Politique

Gélita Hoarau au salon de l’agriculture : intégrer la protection de l’environnement dans la formation des agriculteurs

Hier, au Salon International de l’Agriculture de Paris, Patrick Karam et Gélita Hoarau ont marqué de leur présence le stand de la Réunion consacré aux saveurs et à la gastronomie réunionnaise. Le délégué interministériel a réaffirmé le soutien de l’Etat aux agriculteurs de l’outre-mer tandis que la sénatrice a mis en garde contre les échéances qui menacent le métier, et rappelé l’importance d’une agriculture respectueuse de l’environnement.


Gélita Hoarau au salon de l’agriculture : intégrer la protection de l’environnement dans la formation des agriculteurs

A l’invitation de Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d’agriculture, Patrick Karam et Gélita Hoarau étaient présents hier sur le stand de la Réunion consacré aux saveurs et à la gastronomie réunionnaise. Après l’apaisement des rythmes du séga joué pour les accueillir, ils ont chacun leur tour prononcé un discours.


Stand de la Réunion consacré aux saveurs et à la gastronomie réunionnaise
Stand de la Réunion consacré aux saveurs et à la gastronomie réunionnaise

La sénatrice, qui venait pour la première fois au Salon, s’est d’abord réjouie que les étudiants du lycée agricole de Saint-Paul fassent annuellement partie du voyage. "ll faut découvrir ce qu’il se passe ailleurs. Bravo pour cette démarche d’amener des jeunes" a-t-elle dit en s’adressant à Jean-Yves Minatchy.





Puis elle a rappelé "les grands dangers qui pèsent sur la profession d’agriculteurs" : la renégociation de l’octroi de mer en 2014 et celle du règlement sucrier en 2013, ainsi que la menace des Accords de Partenariats Economiques (APE). "Aujourd’hui c’est juste le temps de l’anticipation" a-t-elle ensuite lancé à la petite foule qui s’était amoncelée devant le stand. "Agriculteur à la Réunion est un métier prometteur. Il y a de grands défis à relever, je pense notamment à celui de l’autosuffisance alimentaire".





"Il faut aussi maintenant parler de la protection de l’environnement, notamment au cours de la formation des agriculteurs. Il faut éduquer, former pour une autre utilisation des pesticides. Et pourquoi pas, aller vers du bio" a-t-elle conclu avant de laisser la parole au délégué interministériel.


Gélita Hoarau au salon de l’agriculture : intégrer la protection de l’environnement dans la formation des agriculteurs

"Il y a certes de grands dangers mais surtout une volonté du gouvernement de ne faire aucune concession", a exprimé pour sa part Patrick Karam, faisant notamment référence aux Etats Généraux qui ont traité du thème de l’autosuffisance alimentaire. Il a ajouté : "Il faut être confiant. L’Etat ne laissera jamais tomber ses agriculteurs de l’Outre-Mer".




S’en est suivie une dégustation de pâté créole, samoussas et autres spécialités de chez nous. Le tout sur fonds sonore très musical offert par les ségatiers.



Arrivée de Patrick Karam au stand de la Réunion
Arrivée de Patrick Karam au stand de la Réunion

Gélita Hoarau et Patrick Karam frappent des mains au rythme du séga qui les acceuille
Gélita Hoarau et Patrick Karam frappent des mains au rythme du séga qui les acceuille

Jean-Yves Minatchy remercie la sénatrice et le délégué interministériel d'avoir répondu à son invitation
Jean-Yves Minatchy remercie la sénatrice et le délégué interministériel d'avoir répondu à son invitation

L'intervention de la sénatrice et du délégué interministériel a été suivie d'un cocktail
L'intervention de la sénatrice et du délégué interministériel a été suivie d'un cocktail

Mardi 2 Mars 2010 - 07:44
Bérengère Lefèvre
Lu 2720 fois




1.Posté par FRANCO le 02/03/2010 15:23
Et bien oui, tous ceux qui ne croient pas en l' UMPCR l'ont sous les yeux au salon de l'agriculture à Paris, réalisée par les présences conjointes de la sénatrice PCR, épouse du secrétaire général du PCR ( lui même député européen PCR car à la Réunion la politique du PCR est une affaire de familles au plus haut niveau : les Hoareau Gélita et Elie, et les Vergès Paul, Pierre ) en compagnie du délégué interministériel désigné par Sarkozy pour capter à son profit l'électorat domien, et lui même sur une liste UMP en Ile de France !

Sarkozy compte bien conserver dans son camp en 2012 la région Réunion de son ami Paul Vergès. Il n'en coûtera aux contribuables français, pour le tram-train de Pierre, que les 435 millions € d'investissements de l'Etat, et les 4 000 millions € payés sur 40 ans pour la redevance des Bouygues, Véolia et Bombardier, eux aussi grands amis de Sarkozy, avec une dotation ferroviaire de l'Etat ! Ce ne sont pas des régionales de 2010, ce sont des pré-présidentielles de 2012 ! Rappelez vous au 2è tour de 2007, Paul vergès n'a pas appelé à voter à gauche, songeant déjà à sa future généreuse amitié avec Sarkozy qui va lui "offrir" avec l'argent public" le tram-train du fiston. Oui, Paul Vergès est un grand visionnaire, pour ses intérêts, et un immense imposteur pour bien rouler les Réunionnais !

N'oubliez pas Réunionnais, que la liste bling-bling de l' Alliance 2 de Paul Vergès est avant tout une liste qui n'a plus rien de gauche et qui, au contraire, vise à contrecarrer les seuls adversaires réellement de gauche de Sarkozy pour les présidentielles de 2012, les socialistes ! Sur la liste Alliance 2, les Gaud, Sudre, Césari, Philippe, Penchbaya, Lagourgue, n'ont qu'un point commun, servir la stratégie de Paul Vergès et pas servir les Réunionnais, pour mener en retour la belle vie "d'élu(e)s de la région" avec les multiples avantages qui vont avec au compte de l'argent public. Que les voyages sont agréables, tous frais payés, en classe affaire !! Vivre à l'échelle planétaire et quitter cette île autant que de plaisir et de besoin !!! Ah! le bling-bling sarkozyste offert par Paul Vergès !

2.Posté par TICAF le 02/03/2010 16:56
Le cao magmatique que la majorité sortante de Vergès va nous laisser est inacceptable. Toutes les caisses sont vide. A nous de combattre ce système terrifiant et en finir avec cette équipe diabolique. Il faut une exigence collective, humaine et citoyenne pour changer et finir avec cette main mise sur nos valeurs et notre économie. La liberté est invendable.Sachez que sans nos voix ils ne sont rien. Citoyen, citoyenne à vous de décider le 14 mars de voter et faire voter la liste conduite par Jean-Paul Viranpoulé pour éliminer définitivement la liste de Vergès.

3.Posté par lucien le 02/03/2010 17:06
La REUNION MERITE PLUS QU'UN SIMPLE DELEGUE A BOUT DE SOUFFLE ET EN FIN DE CONTRAT
VITE VIRA POUR NOTRE HONNEUR
LUCIEN

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/03/2010 00:37
pas un petit mot concernant la pollution des sols aux antilles liés à l'utilisation d'un produit interdit en France..mais autorisé pour les amis des puissants... foutage de gueule et politique vont trop souvent de pair, au détriment du consommateur ...

5.Posté par Jeff B. le 03/03/2010 20:00
il faut aussi intégrer la protection des agriculteurs dans la formation de l’environnement économique, entre autres, lol... allez voir les producteurs de lait.

6.Posté par Bayoune le 05/03/2010 13:55
Minatsy la invite Karam pou aprann alu koz fransé é biyin artikilé son bann mo, si mi tronpe lo Gélita lété ansèniyante, Minatsy lo lansiyin factèr iyar sa lékol koloniyal, li la mèt son kravate zorèy, wala lo boug lé an lèr, son langré, toute son produit phytosanitaire lé péyé pou omwin katran. Avec Gélita et Karam il rejoint la nomenklatura du système colonial.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales