Economie

Fruits et légumes : Pas de baisse des prix en vue avant plusieurs semaines


Les tomates sont rares... Et chères !
Les tomates sont rares... Et chères !
Un mois après le passage du cyclone Bejisa, les prix des fruits et légumes n'ont toujours pas baissé.

Au Petit-Marché, à Saint-Denis, les commerçants admettent volontiers que cette période est particulièrement difficile pour eux. "C'est en ce moment que les prix grimpent parce qu'il n'y a plus de légumes", explique Chantal, une maraîchère. "Juste après le cyclone, on avait encore des stocks, mais là, ça s'amenuise", ajoute-t-elle.

Tomates, piments, courgettes, chouchous, choux-fleurs... Tous ces légumes deviennent rares, chers, et ont été abîmés par le passage de Bejisa. La production de salades, elle, redémarra, mais les prix sont néanmoins élevés : 1 à 1,5 euros la salade.

Côté fruits, c'est également peu réjouissant. Les mangues José, sont actuellement aux alentours de 6 euros le kilo alors que dans une saison normale, c'est-à-dire sans cyclone, elles coûtent à cette période de l'année 2 ou 3 euros le kilo. Quant aux tous derniers letchis, ils se vendent désormais à prix d'or : 10 euros le kilo. Les longanis, eux, font leur apparition sur les étals, mais une partie des stocks a été détruite par le passage de Bejisa. Ils sont donc rares et chers (à environ 5 euros le kilo).

"S'il y a un nouveau cyclone, on est foutu !"

Pour les consommateurs, cette inflation des prix des fruits et légumes est dure à encaisser. "J'en achète beaucoup moins que d'habitude", explique une dame venue faire des emplettes.

"Les gens savent que nous avons été touchés durement par le cyclone. Certains comprennent que nous sommes obligés d'augmenter les prix, d'autres ont un peu plus de mal", indique Irfaan, vendeur de fruits au Petit Marché. "On préférerait avoir davantage de marchandises et la vendre moins cher", renchérit Chantal, qui assure que son chiffre d'affaires est en baisse depuis le début du mois de janvier.

Les nouvelles productions de légumes ne devraient par contre pas tarder à faire leur apparition. Et devraient entraîner une baisse des prix dans les prochaines semaines...

"Si le temps est clément, d'ici trois semaines, ils devraient commencer à baisser", pronostique Chantal. En revanche, s'il y a de nouveau un cyclone, on est foutu !"
Lundi 3 Février 2014 - 16:53
G.K.
Lu 1113 fois




1.Posté par n o e le 03/02/2014 18:00
Heureusement que nous avons des conserves ou des surgelés !

2.Posté par jean-jacques le 03/02/2014 18:52
Ce n'est que le début !
La plupart des sites météo convergent (voir lien) , un système dépressionnaire est en train de se former au NE de la Réunion et devrait évoluer en tempête tropicale modérée.
Ce système devrait affecter la Réunion à partir de vendredi 7 Février et jusqu'à dimanche 9 Février
avec de très fortes précipitations , des vents jusqu'à 120 kmh et des vagues de 9 m.
Personne n'est semble-t-il au courant à la Réunion !
à suivre...

3.Posté par Bof le 03/02/2014 18:59
des tomates en boite et des légumes surgelés feront simplement l'affaire !

4.Posté par JORI le 03/02/2014 19:21
Pas de baisse des prix + attribution de subventions. C'est mieux qu'au loto.

5.Posté par citoyen le 03/02/2014 20:28
travaillant en libéral, j'ai perdu plusieurs journées de travail entre l'alerte orange/rouge, les coupures d'eau et d'électricité, et pourtant AUCUNE indemnisation. Pour autant, je n'ai pas augmenté mes tarifs (même si janvier fut un mois à perte)... Alors expliquez moi, pourquoi les marchands de légumes (qui roulent souvent en 4x4 de luxe) peuvent cumuler indemnisations et hausses des prix sans états d'âme ? Est-ce pour faire des stocks d'essence en cas de grève ? En tout les cas, ils se foutent royalement des clients... leur seul intérêts est le fric... Qu'ils ne viennent pas se plaindre ensuite des grandes surfaces qui sont sur le même mode de fonctionnement...
A bons entendeurs...

6.Posté par almuba le 04/02/2014 14:07
Au prix fort, ils les bouffent eux-mêmes ou ils les jettent, c'est tout!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales