ne coure pas les administrations ou les grandes entreprises locales.

Il ne faut pas s'étonner alors que les créoles ont de plus en plus de mal à accepter cela. Ils ont souvent le sentiment d'avoir été victime d'une double peine.

En effet, non seulement les générations précédentes ont été sacrifiées faute d'avoir pu bénéficier des mêmes chances que leurs compatriotes de métropole, mais de plus, ces générations voient aujourd'hui leurs enfants contraints pour la plupart à l'exil, dans la mesure où durant leur formation, les postes qu'ils convoitaient ont été entretemps pourvu par du personnel muté.

Si l'on veut éviter que cette situation ne débouche un jour sur une crise grave. Il faudrait rapidement trouver un équilibre dans la répartition des emplois entre personnels locaux et personnels extérieurs et sortir une fois pour toute de cette structure à l'aspect encore coloniale.

Ce débat sur la préférence régionale doit être posé sans animosité. Il doit être mené chiffres à l'appui par des personnalités qualifiées, connaissant bien l'histoire de l'enseignement à la Réunion et ses incidences économiques et sociales depuis la départementalisation.

C'est lorsqu'on aura bien expliqué aux citoyens l'intérêt et la problématique de ce débat que l'on pourra lever tous les tabous et entreprendre les changements nécessaires à un meilleur équilibre de notre société.




23.Posté par boyer le 16/11/2009 13:32
la fin du colonialisme sera lorsqu'on aura aboli les féodalités de la région et leur privileges à 14.000 euros MCUR/ SR21 quand 52% de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

22.Posté par papapio le 16/11/2009 13:21
Bravo Pierrot: "Un Réunionnais, c'est quelqu'un qui, lorsqu'il se cogne le doigt de pied dans un pied de fauteuil, jure instinctivement en créole... lol" ... Qu'est ce qu'elles prennent les Mamans dans ce cas là, c'est injustifié d'ailleurs....

La Préférence Régionale pour des compétences équivalentes, bien sure que OUI... Est il justifier de faire venir, SurIndéxer et indemniser des compétences Métropilitaines délocalisées ? NON...

Par contre, La Préférence Familiale pour des compétences inéxistantes, bien sure que NON...
Est il justifier de promouvoir, népotiser et PREindemniser des incompétences issues de pays Anglo-Saxons ou on ne les veut plus ? NON... Surement pas, on en a plus les Moyens...

21.Posté par lil le 16/11/2009 11:20
"Le débat sur la priorité des Réunionnais est légitime. Des mesures doivent être prises pour que l'injustice qui nous frappe, qui nous est volontairement cachée par égïsme, cesse."

C'est une grotesque pratique coloniale qui ne touche pas que les diplômés, qui fait que les + démunis sont les + cruellement meurtris : les descendants des esclaves.

Les affranchis sont entrés dans leur nouvelle vie avec un sacré retard puisqu'ils ne possédaient rien, n'avaient accès à rien. Affranchis, ex-maîtres, autres libres.... ont démarré cette nouvelle période sur le même pied d'inégalité qui les différenciait avant le 20 déc. 1848.


L'inertie de la société, l'inertie des responsables politiques fait que l'abominable pied d'inégalité sévit toujours. Ceux qui se moquent de cette réalité font preuve de déni. La politique de l'autruche profite aux privilégiés qui ont la + belle, la + grosse part du gâteau social de la Réunion, pendant que toujours les mêmes ne peuvent accéder au travail, au logement, à la culture, aux loisirs,ni même se nourrir. Au 21ème siècle, des Réunionnais font encore les poubelles pour trouver à manger. C'est intolérable, injustifiable, inqualifiable, inacceptable, indigne de la République Française qui a pour devise "LIBERTE, EGALITE; FRATERNITE".

20.Posté par et d'abord.... le 16/11/2009 11:16
(Réponse de Pierrot Dupuy : Un Réunionnais, c'est quelqu'un qui, lorsqu'il se cogne le doigt de pied dans un pied de fauteuil, jure instinctivement en créole... lol)


..........................

Ok ! donc karanes, chinois qui pour certains jurent dans leur langue....ne sont pas réunionnais ! lol

Le gros blanc foncièrement francophone non plus ?
Un Hoareau né et élevé à Lille qui jure en ch'ti non plus ?
Un jeune né ici de parents mahorais.... Réunionnais ?
Le fils d'un notable zoreil et d'une indochinoise....Réunionnais ?

Alors c'est quoi un Réunionnais ? qui définit, qui décide..la Réunionnalité ?


Débat complexe et finalement de peu d'importance....la seule chose qui compte vraiment en république, ce n'est plus d'être citoyen français ?




Et pour ceux qui prennent l'éternelle fausse excuse de 'l 'illettrisme" pour exiger des profs créolophones.......encore une fois, qu'attendez vous pour monter vos écoles DIWAN ???

L'état vous offre la possibilité (mieux il finance) de monter des écoles privés, avec des profs recrutés localement sans concours, et même d'utiliser la langue régionale comme base de l' enseignement !!!



Arrêtez donc de braire contre l'éducation nationale et de vous faire passer pour des victimes de l'état colonialiste....montez vos écoles DIWAN si vraiment vous pensez avoir une solution à nos problèmes !!!

19.Posté par ANIN le 16/11/2009 10:56
Bravo à M. LEPERLIER

Cette question tabou occultée depuis des lustres mérite d'être évoquée. Le problème n'est pas de mettre que des réunionnais à tous les postes de la fonction publique, mais il suffit de regarder ou à la télé ou autour de soi pour se rendre compte que nous somme toujours dans une société post coloniale avec des blancs venus d'ailleurs aux postes de direction. L' Education Nationale est l'exemple criant, regardez autour de vous les chefs d'établissements, les adjoints, les profs et vous veeez que c'est une situation qui n'existe nulle part ailleurs. Pendant longtemps on a dit pour justifier cet état de fait que les réunionnais n'étaients pas formés, maintenant qu'ils le sont on va encore trouver toutes sortes de prétextes pour les expédier en Métropole.

18.Posté par guetali le 16/11/2009 10:20
Les Bretons en BRETAGNE , les Normands en NORMANDIE , les Corses en CORSES , les Alsaciens en ALSACE , les Réunionnais à la REUNION etc.... à chacun son petit drapeau vous faites vraiment pitié.

17.Posté par Di-Moah le 16/11/2009 10:12 (depuis mobile)
Problème or not problème ? Voyez plutôt : Jeune mère de famille Reunionnaise ( donc Francaise, Europeenne ) titulaire d'un DEA obtenu avec mention comme la Maitrise & la licence avant. PAS de TRAVAIL, est ce normal ???

16.Posté par les vrais jeunes le 16/11/2009 09:56
Quel imposteur ce leperlier ! Je l'ai rencontré une fois ce monsieur on/off quand y'a des caméras ou des micros. un loto téléguidé na war ziskakan batri va ténir. Li coné rien de la jeunesse. Dann' chaudron nou aimerai bien war son têt' pou ni ramasse mentèr dovan nou. Pou mouvement cospar yvan hoarau èk la clik PCR la écri son discours et li té i lire comme un grand c......La jeunesse lé fatigué war marionnette.

15.Posté par terive le 16/11/2009 09:08
M. LEPERLIER. J'aimerais pourvoir vous rencontrer.
Y a t'il possibilité de laisser les coordonnées de votre association quelque part.
Juste pour faire taire un peu certaines conneries que je suis en rain de lire.
En Bretagne ils ont leur drapeau.
En savoie aussi.
En alsace, la spécificité est de mise.
Et là on veut nous faire croire que les réunionnais raisonnent mal sur ce sujet.
ASSEZ

14.Posté par verbalkint le 16/11/2009 08:45
Mort de rire! Il n'y a qu'ici qu'on entend des conneries pareilles! C'est comme si les Parisiens se mettaient à râler parce que les Marseillais viennent travailler dans la capitale! Vraiment limite comme raisonnement!
On veut les avantages et surtout pas les inconvénients! Mais qu'est-ce que ça serait si des Roumains, des chinois ou des Afghans qui crèvent la faim débarquaient ici!
Quelle marque d'égoisme et d'intolérance!

13.Posté par La vérité le 16/11/2009 08:22
L'embauche des jeunes ???? LEPERLIER qui en parle ???????????? MDR MDR MDR
Il est le premier a bénéficier du sport réunionnais : le piston. C'est son parti qui lui dit tout ce qu'il doit faire et qui lui a sans doute appris les méthodes terroristes qui sont utilisées sur le campus.
Bon les jeunes, un seul conseil : PASSEZ VOTRE CHEMIN. Ce gars c'est son avenir qui l'intéresse pas le vôtre.
PS : en tant que membre du conseil à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines je lui demande (surtout à ses collaborateurs élus) de venir siéger. S'exprimer à tout va comme sarko c'est bien (il aime bien les médias le ptit Gilles, c'est le new people), s'exprimer devant un conseil délibératif et devant les étudiants c'est mieux...Surtout quand on a demandé à le faire !!!

12.Posté par Elie....depuis 1811 le 16/11/2009 08:12
Super daccord avec Bil , post 1 :

Qu'est ce qu'attend la Région réunion pour favoriser "l'embauche locale" en son sein, je vous parle pas des emplois verts bien sur !!!!! Je peux vous assure que l'équipe de la Région a intégrer la même logique que certaines entreprises " Goyave de France lé meilleure ; plus gros, plus juteux, "....... seulement .......fé attention goyave la réunion... sa lé dir comme le roche !

11.Posté par fiuman le 16/11/2009 07:40
Les posteurs ont tout compris sur les agissements de leperlier qui un jour est le chef de l'unef et le lendemain le roi de ajfer, mais en fin de compte il ne recherche qu'un "emploi" d'élu à plein temps.

10.Posté par annais le 16/11/2009 07:04
LEPERLIER QUAND IL SE RASE , il rêve de devenir FONCTIONNAIRE, SE FAIRE ÉLIRE SUR UNE LISTE DE L ' ALLIANCE ET prendre une DISPONIBILITÉ jusqu'à a sa retraite
et c est ça la relève?

9.Posté par L'éveillé le 16/11/2009 01:44
bien vu bill ! C'est clair que ça sent la marketing politique à plein nez. Les leperlier ne désirent qu'une seule: c'est qu'on parle d'eux. Malgré les apparences (qui sont une fois plus trompeuses), ils ont faim et veulent leur part du gâteau politique. Le reste n'est que pure manipulation.

Ils sont jeunes incompétents mais ils ont des dents de yennes longues et acérées et surtout l'appui d'un gros rézeau(zeau).

Camarades, on est loin de la lutte finale... A bon entendeur salut.

8.Posté par boyer le 15/11/2009 22:54
mort de rire: le debat de l'identité nationale, besson leperlier et sarkozy

7.Posté par jf.seguineau le 15/11/2009 21:40
Soyons clair, je n'entre pas moi dans le débat qui est où n'est pas réunionnais, je ne sais pas ce que cela veut dire et je ne répondrais à aucun post polémique sur ce sujet

Pour enseigner, il faut utiliser des outils et qui mieux qu'une personne étant née ou ayant été élevée à la Réunion peut maîtriser la langue créole et la culture créole. Cela semble un atout important pour faire passer l'enseignement primaire du programme de l'Education Nationale.

C'est un atout que n'ont pas les enseignants recrutés en métropole, et l'acquisition des bases est essentiel pour la continuité des études et la lutte contre l'illétrisme. Il n'en est pas de même pour l'enseignement secondaire.

JF Seguineau

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/11/2009 21:39
ce n'est pas l'embauche de réunionnais qui doit être privilégiée, mais l'affectation locale de réunionnais (critère demeurant à définir) par le biais de mutation vers la Réunion, et non l'affectation de résidents réunionnais sur des postes à la Réunion... en clair tout postulant à un poste de fonctionnaire quelqu'il soit, ne pourra bénéficier d'un poste à la Réunion qu'à condition d'avoir préalablement exercé en Métropole... des fonctionnaires créoles oui, mais formés et ayant du vécu professionnel en dehors de l'île.

pour le privé, l'actionnaire fait ce que bon lui semble..

5.Posté par Jineli le 15/11/2009 21:26
Le Réunionnais n'a pas encore compris que tout est verrouillé à la Réunion, et que la Réunion appartient à 3 catégories de personnes:
1) les fonctionnaires qui bénéficient de la surrémunération, et qui n'ont pas de pb pour contracter un prêt, beaucoup de réunionnais dans la fonction publique territoriale, et majoritairement métro dans la fonction publique nationale et hospitalière.
2) les cadres qui même travaillant dans le privé touche 1.5 fois plus que leur salaire de métropole (85% sont des métros), en 30 ans il n'y a jamais eu assez de matière grise pour les former localement (alors qu'on recense plus de 6000 bacheliers par an). Beaucoup ont appris à bosser sur "le tas" comme ont dit, il n'y a pas de talents ni diplomes exceptionnels, c'est juste qu'un jour un responsable ou un patron leur ont fait confiance, ils ont mis le pied à l'étrier et donc ont pu découvrir le sens du "travail à responsabilité", chose qu'on refuse de faire à la Réunion.
3) les chefs d'entreprises (les vrais, pas le petit sous-traitant ou artisan) qui faute de concurrence peuvent appliquer des prix surexagérés et dégager des marges plus que confortable.

Alors même si les gens gueulent, râlent....tout le monde y trouve leur compte quelque part (voir qui profite de l'immobilier à la Réunion:achat-location-vente, des voyages, trains de vie confortable....), sauf les moutons, la classe moyenne et les laissés pour compte: consommateurs de produits futiles dans la plupart des cas!

4.Posté par jf.seguineau le 15/11/2009 19:55


"l'embauche des Réunionnais ne concerne pas uniquement les catégories B et C de la fonction publique mais bien l'éducation nationale."

Les enseignants du primaire devraient être les premiers à avoir cette possibilité. La lutte cntre l'illettrisme va y gagner avec des enseignants qui pourront adapter leur pédagogie en s'appuyant sur le créole comme outil d'enseignement.





1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales