Economie

Gérants de stations-service: Pas de blocage... pour le moment


Gérants de stations-service: Pas de blocage... pour le moment
Hier, les gérants de stations-service étaient invités pour la première fois à la préfecture à la demande de l'Etat. Le Préfet leur a demandé de faire des "efforts" sur leur marge pour faire baisser les prix du carburant à la pompe. Un effort supplémentaire porté par les gérants après celui des pétroliers, à hauteur de 2 centimes sur le sans-plomb.

Mais Gérard Lebon, représentant des stations, a toujours été clair sur le sujet depuis le grand débat sur la formation des hydrocarbures à la Réunion : Impossible pour les gérants de toucher à leur marge sous peine de remettre en cause le modèle réunionnais, c'est-à-dire l'emploi des pompistes dans les stations.

Sauf que ce modèle pourrait bien disparaitre. Le directeur général de Oil Lybia (Tamoil), Bertrand D'Abbadie, a été le premier à ouvrir le feu. Si le gel des prix est maintenu lundi prochain, le pétrolier ira récupérer le manque à gagner chez les gérants, soit 4 centimes sur leur marge (ndlr: Fixé à 10,81 centimes). Les gérants ont été clairs, ils ont indiqué que les postes de pompistes seraient en sursis si une telle mesure était prise, pouvant conduire au licenciement économique.

Hier soir, environ 80 gérants de stations-service se sont retrouvés dans l'Ouest à Saint-Gilles pour faire un point sur la demande d'effort formulée par l'Etat, les conséquences qui pourraient en découler, et sur les futures actions à venir.

Pas de blocage pour le moment, mais des "actions ponctuelles"

La menace de blocage de stations, ou de grève, a pour le moment été écartée par les gérants, même si ces derniers n'excluent pas des "actions ponctuelles", sans en définir la nature, dans le courant de la semaine. Ils veulent laisser le temps à la préfecture de recevoir tous les autres acteurs autour de la table, à savoir la Région et les communes, principaux collecteurs de taxes.

De nouvelles réunions entre gérants et direction de chaque groupe vont avoir lieu aujourd'hui chez Engen et la SRPP. Les autres groupes pétroliers devraient annoncer le même dispositif à ses gérants, si l'Etat maintient le gel des prix. Ils iront tous chercher à compenser leur perte chez leur gérants de stations-service.
Mercredi 5 Septembre 2012 - 07:10
Lu 1341 fois




1.Posté par anonymous le 05/09/2012 08:17
Moaui devant chaque station une grosse allemande ou parfois italienne alors de la a dire que les station sont économiquement dans la mouise avec le gel c'est mdr

2.Posté par Socialiste le 05/09/2012 08:36
Démonstration des socialistes :
Je fais un cadeau à la population avec l'argent des autres.
BRAVO LES SOCIALOS

3.Posté par Jiji le 05/09/2012 08:44
La vérité c'est que les stations services gagnent beaucoup d'argent, +400 passages par jour ça fait des sous.

4.Posté par noe le 05/09/2012 09:17
Qu'on cesse de tj râler pour ces micros augmentations de prix !

Les bons consommateurs peuvent payer des quelques cents en plus pour permettre de garder des emplois ...
5 € en plus sur un plein , c'est rien ! même pas assez pour une bonne bière et un paquet de clops !

Payons et faisons la grande aventure !

5.Posté par rick le 05/09/2012 10:04 (depuis mobile)
D'accord avec anonymous!!les gérants me font rire ils achetent comme par hasard des modeles de voitures gourmandes en essence!!!

6.Posté par PAT974 le 05/09/2012 11:10
pat974
Ils ne veulent pas mettre la main aux porte monnaies et pourraient s'il ne sont pas entendues prôner une menace de blocage de stations, ou de grève " pour le moment a été écartée par les gérants ".
La question mériterait d'être posé à l'envers:
Combien leurs couteraient une grève de distribution d'essence et d'alimentation diverses" tabacs,boissons, pains, sandwich, etc"sur trois ou cinq jour ?
Ils indiquent aussi. Que de participer à l'effort demandé par le Préfet "l'état" pourrait mettre à mal les stations par des licenciements.
Alors, comment répercuterait-ils leurs coût de cette éventuelle grève ?
Si ce n'est, de nous prendre, à nous consommateur dans notre porte monnaie En appliquant des tarifs de vente au service du client encore plus exorbitant.....
Ils se tirent une balle dans le pied
Leurs calculatrices doivent chauffer un max actuellement afin de trouver une bonne équation.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales