Faits-divers

Fusillade de Toulouse: Une minute de silence dans les écoles de la Réunion


En début d'après-midi, toutes les écoles de France et de Navarre ont observé une minute de silence en mémoire des quatre personnes assassinées, dont trois enfants, devant l'école juive de Toulouse, dans le quartier de Jolimont.

La Réunion n'a pas fait exception, même à 10.000 kilomètres du drame. Le recteur de l'académie de la Réunion, Mostafa Fourar, accompagnés de Xavier Brunetière, secrétaire général de la Préfecture, Ericka Bareigts, adjointe à la mairie de Saint-Denis, et Nathalie Obadia, membre de la communauté juive (CJ) de la Réunion, se sont rendus dans une école du quartier de la Trinité pour observer cette minute de silence. Un drame qui touche tous les enfants de France.

Toute l'école était réunie dans la cour et la centaine d'élèves a observé "religieusement" cette minute de silence au top lancé par le directeur de l'école. "La Réunion c'est la France, nous sommes tous concernés. Même si c'est une école juive tout le monde est concerné", explique Nathalie Obadia, membre de la CJ de la Réunion, présente en l'absence de Willy Benattan, représentant de la communauté juive de la Réunion, hors du département.

"C'est horrible ce qu'il s'est passé et il ne faut pas que cela se reproduise", souligne-t-elle, c'est très important que les enfants soient au courant et le message doit être passé", conclut Nathalie Obadia.
Mardi 20 Mars 2012 - 16:09
Lu 1795 fois




1.Posté par noe 2012 le 20/03/2012 17:00
Quand on s'attaque à des enfants innocents , on n'est pas digne d'être un humain ...

Une bête ne tue que pour se défendre , se nourrir ....

Que toutes les polices de France recherchent cet assassin et le mettre hors de nuire !

2.Posté par noemie le 20/03/2012 22:16
ah pas de citation cette fois Noé?
Marine, chère Marine continue à stigmatiser...
Nicolas, cher Nicolas, continue à cliver...

3.Posté par Sansblague le 20/03/2012 22:51
LIBE 13/01/2012 "La mauvaise farine de GUEANT" (Pierre MARCELLE)
En surfant sur les thèses nauséabondes de l’extrême droite, Claude Guéant est en train d’opposer les citoyens français à des communautés entières. Cette façon de procéder est non seulement dangereuse pour l’avenir de la France, mais elle comporte à moyen terme un risque réel de violences envers ces communautés stigmatisées par des discours irresponsables.

4.Posté par NoComment le 21/03/2012 01:45
Celui qui a perpétré ce crime abominable semble se comporter comme un professionnel. C'est peut-être un tueur à gages. Si c'est le cas, qui est le commanditaire? Alors que nous sommes en pleine campagne présidentielle, à qui profite cette horreur? Et si c'est un tueur à gages, il doit être déjà loin...

Si ce criminel n'est pas un tueur à gages, alors on devrait lui mettre la main dessus. La justice et le droit français voudront qu'on l'interpelle et qu'on suive la procédure, et non qu'on le mette
hors d'état de nuire
comme l'a dit récemment un certain Sarkozy. C'est étrange, cette quasi condamnation à mort préventive d'un hypothétique suspect, par le chef d'un état de droit?

Restent à connaître les ressorts d'un tel criminel. Ressorts politiques, c'est sûr et folie aussi. Il n'y a pas à chercher très loin dans les évènements politiques récents, ceux qui ont stigmatisé des communautés (Roms, Musulmans, Africains, étrangers en général, etc.), désigné des boucs émissaires (fonctionnaires, chômeurs, Europe, etc.). Ceux qui nous ont parler d'identité nationale, de civilisations. Ceux qui veulent maintenir le mot
race
dans la constitution et avouent donc qu'ils croient à l'existence des races. Bref, ceux qui ont ouvert la boîte de Pandore, s'affichent aujourd’hui en versant des larmes de crocodile, et ajoutent pour leur propagande, du traumatisme au traumatisme de nos enfants.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales