Santé

Gastro-entérite: L'épidémie en baisse constante


Gastro-entérite: L'épidémie en baisse constante
L’activité médicale pour gastro-entérite poursuit sa diminution. Le pic épidémique a été franchi au cours de la dernière semaine de septembre. Toutefois, les données restent supérieures aux moyennes saisonnières et d’après la surveillance virologique, le rotavirus continue de circuler sur l’île, bien que les taux de positivité des prélèvements pour ce virus soient en légère baisse en octobre. Les enfants constituent toujours la population la plus touchée.

Pourcentage hebdomadaire des consultations pour diarrhées aigües rapporté par le réseau de médecins sentinelles de la Réunion en 2012 (comparé à la période 2008-2011) Nombre hebdomadaire et pourcentage hebdomadaire de passages pour gastro-entérite dans les services d’urgences de la Réunion en 2012 (comparé à la période 2010-2011)

Réseau de médecins sentinelles

Le pourcentage de consultations pour diarrhées aiguës rapporté par les médecins sentinelles à la Réunion est en baisse depuis la première semaine d’octobre. En semaine 44, on enregistrait 2,8% de consultations pour diarrhées aiguës. Le niveau atteint reste légèrement supérieur aux moyennes saisonnières. Le pic a été atteint en semaine 39 (dernière semaine de septembre).

Réseau OSCOUR®

D’après le système de surveillance des urgences hospitalières OSCOUR®, la diminution du nombre de passages aux urgences pour gastro-entérite observée depuis le début du mois d’octobre se poursuit. Toutefois, les effectifs observés restent supérieurs aux moyennes saisonnières. Au cours de la semaine 44 (du 29 octobre au 4 novembre 2012), 101 passages pour gastro-entérite ont été enregistrés, représentant 3,6% de la fréquentation totale des urgences. Les enfants de 5 ans et moins restent les plus touchés.


Recommandations

Hygiène des mains
Les mains constituent le vecteur le plus important de la transmission oro-fécale des virus et nécessitent de ce fait un nettoyage au savon soigneux et fréquent en particulier après avoir été aux toilettes et avant la préparation et la prise de repas. Ces mesures sont à observer à tout âge.

Hygiène des surfaces
Les virus gastro-entériques étant très résistants dans l’environnement et présents sur les surfaces (poignées de portes, rampes, comptoirs etc.), celles-ci doivent être nettoyées et désinfectées soigneusement et régulièrement avec des produits adaptés (détergents, eau javellisée,…), particulièrement dans les collectivités (services de pédiatrie, institutions accueillant les enfants, les personnes âgées).

Attention aux personnes travaillant en collectivité ou en préparation de repas

L’application de mesures d’hygiènes strictes lors de la préparation des aliments, en particulier dans les collectivités,
ainsi que l’éviction des personnels malades permet d’éviter ou de limiter les épidémies d’origine alimentaire.

Les solutés de réhydratation
La meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation précoce à l'aide des solutés de
réhydratation orale (SRO). Son efficacité est largement démontrée par de nombreuses études, et les SRO sont
remboursés par la sécurité sociale pour les enfants de moins de 5 ans (www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/
pdf/1119.pdf).

L’activité médicale pour gastro-entérite est en diminution depuis la première semaine d’octobre. Toutefois, les données observées via le réseau OSCOUR® et le réseau de médecins sentinelles restent supérieures aux moyennes saisonnières. Par ailleurs, d’après les analyses réalisées par les laboratoires hospitaliers, le rotavirus continue de circuler sur l’île ; bien que le taux de positivité soit en diminution sur le mois d’octobre. Il convient donc de maintenir la sensibilisation et de rappeler les mesures d’hygiène pour limiter la transmission des virus responsables des gastro-entérites aigües.

Enfin, la survenue de décès chez des personnes fragiles pour cause de déshydratation suite à une gastro-entérite aigüe nécessite de rappeler l’importance de la prescription des solutés de réhydratation orale pour prévenir les complications des diarrhées aigües.

Surveillance virologique hospitalière à la Réunion

Le taux de positivité à rotavirus, virus pouvant être responsable de gastro-entérite, est transmis par les laboratoires hospitaliers du Centre Hospitalier Universitaire Félix Guyon (CHU FG) de Saint-Denis, du Centre Hospitalier Gabriel Martin (CHGM) de Saint-Paul et du Groupe Hospitalier Est Réunion de Saint-Benoît. En septembre, 41% des prélèvements réalisés par ces laboratoires étaient positifs à rotavirus. En octobre, les taux de positivité transmis par le CHU FG et du CHGM sont en baisse, tandis qu’on observe une stabilité au GHER. Au total, ce taux de positivité est de 29% en octobre.

Surveillance de la mortalité

La surveillance des causes de décès mentionnées sur les certificats de décès reçus à l’ARS Océan Indien a permis de détecter depuis début septembre six décès pouvant être en lien avec une gastro-entérite. Parmi eux on compte trois enfants de moins de 2 ans et trois personnes âgées de plus de 70 ans. Deux d’entre elles présentaient des facteurs aggravants, et la troisième est décédée à la suite d’une déshydratation consécutive à une gastro-entérite. Aucun nouveau décès n’a été signalé au cours des deux dernières semaines.
Vendredi 9 Novembre 2012 - 11:48
.
Lu 1856 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales