Santé

Fusion des hôpitaux : Les opposants entendent rallier les mécontents à travers un collectif


Le Collectif Santé Innovation Sud Réunion (CSISR) est né. Il a été créé afin d'interpeller la population et les politiques sur le risque sanitaire de la fusion des deux hôpitaux de l'île. Constitué en association, le collectif regroupe différentes personnes issues du secteur médico-social et ambitionne de fédérer un maximum. C'est le docteur José Guisérix qui en est à l'initiative. Représentant des médecins, il fait partie des membres du conseil de surveillance du GHSR et a toujours été opposé à ce projet (Lire ici).

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le docteur Guisérix se mobilise contre la fusion des hôpitaux puisqu'il a déjà déposé un recours auprès du tribunal administrative. Il n'est pas non plus le seul à militer contre la fusion, le Syndicat Sud Santé et l'inévitable André Thien Ah Koon ont également attaqué ce projet en justice.

Des situations comptables trop différentes

En attendant une éventuelle décision qui leur serait favorable, les opposants au projet veulent se faire entendre et rallier les mécontents. Ils dénoncent une fusion néfaste et de nombreuses irrégularités concernant les délibérations du conseil de surveillance. Selon eux, les documents présentés n'étaient pas conformes. Maître Brigitte Hoarau, l'avocate du collectif, évoque même "des faux".

Au cœur du désaccord entre les opposants et l'administration, l'aspect financier semble être rédhibitoire. Le collectif rappelle que la situation comptable des deux établissements n'est pas identique et risque de nuire au GHSR dont la comptabilité serait plus saine. Les opposants explique cette situation par des stades de développement différents entre les deux groupements hospitaliers puisque l'un aurait rénové ses installations et serait endetté, le CHU Félix Guyon, et l'autre n'aurait pas encore procédé aux nécessaires dépenses de rénovation et aurait une meilleure situation comptable, le GHSR. "Nous regrettons qu'il n'y ait pas eu d'audit de la Cour des comptes", souligne le docteur Olivier Fels, médecin au département de l'information médicale.

Un CHU oui, la fusion non

Convaincus que la fusion est un échec programmé, les membres du collectif assurent cependant qu'ils sont pour l'idée d'un CHU mais sans fusion. Les opposants souhaitent la mise en place d'un cursus ambitieux pour les étudiants de médecine mais rejette l'idée qu'il faille pour cela, absolument, fusionner les deux groupements hospitaliers. "La fusion préalable n'est pas nécessaire", répète le docteur Gusérix. "On se heurte à cette machine administrative (...)le problème de l'administration, c'est qu'elle a dû mal à revenir sur ce qu'elle a décidé", regrette-t-il. Selon lui, la fusion de deux groupes hospitaliers aussi éloignés est une aberration économique, d'autant que "les hôpitaux de plus de 600 lits sont déficitaires, ils font des 'dés-économies d'échelles' selon un rapport du sénateur Gérard Larcher", affirme le docteur.

Quoi qu'il en soit, le collectif attend désormais le très probable décret d'application du Premier ministre pour l'attaquer devant le Conseil d'Etat. Brigitte Hoarau a d'ores et déjà pris contact avec un avocat du Conseil d'Etat pour engager un recourt. En attendant, le nouveau comité, qui compte pour l'heure une quinzaine de membres, recrute toutes les bonnes volontés, plus spécialement ceux qui sont impliqués professionnellement dans le domaine de la santé. José Guisérix a bon espoir que la contestation fasse boule de neige...
Mardi 15 Novembre 2011 - 19:00
Lilian Cornu
Lu 1973 fois




1.Posté par Tic tak le 15/11/2011 21:28
On voit que le syndicat Sud à la botte de TAK voulait absolument renverser les elections des agents de l'hopital pour mieux règner...
le Trésorier de ce collectif c 'est qui d'aprés vous?
La réponse ici:

http://www.zinfos974.com/Tentative-de-fraude-aux-elections-syndicales-du-GHSR_a33251.

Une vraie honte....

2.Posté par infirmier le 15/11/2011 21:47
le docteur en blouse est en situation en travail?

les malades du rein eux s en foutent de vos histoires
heureusement le chu a attiré un professeur pour refaire les greffes de rein

TAK et UMP au SUD
PS et Dindar au NORD

Voilà le vrai motif des mobilisations

et le docteur veut rester le chef mais les professeurs sont là...

3.Posté par politique? le 15/11/2011 22:04
A moins que tout ce cinema soit politique, la campagne electorale est lancée?

TAK contre Didier ROBERT ?
lisez ici vous comprendrez

http://www.zinfos974.com/Pour-Didier-Robert-la-sante-est-un-vivier-d-emplois_a15575.html


4.Posté par colère le 16/11/2011 03:53
Je vois que nous avons à faire à de grands stratèges dans les commentaires. Le détournement du réel problème que veulent nous faire avaler "politique?...infirmier ou autre Tic tak" est grotesque. Faut arrêter de prendre les hospitaliers pour des crétins. Votre soit disant récupération politique, ou manipulation de Tak... Vous êtes dans des "théories de complots". Le vrai problème, prenez 2 entreprises...1 déficitaire...l'autre excédentaire...fusionnez les donc avec un seul budget...Il faut être des élus de la CFDT, CFTC ou encore la CGT pour ne pas comprendre que nous allons nous faire entuber...Les hospitaliers du GHSR n'ont pas oublié que ces soit disant syndicats ont signés "le protocole d'accord de la fusion" pour qques mois aprés faire un méa culpa sur tracts diffusés sur le site. Les stagiaires n'ont pas oubliés l'accord de la CFDT pour leurs licenciements.
Nous avons une vraie lutte contre le désengagement de l'état dans cette affaire. Alors arrêtez... syndicalistes opportunistes aux carrières personnelles bien avancés malgré votre mise à disposition.Laissez les vrais syndicalistes travailler, et rattraper vos conneries.

5.Posté par anonyme le 16/11/2011 05:03
Pourquoi n'écoutez vous pas ce qu'ils vous disent dans le petit film ? Pourquoi faire des digressions ?

Ils vous expliquent que la fusion des établissement ( faite pour réaliser des économies et rien d'autre ) se fera au détriment de l’hôpital dans le sud .Un établissement déficitaire profitant d'un autre dégageant un excédent , l'image est facile à comprendre .

Le nouveau mode de fonctionnement des hôpitaux est conçu comme si les équipes soignantes étaient sur une chaine de montage et fabriquaient un produit . cette chaine doit être "rentable" .

Or l’hôpital fournit du soin ! Voulez vous être traités comme des objets ? Voulez vous que le soin devienne "rentable" ?
La rentabilité conduit PSA à délocaliser 4000 emplois en Chine et au Brésil .
Le chemin est le même pour l'hopital-entreprise . La fusion est faite dans le cadre de cette démarche , renseignez vous et voyez comment ça se passe en métropole .

Ce docteur n'a pas d’intérêt personnel là-dedans , au contraire , il s'oppose au système .

6.Posté par soignant974 le 16/11/2011 05:24
Quand on sait que Sud-Santé est obligé de frauder aux élections pour avoir une voix et en plus, se fait chopper.....La même trempe que TAK....

7.Posté par ZembroKaf le 16/11/2011 09:21
Ah ses "chefs de service ou de pôles" du GHSR de Saint Pierre qui ont peur perdre leur pouvoir avec l’aide de certains syndicats.On sent aussi la "patte" de TAK qui a placé bon nombre d’agents et médecins au GHSR comme par hasard ses mouvements d’humeur arrivent juste après son élection(2011)au C.Général.D’autant plus que le GHSR sera le coeur du CHU avec la fac de médecine à coté (Terre Sainte)12 filières de soins de pointe au Sud contre 10 au CHD, médicalement le SUD est un ton au dessus. Par ce temps de crise où l’Etat essaie de rationaliser les coûts et en même temps doit faire face à ses obligations. Aujourd’hui si le GHSR surtout le site de Saint Pierre où l’ancienne gouvernance a privilégié certains service par rapport à d’autres ( le pôle mère-enfant(80 M)) a couté presque plus la moitié de la reconstruction du CHD (130M)et laissé les autre sites du GHSR presque à l’abandon et sans que personne s’en émeuvent à l’époque on a vendu se Pôle comme la vitrine et surtout dans cette rivalité d’EGO NORD/SUD.Bon peut être "ces messieurs-dames" préfèrent avoir juste sut un papier-lettre à l’entête du CHR le à siège Saint Pierre de La Réunion juste pour flatter leur égo !!! si ils préfèrent ça à un projet médical...c'est vraiment prendre la population Réunionnaise et du Sud en particulier pour des moins que rien...Ce sera juste de confirmer que bon nombre de médecins dans cet établissement se prennent déjà pour "dieu le père" et prennent aussi la population "sudiste" pour des "incultes" !!!
Au Fait les déficits n'ont jamais pénalisé ces établissements de fonctionner, de construire ou de s'équiper !!! Car les déficits sont garanties par l'ETAT !!!


8.Posté par ndldlp le 16/11/2011 20:14
TAK ferait il c...son monde ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales