Politique

Garantie jeunes: "L’aveu de l’impuissance de la politique gouvernementale"

Communiqué de la Droite Sociale sur le dispositif "Grantie jeunes" annoncés par le gouvernement:


Garantie jeunes: "L’aveu de l’impuissance de la politique gouvernementale"
"Suite à l’annonce de la Garantie jeunes
Prendre en compte la pauvreté : oui, mais pas en créant de nouveaux pauvres !

Le Premier Ministre a annoncé ce 13 août que La Réunion serait dans les dix premiers départements concernés par la "garantie jeunes", un dispositif destiné à lutter contre la précarité des jeunes âgés de 18 à 25 ans en leur versant mensuellement, sous conditions, une allocation équivalente au RSA.

Tout dispositif visant à lutter contre la précarité et la pauvreté ne peut être que salué. Tout montre en effet l’aggravation de la situation sociale réunionnaise, sur laquelle l’attention du gouvernement a été attirée à maintes reprises, notamment par la Droite Sociale ou le Conseil général.

Pour autant, l’arbre de la "garantie jeunes" ne saurait cacher la forêt de l’échec de la politique gouvernementale et des injustices qui s’accroissent. Échec car la jeunesse, à La Réunion comme en France hexagonale, n’aspire pas à un revenu social; elle aspire à une insertion professionnelle durable, lui permettant de vivre dignement des revenus d’un travail et de croire en un avenir meilleur.

Cette "garantie jeunes" sonne donc bien comme l’aveu de l’impuissance de la politique gouvernementale malgré tous les "contrats francs", "emplois d’avenir" et autres "contrats de génération" annoncés à grands coups médiatiques.

Enfin, le gouvernement, en consacrant tous ses efforts à la jeunesse, feint d’ignorer que la crise s’est installée et qu’aujourd’hui elle affecte toutes les catégories d’âge et jusqu’aux classes moyennes. Le constat que faisait le candidat Hollande s’est aggravé, mais les politiques publiques ne prennent pas en considération cette aggravation.

Aussi, le gouvernement demande-t-il toujours plus d’efforts aux classes moyennes – car c’est bien sur elles que reposent les financements des mesures annoncées – et offre-t-il de moins en moins de solutions d’insertion et d’emploi aux plus de 25 ans.

Nous sommes tous d’accord, évidemment, pour reconnaître la nécessité de combattre la pauvreté et la précarité. Mais pas, comme le fait actuellement le gouvernement socialiste : pas en créant de nouveaux pauvres !

Ibrahim DINDAR
Président de la DROITE SOCIALE"
Mercredi 14 Août 2013 - 14:55
Lu 1064 fois




1.Posté par drouate sauce ail le 14/08/2013 15:59
blablabla

2.Posté par Boa Bill le 14/08/2013 16:22
"Ibrahim DINDAR
Président de la DROITE SOCIALE"


Il faudra un jour que quelqu'un m'explique ce qu'est "la droite sociale !" Lol

Il paraît qu'une "droite sociale" - sic - a organisé une collecte pour venir en aide au président le plus cher du monde qui a triché dans ses comptes de campagne...

Est-ce la même "droite sociale" ou bien il y en a plusieurs ?

Bertel de Vacoa

PS : Le texte de loi proposé contient une clause que vous avez vous-même soulignée : "un dispositif destiné à lutter contre la précarité des jeunes âgés de 18 à 25 ans en leur versant mensuellement, sous conditions, une allocation équivalente au RSA. " !!! Alors pourquoi tant de mauvaise foi ? Vous ne savez pas lire ?

3.Posté par Boa Bill le 14/08/2013 17:28
Siouplé, Monsieur Dupu, il serait possible de faire une correction d'image... Lol... parce que la cravate du président de la droite sociale est vraiment de mauvais goût !

Bertel de Vacoa

4.Posté par ARES le 14/08/2013 18:03
@ post3 non Boa Bill au contraire cette cravate est un reflet du personnage il y a du bleu, mais aussi du rose et encore du blanc ! enfin bref une cravate girouette !

5.Posté par le réunionnais le 14/08/2013 18:03
Monsieur DINDAR faites une critique positive et faites des propositions réalisable. Pas la peine de faire des annonces juste pour faire parler de vous. pour ma part c'est l'effet inverse.

6.Posté par ARES le 14/08/2013 18:16
Tant qu'on y est Mr Dindar, parlez nous de la baisse des subventions vers les quatre mission locale, toujours à des fins électoralistes.Que ce gouvernement essaye de sortir les gens de la merde vous indiffère complètement, oh peut être pas dans votre fond intérieur (quoique ?) mais surtout pour essayer de surfer jusqu'aux prochaines échéances électorales. Après le gadin et la honte ramassés avec l'indigné pei vous ne savez plus quoi faire " PRENEZ DES VACANCES " et longues s'il vous plait.

7.Posté par cravate et carrousel le 14/08/2013 19:55
C'est vrai que pour la cravate il nous avait habitué à plus d'élégance... Mais à mon avis à force d'essayer de suivre les changements de bord de madame Dine dard, son capitaine, le bateau (la galère) s'est transformé en carrousel. Les virements de bord de madame :
Avec Margie Sudre, avec Victoria, Avec l'UMP, faisant courir le bruit qu'elle sera ministre de Sarko, avec les dirigeants de l'ARAST, contre les salariés de l'ARAST, contre les dirigeants de l'ARAST, avec Momar Lo DGA de l'ARAST, avec l'ADI, contre l'ADI, avec la PS : majorité au CG, vote aux primaires, avec Bayrou, avec Borloo, avec Vergés, contre la fille de Paul Vergés, contre Claude Hoareau et le colonel Loubry, avec Claude Hoareau et le colonel Loubry, contre la grève de la faim des ex ARAST, pour la grève de la faim de Samuel Mouen, avec Ibrahim, séparé d'Ibrahim, re avec Ibrahim, re séparé d'Ibrahim, avec son DGS, contre ses DGS; avec puis aussitôt contre ses nombreux directeurs et chefs de cabinet, avec pierre Vergés, contre Pierre, contre Jean-Louis Lagourgue, bientôt avec le même, contre Didier Robert et pour Vergés à Air Austral, pour Didier Robert à AA et tout contre Didier Robert en Inde et encore plus maintenant qu'il va au TAmpon... quel carrousel.. on pourrait en trouver tous les jours, ce serait même un jeu, celui qui ne trouve pas à perdu...
Avec Michel Lagourgue : parole donnée, document signé : moi les législatives, toi les municipales...
Contre Michel Lagourgue : tu comprend le sondage... l'électorat venant des îles de l'océan indien...
A force tourne dans le carrousel va finir par chapper...

8.Posté par '''''''''''''''''''' faut arrêter "" le 14/08/2013 20:02
... Mr DINEDAR, il est encore trop tôt pour dire des conneries ... les prochaines échéances ne vous concernent pas directement ... rentrez tranquillement chez vous et attendez votre tour ....

9.Posté par ndldlp le 14/08/2013 20:13
j'aimerai bien lire monsieur Dindar sur la démographie réunionnaise..se peut il qu'un élu politique local ne se préoccupe pas du risque démographique de notre île ??

10.Posté par J CADET le 15/08/2013 13:18
Vous avez bien raison, M DINDAR ! 1) les jeunes ne veulent pas d'un assistanat mais d'un emploi, comme le leur avait promis le candidat Hollande 2) aider les jeunes, c'est bien et nécessaire. Mais en période de crise, les autres sont aussi touchés par la crise. Et aujourd'hui, que reste-t-il aux plus de 25 ans : pas d'emploi avenir, pas de contrat de génération, pas de contrats francs, moins de contrats aidés puisque les quelques marges de manoeuvre vont dans les aides pour les jeunes ? Alors que leur reste-t-il ? Les yeux pour pleurer. C'est ça le changement?!

11.Posté par polo974 le 15/08/2013 18:03
L'arbre de la critique cache le désert des propositions de Dindar.

Bref, du bruit...

12.Posté par marcel le 15/08/2013 23:57
C'est bien monsieur, mais vous proposez quoi ? il n'est pas possible de faire des propositions à ce gouvernement ? est-il possible qu'on vous prenne pour un comique, un charlot.... mais essayé, faites quelque chose! on a l'habitude de critiquer en France, on a une multitude de spécialistes mais on ne fait rien, on est dans la panasse, des spécialistes pour faire des constats c'est inutile et non productif, alors il faut arrêté et bougez vous, vous avez été élu, non. Encore une chose, on est pas toujours obligé de critiquer à tour de bras, mais vous savez que même à la Réunion, le Réunionnais n'est plus trop couillon comme on dit, il faut penser à faire autrement!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales