Société

Fruits et légumes : Entre pénurie et hausse de prix


Fruits et légumes : Entre pénurie et hausse de prix
Ce matin, sur le marché du Chaudron, bien que l'ambiance soit décontractée, l'heure n'était pas à la fête du côté des marchands comme de celui des acheteurs.

La cause : les fruits et légumes, leur état déplorable et surtout leur prix. Prix qui selon Thierry, maraîcher, devrait encore s'accroître: "Les prix avant le cyclone devaient déjà augmenter de tout façon étant donné qu'on a eu une grosse période de sécheresse. Là encore c'est rien, les prix devaient être comme ça. Mais avec le passage du cyclone, dans les prochaines semaines, les prix vont décupler". Il explique d'ailleurs qu'après le passage d'un cyclone, les prix augmentent 15 à 20 jours plus tard.

Les forains pensent que le montant des fruits et légumes sera globalement en hausse ces prochaines semaines. Néanmoins, ce matin on constate déjà le tarif mirobolant des tomates qui est à 3 euros le kilo. "Le prix des tomates grimpe vite car c'est une culture délicate, il faut trois mois minimum pour obtenir un carreau de tomates. Surtout, l'entretien est couteux, il faut une serre et des produits adaptés. La tomate est fragile, sa culture est incertaine, c'est quitte ou double", expliqueThierry.

"Les trois prochains mois vont être durs"

Selon Hubert, également maraîcher, les prix vont être en hausse pendant deux à trois mois car "il va y avoir une pénurie, vu les dégâts causés par le climat. Une grosse période de sècheresse suivie de beaucoup d'humidité a fait pourrir beaucoup de fruits et légumes qui étaient presque à maturité".

Les prix ne sont pas près de redescendre, et pourtant les acheteurs sont là. "J'achète parce que j'en besoin et parce que mon porte-monnaie peut encore le supporter pour le moment", déclare Gilda. "Je ne prends que le minimum, après je pense que je vais passer au système D", avoue de son côté Bertrand.

Les légumes laissent parfois de mauvaises surprises aux maraichers
Les légumes laissent parfois de mauvaises surprises aux maraichers

L'humidité laissé par Dumilé a fait pourrir précocement fruits et légumes.
L'humidité laissé par Dumilé a fait pourrir précocement fruits et légumes.
Mercredi 9 Janvier 2013 - 15:43
Lu 1186 fois




1.Posté par noe2013 le 09/01/2013 15:57
Pourquoi achète-t-on des tomates ?
-On peut faire des carris sans tomates , juste avec du safran et oignons frits ...
-A la place du rougail de tomates , préférer le ti piment crazé ek de sel ..
-rougail de saucisses (fait trop grossir) , faire saucisses frites ou grillées ou bouillies ...le goût n'est pas gaché par les épices ....

Les autres légumes , il y a des importés , c'est aussi bon et souvent avec moins de déchets (sauf si on a des canards ou des oies)

2.Posté par faut pas nous prendre pour des courgettes le 09/01/2013 19:12
Les agriculteurs passent l'année à gémir pour des subventions et les bazardiers passe la leur à nous prendre pour des citrouilles.

3.Posté par Akham le 10/01/2013 08:28
Les plus pauvres ne sont pas ceux qu'on croit...

4.Posté par linage91 le 10/01/2013 08:44 (depuis mobile)
Il existe des boites de tomates pelées et qui coûtent à moins d\\\\\\\\\\\\\\''un Euro

5.Posté par almuba le 10/01/2013 10:01
Il ne faut pas acheter à n'importe quel prix.
Si les bazardiers veulent faire trop d'argent sur notre dos il faut leur laisser le choix entre jeter leur marchandise pourrie ou la bouffer eux-même.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales