Blog de Pierrot

François Hollande trouve sans doute que les Françaises font trop d'enfants...

Mardi 30 Septembre 2014 - 16:23

La natalité est sans doute l'un des derniers secteurs à afficher de bons résultats en France. Les Français font beaucoup d'enfants, beaucoup plus que les Allemands par exemple, ce qui permet à nos politiques de s'en glorifier. A les écouter, c'est la garantie d'avoir dans le futur des cotisants pour payer les retraites des générations actuelles.

C'était trop beau et le gouvernement socialiste a donc décidé de s'y attaquer !

Sous le motif officiel de lutter contre le déficit de la Sécurité sociale, il a donc décidé d'un coup de rabot généralisé sur les allocations familiales, où plus de 700 millions d'euros d'économies sont prévus.

Pour arriver à ses fins, il a décidé de diminuer plusieurs prestations, comme le complément de mode de garde, accordé aux ménages qui font appel à une assistant maternelle ou à une nounou à domicile. De même, la prime à la naissance va être divisée par trois à partir du 2e enfant...

Toujours pour faire des économies, le gouvernement va diminuer la durée du congé parental pour les mères de famille.

S'il voulait vraiment diminuer le déficit, il y avait d'autres mesures à prendre, comme celle par exemple de diminuer le nombre de fonctionnaires, notamment dans l’Éducation nationale. Comment en effet expliquer qu'avec un nombre de professeurs bien supérieur à celui des autres pays européens, nous obtenions des résultats bien plus mauvais ?

Mais il est vrai que là, il aurait fallu un vrai courage. Et on sait que ce n'est pas la principale qualité de François Hollande...
Pierrot Dupuy
Lu 1778 fois



1.Posté par .???.. le 30/09/2014 16:52 (depuis mobile)

...Sur Ke C Des Socialistes Au Gouvernement..??..G Des Doutes...

2.Posté par jean-jacques le 30/09/2014 17:01

Bonjour Pierrot ,
Je partage ce que tu écris cependant il serait temps que dans ce département surpeuplé
où chaque enfant qui naît a actuellement 60% de probabilité d'être chômeur quand il
arrivera sur le marché du travail , on réfléchisse à une politique de natalité responsable
pour essayer de limiter cette poussée démographique (supérieure à la métropole) qui
nous envoie directement dans le mur à moyen terme , non ?
Cordialement
JJ

3.Posté par deprime le 30/09/2014 17:03

Hollande n'aime pas les riches, ni les pauvres sansdents, il n'aime pas la finance ni l'entreprise, il aime les femmes tout en les méprisant, il n'aime pas la famille...bizarre ce président anormal et ridicule! la France est foutue!

4.Posté par bouhhhh le 30/09/2014 17:07

Et je vais en rajouter une couche...
En diminuant les aides accordées pour la garde des enfants aux plus aisées ont va touché qui au finale : les assistantes maternelles ?
Et Monique qui peut se permettre de nos jours de faire garder ses enfants par une nounou si ce n'est pas les familles les plus aisées ?
Et c'est qui qui va se retrouver au chômage !!!!!
Bravo, moi qui a voté socialiste quasiment de puis plus de trente ans en 2 1/2 vous m'avez convaincu que je ne voterai plus jamais pour vous !!!!!!
Philippe, non je ,ne voterai pas FN il y a déjà des communistes qui d'en charge pour moi !
Mais grace à votre politique c'est sur maintenant le FN a de grande chance d'être au 12ème des élections présidentielles !!!!!

5.Posté par Titi or not Titi le 30/09/2014 18:12

"S'il voulait vraiment diminuer le déficit, il y avait d'autres mesures à prendre, comme celle par exemple de diminuer le nombre de fonctionnaires, notamment dans l’Éducation nationale. Comment en effet expliquer qu'avec un nombre de professeurs bien supérieur à celui des autres pays européens, nous obtenions des résultats bien plus mauvais ? "

J'Aime !!

Ps: pierrot, serait il possible de moderniser ton site en mettant
l'option J'AIME a côté de Alerter dans les commentaires ?
Tks !

6.Posté par En colère le 30/09/2014 19:09 (depuis mobile)

Encore une foutue réforme qui pénalise surtout ceux qui travail (notamment pour la garde de Bb)! ce gouv nous pousse a ne plus bosser a toucher les alloc et le rsa! Vive la gauche

7.Posté par JORI le 30/09/2014 20:30

"diminuer le nombre de fonctionnaires, notamment dans l’Éducation nationale", mais les parents se plaignent que les enfants sont déjà trop nombreux dans les classes. Comment P.Dupuy pense t il résoudre cette équation?.

8.Posté par JORI le 30/09/2014 20:34

Je suis pour la réductions de toutes prestations car nous ne sommes plus en période d'abondance. Et pour un taux de natalité élevé le taux de remplacement dans l'emploi est faible (suffit de voir le taux de chômage), alors même si cela devait freiner la natalité et le nombre de filles mères la journée, cela ne m'empêchera pas de dormir. En fait comment faisait on avant?. Ceux qui ne peuvent pas subvenir à l'éducation de leurs enfants et les élever dignement en réduisent le nombre, point. Ca c'est de la volonté politique.

9.Posté par Candide le 30/09/2014 22:21

Je suis d'accord avec JORI. Les allocations familiales encouragent les gens à faire des enfants, tout en laissant la société les élever (pour ne pas dire les éduquer).
Il est temps d'arrêter d'encourager financièrement les naissances au delà du deuxième enfant et que certaines personnes arrêtent de voir les enfants comme une éventuelle source de revenus.
Si on était aussi plus strict avec les allocations chômage, le taux de chômage baisserait forcément car tous les faux chômeurs (qui cumulent travail au noir et allocations) ne seraient plus comptabiliser. En France, en voulant aider les gens qui sont dans la misère, on a créé des assistés, sans jamais régler le problème des miséreux.

10.Posté par Tanbi le 30/09/2014 22:27

Qui a dit "La France est un pays sclérosé où il suffit de prononcer le mot "réformes" pour qu'une minorité agissante fasse suffisamment de bruit pour faire reculer les gouvernements." ? C'est Pierrot

Moralité : les réformes pour faire des économies c'est bien à condition que cela concerne les autres.

J'ai aimé aussi l'argument qui consiste à dire en quelque sorte que plus il y a de profs plus l'enseignement est mauvais. Ouaiiiiiiiiiiis ! Supprimons tous les profs et nos enfants deviendront des génies.

Pierrot président ! Pierrot président !

11.Posté par @ Pierrot le 30/09/2014 22:27

C'est sûr que ce ne sont pas les amis de Sarkosy, avec les cul-bénis cathos et leurs familles nombreuses, qui auraient osés faire cela.
Par contre, pour taper sur les vilains chômeurs, à droite, ils étaient là.
Alors les leçons de "morale", mon cher Pierrot, tu peux te les garder.
Il est temps qu'on arrête de faire croire que dans ce pays, on n'aide que les pauvres. Les riches aussi sont des assistés : ils ne payent que très peu d'impôts (compte tenu de leurs revenus), ils reçoivent beaucoup d'allocations familiales (dans les familles nombreuses aisées) et ils considèrent les assités comme des pestiférés : tortue voit pas son queue.
Stop aux aides, et bougez vous tous le cul !!!!

12.Posté par Lilas le 30/09/2014 22:47

Faut arrêter de rêver sur l'éducation nationale.

D'abord, le nombre d'élèves par classe est assez élevé par rapport aux européens. http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/14/la-france-derniere-de-l-ocde-pour-l-encadrement-des-eleves_1480128_1473685.html . Ce n'est donc pas sur les enseignants chargés d'enseigner qu'on pourra gratter des sous (surtout qu'ils sont plutôt mal payés par rapport à leurs confrères étrangers)

Alors, certes, là dedans ne sont pas compris les enseignants qui... n'enseignent pas (duh!) . Mais ceux ci ne sont pas nécessairement illégitimes et se regroupent grosso modo en 4 catégories:

-soit ils ne sont pas rémunérés par l'Etat car ils sont en détachement ailleurs et leur salaire est directement pris en charge par leur organisme d'accueil (que celui ci soit une autre administration, par exemple une collectivité où l'enseignant se chargera des dossiers éducatifs, ou un organisme comme l'UNSS par exemple)
- soit ils sont rémunérés par l'Etat mais celui ci se fait rembourser par l'organisme auquel ils sont prêtés
- soit ils exercent une activité pour l'Etat pour laquelle ils sont rémunérés (par exemple, un certain nombre exercent des activités de directeurs d'école ou d'inspection)
- soit ils sont dans une catégorie plus flou des enseignants sans classe ni activité pédagogique. Ceux là sont relativement peu nombreux (32.000 enseignants en 2005, sur 800.000 au total, soit un royal 4% du total) et certains ne sont pas illégitimes: ce sont par exemple des profs remplaçants qui n'ont personne à remplacer (on a quand même besoin d'un "fond de roulement" d'enseignants en cas d'urgence) qui représentent quand même presque 10.000 personnes (soit un tiers du total de ces profs) et tout un tas d'autres catégories plus ou moins légitimes.

Sachant qu'au total, l'éducation nationale c'est un million d'emplois, nous restent donc 200.000 emplois. Dans ces 200.000 emplois, vous avez environ 20.000 personnels administratifs: secrétaires, responsables des achats (ben oui, les craies n'apparaissent pas par magie dans les classes), comptables, gestionnaires du parc immobilier du ministère, agents de l'administration centrale...

Ensuite, vous avez environ 180.000 personnels non enseignants mais présents dans les établissements. Alors ça c'est plus flou, ça va des conseillers prioritaires d'éducation aux infirmières scolaires par exemple. Là aussi, même s'il y a probablement des possibilités de gratter de l'argent sans aggraver de trop la situation de l'enseignement, je doute qu'au final, en additionnant toutes les économies possibles, vous arriviez à réduire tant que ça la masse salariale de l'éducation nationale.

J'ajoute que tous ces chiffres sont disponibles sur le site du ministère (c'est là que je les ai trouvés).

Ensuite, sur l'annonce sur les allocations, puisqu'à la base c'est quand même ça le sujet, autant je ne comprends pas trop le dispositif sur le congé maternité, autant les autres ne me choquent pas. L'aide à la garde d'enfants, ce qu'on oublie de dire c'est qu'il s'agit d'une aide à la garde des enfants à domicile. Or, même avec cette aide, c'est horriblement cher (et soyons honnêtes, ce n'est pas vraiment une utilisation optimisée de l'argent public). Les ménages qui en bénéficient, et la Cour des Comptes s'en est émue, ce sont d'abord les ménages aisés: les autres prennent des crèches. Quant à la baisse de la prime à la naissance à partir du second enfant, elle est logique: il y a des économies de réalisées puisqu'on peut réutiliser certains biens et qu'en plus les allocations familiales se déclenchent au second enfant.

13.Posté par blattaria le 01/10/2014 08:10

Bravo post 11...

4,5,10 enfants et plus pour de très riches familles bourgeoises (combien la dedans refusent les alloc pas négligeables tout de même : 461 pour 4, 166 par enfant supplémentaire, sans conditions de ressources pour les Allocations familiales)

Les assistés ne sont pas toujours les "cassos". Qu'on se le dise..

14.Posté par LOR-HEIN le 01/10/2014 11:15

Il vise les fratries d'immigrés, faite comme je fais !!!

15.Posté par austrodoudou le 01/10/2014 12:18

Pour Pierrot
Diminuer les fonctionnaires oui mais partout et surtout dans les communes CG et régions, car sur les dépenses publiques cela représente plus du tiers dde la dépense. Quand on voit tous ces gratte fesses dans nos communes clea laisse reveur

16.Posté par Arnaud le 01/10/2014 15:18

Si l'Etat arretait de payer les gens pour pondre des gosses, ça irait peut-etre mieux

17.Posté par polo974 le 01/10/2014 15:20

Au lieu d'écrire des conneries sur le nombre d'enseignants, il serait bon de se renseigner...

même s'il y a un peu plus de prof dans le secondaire, le primaire est nettement moins bien pourvu que pas mal d'autres pays européens.

de plus les enseignant français sont nettement moins bien payés que pas mal de leurs homologues européens.

Enfin, dire qu'il ne fait rien pour réduire le nombre d'enseignants est une belle connerie de plus.
Il suffit de voir qu'il n'y a même pas assez de candidats pour certaines matières pourtant fondamentales.
Sans parler du fait de maintenir un niveau bac+5 d'une filière dont le seul débouché est de passer un concours pour être prof des écoles, plus décourageant que ça tu meurs.

Le truc débile est donc que les enfants se retrouvent face soit à des bac+5, soit à des cap. Ils sont donc confrontés à un environnement complètement artificiel qui ne reflète absolument pas la réalité.

18.Posté par KLD le 01/10/2014 23:40

Post 11 : je plussoie , mais un peu de respect pour M. Pierrot ,son site nous permets de causer un peu au coin du feu .

19.Posté par Naty97400 le 01/10/2014 23:52

Je suis d'accord avec poste16... Ms c trop tard

20.Posté par SpèceCocovide.... le 02/10/2014 01:19

1. Plus simple: faut couper le zafair... et çà donnerait du travail aux médecins...

2. "Comment en effet expliquer qu'avec un nombre de professeurs bien supérieur à celui des autres pays européens, nous obtenions des résultats bien plus mauvais ?"
Soit les prof lé couillons, soit les élèves, ou les deux mon colonel.....
.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >