Politique

François Fillon passe avec succès le grand oral de sa politique générale

Sans surprise, hier en fin d'après-midi, les députés ont voté par 326 voix contre 226 la confiance au gouvernement de François Fillon. Un peu avant et pendant 40 minutes, le Premier ministre s'est adonné à un exercice qu'il connaît bien. Pour l'anecdote, le 3 juillet 2007, François Fillon avait obtenu, après son premier discours de politique générale, 5 voix de moins que hier. Une réarffimation de la légitimité du gouvernement dont celui-ci avait grandement besoin, surtout après l'épisode de la réforme des retraites. Ce grand oral n'a fait que confirmer les grands axes déjà connus depuis 2007 mais que son gouvernement tentera de réaliser avant la prochaine présidentielle.


François Fillon passe avec succès le grand oral de sa politique générale
 L'Assemblée nationale a voté ce mercredi 24 novembre, en fin d'après-midi, par 326 voix contre 226, la confiance au gouvernement de François Fillon. Alors que toute la gauche a fait front commun, accompagnée du MoDem, l'UMP a été rejointe par le Nouveau Centre dans le vote des "Pour".

Ce nouveau discours de politique générale a donné lieu a quelques annonces, pour certaines attendues depuis la révision constitutionnelle de juillet 2008, mais restées dans les cartons jusque-là.

Une croissance à 1,6% pour 2010 ?

La première d'entre elles avait été réclamée par l'opposition. Cette dernière comptait sur son application pour contrer la réforme des retraites. Il n'en a rien été. Ainsi, le projet de référendum populaire devrait être mis sur les rails dans les prochains mois. Un référendum qui devra impérativement comprendre quelques garde-fous. L'impulsion devra venir d'au moins un cinquième des membres du Parlement, eux-mêmes saisis d'un dixième du corps électoral.

Véritable annonce de ce discours, on retiendra la mise en branle d'une prochaine loi permettant la fusion de plusieurs entités jugées comme proches dans leurs actions. Le futur "Défenseur des droits" devra ainsi fusionner les structures existantes que sont la Halde et le médiateur de la République. Un calendrier pour le printemps prochain a même été avancé. Cette fusion avait été confirmée par le vote du Parlement réuni en Congrès en juillet 2008.  

François Fillon passe avec succès le grand oral de sa politique générale
Pas de hausse d'impôts en 2011 mais une très attendue réforme de la fiscalité du patrimoine

Sur le plan économique, le Premier ministre a tablé sur une croissance optimiste "supérieure à 1,5%" selon ses termes et a jugé réaliste une croissance française grimpant à 2% pour 2011. Un espoir qui tranche avec la vision de l'OCDE qui y verrait plutôt une croissance plafonnant à 1,6% seulement.

Si cette prévision de l'OCDE s'avérait juste, la France serait alors tenue d'envisager plus sérieusement une politique de rigueur afin d'entrer dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance imposé aux membre de l'Union européenne.

"Il faut assimiler les étrangers qui rejoignent notre communauté nationale"

Sur ce volet justement très attendu de tous les ménages français, le Premier ministre a promis que le choix du gouvernement ne se porterait pas sur une hausse des impôts. Cependant, il a confirmé la "réforme de la fiscalité du patrimoine" annoncée par le chef de l'Etat il y a quelques semaines de çà. Une réforme de la fiscalité attendue à la mi-2011.

Pêle-mêle, le Premier ministre s'est prononcé ensuite sur le thème de la dépendance des publics âgés. Une dépendance qui sera étendue à toute la protection sociale. Elargissant son discours, François Fillon ne s'est pas gêné pour envoyer quelques pics aux syndicalistes : "En tenant bon sur la réforme des retraites, nous avons réaffirmé l'autorité de l'Etat et la légitimité du Parlement", s'est-il félicité.

Le projet de jurys populaires en bonne voie

Plus loin, sur le thème de la sécurité cher au Président de la République, François Fillon a rappelé la ligne de conduite de son équipe gouvernementale : "Combattre l'insécurité n'est pas un combat politicien (...) et aucune complaisance n'est possible". Sur le sujet de l'immigration : "Il faut assimiler les étrangers qui rejoignent notre communauté nationale." Un message, sans doute, en réponse aux critiques vis-à-vis des expulsions de Roms en juillet août dernier.

Enfin, le Premier ministre a confirmé que le projet de jurys populaires était bien dans les tuyaux gouvernementaux : "Comment renforcer le lien entre le peuple souverain et sa justice? Il ne faut pas couper le lien entre le pays légal et le pays réel" a-t-il dit avant d'ajouter : "Est-il nécessaire d'avoir toujours neuf jurés? Le tribunal d'application des peines ne devrait-il pas s'élargir aux personnes hors de la justice?".

Soulevant finalement beaucoup de questions, le discours de politique générale II de François Fillon a devant lui moins d'un an et demi pour concrétiser toutes ces pistes jusque-là restées dans les cartons.
Jeudi 25 Novembre 2010 - 07:13
Ludovic Grondin
Lu 808 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 25/11/2010 07:57
Avec succès ? sous les hués et applaudissements mélangés ?... discours semi réaliste, semi utopiquo-moukateur... entendre le 1er Ministre revenir sur les notions d'Égalité des Droits et des Chances était bien la PIRE des Insultes qu'il pouvait faire au Français...

* Qu'il s'agisse des mesures écologiques reniées et repoussées avec les mêmes promesses aux calendes Grecques d'après élections présidentielles
* qu'il s'agisse d'expliquer le laisser personne sur le bas coté en continuant a Planifier le massacre sociale éducatif et Judiciaire des 80% d'Enfants et Pères et des 90% déjà sacrifiés
* Qu'il s'agisse de revenir sur les jurés populaires (seule chance face a l'obscurantisme Magistrale auto protecteur et corporatiste) en parlant désormais "d'appels ou de simple soutien
* Quand a faire croire a la priorité du travail qui serait maintenue, il faudrait être noé974 pour accepter de le croire et boire ça comme du petit lait... le bilan reste triste et peu convainquant...

Vous voulez faire quelque chose de LÉGITIME, JUSTE, d'EQUITABLE, de PARITAIRE et HUMAIN ? M. Le Premier Ministre ? FAITES LIBÉRER LES OTAGES FRANÇAIS, NOS ENFANTS
M. Pierre ROYER, 0692 70 00 73 au cas ou vous souhaiteriez nous faire partager les récits de vos Noëls fantastiques en Famille et ou ceux de NOS ENFANTS VENDUS dans les POUPONNIÈRES.

2.Posté par François Pignon le 25/11/2010 10:48
François Fillon passe avec succès le grand oral ?

Attention à l'inflation !

3.Posté par Nostrabérus le 25/11/2010 10:55
Je n'ai pas pu résister,

Quelques conseils pour aider le Premier ministre à fignoler son speech...



1) Sexy
La pire des choses serait d'ânonner un catalogue de la feuille de route présidentielle, qui a fuité il y a 3 semaines dans Le Figaro et que Nicolas Sarkozy a détaillé dans son monologue intervention la semaine passée. Attention, vu que le thème est imposé, "ce ne sera pas une boîte à surprise, mais plutôt un discours de la méthode" lâche un collaborateur de Matignon à RTL. Dit comme ça, ça ne fait pas trop rêver.

2) Pas trop sexy
Attention à ne pas faire de l'ombre au Président en faisant un discours de campagne qui fasse rêver tous les députés! Des députés qui lui sont déjà acquis: "ça va être un triomphe" explique l'un d'eux au Figaro.

3) Rassembleur
C'est ce que demande le centriste Hervé Morin sur RTL: "une politique dans laquelle on affiche la volonté d'apaiser la société française, pas celle qui pourrait laisser croire qu'on joue les Français les uns contre les autres, comme j'ai cru le comprendre pendant le discours sécuritaire..."

4) Pas trop rassembleur
Parce que de plus en plus de députés rêvent de voir François Fillon devenir leur champion pour 2012, plutôt qu'un Sarkozy qui se fait battre par le premier socialiste venu dans tous les sondages. Comme le glisse un proche de Matignon sur Europe 1: "maintenant que le premier ministre a été reconduit, ce n'est pas le moment de se démarquer".

5) Pas trop "Fillonesque"
Car c'est Alain Juppé, n°2 du gouvernement, qui lira le même texte devant les Sénateurs au même moment. Les membres qui ont un numéro pair dans la hiérarchie gouvernementale (NKM, n°4) seront sur les bancs du Sénat, alors que les "impairs" seront sur les bancs de l'Assemblée.

6) Pas trop long
De l'avis général, son grand oral de 2007 était "ennuyeux". Leçon retenue: "vous allez voir, ce sera le discours le plus court et resserré de la Vème" a lâché un Fillon pas mécontent au Figaro.

Notons que le premier ministre s'exprimera aussi devant le Sénat jeudi...



Sources : RTL, Le Figaro, Europe 1

Source : lepost.fr

url:http://http://www.lepost.fr/article/2010/11/24/2315858_grand-oral-de-fillon-le-discours-de-politique-generale-pour-les-nuls.html

4.Posté par noe974 le 25/11/2010 11:29
Félicitation à M. le Premier Ministre

Continuez vos actions pour la France !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales