Politique

Gendarmes et policiers de l'ouest soumettent leur réalité à Bruno Le Roux

Vendredi 3 Mars 2017 - 10:48

Ce vendredi après-midi, le ministre de l'Intérieur est en déplacement dans l'ouest. A 15h, Bruno Le Roux s'est rendu aux Roches noires, visiter la brigade de gendarmerie de Saint-Gilles les Bains. Accueilli par le maire, Joseph Sinimalé, et des gendarmes qui lui ont raconté leur quotidien, Bruno Le Roux a annoncé vouloir mettre en place un plan pluriel d'investissement qui permette d'avoir des locaux dignes, à la fois pour ceux qui y travaillent et ceux qui y sont accueillis.

Après être passé sur la plage de l'Ermitage (face au parc aquatique) pour y discuter sécurité, le ministre s'est rendu sur un contrôle routier au niveau du rond point de l'Ermitage, sur l'ancienne RN1 à hauteur de l'avenue de la Mer, avant de reprendre la route vers la commune du Port.

Gendarmes et policiers de l'ouest soumettent leur réalité à Bruno Le Roux
Dans la cité portuaire, Bruno Le Roux a rendu visite aux policiers, dans un commissariat dont la vétusté est pointée du doigt depuis des années. Alors que le ministre a rappelé que les études de faisabilité étaient en cours, il a, à son tour, marqué son passage d'une promesse que le dossier évoluerait favorablement. Cela fait des années que la promesse d'un commissariat pour les policiers du Port est sur la table et ces derniers s'impatientent. Il a été un temps question de réhabiliter le bâtiment de la gendarmerie à l'abandon pour répondre à cette attente.

"Je n'imagine pas que ça ne se fasse pas", a-t-il indiqué à Jean-François Lebon, le directeur départemental de la sécurité publique. "C'est une décision qui devra être poursuivie si jamais ce n'est pas la même majorité, mais j'espère bien être le ministre de l'intérieur qui décidera de cette reconstruction et celui qui l'inaugurera", a-t-il également fait savoir. Pour rappel, l'ancien ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, avait déjà été interpellé sur cette question lors de sa visite de 2014.

Eu égard aux conditions de travail, les syndicats ne cessent de réclamer la construction d'un nouveau commissariat. "La réhabilitation, un temps envisagé, du bâtiment actuel qui appartient au Conseil départemental, se révèle compliquée et aussi coûteuse que la construction d’un nouveau commissariat", avait indiqué Huguette Bello en mars 2016, dans une question posée au gouvernement.

"On est les oubliés du plan sécurité outre-mer"

Trois syndicats étaient présents (UNSA Police, Alliance et Unité SGP) pour rappeler leurs revendications. L'occasion pour Unité SGP d'interpeller l'homme politique au sujet de la CDI (Compagnie Départementale d'Intervention) de nuit, revendiquant 3 agents supplémentaires par rapport à l'effectif de 12 annoncé par Bruno Le Roux. "On est les oubliés du plan sécurité outre-mer", lui a signalé Thierry Flahaut, le secrétaire national délégué.

Hormis le commissariat, Bruno Le Roux s'est rendu à la mairie du Port, où il a été accueilli par la première adjointe Paulette Adois-Lacpatia, avant d'aller saluer les commerçants, à commencer par leur représentant, tous confrontés à des faits de vol à la roulotte dans leur commerce. 

Bruno Le Roux a rencontré Jean-François Lebon, le directeur départemental de la sécurité publique de la Réunion
Bruno Le Roux a rencontré Jean-François Lebon, le directeur départemental de la sécurité publique de la Réunion

À Saint-Gilles, il a rencontré les équipes de gendarmerie de Saint-Paul
À Saint-Gilles, il a rencontré les équipes de gendarmerie de Saint-Paul


Bruno Le Roux est allé saluer les commerçants, dans la commune du Port
Bruno Le Roux est allé saluer les commerçants, dans la commune du Port
MA sur place
Lu 4475 fois



1.Posté par christian le 02/03/2017 18:33

Mr le Ministre ,
Des problèmes de dysfonctionnement persistent depuis des lustres chez les pompiers du SDIS974, J'ai crue entendre que ces derniers vous attendent de pieds fermes , à un détour de route avec un jolie dossier sur son directeur
Allez vous laisser pourrir ce service public , qui fait la risée de notre ile tous les samedis dans l'édito de Mr TILLIER , journaliste d'un quotidien local
Svp , faite appliquer les textes du 30 décembre 2016 sur le statut de ce Directeur
Il en va de la sérénité

Madame la ministre des outre mers , Vous avez votre mot à dire aussi
Seriez vous complice de ne pas entendre les lamentations de ce superbe SDIS 974
Les femmes et les Hommes ont trop attendue ces textes
Passez à leur application et le service en sera grandi
Alléluia

2.Posté par polo974 le 03/03/2017 07:23

""" - 15h00 : Présentation des moyens engagés par la gendarmerie pour lutter contre la délinquance à Saint-Paul. """

Il parait qu'à St Pierre, St Louis, Le Port, St Denis, St André, et même St Benoît, ça craint aussi, alors pourquoi juste St Paul ? ? ?


(à moins que ce soit pour lutter contre la délinquance des politiques...)

3.Posté par verolia le 03/03/2017 07:56

Va t-il ENFIN accorder des moyens supplémentaires en hommes et en matériels ???

CELA URGE !

http://actus.clicanoo.re/article/edito/1432107-les-%C3%A9lus-veulent-ils-vraiment-des-super-flics

4.Posté par 8 salaires de Pénélope claqués en 3 jours par le Ministre de l’intérieur le 03/03/2017 10:51

Aujourd’hui, l’actuel Ministre de l’intérieur Bruno LE ROUX (qui a au demeurant l’air sympathique) se trouvait à bord du vol Air Austral UU974 reliant Paris à La Réunion.

Il était accompagné par 9 personnes (collaborateurs, conseillers, gardes du corps …), si bien que tout ce beau monde occupait 10 des 14 places que comporte la classe Club du nouveau Boeing 787 de la compagnie. Au prix moyen de 4.500 € le billet A/R, notre fringante délégation claquait donc gaiement 45.000 € de billets d’avion auxquels il faudrait ajouter au moins 5.000 € d’hébergement et les divers frais, soit au strict minimum un total de 50.000 € (8 salaires de Pénélope !) pour 3 jours de déplacement à La Réunion et Mayotte.

Une paille me direz-vous.
Soit, admettons, rien n’est trop beau ni trop cher pour que les élites du gouvernement puissent utilement venir visiter nos lointains départements, mais tout de même, pour un pays en quasi cessation de paiement dont les représentants du gouvernement et l’ensemble des élus devraient avant tout se préoccuper en priorité de faire la chasse aux gaspillages, on est en droit de s’interroger sur la pertinence d’un tel niveau de dépense.

C’est pourquoi, au nom de la transparence dont nos élites se réclament, il me paraîtrait logique et normal que notre Ministre publie le titre et la fonction de chacun des membres de sa délégation ainsi que les raisons pour lesquelles la présence de chacun des membres se justifiait physiquement à ses côtés, nonobstant les moyens modernes de communication qui devraient normalement lui permettre de rester en contact permanent avec les services de son Ministère.

Une chose n’a cependant pas manqué de m’étonner. Il y avait à bord avec lui au moins 2 gardes du corps armés, censés je suppose assurer sa sécurité. Admettons qu’il faille aussi assurer sa sécurité à bord de l’appareil pendant le vol (besoin d’en avoir 2 ?!) mais considérant que tout ce beau monde, sans exception, dormait à points fermés pendant le vol, on peut se demander en quoi ils le protégeaient. Ce n’est en tous les cas certainement pas la jolie et jeune conseillère qui était à côté de lui qui aurait pu s’interposer.

On peut se demander si, une fois sur place, les services de gendarmerie et de police n’auraient pas pu assurer sa protection. Ils sont si nuls et incapables que ça, ceux qui sont sur place ? Dans ce cas on se demande pourquoi il serait nécessaire de continuer de leur verser une prime de surrémunération.

Quoi qu’il en soit, tout ce petit monde était au demeurant bien jovial. Ils ont trinqué ensemble avec le champagne offert à bord et je me suis alors dit qu’ils devaient certainement avoir une bonne nouvelle à fêter et qu’ils se réjouissaient par avance de venir vous l’annoncer :

- Résolution de la crise requin à La Réunion ? Sur ce point, mes espoirs ont été rapidement douchés puisqu’ils ont fait preuve d’une nonchalance et d’une indifférence béate en entendant distraitement l’annonce d’interdiction totale de baignade et le « risque requin » avant l’atterrissage.
- Problèmes d’immigration à Mayotte où ils devaient se rendre ensuite ? Il est vrai que l’île compte autant de clandestins que de citoyens français. Nous verrons bien dans quelques jours …
- Rétablissement du petit Théo qui pourrait dès le lendemain reprendre le trafic de stupéfiants qu’il avait été contraint d’interrompre après avoir été molesté par un gendarme ? Il est vrai que le condor était un peu à cran de devoir se déplacer dans une zone urbaine où il règne un climat de guerre et où les forces de l’ordre se font régulièrement tirer dessus à balles réelles ainsi qu’avec des mortiers artisanaux ?
- Autres raisons ? Il me tarde de le savoir.

Je vois d’ici déjà les opposants de notre Ministre se réjouir de le voir pris à parti, même si l’on peut sérieusement douter qu’il se sentira obligé de répondre à cette interpellation et de justifier les dépenses qu’il a engagées au nom de l’ensemble des contribuables qu’il est censé servir. C’est vrai qu’ils agacent, ces gens du peuple qui ne comprennent jamais rien, qui ne votent jamais comme on leur dit de le faire, qui demandent des justifications et des éclaircissements. Non mais !

En tous les cas, si par extraordinaire, notre Ministre voulait bien jouer le jeu de la transparence, il serait intéressant que nos collectivités et nos administrations locales fassent autant en publiant annuellement un rapport récapitulatif du nombre de voyages effectués, du nombre de personnes concernées ainsi que la classe de voyage retenue. Il est proprement hallucinant de voir combien de fonctionnaires et d’élus sont à bord en classe affaires ou club sur chacun des vols entre Paris et La Réunion et, à n’en pas douter, il y a là aussi un substantiel gisement d’économies à trouver.

On peut toujours rêver.

Hier, la France a encore emprunté 7 milliards d’euros qu’il faudra bien rembourser un jour, mais pendant ce temps, la croisière continue de s’amuser.

5.Posté par kosa li bat karé den nout péi?? le 03/03/2017 11:03

li vien fer un ti week end syngil??
kosa li vé???
lé ki ce boug la ??
bone zorey la france l europe li vien woar komen nou fé avek bone zeuro l' europe ptdrrr...

nar retrouv amuze a ou zorey den nout péi tan k la gaule li paie ou lé ché ou mdr....


6.Posté par le planteur le 03/03/2017 11:59

Je suis le seul choqué par ces jeans déchirés????

7.Posté par Zarin le 03/03/2017 13:00

Ils doivent bien rigoler ces "saprophytes" (ça profite !)

8.Posté par Fidol Castre le 03/03/2017 15:02

C'est une bonne nouvelle ; on l'a retrouvé ! Il est porté disparu depuis le début de la guerre civile en métropole. Depuis l'affaire Théodore Luhaka, le délinquant dont la famille est soupçonnés d'avoir détourné 700.000 euros, le ministre se fait discret. On ne l'avait pas vu non plus lorsque les milices d'extrême-gauche ont pillé la ville de Nantes. Pareil quand la jambe d'un CRS a brûlé suite au jet d'un cocktail molotov ou lorsqu'un pompier a eu une blessure importante à l'oeil.

@4 ; ça commence à sentir sérieusement le sapin pour le Parti Socialiste. Dans cette ambiance de fin de règne, Le Roux vient adoucir son agonie sous les tropiques. C'est humain.

Je suis le seul choqué par ces jeans déchirés????


Quels jeans déchirés ?

9.Posté par SITARANE le 03/03/2017 17:55

Un GDF visite les GDF.............................

10.Posté par larichesse noot pei le 03/03/2017 19:46 (depuis mobile)

Ouep zorey il en a marre payer pour des feignes qui pleurniche tout le temps 45 miles une goutte par rapport a tout ce blé kon envoie pour des gratte fesses

11.Posté par Lastic le 03/03/2017 20:14

Exemple même de celui qui manie à merveille la langue de bois et n'a rien à dire.

Faut dire qu'après cinq ans à gouverner à vue et à deux mois de se faire virer, faut bien meubler !

12.Posté par Mike le 04/03/2017 10:49

Ouai, c'est grave, dans le far ouest de la Réunion: tout le temps faudra courir après les surfeurs.....
Ca merite une prime.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 10:49 Olivier Rivière, nouveau président du Parti Radical