Sport

Freefight: Défaite de Samantha Jean-François au deuxième round

Le combat de MMA (combat libre ou freefight) opposait Samantha Jean-François à une spécialiste d'arts-martiaux de 36 ans dans la catégorie des 50 kilos. L'événement a eu lieu ce samedi à Colchester, en Grande-Bretagne. La grande première pour la jeune Réunionnaise de 28 ans, il s'est effectué en cage.


Freefight: Défaite de Samantha Jean-François au deuxième round
Le spectaculaire combat a eu lieu ce samedi lors du célèbre BCMMA (British Challenge Mixed Martial Art) en Grande-Bretagne.

Malgré une très bonne préparation et un mental de guerrière, pour son premier combat en cage, la chance n'aura pas été du côté de la Réunionnaise Samantha Jean-François. Elle n'a pas pu aller plus loin que le  deuxième round. "Mon corps m'a complètement lâché. Après un 1er round ou je suis scotché à la cage, je parviens à passer un juji, une clef de talon et un coude qui met une bosse à mon adversaire ... mais impossible pour moi de finaliser. Plus aucune force dans les jambes, l'acide lactique me gagne" , explique-t-elle cette défaillance précoce. Bryony Tyrell remporte le combat, spécialiste d'arts martiaux et mère de deux enfants.

Samantha dénonce toutefois un gameplan qui selon elle n'aurait pas été respecté. La lumière sera faite dès aujourd'hui pour savoir ce qui a pu "clocher" dans sa préparation physique.

Mais la jeune femme reste fair-play."Pas une égratignure, la cage ne me fait pas peur, bien au contraire, du repos et j'apprendrai de cette défaite", déclare t-elle.
Lundi 9 Mai 2016 - 09:43
Julie Ribeyra
Lu 2465 fois




1.Posté par Veridik le 09/05/2016 14:39 (depuis mobile)
Faut pas se frotter aux arts martiaux.

Vous ferez mieux la prochaine fois...

2.Posté par Jeff le 09/05/2016 19:29 (depuis mobile)
Sport débile et abolissant dans une cage en plus comment de telles choses sont autorisées et en plus encouragées c est une honte halte définitivement à toutes ces incitations à la violence gratuite

3.Posté par Top le 09/05/2016 19:58
"Freefight: Défaite de Samantha Jean-François au deuxième round" Attention, il y a quand même des subtilités: du freefight c'est vraiment de la bagarre de rue sans règles.

Le MMA a gardé le coté complet mais a interdit les coups "dangereux" comme frapper derrière la tête.

Employer le terme freefight n'est pas très approprié :)

Concernant le coté cage et violent c'est du marketing, pour donner un aspect plus brut et animal, ce sont les combattants qui décident d'y aller au final.

4.Posté par Réveillez vous le 10/05/2016 07:34
Jeff ; Sport débile et abolissant

ha bon ...attends une définition de l'art martial :

Un art martial est un style ou une école dont l’enseignement porte principalement sur des techniques de combat, à mains nues ou avec arme.

Historiquement, cet apprentissage intègre une dimension spirituelle et morale visant à la maîtrise de soi (essentielle, tant pour renoncer au combat évitable que pour y faire face de manière efficace, s’il ne l’est pas),

et s’enrichit de multiples connaissances
(culturelles, philosophiques et médicales, notamment).
Ainsi, les arts martiaux visent au développement global de l’individu :
- externe (force, souplesse), interne (énergie, santé), intellectuel et moral.

5.Posté par moin mi dit que... le 13/06/2016 19:12
A voir sur you tube. Beau combat mais effectivement on sentait qu'elle manquait de vivacité et d'explosivité pour renverser la vapeur.
Par contre, heureusement que contrairement aux hommes où on essaye de "casser la gueule " de l'autre. Dans ce combat féminin, on recherchait plus des prises techniques ( clé bras,...) parce que plusieurs fois elle s'est trouvé en mauvaise posture et si l'autre essayait de la pilonner au visage , ça aurait été une autre paire de manche.
Ce qui serait dommage car c'est une belle fille...
Allez , courage !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales