Faits-divers

Gérard Ethève, président d'Air Austral, devant le tribunal correctionnel pour harcèlement moral

Le patron d'Air Austral a du souci à se faire. Gérard Ethève devrait comparaître le 21 juin prochain devant le tribunal correctionnel pour des faits de harcèlement moral.


Gérard Ethève, président d'Air Austral, devant le tribunal correctionnel pour harcèlement moral
Une menace judiciaire plane sur le président d'Air Austral. Hier matin, Gérard Ethève a du s'expliquer devant la sûreté urbaine départementale dans leurs bureaux à Malartic. Les enquêteurs voulaient  des explications sur "la dégradation des relations et des conditions de travail entre le patron et son ancienne responsable de communication et de marketing jusqu'en 2006". En clair, des accusations de harcèlement moral.

Dans cette affaire, plusieurs salariés et ex-employés de la compagnie aérienne ont déjà été entendus. Le septuagénaire s'est dit néanmoins "confiant" mais n'a souhaité faire "aucun commentaire". Il avait déjà déclaré que la plaignante n'avait pas réussi à s'adapter aux changements et à la nouvelle organisation. Me Hoarau, avocat de celle-ci, a dressé un tout autre tableau. Selon lui, sa cliente avait vu son bureau déplacé dans un préfabriqué destiné aux litiges bagages. De plus, son véhicule de fonction lui aurait été confisqué avant qu'elle ne soit mise à l'écart sans ménagement.

Gérard Ethève devra répondre de ces faits en son nom et celui de sa société le 21 juin prochain devant le tribunal correctionnel.
Mercredi 6 Avril 2011 - 15:18
Jérôme Robert
Lu 2672 fois




1.Posté par alsaco le 06/04/2011 19:35
pas de soucis en perspective pour M.Ethève ou sa ou la fini vu in gro zozo ét inkiètè é condamné à la Réunion.....é bien sa i sera in promié dan zistoir la réunion

2.Posté par le phare le 06/04/2011 20:57
alé gout a nou vié zafer
meme si la justice a sa peau il aura quand meme bien profité avec sa famille de dégénéres et mis pleins de fric dans ses fouilles;
mais quelle honte pour finir comme çà; ce sera la meilleure punition car le grand homme est tout tout petit à l'intérieur; il ne respecte personne il n'aime que lui meme;
et tous ses petits lieutenants SS à sa botte n'auront plus qu'à trembler quand il va tomber.
La révolte qui gronde dans le monde contre les dictateurs a enfin touché les plages de notre île
serait il plus difficile d'avoir la peau de ce vieux mamouth comparé à des ben ali ou moubarak ou kadhafi ? Je ne pense pas
hauts les coeurs la liberté est proche pour les employés d'AA et ne vous en faites pas on survivra meme si le vieux n'est plus là car il y a plein d'indispensables au cimetière de l'est.

3.Posté par babar le 06/04/2011 21:54
Question que je me pose juste une interrogation.

pensez vous qu'un autre personne que Gérard ETHEVE aurait pu mener la barque que dis je le paquebot AIR AUSTRAL là où il est rendu?

Je donne mon avis. C'est mon avis et en tant que citoyen je dis que non.

On remerciera M. ETHEVE de ses choix après son passage. Diriger n'est pas facile et il l'a fait d'une manière exemplaire dans un contexte pas facile! Prenez sa place à postériori et je pense que nous aurions couler notre compagnie régionale. Rien n'est parfait dans ce bas monde mais il faut avouer une chose.
Nous avons une compagnie régionale qui marche!!!

Vous connaissez AIR MARITINIQUE; AIR GUADELOUPE? AIR GUYANNE? NIET elles n'existent pas!!!!!!!

AIR AUSTRAL existe et quelque part cette compagnie (malgré ses déboires ses soucis) est notre compagnie celle des réunionnais.
Alors soyez en fiers et faisons qu'elle perdure! Rien n'est parfait!!!!!!!!

4.Posté par PEPEC le 06/04/2011 22:21
AIR CARAIBES, c'est quoi ?
Une très belle compagnie....Ethéve, n'est ni bon ni mauvais....
C'est avant tout un oportuniste qui posséde un bon carnet d'adresses, surtout des copains politiques de tous bords (pas de patrie), à qui il sert la soupe depuis plus de 35 ans....Mais j'ai déja raconté tout ça.
Comme me disait un bon copain: Pas d'amis, pas d'enemis, que de l'argent.....

5.Posté par Témoin le 06/04/2011 22:33
J'ai pu entendre la présumée victime relaté difficilement et péniblement les faits lors d'une réunion de groupe et je puis vous assurer que l'assemblée est restée stupéfaite de ce qui a été dit.

La stupéfaction des personnes présentes étaient surtout du à l'impact destructeur des agissements de ce Monsieur sur cette dame qui aujourd'hui est détruite et tente tant bien que mal de faire face et de se reconstruire.

J'ai mal pour cette femme mais l'encourage à continuer son combat pour un semblant de justice car faut il le rappeler que toute personne victime de harcèlement ne s'en relève jamais vraiment.

Pour vous et pour ceux et celles qui ont et qui risquent de subir encore ces agissements continuer à faire éclater la vérité car le statut social ne peut et ne doit pas permettre à une personne de se croire au dessus des lois.

6.Posté par Alex le 06/04/2011 23:25
"pensez vous qu'un autre personne que Gérard ETHEVE aurait pu mener la barque que dis je le paquebot AIR AUSTRAL là où il est rendu?"
Dites donc babar, Il ne reste plus qu'à souhaiter que monsieur Etheve soit immortel!
Si à l'âge qu'il a , monsieur Etheve n'a pas pu admettre que les cimetières sont remplis de gens irremplaçables, c'est grave!

7.Posté par Joseph Hoarau le 07/04/2011 06:04
Ethève - Vergès même combat, même méthodes, même ambitions égoïstes personnelles,même mépris de tous ceux qu'ils ont manipulés tout au long de leurs longues vies.

Un ancien qui les a connu peut-il rappeler aux lecteurs les" glorieux débuts professionnels" du comptable Ethève aux sucreries de Bourbon, débuts qui semble-t-il avaient été étouffés par un grand réunionnais, M. Hugot ?

Les pratiques et la carrière de ce personnage ne sont que la suite de ces débuts, d'où l'importance pour ceux qui les connaissent d'en éclairer les Réunionnais.

Pour Babar du post 3, est-il utile de lui rappeler que des gens comme Hitler, Staline, Ceaucescu, Mao, Pinochet, ont eux aussi diriger leurs pays avec profits quelques décennies, tout comme plus récemment les Ben Ali, les Moubarak parti les poches pleines, ou les Kadhafi, les Saleh, les Fez El Assad, les Mohamed VI, et tant d'autres dont Babar doit sans doute être un grand admirateur !!!!

Tous ceux qui ont entouré ces personnages dont Ethève est à l'image, en ont beaucoup profité financièrement. Comme l'argent suscite de grandes passions.... et de fortes convictions !

8.Posté par Pascal le 07/04/2011 23:01
Comme le dit le post 5, je sais que malheureusement ce n'est pas un cas isolé chez UU, mais beaucoup d'autres n'ont pas eu les moyens ou la force d'aller jusqu'à affronter Ethève et sa clique devant un tribunal. En plus du harcèlement moral, il y a également d'autres formes d'abus, plus graves encore et plus difficiles à faire reconnaître. Les placards sont grands chez UU, et la porte est ouverte pour qui s'oppose aux désirs de ce patron despotique.

Je voudrais répondre aux posts 3 et 4: être un bon dirigeant ne se mesure pas uniquement au nombre de zéros figurant au compte de résultat, ou à une progression en terme de parts de marchés, de nombre d'avions, d'effectifs,... etc. La dimension comptable ne saurait compenser les qualités humaines indispensables, qui font que les collaborateurs s'épanouissent dans leur entreprise, s'impliquent naturellement et réussissent dans la mission qui leur est confiée,... etc. Pour cela il faut qu'ils puissent partager les valeurs de l'entreprise, celles-ci devant être portées par une équipe dirigeante exemplaire.
Pour ceux qui connaissent UU, et qui ont connu un autre modèle de management (si l'on peut appeler management ce qui y sévit), il faut bien reconnaître que l'ont en est très éloignés. Les collaborateurs travaillent dans la crainte permanente de déplaire, d'être sanctionné ou placardisé. En l'absence de réelles délégations à tous les niveaux (toute décision devant être validée par Ethève - qui signe encore personnellement tous les chèques qui sortent de UU!), l'autonomie dans le travail est un rêve inaccessible. Dans cette logique, l'initiative personnelle, indicateur de volonté de mieux faire, est bien sur mal venue et combattue. Quand à demander leur avis aux salariés de la société, n'en parlons pas.

En résumé, une entreprise dans laquelle les salariés, cadres et non-cadres sont peu ou pas considérés par leur direction, cantonnés à un simple rôle d'exécutants, sous le joug d'un dirigeant qui règne par la crainte et se délecte des divisions et des rivalités internes (qu'il attise autant qu'il le peut pour mieux en être l'arbitre), ce n'est vraiment selon moi ni un modèle d'entreprise, ni un modèle de management. Et cela sans même aborder les précédentes accusations de népotisme, d'abus de bien social, de conflits d'intérêts, d'abus de droit,...etc., relayées dans les médias ici et ailleurs.

Quand le jour de rendre des comptes viendra, si ce jour arrive, il ne faudra surtout pas oublier les proches collaborateurs de G. Ethève, qui auront alors beau jeu de rejeter l'entière responsabilité sur celui-ci. En acceptant de "subir" ce fonctionnement, ces directeurs auront tout au long de ces années de règne partagé la responsabilité, au moins morale, des abus et des fautes, graves ou moins graves, commises en son nom. En restant à leur poste plutôt que de s'opposer au risque de devoir partir, ils ont pleinement cautionné le système établi et ses dérives. Je leur souhaite de bonnes nuits d'ici là...

J'ai, comme beaucoup d'autres je pense, une pensée pour cette ex-salariée courageuse qui a l'audace de défier Ethève et consorts. Le combat s'avère rude, mais même si le succès n'est pas garanti (droit n'étant pas justice), c'est déjà un bloc de plus dans son jardin, qui commence à être bien encombré....

9.Posté par Joseph Hoarau le 08/04/2011 05:25
La gouvernance d'un Ethève est du même type que celles de tous les dictateurs corrompus et corrupteurs qui ont sévi et sévissent encore à travers le monde et le personnage est du même acabit que ceux dont il est à l'image.

10.Posté par Nemo le 09/04/2011 01:55
Une affaire du même type démarre chez Air Austral à Paris. Le management de la compagnie serait il à revoir ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales