Politique

Fusion Civis/Casud: Krishna Damour se réjouit de l'arrêté pris par le préfet

La fusion entre la Civis et la Casud se précise. L’arrêté établissant le schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de La Réunion a été émis par le préfet le 29 mars dernier. Il préconise ainsi un rapprochement des deux EPCI dans une communauté d’agglomération unique "pour assurer une plus grande cohérence de l’intercommunalité sud". Une bonne nouvelle pour Krishna Damour qui appelait de ses vœux cette fusion depuis 2006 .


Fusion Civis/Casud: Krishna Damour se réjouit de l'arrêté pris par le préfet
Krishna Damour, se réjouit de l’arrêté émis par le préfet Dominique Sorain. Le président du Collectif pour le Développement de la Micro-région sud estime que désormais "les mentalités des principaux protagonistes semblent être prêtes pour envisager une fusion des 2 EPCI". "D’une part, pour des raisons budgétaires, parce que l’ensemble des collectivités territoriales doivent faire face à une rigueur budgétaire imposée par Bruxelles".

Une communauté d’agglomération unique permettrait ainsi d’établir "un plan stratégique global au bénéfice de l’ensemble des membres. L’aéroport de Pierrefonds est l’illustration d’un outil de développement pour l’ensemble du territoire. Mais, pour continuer à financer des investissements identifiés comme des repères structurels, pour l’avenir il faut se regrouper", indique-t-il dans un communiqué.

"Pour un même territoire, il ne peut y avoir qu’un seul plan de développement global qui s’appuit sur les atouts de chaque commune, liée les unes aux autres". "Il serait difficile d’imaginer que la Casud propose des approches différentes de celle de la Civis, dans la gestion des déchets par exemple", poursuit-il.

Autre argument que Krishna Damour évoque en faveur de la fusion: "elle s’inscrit dans le projet de loi de la réforme territoriale. Et comme nous le savons, l’essence de cette réforme, c’est la diminution des mille feuilles administratives". 

"Le rapprochement des 2 EPCI du sud est devenu une évidence inévitable", conclut-il pour "faire en sorte que le Sud soit uni autour d’une seule et grande communauté d’agglomération pour dynamiser Le Grand Sud".

Une fusion qui ne pourra avoir lieu avant le 1er janvier 2020, date à laquelle la loi NOTRe prévoit un transfert de compétences obligatoire, car pour le moment, les deux EPCI n’exercent pas un socle de compétences communes suffisantes. En effet la Civis n’exerce pas la compétence " eau et assainissement", contrairement à la Casud. 
 
Mercredi 18 Mai 2016 - 14:43
Lu 2102 fois




1.Posté par Pfff le 18/05/2016 15:05
Encore un qui est déjà parti en campagne !!!

Pour info, les 2 collectivités ne pourront faire autrement, car la loi NOTRé prévoit la fusion des 2.

2.Posté par Tiens... le 18/05/2016 15:07

Il est déjà sur la route de la campagne pour les législatifs !!!

3.Posté par Ma sonnerie le 18/05/2016 15:18
le gars du PCR ?

4.Posté par GIRONDIN le 18/05/2016 15:35
D'ici 2020, il aura le temps de tourner casaque.

5.Posté par cimendef le 18/05/2016 16:35 (depuis mobile)
Après le PCR, l'UDI.....

6.Posté par simpledesprit le 18/05/2016 18:07
Carassou deviendra donc le directeur de la nouvelle entité : fort le Doris, fort.....................

7.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 18/05/2016 18:50
Baisement y ça pété entre les deux leaders.....

8.Posté par li le 18/05/2016 19:52
Et l avis de la population monsieur le préfet ?

9.Posté par ti Léon le 18/05/2016 21:20 (depuis mobile)
Klkun peut me dire ou est élu ce spécimen svp.

10.Posté par rieul le 18/05/2016 21:28 (depuis mobile)
Khrisna, khrisna , upr avec Christophe kichenin, pcr Élie hoarau, progrès Patrick Lebreton re pcr nazir vally,en même temps aux côtés de vira 2014, porte parole fontaine, porte serviette d Robert et udi de nassimah ça pas un l''endormi ca

11.Posté par ti lic le 18/05/2016 21:31 (depuis mobile)
Et ou la point rien a dir su la fermeture de l'aéroport Pierrefonds t
T les gars ferme ton gueule

12.Posté par Mobby dick le 18/05/2016 22:10
Mais sincerement qu'est ce qu'on a faire qu'ils se réjouissent ou pas ?
il est qui lui ?
c'est juste le gars qui s'est présenté sur la liste du pcr en 2014 et qui le soir même on le retrouve devant les caméras derriere Virapoullé à st andré

13.Posté par ma Tante lala le 19/05/2016 00:22
Lui c'est "1 feuil vacoa"! un véritable surfeur selon la vague en vogue! ce super prof lécheur est élu "Ze Kaméléon" par son égo surdimensionné! Son palmarès politique se résume à une beigne dans la cour de récrée d'une école primaire de Ligne-Paradis lors d'une élection!

14.Posté par surcouf le 19/05/2016 05:08
Krishna DAMOUR, ex PCR qui a remplacé la photo du pape par celle de Michel FONTAINE au dessus de son lit, se réjouit de ce qui va bien sans aborder les sujets sensibles qui fâchent le maître. Ça ne m'étonne pas de lui...

15.Posté par Alain Busser le 19/05/2016 09:43
Maintenant que les deux EPCI vont devenir une seule (au fait qui va la présider?) l'incinérateur, pardon, l'UVE, pardon, la centrale CSR, ne sera peut-être plus fabriquée à Pierrefonds, pourquoi pas Saint-Joseph, qui est actuellement sur le territoire de la CaSud?

16.Posté par ZOURIT le 19/05/2016 09:56
Un nouveau disciple de " Super Ficelle".
Fusion des 2 EPCI , c'est à dire des primes encore plus GROSSES

17.Posté par René le 19/05/2016 10:26
Qu'il ne tire pas trop de plan depuis l'annonce de l'UDI car c'est mal connaître Jean-Paul Virapoullé et Nassima Dindar.

18.Posté par WTF le 19/05/2016 11:20
C'est une bonne chose dans le fond, car cette rationalisation des strates administratives, de gré ou de force doit se faire compte tenu de la raréfaction des deniers publics et du désengagement de l’État.

De même, cela va permettre de diluer les rivalités est les égo politiques des dirigeants, qui au fond, n'ont aucune vision structurelle sur le long terme ne pensant qu'à des programmes de fonctionnement courant, là ou la Réunion à vraiment besoin pour son développement de pistes d'avenir pérennes.

c'est même assez étonnant que ça soit l'Etat qui force le pas de nos décideurs locaux, car au fond, diviser pour mieux régner est la règle ici à la Réunion : le fait que chacun ait SA parcelle de pouvoir, fait qu'il y a pas de cohérence et de concertation préalable dans les programmes locaux. Du coup, rien n'avance puisque c'est toujours la zizanie politique et l'incohérence de l'action publique des décideurs.

A l'échelle supra sud, nous n'avons pas l'assemblée unique, mais le rapprochement affinitaire de la Région et du département (au delà de l'appréciation ou pas des têtes de listes concernées) participe aussi à cette cohérence de l'action publique.

Et là demain, les deux interco sudiste. Moins de poste de vice présidence et moins d' indemnités pour certains qui râleront, mais il faut avoir cette vision sur le long terme de que sera la Réunion dans 30/40 ans. C'est le propre de l'action publique : agir pour un avenir meilleur.

Dans un contexte géopolitique local ou avec la loi Notre, la Région aura encore plus de pouvoir, plus de budget, plus de marge de manœuvre pour sa diplomatie régionale Océan Indien. C'est l'occasion de préparer, notamment par Pierrefond, un pont aérien d'échanges commerciaux et de services avec les pays de la zone. Cesser ce schéma local tourner que vers le kréol = unité de consommation. Ce schéma, n'est pas viable sur le long terme et finira par tout faire péter à un moment ou un autre. il est donc capital d'envisager la Réunion de demain grâce aux outils qu'on à pour le faire.

On ne pourra pas non plus être des unités de production/revente/export (rêvons, mais doucement), il faudrait pour cela remettre en cause l'OM (45% du budget des CT) et les taxes Étatiques pour être compétitif (et encore, vu le coût de la main d’œuvre local....) , mais au moins facilité le peu qu'on exporte et facilité surtout les flux en tous genre avec la zone O.I.

Mais l’État français à t'il vraiment intérêt à nous laisser nous développer ? c'est cela qui peut étonner dans cette histoire. A l'heure actuelle tout cet argent (on à le plus fort PIB / hbts de la zone) qui rentre et repart directement en France métropolitaine en raison des taxes diverses : en somme, on nous donne de l'argent, on consomme majoritairement avec la métropole et l'UE, cet argent repart là bas en raison des taxes sur la consommation et revient ainsi de suite, La boucle est bouclée. Suffit de voir le nombre de franchise française ou E.U qui s'accapare le marché local depuis quelques années.

Si demain, la Réunion devait vraiment se structurer sur quelques secteurs porteurs de devises (NTIC, finance off shore, ZA / ZF, diversification de son agriculture, de sa pêche...et donc des infrastructures adéquates et tout ce que cela suppose comme dynamique économique avec pourquoi pas, un port en zone sud grâce à l'interco et développement de la voie aérienne), une sacrée partie des sous locaux, serviront à commercer avec l'extérieur et donc, ne repartiraient plus directement en France métropolitaine.

Mais en même temps, cela créerait de l'emploi durabl. Le kréol deviendrait moins dépendant du politique au profit de l'économie marchande (ce qui serait mieux au passage) et du "vote pou moin, ma donne à ou un p'tit contrat pou passe balai dan chemin et touche allocs après ou pendant", ça serait "vote pour moi, car j'ai un vrai programme de développement pour notre île qui te rendra autonome, toi et tes générations futures". c'est cela dont les gens ont vraiment besoin et avec nos décideurs actuels, il faut leur forcer la main, car d'eux mêmes, ils ne le feront pas. Alors que c'est vital pour notre avenir : il faut absolument, enfin, après 70 ans de départementalisation, structuré notre économie autour de quelques axes majeurs. cessé ces politiques du un coup on fait ça, puis 5 ou 10 ans après, on stop tout pour faire ci...c'est pas avec des niches d'opportunités économiques et passagère que la réunion pourra se développer. c'est aberrant, d'autant qu'on à vraiment tout ici pour faire de cette île un boom économique. La Réunion a un potentiel de développement économique phénoménale, mais les gens sont maintenus dans une dépendance alimentaire de base incroyable et pitoyable. Cette 1er communauté urbaine des DOM peut être un outil formidable pour amorcer un changement à tout ça. Il faut que chacun aussi, ait conscience des enjeux futures et arrête de voter pour n'importe qui....ça finira par arriver, car les gens réfléchissent plus maintenant et à terme, le kréol ne pourra plus accepter d'être traité comme ils le font. C'est au politique d'évoluer, car la sie elle, elle évolue.

19.Posté par mi reflechi ... le 19/05/2016 11:28
Mi crois que c'était prévisble dans le cadre de la loi notré, donc je ne vois pas de quoi ce réjouis cet inconnu...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales