Société

Françoise Vergès demande plus de visibilité pour l'Histoire coloniale française


Françoise Vergès demande plus de visibilité pour l'Histoire coloniale française
Mardi 15 novembre, rue Oudinot au ministère de l’Outre-mer, Françoise Vergès, Présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, a remis à Marie-Luce Penchard le rapport de la Mission sur la "Mémoire des Expositions Ethnographiques et Coloniales". La ministre chargée de l’Outre-mer avait annoncé la création de cette mission lors de l’inauguration de la manifestation "un Jardin en Outre-mer", le 9 avril dernier, au Jardin d’acclimatation, où se déroulaient les "expositions de la honte" des XIXe et XXe siècles.

C'est d'ailleurs au moment de l'inauguration de cette exposition que de vives polémiques avaient éclaté. Le passé trouble du Jardin d'acclimatation (voir ici ) avait été soulevé par des élus de Nouvelle-Calédonie puis relayé par des parlementaires d'Outre-mer.

"Je ne reviendrai pas sur la polémique née à l’occasion du "Jardin en Outre-mer" que certains ont voulu entretenir. Je suis résolument du côté de ceux qui affrontent les difficultés plutôt que du côté de ceux qui les évitent en choisissant les petites phrases ou les attaques politiciennes", a mis au point hier Marie-Luce Penchard.

"La République a le devoir de reconnaître cette Histoire"

"Ma chère Françoise, nous nous connaissons bien, et je tiens à souligner la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qui vous caractérisent", a enclenché la ministre.

"Dans la lettre de mission que je vous ai adressée le 7 avril 2011, je vous avais fixé pour objectif de proposer des actions dans le champ mémoriel et dans le champ historique. Il s’agissait aussi bien de proposer des actions de sensibilisation des publics que de mener des recherches et envisager des restitutions pour transmettre le plus objectivement cette partie méconnue de notre histoire. La République a le devoir de reconnaître cette histoire, sans aucunement occulter le passé et instruire de procès", a toutefois tempéré Marie-Luce Penchard.

Parmi les propositions du Comité pour la mémoire et l’Histoire de l’esclavage (CPMHE) présidé par Françoise Vergès, le projet d’une inscription mémorielle au Jardin d’acclimatation et en Guyane est évoqué. "A cet effet, je souhaite que les acteurs concernés finalisent ce projet avec le ministère de la culture en 2012, en lien avec les Amérindiens de Guyane et les communautés Kanaks", a précisé la ministre.

Le Comité a souhaité également inscrire parmi ses priorités de 2012, la confection d’un programme de signalisation des lieux d’Histoire et de mémoire. "Pour ne pas rajouter à la multiplication des stèles et autres lieux de mémoire, le projet s'expérimentera uniquement dans Paris. (...) L’élaboration d’un programme de signalisation des lieux d'histoire et de mémoire liés à l’histoire du Paris ultramarin et colonial avec la mise en place d’une signalétique" se fera, a souligné Françoise Vergès

"Sentiment de frustration" des populations d'Outre-mer

La valorisation des archives qui permettent aux historiens de mener leurs recherches et ainsi faciliter l’accès du grand public à la connaissance est également considéré comme une priorité pour Françoise Vergès. L’identification et la restitution éventuelle des restes humains des collections patrimoniales sont aussi des propositions faites dans le document qu'a remis la présidente du CPMHE à Marie-Luce Penchard.

"Toutes les rencontres que nous avons faites ont souligné à quel point la perception demeurait, et cela dans toutes les communautés, d’un défaut de prise en compte de leur culture, d’un défaut de valorisation de leurs savoirs, de leurs pratiques, d’une absence de leur Histoire et de leurs héros dans les grands récits historiques. Le sentiment de ne pas être pris en compte donne lieu à un sentiment de frustration qui nourrit une rivalité entre mémoires et Histoires", a déclaré Françoise Vergès.

Cette dernière souhaite profiter de l'année des Outre-mer pour "inscrire dans l’espace public la reconnaissance par la collectivité d’un événement singulier. En inaugurant de manière officielle des monuments et des stèles, la collectivité accueille en son sein l’histoire et la mémoire d’un groupe", dit-elle.

Françoise Vergès a été nommée par décret présidente du comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage le 8 mai 2009.
Mercredi 16 Novembre 2011 - 07:53
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2399 fois




1.Posté par DADI le 16/11/2011 07:24
En ces temps difficiles ECONOMIQUEMENT, je trouve complètement décalé de consacrer du temps et de l'ARGENT à toutes ces manifestations de souvenir. Je ne dis pas qu'on doit occulter le passé mais qui aujourd'hui peut prétendre ignorer l'histoire des populations d'outre mer ? Je ne vois qu'un seul objectif à tout cela: nourrir quelques pseudos intellectuels-historiens. Je pense que la majorité des réunionnais ont d'autres soucis à gérer

2.Posté par ALEXANDRA le 16/11/2011 07:26
Le 8 mai 2009 parce que Papa était à La Région !!!

3.Posté par fiuman le 16/11/2011 08:09
Elle touche le RSA la Verges? faut chercher à gagner sa pitance maintenant que papa Paul n'est plus là pour lui le cari quotidien!

4.Posté par Thierry le 16/11/2011 08:30
Encore une volonté de vouloir faire croire au petit peuple que notre avenir est dans notre passé et pendant ce temps, eux ils continuent à s'en mettre plein les poches.... et demande à ceux qui veulent bien les croire d'aller gratter ce qui n'est plus ....Le travail c'est devant...s'en sortir, c'est devant.... La misère, c'est se lamenter et attendre que quelqu'un vienne vous donner une pièce ....si vous votez pour lui.... ça c'est colonial ....

5.Posté par jyves974 le 16/11/2011 08:59
Vergès, parasite endogene de la Reunion

6.Posté par labri le 16/11/2011 09:28
Cette authentique victime de l'esclavage porte encore les stigmates de ce douloureux passé:une chaîne autour du cou(voir photo)

7.Posté par Hamza le 16/11/2011 09:31
"Les peuples qui ignorent leurs histoires, sont condamnés à répéter les mêmes erreurs du passé..."

""Toutes les rencontres que nous avons faites ont souligné à quel point la perception demeurait, et cela dans toutes les communautés, d’un défaut de prise en compte de leur culture, d’un défaut de valorisation de leurs savoirs, de leurs pratiques, d’une absence de leur Histoire et de leurs héros dans les grands récits historiques. Le sentiment de ne pas être pris en compte donne lieu à un sentiment de frustration qui nourrit une rivalité entre mémoires et Histoires", a déclaré Françoise Vergès.""

Excellemment bien dit... Le devoir de mémoire est important afin que dorénavant l'on ne répète plus les mêmes erreurs du passé...

""Je suis résolument du côté de ceux qui affrontent les difficultés plutôt que du côté de ceux qui les évitent en choisissant les petites phrases ou les attaques politiciennes"""

Très bien dit Mme Penchard...!!!

On a soif de savoir notre histoire, qu'elle soit bonne ou mauvaise... !!!

8.Posté par Au secours le 16/11/2011 09:42
Et voilà la dernière de la famille de gros blancs (Réunionnais depuis seulement une générations le grand père n'est pas né à la Réunion, Papa Paul non plus) et elle nous tient des discours complétement dignes des zoreys friqués qu'ils sont (papa Paul n'a retenu du communisme que la notion opportuniste de tromper le petit peuple). On ne vit pas dans le passé on vit pour nos enfants.

9.Posté par Thierry le 16/11/2011 10:14
A Post 7 .... suffit d'avoir sa propre opinion .... comme tant d'autres réunionnais, zoreil, chinois, zarabes, vivant à la Réunion, l'histoire de lîle nous la connaissons. Notre histoire, nous la connaissons... Mon histoire, je la connais ....

Pas besoin d'un Ministre ou d'un intello de fortune pour deboute devant moin et me faire la morale ... et je ne ferai pas non plus le MARTIN KOSEUR-RéPéTEUR- pour justifier de l'utilité de telle ou telle chose .....

Pendant ce temps, c'est eux qui s'en mettent plein les poches et le p'ti lu reste à terre .... et je ne suis pas envieu de leur position car je bouge mon "q" et je n'attens pas sur leurs conneries.....

et je RESTE LIBRE comme tant d'autres le font.... Nous sommes libres et ce n'est pas un travail de plus sur ce sujet ou de moins qui nous fera "mieux vivre" .... La Bêtise ou l'art que vouloir faire croire "GROS BéBêTE" ... Il y a tant d'autres pistes à travailler .......

Fier d'être Réunionnais, Fier de mon Histoire, Fier d'être Français, Fier d'être Européen ..... LIBRE.... Dans combien d'autres pays les gens ne peuvent dire et se sentir ainsi ????????

10.Posté par Coquille vide le 16/11/2011 10:34
Cherchez l'intrus! (remarquez il y en a peut être bien... deux!)

11.Posté par job le 16/11/2011 10:43
Finalement elle s'en est pas mal sortie fifille, sa nouvelle planque est moins risquée que le joujou du vieux pépé, la mçur.

12.Posté par Kaloupillé le 16/11/2011 10:54
C'est bien ce que Françoise VERGES fait mais à l'heure actuelle le problème n'est pas là la seule chose qui nous interessent c'est de savoir comment nos enfants et petits enfants vont trouver du travail et preparé leur AVENIR si il avait vraiment de la visibilité à l'ile de la Réunion il y a longtemps que les Réunionnais ont déja vu clair comme de l'eau roche certains riches Réunionnais qui ont patoger dans le BUSINESS de la Politique savent trés bien qu'ils ont rien à craindre car Françoise vergès fait semblant de s' intéresser aux Réunionnais mais seule sa petite personne qui compte il y a assez d'hommes Politiques Réunionnais qui se trouvent à des Postes Importantes en Métropole qui veut que l'ile de la Réunion soit une plaque tournante pour le BUSINESS ça permet de gens de tout bord d'aller s'enrichir sous les Cocotiers et ne plus payer leurs Impôts en FRANCE et Jean - Louis DEBRE à
L' Assemblée le sait aussi bien que nous à Méditer !

13.Posté par mazenbron le 16/11/2011 10:59
HueM.P. et Françoise la transversale :qui se ressemble s'assemble .
Lafifille à popol reve toujours de sa MCUR,qualifiée par B.Gamaleya de"Maison du Clonage mental".

14.Posté par sgeg le 16/11/2011 11:20
c'est totalement indécent d'être à ce point déconnecté des préocupations quotidiennes des réunionnais.
quelle magnifique brochette de gaspilleurs d'argent public inutiles ! le navire est en train de sombrer et eux continuent allègrement de disserter sur le pourquoi du comment de la comète en dégustant champagne et petits fours à la santé de défavorisés qu'ils ne verront jamais de près...c'est une honte !

15.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 16/11/2011 11:21
Dites, vous auriez pas un vrai travail ? a faire ? ailleurs ? peut être en Angleterre ce serait super non ?
pour nous en tous cas, ce serait un soulagement...

16.Posté par Caton2 le 16/11/2011 11:27
"Ma chère Françoise, nous nous connaissons bien, et je tiens à souligner la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qui vous caractérisent". Il faut une bonne dose d'inconscience et/ou d'hypocrisie pour dire ça à Mademoiselle Vergès, la spécialiste de la manipulation de l'histoire!
Plus de visibilité pour l'histoire coloniale française? Chiche! Il n'y a pas eu plus colonialiste que la gauche, au nom du devoir pour les peuples supérieurs, d'aller infliger leur science aux peuples inférieurs.

17.Posté par Arnaldur le 16/11/2011 13:00
Sur le fond elle a raison mais l'argument n'est pas nouveau et elle ne l'a pas inventé,ça date même un peu pourrait-on dire,
Mais on constate que ce qui a fait l'objet de revendicationsréprimés savamment par l'administration il y 40 ans et de travaux d'historiens à la Réunion depuis plusieurs décennies reste confiné, occulté, non reconnu, et que poardoxalement ces mêms arguments sont appréciés une fois édulcorés et portés par le fille de Paul Vergès , même la porte du Ministère UMP de Penchard,( la fille de Michaux Chevry!!!) est grande ouverte pour Françoise Vergès, et si Penchard qui lui reconnait une... "honnêteté intellectuelle".. c'est carrement inquiétant, non ?
...Mais peut -être qu'elles sont faites pour s'entendre, finalement...

18.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 13:45
Encore du verbiage qui va alimenter les haines latentes.
Oui, c'est important l'histoire, mais pas lorsque l'on s'en sert comme écran pour masquer le réalité du présent. Savoir quelles sont ses racines, c'est bien à partir du moment où l'on n'avance pas en regardant en arrière, risque de chute garanti (au propre comme au figuré).
Je ne sais plus qui a dit "à force de vouloir ce que l'on a pas, on oublie d'apprécier ce que l'on a".
Sans nier le passé, vivons au présent et restons résolument tournés vers l'avenir! La mémoire n'a pas besoin d'avoir des yeux derrière la tête.
De toute façon, c'est encore un coup de démagogie de la part de la famille Vergès... le père, la mère, les frères et les soeurs, oh,oh, c'est ça le vrai bonheur...

19.Posté par Thierry le 16/11/2011 13:53
Si des choses qui ont été dites (mais jamais prouvées) dans l'histoire du colonialisme PAN PAN PAN deviennent visibles alors ils vont surement faire appel au RSKP pour venir emballer tout ça de leur voile noir ....

Faut pas trop fouiller, des fois que .... mais par contre, elle n'aura pas besoin de fouiller pour obtenir sa paye (si on appelle ça PAYE)

20.Posté par Papaye le 16/11/2011 14:14
Lé encore là ce poupettte boque de françoise ?? Envoye ça loin don ! Comme si elle a connu quelque chose à notre histoire coloniale et à l'esclavagisme, puisqu'elle était à coté de son papa qui exploitait déjà le peuple réunionnais !

21.Posté par Arnaldurbis le 16/11/2011 14:45
Sur le fond elle a raison mais l'argument n'est pas nouveau et elle ne l'a pas inventé,ça date même un peu pourrait-on dire. Très étrange que ce soit présenté comme une nouvelle idée de génie.

Mais on constate que ce qui a fait l'objet de revendications d'intellectuels réunionnais (réprimés savamment par l'administration il y a 40 ans) et de travaux d'historiens compétents à la Réunion depuis plusieurs décennies, ce est qui est resté confiné, occulté, non reconnu,même au plan local, est soudainement apprécié par une ministre une fois édulcoré et porté par la fille de Paul Vergès.

Si Penchard, reconnue aux Antilles pour son incompétence notoire, lui reconnait une... "honnêteté intellectuelle"c'est plutôt inquiétant, c'est juste un peu dommage pour ceux qui se sont engagés bien avant en prenant des risques réels et sont tombés dand l'oubli aujourd'hui.
...Mais peut -être qu'elles sont faites pour s'entendre, finalement...

22.Posté par mc97 le 16/11/2011 15:43
désolé de vous décevoir , mais elle fait son travail et elle est à sa place pas comme certains qui passe leurs temps à faire de lèche . c'est quand même incroyable de lire certains commentaire sur ce blog , maintenant je comprends pour le pays est dans cette état . Vu le nombre d'incapable sur un plan intellectuel de différencier l'histoire de la réalité économique , maintenant je comprends pourquoi on a des hommes comme sarkozy et ce gouvernement au pouvoir depuis 10 ans , quand je li ces blogs , je me di , qu'on va resté dans notre merde pour un bon moment . Pouvez vous essayez de lever un peu vos niveaux intéllectuels et arrêter de comméré pour rien dire ça vous changera peut être. Notre histoire fait parti de notre vie et le restera jusqu'à le fin , que vous le vouliez ou non, si vous êtes là c'est grace à vos ancettes , vous devriez remercier des gens comme elle qui se bat pour que notre histoire ne tombe pas dans l'oubli et qu'on deviennent pas des batars de l'histoire , des gens sans racines perdu les abîmes , alors arrêter de bavé sur elle , et essayer de connaitre votre histoire pour pouvoir la transmettre à vos enfant plus tard bande ignare........

23.Posté par Thierry le 16/11/2011 17:38
A Post 22... et sans vouloir être désobligeant !!!!!!!!

C'est bientôt Noêl ... sortez vos chaussons au coin de la cheminée ... le père Noël va vous apporter des cadeaux .. c'est beau n'empêche ...la crédulité .... cela montre bien qu'il y a encore du boulot à faire pour ouvrir les yeux des gens ....

Le Post 22 va surement voter POPOL aux prochaines élections ..... et au passage, croyez-vous que si nos "ancettes" -que je vous cite- voulaient que leurs générations futures connaissent l'esclavage ou leur misère, ils se seraient levés contre leurs exploitants .... et ce n'est pas pour autant que nous sommes devenus ingrats de leur mémoire....

24.Posté par Caton2 le 16/11/2011 20:02
22. E=mc97? Le nouvel Einstein du post 22 n'est pas au carré de la vitesse de la lumière. Il est à la masse. "Pouvez vous essayez de lever un peu vos niveaux intéllectuels et arrêter de comméré pour rien dire ça vous changera peut être". On voit à quel niveau le fan club de Françoise Vergès recrute. Telle maitresse, tel élève...

25.Posté par Alexandra de L''''Ouest le 17/11/2011 11:23
Je suis tjrs aussi effarée de voir que 1an et demi après l'arret de MCUR l'acharnement personnofier pour Fancoise Verges est tjrs aussi grandissant. Le niveau local n'a pas bougé et le fond sonne aussi plat sur le débat! C'est incroyable le nombre de gens qui passe le leurs temps a rabasser le niveau à la personne qui plus ai a l'air d'avoir fait ces preuves au nivo mondial(sa la réunion la pa besoin?)!! C'est tout ce que mérite notre Ile la Réunion des cancans de basse cours....J' estime que la réunion mérite au tant que n'importe kel departement français un lieu ou tout son histoire sera mise en lumières et pas seulement une partie "la glorieuse" pour qu'une société avance (malgrés la crise, la délinquances, les agressions en tout genre, le chomage) il est essentiel pour etre bien dans sa vie dans sa SOCIETE d'être en PAIX avec son histoire...b[.malheureusement pour nous c'est encore la haine et l'ingnorance qui gagne......]

26.Posté par Caton2 le 17/11/2011 12:33
25."il est essentiel pour etre bien dans sa vie dans sa SOCIETE d'être en PAIX avec son histoire...b[.malheureusement pour nous c'est encore la haine et l'ingnorance qui gagne......]"

Vous vous trompez, hélas, Alexandra. C'est précisément la haine que veut réveiller FV.
Pour le clan Vergès, la "réparation" de la blessure de l'esclavage est une idée politique fédératrice créée à partir d'une analyse idéologique haineuse, qui passe par une interprétation de l'histoire.
Ils n'ont pas inventé cette idée; ils l'ont piqué aux antillais, sans tenir compte du "vivre ensemble" réunionnais, patiemment construit par les réunionnais eux-même, sans aucune influence extérieure. C'est ce "vivre ensemble" qui risque d'exploser sous l'influence de leur interprétation totalement personnelle de l'histoire, que les historiens réunionnais sérieux récusent.
Rien de pédagogique la dedans. C'est un projet purement politique. Le clan souhaite rassembler autour d'une interprétation de l'histoire, axée uniquement sur la traite européenne et sur une simplification du monde esclavagiste, où il y aurait les méchants blancs d'un côté (surtout français) et les gentils esclaves de l'autre, (surtout cafres).
Leur but est de créer une coalition revancharde où se retrouveraient l'ensemble des défavorisés de la Réunion, encadré par des "intellectuels" du genre Carpanin, disant la bonne parole (la leur).
Ce qu'ils n'ont pas réussi avec l'indépendance, ils veulent le faire avec la "blessure".
Comment pouvez vous croire en la réputation mondiale d'une "spécialiste" de l'esclavage, qui ignore tout de l'histoire de l'esclavage antique, et de l'esclavage arabo-musulman, comme elle l'a prouvé dans une mémorable (et humiliante pour les réunionnais) émission-jeu de TV?
Cette réputation est auto-proclamée. Ne vous laissez pas influencer par la présence de FV dans des "machins" comme le CPMHE, dont tout le monde se fout, y compris la Marie Luce P.
C'est juste une récompense, un sucre d'orge, une douceur, pour l'aider à digérer la fin de la MCUR, et satisfaire l'orgueil du clan Vergès.
La connaissance de l'histoire réunionnaise est un prétexte. Leur idée ne vaut pas plus cher que les idées simplificatrices des manuels d'histoire, qui obligeaient les noirs africains à apprendre "nos ancêtres les gaulois".
Eux c'est "nos ancêtres les esclaves", oubliant que dans le sang de la population réunionnaise métissée, il a parfois plus de sang européen que de sang africain.

27.Posté par job le 17/11/2011 13:39
Caton, tu aurais du ajouter : dans le sang de la population reunionaise métissée, il ya bien souvent du sand de descendants d'esclaves et des descendants de petits et grands "maîtres" ayant eu des esclaves.

28.Posté par Caton2 le 17/11/2011 14:03
27. Certainement Job. Et je l'ai déjà précisé maintes fois. Mais je n'ai pas voulu en rajouter, pour ne pas laisser de place à une polémique de plus.

29.Posté par grangaga le 17/11/2011 14:08
Cassiya-Rèv' nout' z'ansètt

"Kan mi pans', o lo la é lolo
Lo san l'es'klavaz'
Y mont' y déssann' dan mon kor'

Y fé rapèl' a mwin
Tout' bann' krioté
Po ziska oublié langaz' ké zot' té y koz'

Mon l'espri y sa va mèm' marmay', mazinn' gran bato là, la sépar' a nou èk' la tèr' nout' z'ansètt'.
Mi lèv' la tètt' mi gard' si la mèr', mi éssay' rodé kèl' koté y lé mon bann' vré nation.............................

30.Posté par ndldlp le 17/11/2011 14:08
26.
le vivre ensemble réunionnais serait il un leurre que les blancs cultiveraient vis à vis des non blancs à la Réunion , histoire d'avoir bonne conscience près de deux siècles après la fin de l'esclavage ?
que pensent les couches défavorisés de ce vivre ensemble que caton nous assène...?

31.Posté par Caton2 le 17/11/2011 15:38
30. Le vivre ensemble, ce n'est pas moi qui l'ai inventé; il est revendiqué par des tas de réunionnais, précisément comme étant la "différence" entre antillais et réunionnais. D'ailleurs personne ne l'a décrété. C'est juste un constat, partagé par des réunionnais et des visiteurs de la Réunion, visiteurs d'occasion, ou visiteurs à haute fréquence. Des gens pas trop regardant sur le communautarisme et les privilèges de classe!
Pour ma part, comme je suis plutôt un sceptique, peu perméable aux mensonges idéalistes, mais néanmoins eutopique (pas utopique), j'y vois un équilibre fragile, comme tous les équilibres, pas un statut.
Mais cette vision du monde est sans doute trop compliquée pour toi, qui semble fonctionner sur la base d'un manichéisme primaire, ce que je n'imaginais pas...
Cependant si c'est seulement l'expression "vivre ensemble" qui t'emmerde, parce qu'elle fait "cucul la praline", trouves en une autre, je suis preneur car elle ne me plait pas non plus.
Quant aux "couches défavorisées", elle n'ont en rien à foutre de notre point de vue, du tien comme du mien, tout occupées qu'elles sont à suivre la philosophie de leurs nouveaux maîtres et bienfaiteurs qui consiste à ne juger des choses qu'en fonction de ce que ça peut rapporter en monnaie ou en avantages.
Entre nous je n'aime pas plus l'expression "couches défavorisées" que l'expression "vivre ensemble". Si cette dernière fait cucul, la première fait kleenex, donc jetable et remplaçable.

32.Posté par ndldlp le 17/11/2011 16:49
le vivre ensemble est un leurre.. qui trouve son lit dans l'ignorance et la soumission des uns et des autres, à l'ordre établi, ou plutôt la fatalité dans laquelle la Réunion a vécu jusque dans les années 80.

depuis, les revendications identitaires se font de moins en moins timides, avec l'apogée qu'à constituer la maison des civilisations dans son projet pharaonique. nous le voyons encore ces jours ci avec le RSKP et la revendication que ceux là portent.

la précarité, la souffrance sociale, le sentiment d'abandon, le mépris ressenti vis à vis de ceux qui sont exclus ou qui en ont le sentiment, sont autant de vérités qui vont à l'encontre de ce "vivre ensemble" qui n'est qu'un leurre de la paix sociale que l'on veut vendre à l'extérieur.

ensuite, si les couches défavorisés n'en ont rien à f.. de ton point de vue, je ne pense pas que cela soit le cas pour moi, tout dépend bien évidemment des fréquentations que l'on a, cher caton..

et puis, s'il fallait reprendre depuis 2007 le discours qui est le mien, je me dis que de voir repris par de nombreux autres qui ne me connaissent pas, et certains parmi ceux là qui ne me lisent pas, me permet de confirmer la constance de certaines thématiques difficiles à aborder, mais ô combien nécessaires pour les poser sur la place publique... du genre typiquement "le vivre ensemble créole"..

33.Posté par Thierry le 17/11/2011 17:17
A Post 30 .... Non justement, le "vivre ensemble réunionnais" n'est que que vécu par le blanc des blanc mais par tous les réunionnais "génération lontan et de zordi" et de toute couleur....

Jusqu'à l'arrivée des grandes surface, tout le monde allait à la boutique ....chinois .... té i sava achète linge dans magasin ...zarabe.... malbar ek zarab té i achète cabris chez le blanc, chez le noir ... nou té i achète samousa massalé ek le malbar ... le malbar té i sava in ti coup l'église et un ti coup sa religion .... le zarab té i sava l'école normal ....TOUT LE MONDE VIVAIT ENSEMBLE ....et même aujourd'hui, le blanc et toute couleur lé bien content partage un bon carri cabris massalé dan' feuille banane lors d'inn' fête tamoule...

Tout ça la, lé pas dans le livre, mais sé notre vécu de tous les jours-, les reunionnais, tout le monde n'avait pas besoin de moralisateur pour construire la Réunion, notre Réunion ... et sans artifice ...chacun a construit un morceau de politesse et de respect sociale, citoyenne qui nous a permi de faire de la Réunion une terre de progrès pour toutes les personnes de bonne volonté et même celle de mauvaise volonté.... c'est ça aussi le "vivre ensemble"...

A POST ....ce discours m'a gravement touché ....rien de plus à ajouter ...chapeau bas comme je le disais dans mon Post 9 .... la Réunion n'a attendu sur personne pour se construire et heureusement car si elle avait écouté certain aujourd'hui, nous réunionnais d'il y a déjà quelques années de routes serions dans l'AUTONOMIE -indépendance pour ceux qui ne connaissent pas- et ne serions pas en ce moment de surfer sur le net mais plutôt en train de passer la misère comme dans tant d'autres îles indépendantes -dont certaines,pas loin de chez nous-.

Personne ne nous empêchera d'être réunionnais du "vivre ensemble" ... et ce n'est pas pour autant que nous renions notre passer au contraire nous CONTINUONS, nous PERPETUONS l'oEUVRE de nos ANCÊTREs..... C'est le plus bel hommage que nous puissions leur faire ....continuer à vivre et à AVANCER vers le progrès ....leur volonté.... C'est pour cela qu'un jour, ils se sont soulevés contre l'oppression.... AUJOURD'HUI nous sommes LIBRES de vivre notre histoire, d'écrire notre livre sur la base de notre mémoire -histoire-, vers l'ouverture (sur le monde) et PROGRESSER ..... pour servir d'exemple ........... montrer tout simplement que c'est possible, surement pas facile, mais juste POSSIBLE .... c'est RéVER.... un monde meilleur.......... de toute façon nous mourrons tous un jour ...

Il fallait une CHUTE ............VLANNNN !!!!

34.Posté par MC97 le 17/11/2011 17:23
poste 23 , l'ignorance des idiots est monnai courante surtout sur l' histoire lié à l'esclavage . Avant d'encarté quelqu'un politiquement comme vous faite ,commence par vous poser la question qui je suis et d'ou je viens , moi, je suis pas communiste , mais réaliste envers l'histoires que j'ai appris et aussi vécu depuis ma naissance et dans mon île à tout les niveaux , si vous voulez faire la leçons aux autres, commence par connaitre et accépter l'histoire après on en parlera , moi mes ancêtres je sais qui s'est .Ce que vous ne savez pas, dans la misère et la souffrance , souvent lié au profit d'un petit nombre que ce forge notre caractère et nous donne envi de réussir , car on dit toujours plus jamais ça et on fait ce qui faut pour .A mon avi , vous ne savez pas ce que veut dire le mot misère et auusi que veut dire se battre sans s'abbaisser pour s'en sortir et reussir sans rien devoir à personne .j'ai grand avec mon arrière grand-père qui est décedé quand j'avais 10 ans 1971 j'ai grandi toute seul au lantanier dans la misère ça ne m'a pas empêcher de me battre pour mes études malgré les obtacles lié au système colonial , car je vous signal en 1971 on était encore en franc CFA et la plus part des gens était sur exploités au dépend des profiteurs qui bloquer l'ascenseur social volotairement , et on sait qui était favorisé , alors vos leçon moral garder le pour vous, car je n'ai jamais oublié ça . Avant donné un appartenance politique à quelqu'un commence réfléchir sur vous , commérage et lynchage ne fait pas bon ménage et les donneurs de leçon n'est les payeurs . l'histoire il est ce qu'il est , il aura toujours des gens comme vous pour la contestée , mais vous ne l'éffacerez jamais, vous vous éffacerez mais l'histoire restera , car c'est manqué à vie dans la conscience collective. Alors laisser les gens faire leur travail et occupez vous de vos prôblèmes et le monde se portera on peut mieux .

35.Posté par Caton2 le 17/11/2011 17:35
32. Qu'est-ce que c'est pour toi la revendication identitaire? Qu'est-ce que tu mets dedans?
Dans quel but? Sois plus clair SVP.
Et puis c'est quoi le discours qui est le tien? Depuis que je te lis, pardonne-moi, je n'ai pas bien compris sa cohérence. Je te vois plus en chevalier du fiel qu'en idéologue avec un discours construit. Je ne dois pas avoir les bonnes clefs...
Là où tu fait fort c'est lorsque tu décris la MCUR comme l'apogée de la revendication identitaire. Tu as lu le texte de Carpanin?
Quant à RSKP, voici sa charte:
1 - Nous voulons le respect et la considération pour notre peuple.
2 - Nous voulons des dirigeants honnêtes et désintéressés par l'argent et le pouvoir.
3 - Nous voulons du travail pour nos frères et nos soeurs.
4 - Nous voulons vivre décemment de notre travail.
5 - Nous voulons que cesse la manipulation de nos consciences à des fins électorales .
6 - Nous voulons que cesse la manipulation de nos consciences à des fins économiques.
7 - Nous voulons une économie au service de tous les Réunionnais.
8 - Nous voulons l'égalité de tous les citoyens devant la justice.
9 - Nous voulons préserver notre terre pour la transmettre intacte à nos enfants.
10 - Nous voulons construire la cité mondiale à partir des valeurs d'honnêteté et de morale.
11 - Nous voulons la justice, la paix, l'harmonie et l'amour.
Je n'y vois guère de revendication identitaire. Tout citoyen de cette terre pour peu qu'il soit plus idéaliste que réaliste, peut adhérer à cette charte, utopiste pour l'essentiel.

36.Posté par MC97 le 17/11/2011 17:41
caton 24, encore un grand intéllectuel qui s'amuse à élevez le niveau , je vois pourquoi vous êtes sur ce blog. C'est bien contlnue, la prochaine fois essayer aussi de les notés monsieur le prof, qui s'est ça va peut être boostez votre égo surdimentionner , faite attention de ne pas vous exploser les neuronnes.

37.Posté par Thierry le 17/11/2011 18:00
A Post 32.... Croyez-vous que lorsque les revendicateurs d'aujourd'hui seront DEMAIN en l'air, ils regarderont le peuple d'en bas sinon pour lui faire croire à GROS BéBêTE....

Hier P. Verges était un revendicateur ...son combat lui a rapporté ce qu'il est aujourd'hui -et sa famille-. A-t-il regardé le peuple d'en bas et donné sa place de Sénateur à un petit réunionnais .....

Partage-t-il tous les jours ses repas avec des SDF, On peut démultiplier l'exemple avec n'importe qu'elle grand personnage et même rapporter la situation à nous même .... déjà vous ndldlp .... partagez--vous ne serait-ce un repas avec un nécessiteux beaucoup plus dans le besoin que vous ....??? Moi non ... et nous avons certainement moins les moyens que beaucoup d'autres. Mais combien le font avec leur coeur mais sans la haine de l'autre.... que je salue d'ailleurs..........

Caton demandait un autre terme que "vivre ensemble". Je propose tout simplement "PAIX" qui ne va pas non plus car nous ne sommes pas en guerre

38.Posté par Thierry le 17/11/2011 18:17
Mon Post 33 s'adressait dans sa deuxième partie à CATON et son Post 31 ....

39.Posté par Caton2 le 17/11/2011 18:19
35. Là où tu fais fort!

40.Posté par Thierry le 17/11/2011 18:31
A Post 34

Relisez mes Post 7-4-19-33-37 (ce ne sont pas les numéros d'euromillion).

Désolé pour vous, j'ai connu le CFA -enfant mais j'ai connu-. La dureté de la vie, je l'ai connu... Tout le monde travaillait dur pour gagner et ne pas gagner sa croûte... Moi aussi (comme tant d'autre) je n'ai pas attendu que l'on me tienne la main, j'ai travaillé et fait ce qu'il fallait pour lever la tête et gagner ma croûte.... et je ne vais pas me torturer pour dire que je suis celui qui a le plus souffert .... Je connais l'histoire de la Réunion, votre Histoire, celle de tous les réunionnais, celle de la France, celle du Monde, celle de la préhistoire, même le dinosaure qui a marché sur le pied de LUCIE....

L'Homme a évolué et évolue tous les jours .... l'HUMANITE aussi.... et ce n'est pas parce que l'homme descendrait du sinde que je vais me laisser pousser les poils ... par contre je continuerai à grimper dans mes pieds de letchis en Décembre et su mon pied de mangue ... sans rancune, mi casse deux, trois po ou si ou veut....

41.Posté par Thierry le 17/11/2011 19:13
A MC97 du Post 36 .... nous sommes quasi même génération ... et il n'y a tout simplement pas lieu d'avoir de la rancune et rancoeur contre notre vécu, contre le vécu de nos ancêtres ou contre l'histoire ..... faisons une PLACE A L'OMBRE ( = tranquille, sans haine) pour nos enfants comme l'a assayé de le faire nos parents .... nos grands parents ..... arrière ...esclaves

Le RSKP dans leur vie de tous les jours quand ils ne posent pas en photo, est ce qu'ils marchent en savate doigt pied ou souliers la marque .... Lunettes su zots z'yeux quelle marque ....

42.Posté par EDL for ever ! le 17/11/2011 19:16
Du grand Caton, admirable !


Le vivrensemble réunionnais est une notion largement survendue, galvaudée par les gauchistes.

Ce cliché fait partie des banalités que se doit de sortir tout politique en visite dans le 974.

Derrière la mode du vivrensemble se cachent les lobbys du métissage généralisé et de l'immigration de métropole, pour tenter de nous vendre l'europe de demain qu'ils souhaitent sans identité et pleine de repentance...


Si la sauce antillaise que souhaitent monter les Verges ne prends pas c'est que ici fort heureusement on n'est pas dans le cadre d'une population africaine contre quelques békés, puisqu'on a de très nombreux engagés, petits blancs... qui constituent un ventre mou et évitent cet affreux clivage antillais !!!



Que fifille aille vendre sa soupe à Pointe à Pitre, ici elle ne constitue qu'une dangereuse agitatrice dont personne de sensé ne veut.....

43.Posté par EDL le 18/11/2011 13:27
Le pourquoi du comment Fifille est une bien piètre historienne a contrario de Jean Sevilla !!!!



Globalement, il s’agit d’une lecture du passé commandée par l’idéologie actuellement dominante. Quelle est cette idéologie ? Celle d’un monde sans frontières, où les enracinements sont condamnés par principe ; d’un monde multiculturel, où toutes les civilisations sont déclarées égales ; d’un monde voué au libre-échange humain et matériel, où toute référence morale et métaphysique est bannie dès lors qu’elle paraît faire obstacle au libre-arbitre individuel.

Sur le plan méthodologique, le phénomène se traduit par trois procédés principaux. D’abord l’anachronisme : le passé est jugé à partir des critères du présent. Analyser le Moyen Age,par exemple, époque communautaire et sacrale, au nom des droits de l’homme et d’une vision sécularisée de la société, c’est s’interdire de comprendre la civilisation médiévale. Deuxième procédé : le manichéisme. Les bons sont opposés aux méchants, mais toujours selon les canons d’aujourd’hui. Troisième procédé, enfin, la simplification. Alors que l’histoire est le lieu de la complexité, le politiquement correct interprète le passé en fonction d’un ou deux facteurs explicatifs (le racisme, l’intolérance, etc.) tirés de l’arsenal idéologique contemporain.

Lutter contre le politiquement correct en histoire, c’est tenter de retrouver la vérité d’une époque, que cette vérité soit ou non plaisante à nos yeux.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales