Société

Fréquentation hôtelière : Chute de 11% au mois d'octobre 2012

L'Institut national de la statistique et des études économiques, Insee, vient de publier l'enquête mensuelle dans l'hôtellerie pour le mois d'octobre 2012 : La fréquentation chute de 11 %.


Fréquentation hôtelière : Chute de 11% au mois d'octobre 2012
En octobre 2012, la fréquentation des hôtels classés réunionnais, avec 78 700 nuitées, chute de 11 % par rapport à octobre 2011. Elle est même en deçà de la fréquentation d’octobre 2010 (- 5 %). Cette baisse est significative, car si la fréquentation mensuelle est parfois descendue cette année à un niveau inférieur à 2011, elle s’était jusque-là
maintenue au-dessus de la fréquentation de 2010.

Malgré une légère hausse de 1 % de l’offre de chambres, le taux d’occupation recule fortement de neuf points par rapport à octobre 2011, pour atteindre 74 %. Il recule également de trois points par rapport à octobre 2010.

D’août à octobre 2012, la fréquentation hôtelière est en net retrait par rapport au même trimestre de 2011 (- 6,5 %). Cette baisse touche cette fois-ci l’ensemble des catégories d’hôtels, et encore principalement les hôtels de catégorie supérieure (- 13 %).

Le taux d’occupation sur le trimestre recule de six points par rapport à 2011, impactant toutes les catégories d’hôtels à différents niveaux. Les hôtels de quatre ou cinq étoiles sont les plus touchés (- 10 points), alors que les hôtels trois étoiles sont un peu plus épargnés (- 5 points).

Toujours sur le trimestre, la fréquentation baisse fortement sur tout le territoire et plus particulièrement dans le sud (- 10 %) et dans l’ouest (- 5 %).

Le taux d’occupation sur le trimestre diminue aussi fortement sur l’ensemble du territoire. Ce recul est plus important dans l’Ouest (- 7 points contre - 5 points ailleurs), car ce territoire a connu en parallèle la plus forte augmentation de l’offre de chambre sur un an.


Note : La mise en place de la nouvelle classification des hôtels est effective pour 34 établissements parmi les cinquante que compte l’île à ce jour : 28 ont confirmé leur précédent classement et 6 ont changé de catégorie, impactant de fait, les catégories observées mois après mois, dans la présente enquête sur la fréquentation hôtelière. 16 établissements sont donc en attente du verdict de leur classement ou n’ont pas encore entamé leur démarche.

Plusieurs possibilités s’offrent à nous pour la prise en compte de ces nouveaux classements : au fil de l’eau privilégiant l’actualité des classements (mais perturbant les messages mensuels) ou un basculement global une fois que tous les hôtels auront basculé dans la nouvelle classification. C’est cette dernière méthode que nous avons privilégiée. Nous travaillerons donc "à classification inchangée" durant quelques mois et vous proposerons ensuite, dans un numéro spécial, des historiques de séries en ancienne puis, en nouvelles catégories.


L’enquête sur la fréquentation hôtelière est effectuée depuis 1972 à La Réunion. Elle concerne tous les établissements classés. Depuis janvier 2004, le département a intégré l’application nationale de l’enquête de fréquentation hôtelière. Le taux d’occupation est calculé pour chaque mois par le rapport du nombre de chambres occupées au nombre de chambres ouvertes à la location. Les nuitées sont le total des nuits passées par les clients dans les établissements hôteliers. Elles prennent en compte le nombre de personnes hébergées et leur durée de séjour. (1 nuitée = 1 personne x 1 nuit).
Mardi 8 Janvier 2013 - 07:14
.
Lu 457 fois




1.Posté par Mékisonkons ! le 08/01/2013 09:50
Quand je pense qu'il y aura encore des mauvaises langues pour dire que l'irt ne sert à rien...

2.Posté par eric le 08/01/2013 10:32
cela baisse partout dans l'océan indien; il ya une crise en europe... personne ne semble le relever

3.Posté par marc le 08/01/2013 11:35
quand j'entend un patron d’hôtel (alamanda-blue beach-floralys) qui dit qu'il s’intéresse aux reunionais car on lui a enlever des avions...... et que pour fêter ca il double le prix des chambres..... ça ne m’étonnes pas que la fréquentation baisse.
(d'ailleurs vous lui avait fait une bonne pub gratuite en publiant un article sur lui)

4.Posté par ndldlp le 08/01/2013 14:53
mais que fait le nouveau grand yaka fokon des îles vanilles...pascal viroleau..voilà donc toute l'efficacité des mesures à la con prises par lui, notamment les "ambassadeurs" de notre belle île..?

et le voilà parachuté avec un salaire conséquent pour piloter l'action touristique régionale (seychelles maurice réunion) alors qu'il n'a été qu'un simple directeur d'office municipal de tourisme???

allez chercher la cohérence des décisions de son bon pote, didier robert...!!

des pro..pas des rigolos siouplé..c'est possible ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales