Politique

Front de Gauche 974: Panechou dans la 1ère circonscription, Simonin dans la 7ème


Front de Gauche 974: Panechou dans la 1ère circonscription, Simonin dans la 7ème
Le Front de Gauche 974 a annoncé lors d'une conférence de presse cet après-midi ses deux candidats aux prochaines élections législatives. Jean-Paul Panechou se positionne sur la 1ère circonscription et Denis Simonin sur la 7ème. Le parti en profite pour faire un tour d'horizon de l'actualité avec les dernières violences urbaines, les mesures prises pour lutter contre le vie chère et la politique menée en France depuis que la droite est au pouvoir.

A l'heure où la colère gronde dans les foyers réunionnais, le Front de gauche met en garde sur les dernières mesures prises concernant la vie chère. La liste des 60 produits dont le prix doit baisser est "un trompe l'oeil, un cache misère", assure le militant Didier Dupont. Face aux émeutes, le parti invite les pouvoirs publics à s'occuper des "voyous de la finance" plutôt qu'aux "petits voyous". Il estime que la baisse du carburant doit être supportée par la SRPP et non par les collectivités.

Pour le Front de gauche, les derniers événements de violences urbaines ne sont qu'un "bal la poussière sur un volcan social", et seraient le résultat d'une "politique antisociale qui dure depuis 40 ans". Si un tournant n'est pas pris aux prochaines élections présidentielles, Jacques Zéphir pronostique "la guerre civile".

"Yann de Prince n'est pas le roi"

De plus, le parti met en garde le président du Medef Réunion, Yann de Prince, sur l'échéance de la prime Cospar le 31 mars prochain. "Yann de Prince n'est pas le roi", s'exclame Jean-Paul Panechou, "c'est un combat que nous avons gagné", insiste le candidat aux prochaines élections législatives sur la première circonscription. "Il a fallu faire pression pour que l'équité sociale se réalise", ajoute Jacques Zéphir, très engagé dans le combat social pour avoir soutenu la prime exceptionnelle mais aussi les ex-salariés de l'Arast avec une grève de la faim. Il n'admet d'ailleurs pas que le Conseil général participe à part égale aux remboursements des indemnités des ex-salariés de l'Arast, estimant que l'AGS aurait dû supporter la totalité des indemnités, et non pas le contribuable.

La TVA sociale "destructrice"

Le Front de Gauche dénonce la TVA sociale, la désignant comme "destructrice" et favorisant l'inflation et la délocalisation. "Le niveau des prix a augmenté de 2,6% en Allemagne depuis sa mise en place en 2007. Et c'est encore les petits qui payent".

Pour le militant Denis Simonin, qui se présente sur la 7ème circonscription située dans le Sud-Ouest, "au niveau local, je mènerai avec mes camarades du FDG974 une campagne pugnace, volontariste, où l'on trouvera l'ensemble de nos propositions élaborées depuis notre création fin 2009, et qui bien sûr commencent à être reprises par toutes les officines partisanes en manque d'idées. Certaines ont même découvert la notion d'urgence sociale après les cantonales de 2011, alors même que nous avions fait du bouclier social notre mot d'ordre à l'époque".
Mardi 6 Mars 2012 - 18:06
Lu 2016 fois




1.Posté par Melanchon, viens le 06/03/2012 18:32

Pauvre front de gauche representé par une equipe de bras cassés. Aux dernieres élections c'est la liste José Bové qu'ils ont squatté pareillement

2.Posté par savigny le 06/03/2012 20:46

et savigny se presente dans la 2 avec comme supllémant Roro la saumure.

3.Posté par jean jouhis le 07/03/2012 07:55

mdr
qui va voter pour ca !!
melanchon ELKABACH TAISEZ TWA il a dit dimanche sur Europe 1

4.Posté par Annais le 07/03/2012 08:29

Un "ti tas " de nantis., fonctionnaires qui vivent loin de nos préoccupations , qui retournent leurs vestes selon les tendances... Melanchon revient ...vous discréditez le Front de gauche

5.Posté par Karl Martin le 07/03/2012 10:03

Bravo Annais, car cela ne sont pas du FRONT DE GAUCHE, et encore moins du PARTI DE GAUCHE.
Seulement eux pour eux et avec eux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter