Société

Gendarmerie: Lieutenant Le Névé, le nouvel homme fort du PGHM de la Réunion


Ce matin, tout le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) était rassemblé à la caserne de gendarmerie de Sainte-Clotilde à l'occasion de la prise de commandement du nouveau "patron", le lieutenant Guy Le Névé. Ce dernier succède au capitaine Patrick Poirot, parti prendre le commandement du PGHM d'Annecy.

Pour présider cette cérémonie, le colonel Jean-Pierre Michel, commandant de la gendarmerie de la Réunion et de la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité du Sud de l'océan Indien. Il a rappelé son attachement à ce peloton "unique" en Outre-mer. "Je m'attache au travail, aux valeurs, aux hommes et femmes qui y servent. (…) Ce sont 14 militaires dont neuf sous-officiers, des hommes expérimentés titulaires du brevet d’État de guide de haute montagne", explique-t-il. Un peloton créé en 1997 et pour lequel il a la plus "grande estime".

Le PGHM de la Réunion vient donc tout juste de changer de commandement. Le lieutenant Guy Le Névé a pris officiellement la tête de ce peloton de haute montagne ce mardi. "C'est ma première mutation à la Réunion (…). Je suis issu du corps de sous-officiers de la gendarmerie et cela fait 15 ans que je fais du secours en montagne. Les huit dernières années, je les ai passées au PGHM de Chamonix et j'ai eu l'opportunité de venir prendre le commandement du PGHM de la Réunion", explique le Lieutenant Guy Le Névé.

Plus de 500 interventions par an

Le peloton de gendarmerie de haute montagne est une unité spécialisée de la gendarmerie. Les pelotons spécialisés en "montagne" sont au nombre de 20 unités et sont implantés un peu partout en France, un seul en Outre-mer, là où se trouvent des massifs montagneux.

Les gendarmes travaillant au sein de ces pelotons un peu particuliers sont confrontés à deux types de missions, "administratives" ou "judiciaires", soit des missions de secours en montagne ou un travail d'enquête. "Le PGHM est l'unité qui est chargée du secours en montagne sur toute la Réunion. De manière concomitante, nous sommes gendarmes donc nous réalisons des enquêtes à l'issue de ces secours, nous travaillons en partenariat avec l'hélicoptère de la gendarmerie et le Samu", explique Guy Le Névé.

Les missions quotidiennes auxquelles peuvent être confrontés les hommes du peloton de gendarmerie de haute montagne sont variées, elles passent du secours de personnes en difficultés, aux recherches de personnes disparues ou décédées, en passant par la surveillance du secteur montagneux et la prévention des accidents en montagne.

Chaque année, le PGHM de la Réunion effectue plus de 500 missions. "Il n'y a pas un jour sans intervention", précise le Colonel Michel. L'année dernière, ce sont 541 personnes qui ont été secourues à la Réunion par le peloton de gendarmerie de haute montagne.
Mardi 11 Septembre 2012 - 15:45
Lu 2476 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales