Santé

Futur directeur du CHU Réunion: C'est l'Elysée qui arbitre

C’est le président de la République qui tranchera et c’est tout simplement inédit. La candidature de Lionel Calenge face à celle de Francis Saint-Hubert à la tête du CHU Réunion prend une nouvelle dimension, très politique.


12 cadres ont candidaté à la succession de David Gruson. Après une première sélection, 6 faisaient partie de la "short list" du ministre de la Santé. Il n'en reste désormais que 2 : Lionel Calenge et Francis Saint-Hubert
12 cadres ont candidaté à la succession de David Gruson. Après une première sélection, 6 faisaient partie de la "short list" du ministre de la Santé. Il n'en reste désormais que 2 : Lionel Calenge et Francis Saint-Hubert
Voilà deux mois que le Centre Hospitalier Universitaire attend la nomination de son nouveau directeur de plein exercice. Deux mois que l’institution est pilotée par Lionel Calenge, directeur par intérim.
 
Ce dernier est candidat au poste de directeur et se retrouve, bien malgré lui, ainsi que son concurrent Francis Saint-Hubert, au cœur d’un dilemme inédit au sein de la fonction publique hospitalière.
 
Alors que la nomination d’un directeur d’hôpital public se joue normalement au stade du ministère de tutelle, en co-décision avec le Centre national de gestion (qui gère la carrière des cadres de la FPH), le lobbying politique réunionnais pour la candidature locale de Lionel Calenge retarde le processus de nomination.
 
C’est l’intéressé lui-même qui confirme les bribes d’informations qui nous sont parvenues en fin de semaine dernière. "La décision finale devait nous être communiquée vendredi dernier. On m’a finalement fait savoir que le dossier de nomination remontait à l’étage au-dessus, au niveau présidentiel", fait savoir Lionel Calenge ce lundi en fin de journée. D’après ses informations en haut lieu, la nomination ne tarderait toutefois pas à venir. "Une question d’heures ou de jours", ajoute-t-il, toujours dans l'expectative.
 
Selon nos informations cette fois, la candidature de Francis Saint-Hubert, actuel directeur de l’hôpital de Saint-Nazaire, aurait été préférée à la sienne. Une position ministérielle qui a visiblement été arrêtée jeudi dernier mais qui remettait en cause pas mal d’engagements politiques, à commencer par celui de la régionalisation de l’emploi soutenue par...François Hollande en août 2014.
 
Lionel Calenge bénéficiait pourtant jusque-là d’un lobbying politique musclé, un peu à l’image de ce qui s’est produit pour la nomination d’un recteur d’origine réunionnaise il y a quelques semaines. Lionel Calenge présente en effet, selon les élus qui soutiennent sa candidature, toutes les caractéristiques de la nouvelle donne en matière de mouvement dans la fonction publique : "la régionalisation de l’emploi", à compétences égales.
 
L'Elysée face à ses promesses de régionalisation de l'emploi

La tournure des événements embarrasse des observateurs du monde hospitalier. "Ce n’est pas sain du tout pour le CHU. Deux mois pour la nomination d’un directeur : on n’a jamais vu ça. Normalement un directeur en remplace un autre, ces choses-là sont pliées rapidement. C'est tout l'inverse qui est en train de se passer ici. Ce délai inhabituel prouve que le dossier devient trop politisé. Montrer qu’un hôpital peut être à la merci d’un politique ce n’est jamais bon. Qu’est-ce qu’on dira demain si M. Calenge venait à être nommé : les gens pourront dire que c’est juste parce qu’il est réunionnais qu’il a obtenu le poste ?! On peut imaginer qu’il serait d’une certaine façon redevable auprès de ces politiques locaux qui n'ont cessé de pousser sa candidature. On peut se poser la question", font remarquer ces membres de la fonction publique hospitalière.

Francis Saint-Hubert, actuel directeur de l'hôpital de Saint-Nazaire
Francis Saint-Hubert, actuel directeur de l'hôpital de Saint-Nazaire
"M. Calenge n’était pas le favori, au niveau du ministère. Tout simplement parce que dans la pratique, un DGA ne devient pas DG dans la même région où il exerce. Imaginez s’il y a à redire demain sur les comptes du CHU, ça deviendrait plutôt embarrassant…", ajoutent-ils.

Cette règle semble néanmoins souffrir de deux exceptions. La première nomination "dans la continuité du service occupé" s’est produite pour l’hôpital de Bordeaux en 2000 et à Dijon en 2006.

Une autre approche, stratégique cette fois, est à prendre en compte pour comprendre ce qui se joue actuellement entre le ministère de la Santé et l'Elysée, selon une personne très haut placée dans le milieu hospitalier. Pour elle, la nomination d’un local viendrait troubler la logique parisienne de l’Agence régionale de santé. "L’ARS veut garder la main sur le CHU. L'ARS pense de ce fait obtenir plus de garanties avec une recrue extérieure. Avec Lionel Calenge, ils peuvent se dire, à tort, qu'il y aurait une sorte de CHU déconnecté des directives ministérielles. On ne peut sérieusement y croire."
 
La délicate situation est résumée ainsi par notre interlocuteur : "En nommant Francis Saint-Hubert, la ministre de la Santé garde sa liberté de jugement mais va se confronter au mécontentement des élus locaux, et accessoirement se mettre en porte-à-faux sa collègue à l'égalité réelle. En nommant Lionel Calenge, elle répond à l’attente des élus et valide les promesses de François Hollande mais déroge aux pratiques de la FPH..."

---
Les élus réunionnais (Patrick Lebreton et Didier Robert notamment) se sont positionnés en faveur de la candidature de l’actuel directeur par intérim du CHU Réunion, Lionel Calenge
Lundi 25 Avril 2016 - 22:40
LG - SI
Lu 6269 fois




1.Posté par Candide le 26/04/2016 05:58
Ou comment transformer la préférence régionale en piston !

Partout en France, l'origine régionale des individus n'est pas prise en compte pour ce genre de poste mais il faudrait faire exception pour la Réunion ? "nou lé pa plis, mou lé pa moin" est un slogan qui ne fonctionne que dans un sens apparemment.

2.Posté par La vérité vraie... le 26/04/2016 07:15
Go Calenge il n'y a pas à tergiverser ! La compétence est surplace et de surcroît reconnue. Si par malheur ça devait encore être in boug déor...je crois que ça serait la goutte de trop d'un vase déjà bien plein. Alors à compétence égale sinon superieure, il faut prendre le local car il y aura moins de frais : pas de réception à l'arrivée et au départ, pas de prime d'installation, pas de congés bonifiés où je ne sais quel autre avantage scandaleux payé par le contribuable...en espérant bientôt pas de surremuneration.
Tout cela tend vers l'économie budgétaire ! C'est ce qui est recherché depuis 20 ans dans ce pays non ? Allez Mr le président de la Republique, prenez une décision courageuse pleine de bon sens. Ne regardez pas le lobby colonial des Sardas...leur temps est fini meme s'ils croient être "l'économie de l'île"...

3.Posté par Question bête le 26/04/2016 07:17 (depuis mobile)
Le centre hospitalier Gabriel martin a récemment recruté un contrôleur de gestion non créole et n'ayant aucun CIMM localement..pourtant, ce type de profil ne manque pas à la Réunion...régionalisation à deux vitesses?

4.Posté par bonnemémoire le 26/04/2016 07:51
Les arguments avancés pour refuser la nomination de M. Callenge , que je ne connais ni d' Adam , ni d' Eve , si ce n'est à travers ce qu'en rapportent hommes élus de tous bords et médias , sont " habillés" d' une technicité de pacotille .

Cette technicité de pacotille est à la portée de tout service et hauts fonctionnaires qui , des lustres durant, ont agi pour que LEURS INTÉRÊTS soient reconduis : ( chasse- gardée/ promotions / renvois croisés d' ascenseurs / services à rendre ...)
Les entendre technicité au sautoir nous expliquer en 2016 que remettre en cause des décennies de pouvoir administratif et institutionnel serait la fin de ces institutions c'est , sous la décentralisation, se moquer du monde. Réunionnais ou Pas .
Merci à votre journaliste de rapporter "les 2 exceptions" à ce raisonnement fallacieux.
En fait sans prendre de grand risque , dans tous les corps d' état , les exceptions sont présentes et certainement pas au nombre de 2 !
Le président Hollande est au pied du mur et doit trancher ce dont par nature, si j'en crois tout ce qui s'écrit sur lui ,il retarde ou pire refuse , en bon premier secrétaire socialiste qu'il était.
Sauf que là il lui faut donner un peu d' oxygène à sa candidature à la fin de son premier mandat.
Il est incontestable que le geste de M. Lebreton a été déterminant .
A méditer pour les parlementaires d' hier et de demain .
PS :
Si une telle attitude avait été adoptée naguère ce n'est pas en violation avec les engagements pris , et les critères diplômants , la nomination d'une protégée d' un ministre de Droite, qui aurait été imposée à la direction du CREPS .
Qu' ont fait les parlementaires de droite de l' époque devant cette conduire?
Où étaient les protestations des hauts fonctionnaires si épris d' éthique et pétris de savoirs- techniques devant cette conduite.

Si une telle attitude avait été adoptée dans un passé plus récent ce on n' aurait pas eu à la direction du CRDP, devenu CANOPEE, la nomination d' un directeur venu de l' extérieur alors que de nombreux hauts cadres de l' Éducation Nationale faisaient l' affaire.
La pseudo- technicité de cette haute administration est à combattre sans merci tant elle camouflle toujours d' autres intérêts.
j

5.Posté par ALAIN DIMITRI le 26/04/2016 08:06
on place les copains pas surpris des politiques

6.Posté par bandedecon le 26/04/2016 08:37
y fallait mettre un seychelois ou un malgache tout le monde aurait ete ravi,pei de con,raciste

7.Posté par PSH Lepret le 26/04/2016 08:41
si l'elysée tranche, on aura l'antillais, pas le réunionnais - nou lé trop kouyon, d'après Hollande

8.Posté par biscotin le 26/04/2016 06:46
Ce monsieur Lionel Calange c'est un vrai réunionnais ?
S'il est nommé il sera pieds et poings liés par les politiques qui l'ont mis en place.
Wait and see

9.Posté par Zorro le 26/04/2016 08:49 (depuis mobile)
Tordre le cou aux règles de droit pour fabriquer des obligés.
Voilà le credo des politiques locaux, ennemis de la démocratie qui les a pourtant bien servis...

10.Posté par Le Jacobin le 26/04/2016 09:18
C'est une affaire qui rapporte gros un hôpital!!!!! il faut garder la main restons positif F.Hollande aura sauvé un emploi avant 2017, mieux encore, il aura accompli la plus grande réforme de son quinquennat, l'histoire retiendra son slogan de campagne: MOI PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE!!!
j'ai nommé un Directeur de CHU dans un département OUBLIE en MER, (La RÉUNION) ce qu’aucun de mes prédécesseurs.............à croire que P. LEBRETON et D.ROBERT seront pris en soins intensifs en cas de mal de tête.

11.Posté par GIRONDIN le 26/04/2016 10:05 (depuis mobile)
Pove boug kwé lu la fait po mérite ça ?

Des années de carrière pour devenir un pistonné comme n'importe quel nervi de terre rouge !!!!!!!! 😁

12.Posté par Sortons de la France le 26/04/2016 10:57
Comme d'habitude la décision finale revient à Paris. Tout est décider a paris. Les politiciens kreol sont les employés de Paris.

L'emploi doit être d'abord réservé au kreol sur la terre kreol.

Marre de se faire bouffer la gamelle par le zorey.

Ps: nou veu prefet réynioné amène de comprendre les spécificités locales et ayant un attachement à la terre kreol.

13.Posté par ZembroKaf le 26/04/2016 11:06
Si Calenge est promu....lo boug naura pou" rembourser" à ses soutiens...(modération)

14.Posté par Portois97420 le 26/04/2016 11:09
Lionel CALENGE n'aura plus de marge de manœuvre. Dans un tel poste, il ne faut être redevable à quiconque. Il sera cerné de toute part par les politiques et syndicats qui demanderont les retours d’ascenseur. Ce sera une marionnette des politiques. On ne développe (et ne redresse) pas un CHU dans ces conditions. Que fera t-il face aux pressions politiques quand il faudra choisir entre le nord ou le sud pour développer telle ou telle activité ou telle ou telle année d'enseignement de médecine?
De plus, dans un établissement en gros déficit, les embauches politiques ne vont pas faire du bien aux finances lors des périodes électorales. Il ne faudrait pas que l'histoire des emplois fictifs politiques du GHSR (CHU sud) d'il y a quelques années se répète.
De plus, la gestion sous l'ère de messieurs GRUSON et CALENGE n'est pas sans reproches : fort déficit, différentes affaires faisant la une des journaux locaux (la dernière en date: affaires de harcèlement sexuelle de directeurs sur des secrétaires)...
Enfin, pourquoi privilégier la candidature de M. CALENGE car réunionnais, alors que lui même n'a jamais privilégié une candidature réunionnaise dans les postes de Directeur de service au sein du CHU. Le taux de sous-directeur réunionnais au CHU n'est pas bien pas haut.

15.Posté par Le Jacobin le 26/04/2016 11:10
Je plaide pour que le prochain PRÉFET soit un Réunionnais de la plaine des cafres avec une tête de TANGUE.

16.Posté par eno2016 le 26/04/2016 11:16
Recrutement sur bons dossiers et sur compétences !
Notre CHU a besoin d'un directeur à poigne qui sait bien gérer le personnel !

Notre Président doit savoir bien trancher ... pas de copinage avec qui que ce soit !

17.Posté par #Sortons de la France le 26/04/2016 11:22
C'est la France qui finance l'hôpital, espèce d'abruti ! En sortant de la France, il n'y aura plus de problème car il n'y aurai plus d'hôpital. Qui va le payer ? Le planteur ? Le chômeur ? Les grosses familles du commerce ?

18.Posté par 2020 le 26/04/2016 11:46
Cessons avec le jacobinisme et le parisianisme des décisions......
Nommons Mr Calenge... li lé capab....

19.Posté par vanille le 26/04/2016 11:48
Post 12
Oui à l'indépendance pour la Réunion mais avec l'argent zorey hein !
Vous faites pitié avec vos éternels commentaires racistes.

20.Posté par Ma sonnerie le 26/04/2016 11:56 (depuis mobile)
Calenge est il aussi bon maçon que ses soutiens ou son prédécesseur? Que pensé le syndicat fhf local et national?

21.Posté par zozo le 26/04/2016 12:15
Post 8
C'est quoi un "vrai Réunionais" ???

Cela supppose qu'il y en des faux, des vrai-faux,. ce qi enquiquiné Adolf car sa mère était née de père inconnu des faux-vrais
Un "vrai Réunionais" a une marque sur le frond sur la fesse droite ou gauche ?? Quel degré de bronzage ?? Il boit plus de rhum que les autres ??
Pour être un bon aryen (en 1933) il fallait faire la preuve de sa naissance en Allemagne et de son ascendance sur 5 générations selon les crtirères du national socialisme
Alors ….. ????

22.Posté par électrice attentive le 26/04/2016 12:41
Nos 7 Député-e-s dont une sous ministre + les 2 Sénateurs de la Gôche-bobo-vert-PCR qui ont appelé le peuple réunionnais à voter à près de 75 pour 100 en faveur du candidat Hollande à qui ils doivent TOUS leur poste,...

... vont à l'unanimité, s'aplatir avec forces courbettes à la décision de Monsieur MOI président !!!

23.Posté par zardoz le 26/04/2016 12:43


Régionalisme ?
La préférence nationale est-elle appliquée en métropole ?
Les réunionnais ne seront plus mutés en métropole désormais ?
Plus de zoreye à la réunion dès lors qu'une compétence locale existe ?

Et si le même raisonnement était appliqué en métropole ? Comment feraient les réunionnais qui souhaitent s'établir là-bas ?

"La République est une et indivisible" se disloque pour des raisons populistes

Enfin pourquoi ce battage médiatique autour d'une nomination d'habitude très discrète ? Quels sont les ( véritables ) enjeux ?

24.Posté par Babafigue le 26/04/2016 13:10
En attendant, cabris contractuels i mange salade...

25.Posté par Sortons de la France le 26/04/2016 13:40
@ 17
"C'est la France qui finance l'hôpital, espèce d'abruti ! En sortant de la France, il n'y aura plus de problème car il n'y aurai plus d'hôpital."

L'ile maurice est indépendante depuis des décennies et disposent d'hôpitaux (d'ailleurs curieusement l'espérance de vie à l ile maurice est quasiment la même qu'a la réunion. Comme quoi la départementalisation a eut un effet plus que limité en matière d'espérance de vie sur notre ile).

C'est la France qui a volontairement crée une société d'assistanat à la Réunion. Le choix aurait pu être fait depuis de nombreuses années de baser notre économie sur un tourisme fort et non sur une économie d'assistanat. Mais la France a clairement choisie de maintenir le kreol dans la misère.

@ 19 Mes propos ne sont pas raciste mais fondés. Le taux de chômage chez les zorey est moins important que chez les locaux à la Réunion.

Je t encourage à lire un article qui parle de la dure vie des zoreys à la réunion victimes des méchants kreol de mon genre ptdr.

http://www.lexpress.fr/region//les-zoreys-une-communaute-a-part_903045.html

26.Posté par Lanklime le 26/04/2016 13:44 (depuis mobile)
Que ce soit chalenge ou saint Hubert personnellement on s'en fout . Ce qu'il faudrait c'est la suppression de vie chère dans ces hôpitaux .

27.Posté par PATRICK CEVENNES le 26/04/2016 14:07
fukcd473
12.Posté par Sortons de la France le 26/04/2016 10:57 | Alerter
Mort de rire avec la connaissance de vos "spécificités"
- assistanat, assistanat, assistanat, ....
- bloquer les routes pour un oui, pour un non,
- se plaindre à tout bout de champ,
- demander des aides, en veux-tu en voilà,
- etc.

28.Posté par WTF le 26/04/2016 14:14
Le retour de bâton serait pas mal non plus.

c'est comme l'affirmative action : favoriser une catégorie d'individus en raison de ses origines ethniques plus qu'en raison des compétences (les deux sont certainement très qualifiés)...mouais.

Dans le fond, la philosophie est bonne : permettre à nos locaux d'accéder aux hautes postes de direction dans le but, normalement, de rester à œuvrer pour le bon avenir de son île. Mais quid de tout nos jeunes, qui sont couvert de mobilité, sont envoyés et sacrifiés en Europe ou ailleurs (une fois sur place, elles/ils rencontrent qqun, bisous bisous, travail hop marmaille là bas et c'est fini ça viendra plus). Mais vu que c'est le Politique qui pousse derrière, ben franchement, on peut sérieusement douter de la philanthropie d'une telle philosophie. Si c'est ce "local" qui l'emporte, il n'aura aucune saveur (pistons) si c'est l'autre, il sera taxé d'opportuniste arriviste...dans les deux cas, ça pue !

29.Posté par St-André le 26/04/2016 14:17
Si La Réunion avait eu son indépendance en même temps que l’ile Maurice, je suis que nous aurions été une île économique et travailleuse comme Maurice et s'en sortant à merveille. En plus il y aurait eu une véritable concurrence entre les deux îles, ce qui aurait encore plus booster notre dynamisme et l'envie d'aller toujours plus haut et plus loin. Mais maintenant c'est trop tard ! 70 ans de départementalisation ont rendu les Réunionnais passifs, assistés, sans fierté et dépendant à volonté. Ce sont les métros qui dirigent tout, qui sont les plus diplômés, l'île leur appartient. Et pour avoir la paix sociale et continuer à profiter sans gêne de leurs avantages, ils arrosent les Réunionnais et les Mahorais de RSA. Et quand certains locaux osent s'élever contre cette situation post coloniale qui perdure, les dominants se montre encore plus arrogants en nous faisant comprendre que sans l'assistanat nous ne sommes plus rien. Elle est belle la départementalisation. Pathétique !

30.Posté par Tonton le 26/04/2016 14:25
Morisiens et seselois n'ont pas ce genre de probleme.

Qq veut faire le Monsieur de Saint Naze Aire ici ?
De la carriere? 3 ans de retraite pour 2 travaillé ? Sur rémunération fait tenter (en prime des cocotiers véritables ! )

Je n'ai vois pas d'attachementn ni intérêt - sauf peut êter un intérêt financier (et cocotier). On a déjà pas de ce genre, n'est pas. Et ça n'a pas fait avancer le terroir, ni résolu des problemes.

FAudra peut être chercher des solutions "hors de la France" ? A mon avis, c'est une option a prendre.
Les territoirs "hors continent" de Etas Unis ne connaissent pas la misère comme chez nous (y compris Hawaii;, Puerto Rico, etc.)
Souvent facil a comparer; car pas très loins de certains "possessions" françaises.

Faudra peut être s'orienter autrement .

31.Posté par La vérité vraie... le 26/04/2016 14:49
@25 sortons de la France...pas la peine pour l'article de l'express ils ne répondront pas...mdr ! Les chiffres font trop mal au derche...Ils trouveront toujours une excuse : un certain Balcon m'avait même dit "le journaliste en question, Decloitre, il est pas top, je le connais"...super argument...ou sinon "aucune statistiques de l'INSEE n'existe là dessus"...alors que le groupe d'articles repose sur des analyses proposées par...l'INSEE.
J'ai juste une certitude (depuis très longtemps d'ailleurs, il suffit de lire le P. Cevennes) : les sardas savent tout...sauf que ce qu'ils critiquent s'applique à eux-mêmes. La France est la reine des prestations sociales (la France ce n'est pas que La Reunion...), le bloquage des routes est une tradition française (contre laquelle le préfet Haussman a dressé des rapports très utiles). Nous créoles mécontents, venez les écouter ces Sardas le samedi matin sur le marché forain de Saint-Pierre : il n'y a jamais rien de bon (seulement les sacs sont remplis)...y en a meme un qui demandait la mise en place d'un sens de circulation sur le marché (trop fort le gars). Les Reunionnais les plus tricheurs...lol, en 93 France Télécom a perdu un gros marché au Brésil lorsque les Américains avaient découvert grâce à Échelon, le versement de pot de vin aux officiels Brésiliens...idem sur l'image des touristes sardas, considérés comme les pires au monde, etc.
Ils pensent nous tenir avec leur argent, moi je crache dessus : je vis bien, j'ai mes tomates, mon propre potager, je peux encore utiliser mon cerveau et mes mains sont encore solides, etc. Le jour où il y a l'indépendance, je suis le premier à défilé si je suis encore vivant.
C'est eux qui devraient nous remercier de les laisser profiter des richesses de notre territoire et de la ZEE qu'ils exploitent en notre nom...
Prend zot l'argent et barre zot !

32.Posté par Sortons de la France le 26/04/2016 14:51
@ 27 c'est sur que la France hexagonale n'est pas une société d'assistée.

En 2013 dans votre métropole soit disant pas assisté: 47 % de la population touchait des aides sociales.

"Constat mis en évidence par les Caisses d’Allocations Familiales qui ont versé en 2013, 66,9 milliards d’euros d’aides à 31 millions d’allocataires. 47% de la population bénéficie de prestations sociales"

J'ajoute en étant également mort de rire cher M. Patrick Cevennes qu'en ce jour de grève ou la france est une nouvelle fois paralysé vos propos sont justes ridicule.

La SNCF bloque le traffic dans votre métropole aujourd'hui même.

Et oui l'assistanat et les grèves sont la marque de fabrique de la société française. Et cela n'a rien à voir avec nos spécificité locales kreol.

La France a délibérément choisie de baser l'économie de la réunion sur l'assistanat au lieu de la baser notre économie sur le tourisme. Car c'est dans la culture française l'assistanat.

33.Posté par 2015 déficit de hosto St Nazaie : le commandant veut quitter le navire ? le 26/04/2016 15:30
Les efforts financiers du centre hospitalier de Saint-Nazaire pour juguler le déficit ne suffisent pas. Pas plus que la suppression des 50 postes, annoncées et effectives. La direction vient de faire savoir que ce sont entre 10 et 15 autres postes qui passeront à la trappe. “Nous n’avons pas encore identifié les services concernés. Jusqu’ici l’essentiel des efforts a été consenti par les services de soins, nous allons tenter de regarder ailleurs. Une concertation sera lancée en mars. Bien sûr nous privilégions les départs naturels”, explique le directeur Francis Saint-Hubert.

34.Posté par Nono le 26/04/2016 15:56
Tiens, le FN974 s'énerve. Alors les gars, 0,53% aux dernières élections régionales, pas trop dur la branlée?

@9 a tout compris. Fabriquer des obligés, c'est le pain quotidien des politiques locaux. Manque de pot, ici c'est la France, et pour ceux qui ne supportent pas cela, il y'a des vols au départ de Gillot tous les jours.

35.Posté par Léla le 26/04/2016 15:58
Saint Hubert est de Pondichéry, ancêtre de La Réunion, comme le recteur!. Alors qui est le plus Bourbon?

36.Posté par madibastard le 26/04/2016 17:01
Comme quoi la départementalisation a eut un effet plus que limité en matière d'espérance de vie sur notre ile).


6 mois par an d'espérance de vie gagnées ces soixante dernières années, super résultat bien qu'on puisse encore mieux faire.....comme quoi quand on sait pas vaut mieux se taire, à moins d’être très "limité" intellectuellement.

http://www.zinfos974.com/La-Reunion-est-l-une-des-regions-francaises-ou%CC%80-l-esperance-de-vie-est-la-plus-faible_a54185.html

37.Posté par @Sortons de la France le 26/04/2016 20:03
Créez donc votre propre parti et faites comme Aniel Boyer : ramassez les miettes aux élections. Les réunionnais ne sont plus débiles, ils s'informent et savent qu'il vaut mieux faire partie d'un grand ensemble plutôt que de s'isoler dans l'océan indien. Et tant pis si cette personne n'est pas nommée directeur de l'hôpital. Personnellement, jean Foudsa.

38.Posté par @Tonton le 26/04/2016 20:08
Tous les avantages cités sont aussi valables pour les Réunionnais qui ne quittent pas leur ile. Pour eux, c'est double jack pot. Mais personne n'en parle. Commençons par supprimer la prime d'éloignement pour ceux qui ne s'éloignent pas ainsi que d'autres avantages mis en place pour favoriser l'arrivée de zoreils à une époque où les réunionnais compétents étaient trop peu nombreux. Tous ces abrutis qui demandent l'indépendance oublient qu'ils ont été accueillis à l'école et au collège grâce à cet arrivée de zoreils.

39.Posté par @post 25 le 26/04/2016 20:17
Etes vous déjà allé dans un hôpital mauricien ? Cela n'a rien à voir avec ce que la France offre, tout simplement parce que la France dépense beaucoup d'argent pour que tout le monde puisse accéder à l'hôpital (ce qui n'est exactement ce qui se passe à Maurice). Mais il ne sert à rien de discuter avec vous car tous ceux qui ont un brin d'intelligence savent dans quelle misère serait plongée la Réunion (pour au moins deux décennies) si elle accédait à l'indépendance. Vous me faites pensez à ces jeunes qui trouvent un petit boulot à 1000 euros et se prennent pour les rois du monde car ils continuent d'être nourris et logés au frais des parents (1000 euros d'argent de poche, c'est vraiment cool).

40.Posté par @St-André (post 29) le 26/04/2016 20:21
Considérez vous que vos parents et grand parents sont des lâches d'avoir accepter cette situation ? Toujours facile de dire que c'est la faute des autres mais ceux qui ont bien profité de la départementalisation dès les premières années, ils sont où aujourd'hui ?

41.Posté par Tchiip le 26/04/2016 23:43
@ 35 La Réunion n'est pas Indienne et loin de l' etre ce n'est pas parce que que quelques Tamoul de castre inferieure dans leur pays sont venus ici ... la Réunion est aussi bien Malgache que Bretonne n'en deplaise a certains malabars ...

42.Posté par Ma sonnerie le 27/04/2016 08:33
14.
Ahhhh...un connaisseur !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales