Social

GTOI : Les camarades de Philibert Grondin refusent son licenciement


Philibert Grondin est sous le coup d'un licenciement pour manquement professionnel
Philibert Grondin est sous le coup d'un licenciement pour manquement professionnel
La CGTR sait y faire quant il s'agit de mobiliser. Environ 300 salariés de la GTOI débrayent ce lundi pour protester contre le licenciement d'un collègue.

Philibert Grondin a débuté dans la société en 1991. Vendredi dernier, il reçoit une lettre lui signifiant son préavis de licenciement. La direction de la GTOI (Grands travaux Océan Indien) reproche à son chef de chantier d'avoir failli sur un chantier de rénovation tout proche de la pyramide inversée au Moufia.

"Il y a eu un problème technique sur un plancher. J'ai raté un contrôle", concède le salarié aux 23 années de service. Le salarié incriminé explique qu'un manque de moyens a débouché sur ce raté. "A un moment donné quand on bosse dans une équipe et qu'on est pris un peu partout sur différents chantiers, on fait confiance", témoigne-t-il.

La pire des sanctions qui lui est infligée est "disproportionnée", ne tolère pas le syndicat CGTR branche du BTP. "Il y a eu une mauvaise organisation depuis le début du chantier. Il n'est pas normal qu'à la fin on choisisse un bouc émissaire", n'en démord pas Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP.

La mobilisation pour leur camarade Philibert Grondin vient se greffer à d'autres demandes qui s'inscrivent, elles, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires. Le syndicat demande l'instauration du 13e mois pour les contractuels, une prime d'ancienneté pour les employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM), un accord d'intéressement et la mutuelle à 100%.

A 11h, syndicat et direction ne s'accordaient toujours pas sur une heure de rendez-vous dans les prochaines heures ou prochains jours.

Forte mobilisation rue Paul Verlaine dans la zone industrielle du Port
Forte mobilisation rue Paul Verlaine dans la zone industrielle du Port

Lundi 1 Septembre 2014 - 11:49
LG
Lu 1704 fois




1.Posté par noe le 01/09/2014 13:44
Ce licenciement est injuste et gros doigts !
On allume le feu quand il pleut ... c'est dégueux !
Qu'on le remet au boulot !

2.Posté par tonton le 01/09/2014 14:57
Après ce que j'ai compris de cet article: il a été censé de superviser le chantier, mais "il a fait confiance" à l'équip", et ne l'a pas fait..

=> il a fait quoi alors? tourné les pousses? Une partie de pêche?

C'est un manquemant.

3.Posté par Môvélang le 01/09/2014 19:07
tourné les pousses? /////////////????????????????????

4.Posté par non le 01/09/2014 19:24
faut le virer au plus vite pour faute grave professionnelle et tous ceux qui le soutiennent !! place aux jeunes !!

5.Posté par mi marche ec melenchon le 01/09/2014 20:14
virer un boug de 27 ans d'ancieneté, et le broyer pour une broutille c'est un mepris total et disproportionné. Honte à la GTOI.

6.Posté par dédé le 01/09/2014 21:06
Attention les dirigeants sont puissants pour la plupart sont Franc-Maçons leurs obédiences est situé dérriére l'ancien UMAB à St Denis.

Comme ils disent ils gérent la justice..........

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales