Société

Fred Buyle dans Libération: "Il n’y a pas de risque requin à la Réunion, mais un problème humain"


Photo: Fred Buyle
Photo: Fred Buyle
 
Dans son édition du jour, le quotidien Libération publie une interview de Fred Buyle, cet apnéiste belge qui était venu à la Réunion pour effectuer des marquages privés de requins (lire: "Des marquages privés pour comprendre et relativiser le risque requin" ). Après trois semaines de plongée sur les différents spots de l'île, et même s'ils n'avaient marqué aucun requin, Fred Buyle et son accolyte, le Canadien William Winram, avaient constaté qu'il y avait "peu" de requin dans les eaux réunionnaises (lire: "Je ne pensais pas qu'il y avait si peu de requins" ).

"A la Réunion, on n’est pas souvent confronté aux requins, d’où une peur panique"

A l'occasion du Salon de la plongée, à Paris, Fred Buyle revient sur son expérience à la Réunion. Dans une interview parue dans Libération, il explique: "Pour moi, il n’y a pas de risque requin à la Réunion, mais un problème humain. On a tendance à oublier que la mer reste un milieu naturel et non sécurisé et les requins, des animaux sauvages. A la Réunion, on n’est pas souvent confronté aux requins, d’où une peur panique. Sur les plages d’Afrique du Sud ou d’Australie, des panneaux énoncent les dangers et les comportements à adopter. Il y a tous les ans des accidents, mais les usagers ont intégré cela et vivent avec".

Au-delà de ce constat, l'apnéiste avance des explications sur la recrudescence des attaques en 2011: "Il n’y a pas une explication, mais un faisceau de facteurs favorisants. D’abord, un biotope idéal et de la nourriture qui fidélise ces requins sédentaires : dans le port de Saint-Gilles, les pêcheurs balancent en nombre les carcasses de poissons, à quelques centaines de mètres des plages. Ensuite, il faut réaliser que surfeurs et nageurs sont des "usagers faibles" de la mer. Ils flottent en surface et le requin peut jauger cette proie potentielle sans que celle-ci en ait conscience. Au contraire, un plongeur ou un chasseur sous-marin montrera au requin qu’il est repéré. En voyant les plages réunionnaises, William Winram, qui est aussi surfeur, a tout de suite dit qu’il n’irait jamais surfer ou se baigner sans quelqu’un en surveillance dans l’eau. S’il n’y a pas eu d’accidents avant sur cette portion de côte, c’est par chance!". Par ailleurs, "avec une baie dans laquelle se jettent plusieurs rivières, des ravines qui rejettent eau douce et déchets organiques, une ferme aquacole et une plage sableuse qui abrite des bateaux de pêche, la zone est idéale pour eux".

Enfin, Fred Buyle assure une nouvelle fois qu'il y a très peu de requin près des côtes réunionnaises: "En vingt-cinq ans de plongée en eaux tropicales, je n’en ai jamais observé si peu ! Curieusement, ils étaient très furtifs, timides, ils se sont rarement approchés malgré les appâts sonores ou à base de morceaux de poisson. D’habitude, ils restent aux alentours. Cela m’a vraiment étonné. Selon moi, il y a très peu de requins dans ces eaux tropicales, d’ailleurs peu poissonneuses. Il est aussi possible que les requins aient été fortement dérangés avant notre arrivée, notamment par la capture d’un individu".

Audrey Pulvar se souvient "d’une sortie en forêt lacustre guyanaise"

Suite à cet article de Libération, la chroniqueuse de France Inter, Audrey Pulvar, s'est également fendue d'un billet ce matin sur la radio publique. Revenant sur l'interview de Fred Buyle elle explique: "Ce seraient plutôt nos modes de vie qui seraient en cause : des pêcheurs qui ont pris l’habitude de rejeter à la mer, à quelques dizaines de mètres du rivage, une grande quantité, quotidienne, de carcasses de poissons, mais aussi des surfeurs et des nageurs empiétant de plus en plus sur le territoire habituel des requins sans prendre le minimum de précautions nécessaires".

Puis elle conclut sa chronique sur un souvenir: "Mais le risque zéro existe-t-il ? Souvenir d’une sortie en forêt lacustre guyanaise avec un familier du coin : il faut que tu comprennes que c’est toi qui viens sur le territoire de l’insecte ou de l’animal sauvage, me disait-il, donc tu le déranges, tu l’agresses. Qu’il soit araignée tueuse, anaconda ou félin, ne t’étonnes pas qu’il réagisse, et prépare-t-y…"
Vendredi 20 Janvier 2012 - 14:55
Lu 8235 fois




1.Posté par Ded le 20/01/2012 14:01
"Il n’y a pas de risque requin à la Réunion, mais un problème humain"

pas faux!

2.Posté par tortue wa pa son queue le 20/01/2012 14:07
et goute a nou, fé ni même band boug i sorte déor po engraisse a zot, bien payé bien manzé, apré c même boug la po moucate a nou !!! band zélu la couillonisse va ! arèt fé la taille ek nout larzan band la ....

3.Posté par GUILLERMET le 20/01/2012 14:24
BEN OUI
TJRS DE
L IMPRUDENCE HUMAINE
INDISSIPLINER
JE SUIS D AVIS AVC LE 1ER COMMENTAIRE PAR LE LECTEUR DU JOURNAL
ZIN FO974

4.Posté par polo974 le 20/01/2012 14:51
ben s'il n'y a pas de risque requin, il n'y a pas de problème, donc pas de problème humain...


5.Posté par mwa la pa di le 20/01/2012 14:58
"tortue wa pa son queue " voilà le type de poster qui dans son écrit (2) qui est digne d'intérêt Plus couillon tu meurs !

6.Posté par joseph Hoareau le 20/01/2012 15:01
A la Réunion, les requins les plus dangereux sont sur terre ! Nous y avons une variété très développée et très active à certaines périodes : les requins élus !!!

Se nourrissant d'euros, ils y pullulent, surtout dans certaines structures bien argentées avec l'argent public dont ils se régalent , comme les mairies, les communautés de communes, le conseil général très "giboyeux" avec ses 1 500 000 000 euros et le conseil régional, certes moins riche, avec ses
700 000 000 € !!!!

Certaines des variétés de requins réunionnais, les "requins PCR" , les "requins Alliance", connaissent quelques difficultés à satisfaire la boulimie de leurs chefs de banc, les requins Vergès qui ont perdu la manne "région" et risquent de se faire éjecter de la manne conseil général par les "requins droite sociale" qui en ont leur garde-manger !!!

N'oublions pas les "requins UMP" qui ont eux aussi de redoutables appétits qui les poussent à éliminer les "requins PCR et Alliance, y compris avec l'aide des "requins PS" qui sont eux aussi de féroces consommateurs prédateurs des euros publics !!!

Nul doute que l'Océan est un monde bien moins féroce en matière de requins que la terre réunionnaise.

7.Posté par Philippe CUVELIER le 20/01/2012 15:16
Pas de risque requin à la Réunion?

Alors même qu'il indique lui même "qu'en voyant les plages réunionnaises, William Winram, qui est aussi surfeur, a tout de suite dit qu’il n’irait jamais surfer ou se baigner sans quelqu’un en surveillance dans l’eau. "

8.Posté par PAYET le 20/01/2012 15:30
@tortue wa pa son queue
Seule une personne qui n'a jamais voyagé peut sortir une telle débilité. Il y a des experts dans tous les domaines ... en astronomie, en agriculture, etc.
Lui c'est un expert, un homme qui a voyagé, vu et analysé les choses. Il a pris le temps de comparer et son but n'est pas de critiquer.

9.Posté par Philippe CUVELIER le 20/01/2012 16:22


http://www.opr.re/rapports/2007_RAPPORT_FAISABILITE_DRUMLINES_SAINT_PIERRE.pdf

10.Posté par Fab le 20/01/2012 17:46
Mais bien sur un gars qui vient plonger à la Réunion pendant 3 semaines a eu le temps de comprendre tout le problème, et en plus de constater qu''en fait il n'y avait pas beaucoup de requins autour de l'ile ! Bravo, quelle clairvoyance ! Quelle exhaustivité !
Si je vais faire un safari et que je ne vois aucun lion, est-ce ça signifie qu'il n'y a pas beaucoup de lion dans la savane ?
Comme si le fait de ne pas les observer signifiait qu'il n'y en avait pas... L'océan est grand me semble-t-il. Les ravines ont débordé ces derniers temps,c'est peut être maintenant qu'il faudrait plonger pour les observer.
+1 avec post 7 qui met en avant une belle contradiction : peu de requins mais "j'irai jamais surfer là sans surveillance"..
Bref ça va alimenter le discours des personnes pour qui le problème vient uniquement des surfeurs, en profitant au passage pour mépriser certains qui sont dans l'eau depuis plus de 30 ans.

11.Posté par Arret sur images le 20/01/2012 17:47
La presse nationale, contrairement à la presse locale a su faire la part des choses et constater que l'avis specialistes reunis sous l'egide de la COI recoupait l'avis de Fred Buyle.

- pas un probleme de requin
- un probleme de perception
- Au dela des precautions elementaires il importait en premier lieu de changer les mentalités

les media locaux seraient bien inspirés d'en prendre acte et de considerer les uluberlu de la psychose comme il se doit, quand bien meme ils seraient grovaza de la féde .

Souhaitons que la prefecture qui tranche en dernier ressort sache garder la tete froide et n'intervertisse pas les reponses a donner aux probleme de requins et de psychose qui sont bel et bien distinct. La population n'a pa a être prise en otage pour qq allumés du principe de precaution et de la drum line

12.Posté par Philippe CUVELIER le 20/01/2012 18:29
PERSONNE, parmi les spécialistes, parmi les donneurs de leçons, parmi les omniscients du net, n'osera prendre le PARI (le risque?) d'aller surfer (surf, bodyboard ou bodysurf) tous les jours, pendant 2 semaines sur les spots de l'ouest, comme les "usagers faibles" l'ont fait pendant près de 50 ans.

D'une attaque par an voir tous les 2 ans, on est passé à 6 attaques durant les 9 mois d'ouverture de plages en 2011.

Personne ne souhaite aseptiser l'océan indien, ni même tenter de réduire le risque requin à zéro, mais juste un retour à la normale (passant peut-être par une régulation des spécimens sédentarisés), avec un taux d'accidents plus acceptable.

Relevez le pari, et là, on règlera définitivement ce fameux problème de perception. Et là les mentalités évolueront.


13.Posté par Heu... le 20/01/2012 18:33
Bien vu Post7
c clair que c est pas tres cohérent, et le "mal" est pourtant fait... aie aie aie, ca sent pas bon cette histoire de squales

14.Posté par NEMO le 20/01/2012 18:34
- poste 2 .tortue wa pa son queue... i wa pa clair et yentan pa son z'oreil ?

La venue des 2 "Zétrangers" (Belge et Canadien) mondialement reconnus comme étant parmi les meilleurs dans leur domaine de compétence, n'a pas coûté 1 centime d'euro à la Collectivité,...
En effet d'après les Médias, l'intégralité des frais a été prise en charge par les 2 intéressés et par les dons privés versés au Comité régional de plongée à l'origine de leur venue dans le Département....

- poste 6 . Excellente analyse du mal Réunionnais... mais qui a mis ces élus en place ?

- poste 9 . Remarquable dossier de l'IRD.... Qu' a fait la municipalité de Saint-Paul ?

15.Posté par Comment masquer un échec? le 20/01/2012 18:39
Mr Buyle devrait plutôt faire amende honorable de n'avoir rien fait ici au niveau marquage.
Premier échec pour lui...la Réunion toujours un bon révélateur.

Qu'il passe ici 20 ou 40 ans et on acceptera son verdict...mais 15 jours pour plier toute une vie de connaissance Réunionnaise pour certains, c'est un peu court monsieur.

16.Posté par lol le 20/01/2012 19:00
mort de rire : les paranos s'en prennent à Fred Buyle alors que le bonhomme etait piloté par Guy Gazzo, un boug dont le connaissance du mileu marin à la Reunion n'est contesté par personne.

Est ce que Guy Gazzo a amené Fred Buyle dans des faux plans? bien sur que non. Meme devant les evidences les plus elementaires les paranos persistent dans leur delire; Ca releve plus de la prefecture mais bien de la psychotherapie.

17.Posté par noe2012 le 20/01/2012 19:08
Ils ont raison : il n'y a pas de risques de requins à la Réunion ....

Certains doivent les exciter par leurs manières d'entrer dans l'eau ....

"Tu n'es, rappelle-toi, que l'acteur d'une pièce réglée par le metteur en scène." (Épicète)

18.Posté par Notre merde le 20/01/2012 19:20
Je retiens que finalement c'est notre merde qui attire les requins : la merde des pêcheurs rejetée en mer, et la merde de chacun de nous rejetée par les ravines.

C'est vrai, le problème, c'est la merde de l'homme. Et pas seulement à la Réunion, mais sur la planète entière.

19.Posté par jyves974 le 20/01/2012 19:53
A l'article et au post 6 : 20/20 !!!

20.Posté par Tanbi le 20/01/2012 20:07
18.Posté par Notre merde le 20/01/2012 19:20

Et quand les requins de toutes sorte chient eux même de la merde d'homme...après les avoir mangé... la boucle est bouclée...

21.Posté par Caton2 le 20/01/2012 20:53
12. Monsieur Cuvelier, je suis d'accord.
Quant aux déclarations de Fred Buyle, il faut les prendre avec des pincettes. Ce gars faisait avant tout de la com, au salon de la plongée. Se faire un peu mousser, valoriser son expérience et émettre un diagnostic sans appel, c'est bon pour sa réputation de "spécialiste" et c'est facile en l'absence de contradicteurs. Mais, fut-il le meilleur spécialiste de l'apnée, et le meilleur spécialiste du marquage des requins:
1/ il lui a été impossible de prendre la mesure de la situation en trois semaines;
2/ il se contredit comme ça a été remarqué post 7.
Dire que les réunionnais ont eu de la chance jusque là c'est pousser le bouchon un peu loin.
Seules les statistiques nous permettent de nous faire une opinion. Six fois plus d'attaques en 2011 que les années précédentes. 3 attaques mortelles sur les 17 attaques mortelles dans le monde en 2011 Ce qui fait 17, 6 %. Pour un aussi petit territoire, c'est totalement anormal.
Voici le lien pour consulter les statistiques mondiales en 2011. Tout le monde pourra juger: http://sharkattacksurvivors.com/shark_attack/viewforum.php?f=46

22.Posté par jyves974 le 20/01/2012 21:35
Comment masquer son ignorance ?

En ridiculisant les experts qui se moquent des ignares. Juste pour 2011, les USA ont connus 40 attaques de requins, l'Australie et l'Afrique du Sud, 18 chacun... quand la Réunion ne compte que 23 au total sur une période de 20 ans et pense vraiment qu'elle est envahie par une horde de requins.

C'est vrai que l'habitué de la dodo et du rhum sirop est forcement plus compétent que des experts mondiaux.. tellement compétents que les clubs concernés ont préféré faire appel a ces experts mondiaux, plutôt que de faire appel aux flèches locales.

Centurion !!! On a été attaqué par une horde de gaulois, de sangliers et de chiens !!
Combien ?
Ils étaient 2, un gros et un petit, un chien et deux sangliers.

23.Posté par lol le 20/01/2012 22:21
22.Posté par jyves974 le 20/01/2012 21:35

Centurion !!! On a été attaqué par une horde de gaulois, de sangliers et de chiens !!
Combien ?
Ils étaient 2, un gros et un petit, un chien et deux sangliers.


+10

24.Posté par Caton2 le 20/01/2012 22:48
22. Vous écrivez des âneries... sans vous en rendre compte.
23 attaques en 20 ans dont 6 l'année dernière, ça veut dire que pendant 19 ans la moyenne était de moins d'une attaque par an et que sur une seule année, elle passe à 6. Anodin? Négligeable?
Vous comparez la Réunion avec les USA et l'Australie. Vous êtes mégalo? La Réunion, combien d'habitants? Quelle superficie?
J'hallucine devant tant de connerie! On est mal barré avec des mecs comme vous, qui nient l'évidence. Quand un baigneur péi se sera fait croquer je ne voudrais pas être à la place de ceux qui se la jouent risque requin = zéro. Ils vont déguster et ça sera bien fait pour eux!

25.Posté par intershark le 21/01/2012 00:17
les requins les plus dangereux sont les fainéants pompeurs d'aides sociales! et çà, y'en a bcp qui connaissent bien!

26.Posté par lol le 21/01/2012 07:11
24.Posté par Caton2
Vous comparez la Réunion avec les USA et l'Australie. Vous êtes mégalo? La Réunion, combien d'habitants? Quelle superficie?


c'est du fauxculisme ou de la connerie?
ce sont les pleureuses de la drum line qui nous bassinent avec l'Australie et l'Afrique du sud....

27.Posté par tic tac tic tac le 21/01/2012 07:14
a la la i cose i cose mai en attendent le fred il a rezon et c vrai aussi kil y a eu plus d'attaque de requin en 2011 mai c ton poser le question: pourkoi auten d'attaque en si peu de temp?le probleme ne viendre t'il pa de nous ki jeton a la mer nos detritu et plein d'autre chose comme le poisson a kelke metre du rivage et mm con a vu kil y a une psychose du requin, vu con a cru voir un requin alor ke cete un rai.je sui d'accord avec william je v pa surfer si il ny a pa des personne en survaillence et pui on a toujour surfer avec no ami requin alor pourkoi temp de peur vi a vi d'eu.

28.Posté par noe2012 le 21/01/2012 07:19
"Le trou du cul n’est-il pas le portail de l’être ? " (Samuel Beckett )

Le trou dans la couche d'ozone doit être la cause du réveil de la méchanceté de l'homme qui envahit tous les milieux de la Terre du fin fond des océans au plus hauts sommets des montagnes ...On constate que sa taille a augmenté régulièrement de puis 1979 . La teneur en ozone résulte d'un équilibre entre formation et destruction sous la dépendance de l'activité solaire, de la température, de la présence d'autres substances chimiques ...
Le trou réveille sûrement l'ardeur des requins excités par les surfeurs qui envahissent leurs aires de chasse ou de repos ...

" Ce que l'on sait le mieux, c'est ce que l'on a deviné, puis ce que l'on a appris par l'expérience. "
(Chamfort)

29.Posté par fleur de kann le 21/01/2012 07:20
La plupart des commentateurs sont écrits par des gens qui n'aime pas la mer et qui ne pratiquent aucune activité nautique (a part acheter une tranche de thon au super marché)
Qu'est qu'ils en ont a foutre des requins ? C'est pas leurs problèmes.........Et si ils se sentent réellement par les problèmes de La Réunion ils se rendraient alors compte que c'est une catastrophe économique et qu'il y a un vrai problème derrière cela

30.Posté par Catin 2 le 21/01/2012 08:28
ce qui divertissant sur un blog ,c'est qu'un facheux se prend toujours pour un moderateur ou une sorte de censeur intelligent.Ici ,cest CATON2 ,24 ,qui s'y croit tellement qu'il distribue des bons points d'intelligence et de cretinerie.Moi je distribue a ce cretin des alpes la palme CHRUCHILL du plus gros fach de pedalo mecano qui vuet tuer du requin alors que son lobby s'effondre avec son parti de fascistes debiles du FN.Casse toi pauvre tache comme disait notre bon president .Vas voir a la souris chaude dans ton coin prefere si j'y suis ,mais j'y suis pas .desole pour toi,(...)

31.Posté par Galet le 21/01/2012 10:08
Le problème sur ce sujet, c'est que tout se contredit, j'ai un ami plongeur qui est partit marquer des requins dans la baie de St-Paul, Certes, ils n'ont pas marqués beaucoup de requins, mais pas parce quil n'y en avait pas beaucoup, mais pasqu'ils étaient des dizaines, très agressifs, et qu'ils les chargés dès que les plongeurs s'approchaient, alors le plonngeur, qui vient de France faire son bizness, et qui dit n'importe quoi, pour eviter de dépenser des sous dans la protection des baigneurs et surfeurs, il rentre chez lui, Mi néna beaucoup de dalon qui vont plonger en apné dans la grande Ravine à St Leu, et qui voient ENORMEMENT DE REQUINS!!! Alors c'est normal qu'on en voit plein, à Trois Bass, A St-Leu, à St gilles, à St Paul, PARTOUT!! On voit des requins PARTOUT, et là , un plongeur qui sort de on ne sait pas ou, vient nous rassurer," il n'y a pas de requin ici"!!

32.Posté par Tomael le 21/01/2012 12:58
Post 20 : non seulement votre commentaire n'apporte rien au débat (si on peut appeler ça un débat), mais vous manquez totalement de respect aux proches des victimes. Un peu de retenu, je vous rappelle qu'il y a eu mort d'hommes et que l'émotion et la douleur sont encore vives.

33.Posté par lol le 21/01/2012 14:20
galet arrête de planer. C'est Guy Gazzo qui a conduit le marqueur de requin. Pour ce qui est de ton ami plongeur, cette histoire de "dizaines de requin agressifs" ça fait carrément sourire.

34.Posté par Fab le 21/01/2012 19:48
Sauf erreur, tous les arguments évoqués par F. Buyle sur la recrudescence des attaques en 2011 ne sont pas des phénomènes nouveaux : ça fait des années qu'il y a la réserve, des années que les pêcheurs, ravines et autre station d'épuration rejettent nos saletés à l'eau, des années que ces spots sont fréquentés par les surfeurs... Bref rien n'a changé à priori dans nos habitudes humaines. [...] C'est donc là que M. Buyle sort sa botte secrète : il n'y aurait pas eu plus d'attaques avant 2011 grâce à la CHANCE ! Ah oui la chance explique tout c'est certain..
Pour moi, en l'absence d'études sérieuses sur les requins autour des cotes réunionnaises (avec retour d'expérience de plusieurs années), accorder du crédit à un mec qui prétend avoir tout compris en 3 semaines, c'est un peu (beaucoup) manquer de recul et avoir parti pris.
Je tire donc mon chapeau à toutes ces personnes qui semblent avoir tout compris au problème requin euh pardon que dis-je, au problème "humain"..

35.Posté par Galet le 21/01/2012 20:57
Lol, si tu ne crois pas cela, va voir les clubs de plongées à St Gilles et St Paul, et parle aux monos qui sont partits marquer!

36.Posté par lol le 21/01/2012 21:24
Fab, il n'y a pas de recrudescence d'attaque mais recrudescence d'imprudence.

Tu peux donc enlever les 2 premiers accidents de l'année 2011 dans la comptabilité des anomalies. Les amis du bodyboarder originaire de la Reunion et reputé connaissant la mer serait bien inspirés par égard pour sa famille de ne pas instrumentaliser son deces dans leur discour s'ils ne veulent pas qu'on mette le doigt sur son imprudence démesurée.

Tu peux aussi enlever toutes les attaques dite de confusion alimentaire: Le surfeur des roches noires, le kayakiste et le piroguier n'ont meme pas ete blessé alors que les 2 derniers cités été à la merci du requin qui aurait pu faire ce qu'il voulait s'il était vraiment un "tueur".

Il reste effectivement la cas du bodyboarder a boucan canot en pleine journée. Un deces de trop, un accident triste, mais surement pas le cas qui permet de dire qu'il y a une "anomalie ponctuelle, particuliere" qui justifie la sanctuaristion ou la karcheristion du littoral. D'ou le propos de Fred Buyle:

"Sur les plages d’Afrique du Sud ou d’Australie, des panneaux énoncent les dangers et les comportements à adopter. Il y a tous les ans des accidents, mais les usagers ont intégré cela et vivent avec".

Il en demeure pas moins que les etudes sur le long terme sont necessaires car si beaucoup d'hypotheses ont ete fermée c'est peut etre pas le cas de toutes; Il est vrai qu'on aimerait bien un peu plus de transparence(en temps réel) sur les observations des scientifiques.

37.Posté par emdéerrre laul le 22/01/2012 03:15
@Lol tu dis n'importe quoi, dès l'attaque sur Eric Dargent, les pratiquants ont redoublé de prudence. Tu crois qu'on est tous des casse-cous comme dans Point Break ? Mais quelles âneries tu débites crânement ! De grâce ferme-là, tu ne connais pas le problème. On a toujours intégré un certain risque requin, déjà très élevé y compris pour l'Océan Indien ( nombre de surfers/nombre d'attaques graves = n1 mondial, avant, alors maintenant ...). Tu crois quoi, qu'on sort de la piscine municipale en jaune fluo ? Qu'on a envie de défouler sur les requins ? Pourquoi mentir : ce n'est pas vrai, les pratiquant n'ont pas redoublé d'imprudence, c'est l'inverse. Soit tu mens, soit tu es ignorant... ou un peu les 2 ?

38.Posté par Lol le 22/01/2012 10:10
37.Posté par emdéerrre laul
Pourquoi mentir : ce n'est pas vrai, les pratiquant n'ont pas redoublé d'imprudence, c'est l'inverse. Soit tu mens, soit tu es ignorant... ou un peu les 2 ?


Merci t'apporter du credit à mon propos en t’enfonçant tout seul . tu devrais consulter le blog de surf prévention:

15 juin 2011 : le bodyboardeur Eddy Aubert est attaqué à la tombée de la nuit par plusieurs requins à moins de 200m du rivage, sur le spot de Boucan-Canot. (...). Les jours précédents, de fortes pluies ont été enregistrées.

19 février 2011 : le surfeur Eric Dargent est blessé en fin de journée par un squale à Grand-Fond sur le spot de Trois roches. (...). L’eau était particulièrement trouble ce jour là, dû à de fortes pluies. (18H30 zinfos974)


emdéerrre laul nous confirme qu'on a bien un probleme humain a gerer et il faudrait pas que les autorités en profitent pour obliger les surfeurs a pratiquer en cage ou en laisse avec des kommander

39.Posté par Lol le 22/01/2012 10:14
37.Posté par emdéerrre laul
De grâce ferme-là, tu ne connais pas le problème.


voila le genre de propos agressif qui vous a valu d'etre comparé au FN. Tu as sans doute remarqué qu'il y a pas mal de monde qui partagent cette opinion. Ca n'est pas en intimidant les gens que vous aurez d'avantage raison.

40.Posté par jyves974 le 22/01/2012 23:00
Une chose est sure. LeCaton ne sait pas lire.
Normal.. Il n'a jamais essayer de faire une ratonnade contre les requin. Il pense vraiment que la Marine va l;aider dans sa chasse au fond de grand bleu francais

41.Posté par nemo (l'autre) le 23/01/2012 13:48
Ben si,c'est justement parce qu'on aime la mer qu'on s'occupe de la sauvegarde des requins avant de parler des interets économiques.
Allez JOUER (parce que vous surfez pour JOUER) ailleurs !

42.Posté par Diabolisation le 24/01/2012 17:00
Tellement à court d'arguments les squalophiles qu'ils lepénisent l'adversaire. Vous êtes pitoyables... Si vous voulez on peut se mettre à vous comparer à goebels ou à hitler, ce sera super constructif. AFFLIGEANTS.

43.Posté par Tanbi le 24/01/2012 20:54
32.Posté par Tomael le 21/01/2012 12:58

Bien entendu je ne faisais pas allusion à personne en particulier...je ne suis pas aussi débile...je voulais juste répondre à l'absurdité de la situation.

Les hommes mangent du requin et les requins mangent de l'homme...c'est réel.

On ne peut pas aller dans le mer et reprocher à la mer les noyades et aux requins de manger de l'homme...Faut arrêter les conneries...Je peux pas être suspecté de manquer de respect aux familles en affirmant ce genre d'évidence.

Enconséquence, si un requin dévore mon fils (qui va souvent dans la mer)... il chiera de mon fils après l'avoir mangé...bons sentiments ou pas...

44.Posté par math le 08/10/2012 17:44
Cher Monsieur Buyle,

Nous avons découvert par hasard votre article « Requins de la Réunion, huit mois après ». Si vous êtes un excellent apnéiste et photographe, la lecture de votre billet nous laisse en revanche dubitatifs et interrogatifs. Nous souhaiterions engager le dialogue et mettre à profit votre expérience pour construire une opinion motivée ensemble. Les points sont abordés de façon structurée ci-dessous.

Rappel du contexte
Fred Buyle est un apnéiste de compétition et photographe Belge qui a ramené de magnifiques clichés du requin blanc. Il a été invité à ce titre à la Réunion par l’IRT pour apporter son expertise dans la crise requin en décembre 2011 et pour marquer des requins à l’aide de balises. Il était accompagné de William Winram, un apnéiste canadien. Malgré 17 sorties en mer, les champions n’ont réussi à tagger aucun requin. On retient du passage et de l’expertise de Fred Buyle à la Réunion, fortement médiatisé, que le problème requin est avant tout « humain », qu’il n’a pu apercevoir que peu de requins, et que le requin bouledogue est un « animal craintif et doux ».

Tout d’abord : un climat de dialogue délétère
Monsieur Buyle, vous dites avoir « reçu des insultes qui sont entre-autres à caractère raciste et des menaces de la part de quelques excités frustrés ». Nous déplorons cet état de fait et partageons votre affliction. Vous n’êtes pas sans savoir que le poster initial de Sea Shepherd traitant les surfeurs de connards n’est pas étranger à cet échauffement des esprits, sans oublier la désinformation orchestrée par cette ONG. S’ajoutent également à ces insultes des acteurs locaux essayant de s’engouffrer dans la brèche du clivage ethnique…

Votre expertise « qui n’a pas changé d’un pouce »
Vous indiquez que la population de requins n’a pas changé d’un pouce et que « les personnes qui sont régulièrement à la mer dans des conditions similaires d’observation témoignent toujours de la même chose ».
Si Guy Gazzo (pêcheur apnéiste à La Réunion depuis environ 50 ans) témoigne qu’il y a toujours eu des observations de requins à La Réunion, il précise toutefois que l’observation de requins bouledogues sur la côte Ouest de l’île était tout à fait exceptionnelle auparavant, et que la donne a aujourd’hui changé. Les requins seraient d’ailleurs, selon lui, en surpopulation, l’équilibre ayant été rompu. Il affirme également que si les requins sont timides, ils sont toutefois capables d’attaquer…

Ceux qui sont à l’eau tous les jours à La Réunion ont, sur la base de leur expérience locale, mis en avant plusieurs facteurs favorisant le risque d’attaques de requins sur la côte Ouest (voir ci-dessous). Votre analyse « d’expert » semble donc ignorer l’expérience des « anciens » qui sont à la Réunion depuis des décennies. Permettez-nous donc de noter que votre analyse du risque requin à La Réunion comporte des contradictions :
- vous affirmez n’avoir observé que peu de requins et ceux-ci étaient selon vous « craintifs ». Votre ami William Winram affirme cependant qu’il ne se mettrait pas à l’eau ici pour surfer en raison du niveau du risque d’attaque de requin qu’il n’est pas prêt d’assumer…
- vous affirmez par ailleurs que l’augmentation du nombre d’attaques de requin serait due à l’augmentation du nombre de pratiquants qui accroitraît la probabilité des rencontres et des attaques de requins. Il n’y a cependant eu aucune augmentation significative du nombre de pratiquants de surf à La Réunion ces dernières années qui permettrait d’étayer votre théorie. Vous avez cependant allègrement fait l’impasse sur le fait que suite aux attaques de 2011, le nombre de pratiquants a largement diminué, alors que de nouvelles attaques ont malheureusement eu lieu.
- à aucun moment vous n’évoquez le rôle joué par l’implantation de la ferme aquacole, située entre le sec Saint Paul et la zone balnéaire où les attaques ont eu lieu. Le rôle de cette ferme a été mis en évidence et dénoncé par les associations locales d’usagers de la mer, et cette ferme devrait aujourd’hui fermer (nous vous invitons à consulter les articles de presse à ce sujet).
- à aucun moment vous n’évoquez le rôle possible des balises de la Réserve marine faisant office de mini-DCP sur les 40 km de la réserve. Ces balises sont pourtant connues des pêcheurs locaux en raison de la présence de thons et autres prédateurs tout autour.
D’autres facteurs pourraient être énumérés, comme les effluents, auxquels les associations locales s’attaquent également. Nous souhaiterions donc vous faire comprendre que la problématique du risque requin à La Réunion est complexe et ne peut être résumée à un simple « problème humain » comme vous avez pu l’indiquer.

Le jeu des acteurs sur le terrain
Vous dénoncez le fait que certains œuvrent « dans le but de récupérer des subventions qui coûtent des fortunes à la collectivité », et nous vous rejoignons totalement sur ce point. Le programme CHARC touche en effet 700.000 euros et garde jalousement toutes ses données pourtant acquises avec de l’argent public. Sous la pression actuelle des associations locales d’usagers de la mer, quelques informations commencent tout juste à être distillées au compte-goutte. De plus, beaucoup d’institutions liées à la vie marine (Ferme aquacole, ARDA et les associations gravitant autour) ont des fonctionnements totalement opaques, et sont toutes liées de par leurs représentants et leurs budgets. Ces conflits d’intérêts sont aujourd’hui révélés au grand jour dans les médias locaux, et ce encore grâce au travail des associations locales d’usagers de la mer (voir là encore les articles de presse).
Vous noterez que des associations locales se sont tout de même montées pour, selon vos propres termes, « se bouger et se responsabiliser » pour assurer la surveillance des spots, mais aussi dénoncer les conflits d’intérêt, les écoulements d’eaux usées, la surpêche, etc.

Mais votre rôle dans cette histoire ?
Vous avez finalement beaucoup de chance Monsieur Buyle. Vous voyagez aux frais de la collectivité pour donner une expertise péremptoire en 15 jours qui ne change pas 8 mois après malgré de nouvelles données. Vous vous faites aider par les pêcheurs locaux, mais vous ne semblez pas les écouter puisque l’expert c’est vous. Vous délivrez un message peu compréhensible (il n’y a pas de requins ou alors ils sont craintifs, mais c’est dangereux et il ne faut pas se baigner) et qui ne fait pas avancer les choses, si ce n’est votre propre notoriété et le discours de l’écologie radicale. Vous pouvez « aider des équipes de scientifiques là où les moyens logistiques sont disponibles », et dire aux autres « bougez-vous », « responsabilisez-vous » et conclure qu’au final, tout cela vous importe peu puisqu’il vous suffit de prendre un avion pour aller « plonger dans l’Océan » et manger le poisson pêché avec vos amis…

Merci quand même pour votre expertise… Si vous avez ceci dit un minimum de conscience personnelle et professionnelle, nous vous accueillons à bras ouverts pour aborder tous les aspects du problème et vous présenter les actions des associations locales des usagers de la mer. Mais ce sera cette fois ci à vos frais si vous n’y voyez pas d’inconvénients. Vous nous prouverez ainsi que vous êtes capable de vous bouger et de vous responsabiliser pour vos opinions motivées…

Les IrreverSEAbles

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales