Société

Fred Buyle: "Je ne pensais pas qu'il y avait si peu de requins"

"Se réapproprier l'océan pour désacraliser la peur du requin". Voici en substance le message qu'a voulu faire passer ce matin à Saint-Gilles le champion d'apnée Frédéric Buyle. Malgré une campagne dont son compère, William Winram, et lui reviennent bredouilles, ils évoquent calmement trois semaines d'expérimentation constructive.


 
Frédéric Buyle et William Winram repartent ce soir. Derrière eux, les deux apnéistes ne laissent pas de marquage sur un squale mais une somme d'expériences qui pourra servir localement.

Sur les trois semaines de leur présence sur l'île, ils sont sortis en mer à 17 reprises. "Nous n'avons pas plongé deux jours", résume Frédéric Buyle, déjà un exploit en soi. Sans surprise, les zones de mise à l'eau se sont étendues de la baie de Saint-Paul à l'Ermitage, avec malgré tout des prédilections pour la zone en sortie de port de Saint-Gilles et celle de la baie de Saint-Paul (sept sorties chacune). "Le premier jour, nous avons vu un requin bouledogue devant la plage des Roches Noires", explique l'apnéiste. En tout, sept visions, toujours distante de 12 à 15 mètres, ont été faites dans les eaux saint-gilloises. En baie de Saint-Paul, le spécialiste se dit étonné de n'avoir observé qu'un requin bouledogue "alors même que l'on m'avait dit 'attention, près de la cage (comprendre la ferme aquacole, ndlr), il y aura beaucoup de requins'".

Malgré ces quelques observations faites "entre 300 et 800m du rivage", il reste catégorique : "il s'agit à chaque fois de rencontres furtives, 2 ou 3 secondes, pas plus !". Aucun requin tigre n'a par ailleurs été détecté. Autre fait marquant sur lequel les deux apnéistes se mettent d'accord, la pauvreté en ressource poissonneuse, "du moins par là où on est passé, au-delà, on ne saurait pas dire".

Sur la conduction de cette opération inédite dans les eaux réunionnaises, il n'hésite pas à donner son sentiment concernant la frilosité de l'administration. "Je suis belge, j'ai la chance de voyager beaucoup dans le monde et à chaque fois on me donne carte blanche pour effectuer de telles opérations", précise-t-il. Entre la possibilité de sillonner dans la Réserve marine et l'utilisation d'appâts, les deux spécialistes ont ainsi été confrontés à "un climat passionnel" qui "n'a pas rendu le travail facile". C'est simple dit-il "personne, aucune autorité ne souhaite prendre le risque de prendre une décision. Je trouve par ailleurs ridicule de vouloir toujours trouver des coupables lorsque des attaques ont lieu, tout comme je ne comprends pas qu'on rende responsable un maire pour cela. En France, on veut trouver un coupable à tout prix. En Afrique du Sud ou en Australie, les autorités informent les gens qui décident ou pas d'aller à l'eau".

Fred Buyle: "Je ne pensais pas qu'il y avait si peu de requins"
Du passage des deux apnéistes sur notre département on retiendra que deux tentatives de taggages sur deux bouledoques ont failli réussir. "Les deux fléchettes ont rippé sur la peau très épaisse des squales", ce qui fait dire à Frédéric Buyle que les bouledogues ont quasiment la même constitution que les requins citrons. Georges Masanelli, le président du comité régional de plongée, estime qu'il faudra nécessairement corriger le tir sur le matériel pour qu'il puisse être utilisé une fois les deux spécialistes partis.

Un "malheureux concours de circonstance"

"Je savais que ça allait être difficile mais je ne pensais pas qu'il y en avait si peu (de requins)", témoigne le champion belge. Une affirmation qui ne manquera pas de faire réagir les pêcheurs qui disent sensiblement le contraire.

Un peu plus dans les hypothèses, Frédéric Buyle avance la théorie du "malheureux concours de circonstance" pour qualifier les attaques de 2011. "C'est un manque de chance, s'avance-t-il. Oui, j'entends bien qu'on me dit qu'il n'y en a jamais eu pendant 25 ans par ce côté de l'île, c'est vrai, mais les causes sont partagées. On aura jamais la réponse. Il n'y en a pas une plus importante que l'autre. Ca peut-être du 25% à cause de la Réserve marine, 25% à cause des déchets qui proviennent du port, etc...".

Petite anecdote venant de William Winram dont l'expérience en mer est tout aussi imposante que son confrère : "j'ai vécu cinq ans à Hawaï et j'y ai trouvé une eau relativement similaire. Je sais que je n'irai pas surfer ici sans quelqu'un à proximité pour surveiller en dessous de l'eau".

De leurs expériences communes, les deux champions délivrent des messages évocateurs: "Aujourd'hui, on va à la mer comme on va au supermarché". Dans ses propos, Frédéric Buyle milite pour un meilleur respect d'un "animal qui a tout aussi peur, si ce n'est plus peur que nous". Pour concrétiser ce qu'il avance, il imagine que les requins qui ont attaqué l'ont fait après avoir constaté que leur future proie était relativement isolée. "Il a pu rester en-dessous du surfeur 4 ou 5 minutes à évaluer la situation avant d'attaquer", explique-t-il. Ce qui fait dire au champion que l'une des solutions immédiates reste que l'homme se réapproprie cet espace délaissé.

"Il faut réouvrir les plages !"

Pour Frédéric Buyle, "il faut que les plongeurs, les apnéistes, les randonneurs sous-marins viennent occuper la colonne d'eau derrière les surfeurs afin de perpétuer une présence humaine dans la zone". Sur la possibilité de prélèvements sur des prédateurs au comportement déviant ou marqué à plusieurs reprises sur une même zone, il n'exclut pas l'idée d'en venir à cette extrémité mais avec un bémol. "Vous pouvez en tuer 3, 4, 6 (et encore faut les trouver !), vous aurez toujours derrière une population de remplacement. D'ailleurs qu'est-ce qui vous dit que après en avoir tué 200, le 201ème n'attaque pas parce que l'on ne l'aurait pas repéré ?", questionne-t-il.

Dans l'immédiat, Frédérice Buyle préconise la fin de l'interdiction de baignade sur les plages concernées. En conclusion: "Plus on va attendre, plus ça va être difficile aux autorités de justifier une réouverture parce qu'on aura jamais une explication". 
Mardi 6 Décembre 2011 - 12:58
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4459 fois




1.Posté par coco le 06/12/2011 16:00
Peut -on vraiment tirer de telles conclusions en si peu de temps ?pas à en croire les pecheurs, surfeurs et autres plongeurs et ulm .LOCAUX.

2.Posté par martinebonbois le 06/12/2011 16:03
les médias sur-médiatiseraient-il la présence de requins? Bigre des requins dans l'eau!!

3.Posté par psycho le 06/12/2011 16:09
et voilà, comment se dégonfle un psychodrame créé artificiellement par des décideurs et des "je sais tout" incompétents. Tous les rigolos qui racontaient que les requins squattaient le littoral à l'affût des baigneurs peuvent aller se rhabiller !! Et maintenant autorisez les baignades sinon, c'est la mort des plages de l'ouest !

4.Posté par lepsy le 06/12/2011 16:27
Ce qu'il y a à la racine de l'être humain, c'est ce qui est commun à tous les êtres vivant un plan d'organisation, une dynamique des poussées instinctives qui engendrent le plaisir et la douleur. Mais chez l'homme les instincts sont des « pulsions », en ce sens qu'ils ne sont jamais « bruts », qu'ils sont en quelque sorte, et justement, humanisés en devenant des « désirs » moins exigeants que des besoins, mais plus compliqués aussi par la complexité même des fantasmes qu'ils empruntent dès que l'esprit naît aux « objets » que son désir vise et divise.

Les requins sont l'objet même de fantasmes larvaires . La peur engendre des frustrations au plus profond de l'âme .

5.Posté par Seen le 06/12/2011 16:29
C'est évident que le requin attaque ce qui nage a la surface, puisqu'on le voit pas arriver, il en a conscience, .... car en plongé il est très méfiant, et évite ce qui le regarde ....

6.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 06/12/2011 17:07
"1.Posté par coco le 06/12/2011 16:00
Peut -on vraiment tirer de telles conclusions en si peu de temps ?pas à en croire les pecheurs, surfeurs et autres plongeurs et ulm .LOCAUX."

C'est marrant, j'ai crû entendre une polémique sur le supposé racisme d'une élue locale ayant tenu des propos guère éloigné ciblant des surfeurs il y a peu...

7.Posté par Thierry le 06/12/2011 18:00
Il n'y a pas besoin de 100 requins, UN seul suffit.... Un requins PLEIN de dents NON BROSSéES mais bien AIGUISé et le ventre vide ça croque tout ce passe....

8.Posté par Fab le 06/12/2011 18:05
On dirait que certains sont prêts à nier les faits bien avérés qui se sont déroulés ces derniers mois. Le requin est un animal dont on ne sait pas tout, loin s'en faut. Conclure que ce n'était qu'un fantasme alors qu'il y a eu plusieurs morts et plusieurs attaques faut vraiment en tenir une couche !
Maintenant ce n'était peut être qu'un phénomène ponctuel qui a conduit à toutes ces attaques, peut être que le pire est derrière, mais qui est prêt à assumer une telle responsabilité ?

9.Posté par coco le 06/12/2011 18:06
PF DUPUY :ne mélanges pas tout.

10.Posté par sherlock holmes le 06/12/2011 19:28
8.Posté par Fab
On dirait que certains sont prêts à nier les faits bien avérés qui se sont déroulés ces derniers mois.


ben justement quels sont les faits?

- debut d'année: 2 attaques au coucher du soleil a contre sens du simple bon sens.

- apres, il y a l'attaque du body boarder à boucan,

- puis les attaques accidentelles de la pirogue a st paul, du surfeur aux roches noires et du kayak au brisant ou a chaque fois, il s'est averé que le requin a laissé le bonhomme vivant et intact apres s'etre rendu compte de sa méprise.

- les pecheurs de la prefecture comme les apneistes confirment que les requins sont rares.

- le gery van truc peut etre content, il a gagné ses subventions et son assos de notable peut rejoindre les club select des pistonnés jouissant de privileges que sont " vie oceanne" et " globice"

----------------------------------

a partir de ces faits, les pleureuses peuvent broder , ca ne deviendra pas des verites pour autant.
Ceux qui veulent la securité absolue et garantie n'ont qu'a aller consommer de la piscine (attention aux risques reels qui existent malgré tout) ou rester sur le sable (attention au risque cancer de la peau, risque mycoses etc)

mais quoiqu'il en soit l'arreté prefectoral d'interdiction de tout ne tient plus; pas besoin de monter une petition pour faire réagir claude guéant, un tribunal administratif suffira.

11.Posté par L'INSOUMIS le 06/12/2011 20:07
Peut etre n y a t il qu'un seul requin, un requin qui aurait été habitué a l'homme ou qui aurait été alimenté par ce dernier...
Un requin Bouledogue d'aquarium par exemple..!

Nan j'deconne...!!!

12.Posté par Fab le 06/12/2011 20:35
Pas tout à fait d'accord avec vous Post 10. Même si on peut penser que les "charges" des requins sur les embarcations ou apnéistes sont accidentelles, il n'en demeure pas moins qu'il y a eu recrudescence de ces phénomènes en un laps de temps plutôt court !
Après est-ce que ces événements sont derrière nous ? si oui à quoi étaient-ils dus ? Vont-ils se répéter si on ne fait rien ? ou éventuellement serait-ce le changement de saison avec le thermostat qui grimpe qui ferait qu'ils se sont éloignés provisoirement des cotes ?
Moi je dis ça mais je n'en sais rien, je constate juste qu'on a toujours pas trouvé le "pourquoi" malgré la venue de tous ces spécialistes..
Cela dit je pense qu'il faut rouvrir l'accès à la mer à chacun, en son âme et conscience. Marre de tous ces interdits ! Sauf que pour les plages publiques c'est plus délicat vu qu'il plait beaucoup au citoyen lambda de se retourner contre les autorités en cas de problème, et ce même si on l'avait averti !!

13.Posté par coco le 06/12/2011 20:40
Sherlock, tu nous les brise ! on dirait un bulldog haineux.Quand on a rien à dire on se tait !

14.Posté par marceline le 06/12/2011 21:14
Et où l'on constate que les pleurnichard -je sais tout mieux que personne- m'as tu vu quand je suis rebelle-içi ils connaissanent rien- ont eu tout faux depuis le debut!
Insulter la maire responsable de tout: faux
Chasser les requins c'est efficace: faux
La réserve marine: garde manger: faux
La ferme aquacole grouille de requins en dessous: faux
Les reunionnais n'y connaissent rien: faux

Et dire que si on les avaient écouté: on aurait dézinguer tous les requins, detruit la biodiversité marine en ouvrant la réserve, détruit les fruits de la recherche aquacole, bref: on aurait sacrifié la réunion..pour leur plaisir à surfer sur leur terrain de jeu. !!!!!

15.Posté par NEMO le 06/12/2011 21:22
*Il faut se réapproprier l'espace marin et sous-marin en particulier à proximité de la plage des Roches noires et de Boucan canot ainsi que l'ont justement déclarés, Fred et William, 2 éminents spécialistes, seuls capables de rester 5 à 6 minutes à - 40 mètres et + en apnée pour taguer les requins, animaux très craintifs, en toute sécurité.

SUGGESTIONS:

Après renfort des équipes de surveillance à terre et en mer et fait sécuriser des ZONES DE BAIGNADE SUFFISAMMENT VASTE PAR UN VRAI FILET,... les services de l'Etat ne pourraient-ils pas accorder une dérogation spéciale au Comité Régional de plongée pour que, sous la responsabilité opérationnelle de Guy Gazzo, qui a parfaitement intégré le mode opératoire de Fred et William durant leur traque,... sur chacun des 2 sites préalablement protégés, interviendrait régulièrement:

- une première équipe composée de 4 apnéistes confirmés ayant suivi une formation particulière avec le matériel adéquat, à proximité et hors zones de baignade, dans les endroits fréquentés par les surfeurs dans des fonds allant jusqu'à 15/20 mètres maximum...

- une seconde équipe de plongeurs en bouteilles équipée d'un dispositif de recyclage d'air qui permettrait à la fois de ne pas faire fuir les squales avant leur marquage et surtout de descendre plus longtemps dans les zones de moins 30/40 mètres en toute sécurité ...

16.Posté par L''''Ardechoise le 06/12/2011 21:45
Je propose que "lepsy" aille psychanalyser les requins, ça donnera sûrement de meilleurs résultats, ils risquent de tous se barrer à l'entendre pontifier!

17.Posté par coco le 06/12/2011 22:43
Marcelline, tu es affligeante de carricature et d'inexactitude issue de l'ignorance.

18.Posté par Marine le 07/12/2011 02:54
Bravo Fred vous avez parlé comme il fallait dans beaucoup de pays anglo saxons on met des pancartes "at your own risk "mais en France l'état c'est le papa ;doit s'occuper de tout;régler tous les problèmes;l'assistanat a encore de beaux jours;moi perso plus de 500 plongées avec ou sans bouteilles;jamais vu de requin!!!par contre je regarde toujours autour de moi;au cas où;j'ai même plongé de la ferme,jamais rien vu;eux m'ont vue peut être mais moi pas...je dis pas qu'il y a pas danger mais de là ànvouloir massacrer tous ces squales

19.Posté par vince le 07/12/2011 06:55
un truc que je ne comprends pas :

"Petite anecdote venant de William Winram dont l'expérience en mer est tout aussi imposante que son confrère : "j'ai vécu cinq ans à Hawaï et j'y ai trouvé une eau relativement similaire. Je sais que je n'irai pas surfer ici sans quelqu'un à proximité pour surveiller en dessous de l'eau".

et plus loin, ils proposent d'ouvrir les plages ...????...

Et pas la peine de jouer sur les mots : baigner ou surfer, après l'attaque de Mathieu, c'est le même risque...Alors il ya PEU de danger ou BEAUCOUP de danger ?

20.Posté par sherlock holmes le 07/12/2011 06:59
c'est vrai que l'hypothese de requin deviant devenu ultra-agressif et telaché par l'aquarium est a verifier:

-ce requin avait commencé a bouffer d'autre predateur dans l'aquarium
- les animaux en captivité qui deviennent hystériques (chien roquets amarré en plein soleil avec une corde de 40cm) deviennent completement impresivibles avec un comportement qui n'a rien a voir avec celui des animaux sauvge.
- curieux que l'aquarium ait pris la peine de l'abattre apres la polemique du requin guitar
- curieux que l'aquarium ait pris l peine de l'abattre pour devoir payer l'equarissage alors qu'ils preocuupé par le fric
- curieux que les propos du gardien contredise la version officielle de l'aquarium

=> seul une enquete de la gendarmerie peut esperer faire emmerger la verité sur cette hypothese

21.Posté par on ressort les archivs? le 07/12/2011 07:52
La caricature affligeante de type vivant comme hors de notre île et dénigrant tout ce qui a été fait, désireux de détruire autour d'eux tout ce qui n'entre pas dans leur petites satisfaction personnelles m^me si tout le monde doit en pâtir.....a été donnée par ces quelques surfeurs grande gueulles dont M. Buyle vient avec délicatesse et fermeté de claquer .

Si tu veux qu'on ressorte les archives de tous les "arguments" délirants , insultants et empli d'ignorance sur la réunion et sur la mer, des surfeurs on peut....
Les réunionnais sont discrets mais ont une bonne mémoire.....

22.Posté par state 808 le 07/12/2011 07:54
ce pseudo spécialiste va à l'encontre des conclusions de gramoune Bello, honte à lui !!!


S'il y en a pas tant que ça c'est une bonne nouvelle, ça ira plus vite pour les tuer !

23.Posté par vince le 07/12/2011 08:16
@ 20 : de nombreux surfeurs disent depuis un moment que la non présence humaine dans la réserve marine a laissé s'installer ces requins.
C'est ce que dit aussi F . Buyle.
Alors tes archives, relis-les au lieu de te masturber dessus en dénigrant les surfeurs.

24.Posté par bruce le 07/12/2011 08:17
19.Posté par vince
Et pas la peine de jouer sur les mots : baigner ou surfer, après l'attaque de Mathieu, c'est le même risque...



ben non justement. Le risque est seulement dans les situations ou la personne n'est pas en mesure de montrer au(x) requin(s) qu'il l'a vu. C'est le cas des nageurs qui ne mettent pas la tete dans l'eau, des surfeurs et de l'eau a faible visibilité.


un simple masque de plongée, des lunettes pour reperer le requin et lui faire simplement face du regard suffit. C'est d'ailleur pour cette meme raison que les chasseurs en apnée tournent la tete ou masquent leur regard avec la main pour ne pas faire fuire le poisson.

25.Posté par coco le 07/12/2011 10:25
Bien dit , Vince.

26.Posté par bruce le 23/07/2012 21:26
je viens de ré-écouter la reportage video de cet article et je suis stupefait par le manque total de respect du cameraman qui vient se mettre dans le champ pendant l'interview quitte à la foutre en l'air.

En surf un boug coma se prend 2 calottes dans la tete direct.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales