Economie

Frédéric et Didier Foucque démissionnent des présidences des sociétés Foucque


Frédéric et Didier Foucque démissionnent des présidences des sociétés Foucque
Il y a deux ans, dans une relative discrétion, Frédéric Foucque avait été écarté par les actionnaires de la SA Foucque, qui représente Citroën à la Réunion, au bénéfice de son frère Didier, par ailleurs déjà PDG entre autres de Groupama Réunion.

Frédéric, à qui on reprochait une mauvaise gestion, s'était vu confier la présidence de la SAS (société par actions simplifiée) holding de la SA (société anonyme), un poste plus honorifique qu'autre chose.

Depuis cette date, Didier Foucque avait essayé de redresser la barre et surtout de négocier avec les banques pour arrêter l'hémorragie et trouver les relais financiers pour continuer l'activité.

La presse écrite s'était faite l'écho des difficultés du groupe à mettre en place un prêt d'environ 20 millions d'euros. Les banques demandaient à la famille Foucque de mettre tous leurs biens en garantie, ce qu'ils ont accepté mais quii n'était malheureusement pas encore suffisant. Et sans prêt, impossible de payer la filiale de Citroën et donc de dédouanner les voitures immobilisées au Port. On se souvient même qu'en début d'année, Foucque Sa était restée plusieurs semaines sans livrer un seul véhicule !

Les négociations avec les banques et les autres partenaires ont été extrèmement dures et ont abouti hier (il y a quelques jours selon d'autres sources) à la seule solution permettant aux frères Foucque de ne pas tout perdre : leur démission des postes de présidents des différentes sociétés du groupe.

Ils restent pour le moment administrateurs et actionnaires, mais il se murmure qu'ils pourraient être amenés d'ici peu à vendre également leurs participations à un ou plusieurs repreneurs. Plusieurs seraient sur les rangs : des investisseurs locaux ou extérieurs, sans qu'aucune piste ne soit pour le moment privilégiée.

Mardi 21 Juillet 2009 - 15:47
Pierrot Dupuy
Lu 5878 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/07/2009 20:54
Un pan de l'histoire économique réunionnaise se tourne.

2.Posté par citron galet le 21/07/2009 21:31
C'est bel et bien la fin du Groupe Foucque... Voilà ce qui arrive quand on ne pense qu'à récupérer de nouvelles parts de marché, dans n'importe quelles conditions et en oubliant les règles fondamentales de gestion des activités du commerce automobile. Cela arrive à Foucque aujourd'hui et cela arrivera à Caillé demain si M. Caillé ne remet pas très vite de l'ordre dans la direction et la gestion de ses activités automobiles...

3.Posté par coco le 21/07/2009 21:53
et qd on voit es difficutés on comprend coment le cospar st taré d'exiger 50 euros de hauss de salaire
c'est débile

4.Posté par bleuet le 21/07/2009 22:17
Je suis consternée de constater qu'une famille de la Réunion représentant plusieurs générations en soit arrivée là. Quel dommage ! Je souhaite qu'une solution soit trouvée.

5.Posté par DAGO le 21/07/2009 23:10
SATANE DE CRISE ! Ben décidément personne n'est épargnée ! Déjà le groupe CAILLE est dans la tourmente. Tenez bon les amarres chers capitaines !!! Ne laissez pas les capitaux étrangers bouffer les capitaux pei !!!!!!!!!!!!!!

6.Posté par françois gillet le 22/07/2009 00:06
Oh capitaine, mon capitaine... Bon, on arrête de plaisanter ? Qui s'est gavé pendant un demi siècle sur la vente de bagnoles avec des marges ahurissantes ? Caillé va bien, merci. Abdoul aussi. Fouque va moins bien apparement. Moins de réseaux, sans doute. Cela dit, si les banquiers qui se plantent (cf la BR, filiale de la Caisse d'Epargne, auteur de la catastrophe natixis) donnent des leçons aux patrons qui se plantent...

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2009 01:19
mauvaise analyse, citron galet..

8.Posté par Maronaz le 22/07/2009 08:47
zot tout pou plér si lo sor bann foucque... paréy bann-na i fé pityé, anon mét in két an plas pou ramas inpé la moné pou zot alor.... nou oubli ké zot pos lé plin...

9.Posté par citron galet le 22/07/2009 09:26
Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2009 01:19
mauvaise analyse, citron galet..

Et pourtant cher Nicolas DLDLP... les mêmes politiques commerciales ont évidemment donné les mêmes résultats économiques dans les deux groupes. Le retour de bâton est encore plus brutal chez Foucque parce que ce groupe est plus petit donc encore plus fragile.
Contrairement à ce qu'on lis et à ce que beaucoup de gens pensent, jamais les conditions d'achat des Citroën et des Peugeot n'ont été aussi favorables au consommateur (particuliers et entreprises) que depuis 1 an et demi. Foucque comme Caillé se sont livré à une course effrénée aux parts de marchés (rappelez vous d'ailleurs les articles de presse de 2008 qui encensaient les "soit disant" bons résultats du Groupe Foucque parce qu'il avait récupéré presque 4% de parts de marché...), en multipliant les offres promotionnelles et les campagnes publicitaires, les reprises d'occasion à prix très élevés, le sponsoring des rallyes (qui coute une petite fortune ...pour des résultats bien peu crédibles sur le niveau des ventes) etc., tout cela au détriment de leurs marges. Ils ont fait comme si le marché global allait continuer à progresser, comme les années d'avant, ce qui avait jusqu'à présent toujours permis de rattraper au moins une partie de la baisse des marges par une augmentation des volumes vendus. Et puis la baisse du marché est arrivée et les équilibres financiers des deux Groupes déjà gravement fragilisés par leurs erreurs de stratégie et de gestion se sont effondrés en moins de 6 mois ... avec les conséquences que l'on connait pour Foucque comme pour Caillé !!
Pour Foucque c'est fini et la survie passe par le rachat immédiat, pour Caillé c'est très inquiétant et les rumeurs de rachat se font aussi de plus en plus pressantes et de plus en plus fondées. Quant au changement de la direction auto du Groupe Caillé ... la messe est dite ... et on en reparle très prochainement !!

10.Posté par michel rvn blanche le 22/07/2009 10:20
Ben on trouvera un antillais pour le racheter,comme les "békés" sont indésirables là-bas (LKP et Cie) ils vont venir jouer "les békés" ICI "REUNION TERRE D'ACCUEIL", bientôt il n'y aura plus rien de 974 lé là!!!!

11.Posté par Choupette le 22/07/2009 11:38
Tiens, on parle bien des Caillé qui font partie des très grosses fortunes de France ???!!!

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2009 12:18
citron galet, la récupération de parts de marché se constate par plusieurs effets cumulés :
stratégie offensive des prix, avec le soutien du constructeur (faut pas oublier ce détail)
produits plus innovants que ceux des concurrents
packaging plus attractifs (conditions du sav, etc..)

en aucun cas, tu n'as sur le marché automobile des sacrifices de la marge au profit des consommateurs, sans qu'il y ait de répercussion auprès le constructeur sur les efforts consentis par les vendeurs...c'est comme ça..

Par ailleurs, la course à la part de marché fait parti des obligations que toute activité commerciale engendre auprès de ceux qui la réalisent. d'autant plus que ces objectifs de parts de marché conditionnent certains éléments des contrats annuels passés avec les constructeurs.

Concernant l'effondrement des ventes à la Réunion, c'est la conséquence du contexte de crise mondial, de raréfaction des crédits (bien que l'Etat ait mis en place un médiateur du crédit, dont on se demande s'il est réellement sollicité par les entreprises locales) ou de conditions plus contraignantes pour les investisseurs pour obtenir des crédits. Ceux qui ont les capitaux pour survivre, survivront, ceux qui sont les plus faibles auront du mal à s'en relever.

Ce que nous observons pose la simple question des conditions de survie du capital, de sa nécessaire recherche d'activité qui lui permettent de se régénérer (donc de produire du cash flow et de la CAF). L'activité automobile telle que nous la connaissons, est moribonde tant qu'il n'y aura pas de la part des constructeurs historiques, la révolution électrique (ti pas ti pas n'arrivé mais le plus tôt sera le mieux) , ne resteront de viable que les structures de SAV.

Ensuite, pour en finir avec le mythe, sachez que bien des petits propriétaires de maisonnettes sur l'île de Ré sont assujettis de par la valeur commerciale de leurs biens, à l'ISF, sans avoir un niveau de revenu qui leur permette de faire face au paiement de cet impôt.. d'où la nécessité pour ceux là, d'un bouclier fiscal... faut pas confondre flux de ressources et patrimoine...

13.Posté par thierry le 22/07/2009 14:58
Caillé, Foucque etc tout ce beau monde s'est constitué un patrimoine énorme en mettant dans la tête des réunionnais, avec l'aide des pubards et des maisons de crédit, l'amour inconsidéré de l'auto...

Combien de familles dans la misère alors que le seul revenu du foyer est englouti dans le crédit auto, le plus souvent pour un modèle haut de gamme n'ayant pour seule finalité que de flatter l'égo de ses proprios ???

Que ces exploiteurs d'un nouveau type aient des difficultés, qu'ils disparaissent....ça me réjouis !
Achetons par mandataire et boycottons ces sangsues !

14.Posté par roberto le 22/07/2009 16:27
à Thierry
On nous force pas à acheter des grosses voitures !
Il faut aussi réfléchir avant de signer !
Si des gens sont assez idiots pour mettre tout leur argent dans la voiture c'est leur problème et ils doivent ensuite en assumer les conséquences.

15.Posté par FRANCO le 22/07/2009 17:42
non roberto contrairement à ce que vous pensez et écrivez, le surendettement a et aura de plus en plus des conséquences très négatives pas seulement pour les surendettés mais pour tous les Réunionnais. Nous ne sommes qu'ua début d'une crise qui va toucher très durement notre île qui n'est pas dans un vase clos.

Comment est-il possible d'oublier que nous vivons sur un petit caillou de 2500 km2 et que les problèmes des uns rejailliront sur le problème des autres ? Comment est-il possible d'oublier que la politique de surendettement que la région est en train de mettre en oeuvre, comme la politique du président Sarkozy et de son gouvernement qui creusent toujours plus de déficit de l'Etat a et aura de plus en plus des conséquences dramatiques sur le devenir de notre île ?

Les visites de Père Noël de Fillon ( les 10 ou 13 € pour les planteurs ), ou de Sarkozy , ne vont pas durer étrenellement et compter sur la manne de la France et de l' Europe est de plus en plus illusoire. Cessons de croire qu'Elie Hoarau, député européen, arrachera indéfiniment la Réunion à l'endettement dans laquelle certains l'entraînent par le gaspillage éhonté de l'argent public pour maintenir un "train de vie" que nos si "généreux donateurs", la mère patrie et l'Europe, n'auront plus les moyens, ni la volonté, de nous garantir.

Il faut savoir tenir compte des réalités, ce que nos politiques en infantilisant une partie de leur population, se refusent de faire en leur laissant croire à d'éternels lendemains en endettant les citoyens d'aujourd'hui ce qui sacrifiera immanquablement les citoyens de demain.

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2009 19:08
thierry, et pour le SAV tu fais comment ..?

17.Posté par William le 22/07/2009 21:45

Nous sommes au début de la crise....


18.Posté par La di La fé le 23/07/2009 08:42
J'aime bien le titre de l'article " ....démissionnent .....", ce n'est pas vraiement le bon terme, car pour cela il faudrait avoir été embauché et avoir travailler, ce qu'ils auraient du mal à prouver ! car le travail paye, d'autres se payent sans travailler puisque c'est eux qui font les règles et d'ailleurs ne les respectent jamais.

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/07/2009 11:33
ladi lafé porte bien son pseudo, parler sans savoir, sans connaître..juste pour faire du vent..

20.Posté par Ladi lafé le 23/07/2009 15:00
Désolé Nicolas, je pense connaître bien mieux que vous les dossiers de l'automobile.
De plus vous êtes hors département depuis un certain temps...Malgré tout, je vous répondrai pour vous rappeler que ces gens sont nés et hérités de fortunes, fonctions, et autres avantages sans avoir fait les écoles nécessaires et sans avoir mis un franc de leur poche pour prendre le caviar qui à l'époque ont eu en héritages. Ce qui est désolant quand on sait le nombre de familles qui en vivaient et qui leurs faisaient confiance. Combien de familles de salariés seront à la rue ? Et de plus la fierté mal placé de ne pas vendre quand on a des offres écrites en 2008...Et tout çà pour çà ???
DESOLANT pour les pauvres gens qui en vivent de ces emplois.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales