Politique

George Pau-Langevin rassure les acteurs de la pêche réunionnaise


George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer en visite à La Réunion depuis hier, s'est rendue à Réunipêche, l'usine de découpe et de conditionnement du poisson au Port, ce vendredi.

Après avoir rencontré le Comité des pêches, elle a consacré une quinzaine de minutes à un tour de l'usine afin de découvrir le fonctionnement de ce commerce à La Réunion. Comme ce qui est attendu par la filière agricole cet après-midi, la ministre a tenté de rassurer la filière de la pêche, qui se préoccupe de son avenir.

En effet, une augmentation des subventions a été proposée par l'Europe mais les fonds européens qui devaient être opérationnels dès le 1er janvier 2014, ne le sont toujours pas. "Nous avons des surcoûts qui nous inquiètent, avoue Ludovic Courtois, secrétaire général du Comité régional des pêches, il faut une compensation et malgré le retard, la ministre l'a compris". Il ajoute néanmoins qu'aucune échéance ni date limite n'ont été données et que les entreprises réunionnaises et guyanaises ont déjà dû avancer 1,5 millions d'euros pour répondre aux coûts.

Si aucune annonce n'a été faite aujourd'hui, Ludovic Courtois se dit malgré tout satisfait de l'intervention de la ministre et heureux de sa visite. "Nous avons obtenu un montant considérable de crédits et nous avons pour la prochaine période des perspectives très positives pour La Réunion tant pour les fonds du ministère des Outre-mer que pour les fonds européens. Maintenant nous devons faire le nécessaire pour mieux nous organiser et que les professionnels puissent avoir accès à ces fonds dans les meilleurs délais. Il y a toujours, au début, lors de l'installation d'un nouveau système, de la danse, et nous avons à régler cela en travaillant peut-être sur des pré-financements", explique-t-elle. George Pau-Langevin ajoute que selon elle, le secteur a néanmoins déjà "commencé à s'organiser".

Le Comité des pêches a également abordé le sujet de la préservation des ressources de l'océan Indien, notamment par une meilleure surveillance de la "fausse pêche de plaisance" que la ministre compte renforcer pour éviter la concurrence déloyale.

 


Vendredi 23 Janvier 2015 - 14:11
SH
Lu 873 fois




1.Posté par noe le 23/01/2015 14:32
On aura de bons poissons à grignoter sous peu ...
Merci Mme la Ministre !

2.Posté par AMWIN MEME le 23/01/2015 16:46
i[i["une meilleure surveillance de la "fausse pêche de plaisance" que la ministre compte renforcer pour éviter la concurrence déloyale. "]


ben voyons, les roquets de service au comité des pêches n'allaient fallait pas laisser passer cette occasion de pisser leur haine sur les pêcheurs plaisanciers devenus depuis peu le fonds de commerce électoral de cette ordure d'enilorac . Et le plus affligeant, c'est de voir une ministre de la république venir ramper devant ce ramassis de parasites sociaux et adhérer à ce discours.


Quand une morue rencontre un maquereau, ça ne sent pas la rose....

Naturellement, rien sur les ravages commis par les thoniers senneurs dans l'océan indien: ceux la ne sont pas coupables de détruire la ressource bien entendu... rien non plus sur les millions d'euros détournés pendant vingt ans par le biais d'une fraude massive et organisée par le sieur Jean René et sa clique sur la détaxe des carburants...sommes jamais remboursées... (mais ça c'est normal quand on a un P sur son bateau, on a tous les droits c'est bien connu)

Et ça ose se pavaner devant les caméras en donnant des leçons de morale aux autres...


Pour ce qui est de la surveillance accrue je vous conseille de sortir du placard où paraît il, sa hiérarchie l'a planqué depuis peu, un gendarme bien connu pour ses excès de zèle et ses abus d'autorité et aux méthodes de gestapiste.

Celui la on l'attends.

3.Posté par KLD le 23/01/2015 17:05
y a de "la danse" à la darse de peche, c'est ce qui est écrit ? sa m'étonne pas , sa bouge pas mal avec certains " usagers de la mer" , fo pas avoir le mal de mer ...........

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales